Objets connectés, liberté ou aliénation du consommateur ?

Quelle prolifération ! Le pouvoir de séduction des objets connectés a déjà basculé dans l’ère de la banalisation. Tant et si bien que l’on assiste en temps réel à la mort – virtuelle – d’inventions connectées qui ne verront jamais le jour, devant l’indifférence générale ou le rejet des consommateurs et la défiance des investisseurs échaudés : le stylo correcteur d’orthographe, la bouteille détectrice de votre déshydratation, le porte-clé pour chien qui se perd…

Mais évitons les débats sur le thème de la querelle des anciens et des modernes ! Car en effet, les intérêts multiples des objets connectés sont infinis… tout comme la crédulité des hommes et des femmes dans leur capacité à céder aux sirènes séduisantes de la dernière « mode » avant de basculer dans des comportements d’achats compulsifs fatals !

Lire la suite

Internet : quand commence l’addiction ?

Internet : malédiction ou bénédiction ? Les smartphones permettent d’être connecté 24 heures sur 24. Lire les journaux, chatter avec des amis quand on se déplace, relever ses mails au restaurant… tout ça, c’est possible sur la Toile. C’est sûr, nous passons beaucoup de temps sur Internet. Peut-être même trop de temps. Quelles conséquences l’hyperconnectivité peut-elle avoir sur notre existence ?

Surfer et jouer sans interruption : l’addiction à la Toile est une pathologie à prendre au sérieux qui touche plus particulièrement les adolescents. Quels sont les raisons qui les poussent à transférer leur vie dans l’univers virtuel ? Certains chercheurs pensent par ailleurs qu’Internet modifie notre manière de lire : nous serions moins concentrés. Sommes-nous encore capables de nous plonger dans un texte ? Que se passe-t-il dans notre cerveau ?

Xenius (Arte – 19/06/2015)

Un héros des méga-données

Le Big Data (ou méga-données, en français) est la denrée la plus abondante de notre époque. A l’heure où 3 milliards d’individus sont connectés à Internet, où plus de 2 milliards possèdent des smartphones et ont un compte sur des réseaux sociaux, les données croissantes que génèrent leurs activités sont une manne, exploitée par une poignée d’entreprises qui ont pris une avance certaine dans le secteur.

Mais pour valoriser ces données, il faut arriver à les capter, les stocker, les traiter, les analyser, les visualiser et en extraire des connaissances. Seuls des algorithmes sont en mesure d’effectuer ces tâches et plus la production de données croît, plus l’enjeu réside dans la capacité d’analyse massive et en temps réel.

Ainsi, Uber, emblématique de la révolution actuelle, collecte en permanence des informations sur chaque passager, chaque requête, chaque trajet, et les utilise pour prédire à l’avance les pics d’activités, dans le temps et l’espace, afin d’optimiser le travail de ses chauffeurs. Un jeune génie français, Paul Duan, a, lui, choisi de mettre ses compétences de « data scientist » au service de l’intérêt général.

Originaire de Trappes, il a obtenu un diplôme de Sciences po Paris avant d’entamer des études de mathématiques et d’atterrir dans la Silicon Valley, chez Eventbrite, une entreprise spécialisée dans la vente en ligne de billets.
Lire la suite

Le pancréas bionique : Un espoir pour les patients diabétiques

Un père de famille américain a mis au point un système révolutionnaire pour contrôler le taux de sucre dans le sang. Sous la peau, un capteur envoie le taux de sucre toutes les cinq minutes sur un smartphone où une application a été installée.

Ensuite, grâce à l’application, le téléphone traite toutes ces informations et c’est l’application elle-même qui va décider combien d’insuline la pompe doit envoyer au patient“, détaille l’ingénieur.

C’est ce que l’on appelle le pancréas bionique : le smartphone remplace le cerveau du malade. Plusieurs études viennent d’être menées sur des patients diabétiques. Il reste désormais à obtenir l’autorisation des autorités de santé américaines.

Écran global [Rediff.]

Télévision, smartphone, ordinateur, tablette : les écrans sont aujourd’hui présents dans toutes les activités, à tous les âges. Selon un sondage IFOP, 75 % des Français pensent que la place prise par les écrans dans leur vie quotidienne nuit à la qualité des relations humaines.

“En 15 ans le temps de discussion au sein des familles américaines a diminué de deux tiers”

“En Californie les écoles Steiner interdisent la pénétration des médias électroniques. Or dans ces écoles qui trouve t-on ? Les enfants ou petits enfants de Bill Gates, des patrons de Google, Facebook, etc.” – Bernard Stiegler

Réalisé par Anne-Sophie Lévy-Chambon

(Merci à cognitive hazard)

Google : Sans limite

Les services de Google sont devenus tellement omniprésents que l’on peine à imaginer que cette entreprise n’existait pas encore il y a 16 ans ! C’est le moteur de recherche numéro 1 au monde mais connaissez-vous vraiment l’histoire de ce géant de l’Internet ?


Google, au cœur du géant qui veut changer le monde – Capital M6 (22/03/2015)

Sans jamais renier sa source de revenus : la publicité, Google a su se diversifier et créer de nombreuses branches d’activité, notamment en passant par une politique de rachats de sociétés massive. Google est aussi une société qui fait peur.

Le documentaire n’élude pas les faces sombres de Google, à commencer par la question des conflits d’intérêt entre les différentes casquettes de Google, son omniprésence et la question des données personnelles. de part sa présence dans notre quotidien, Google en sait plus sur nous que la plupart de nos proches. Et si un jour elle utilisait toutes ces informations intimes à des fins malintentionnées ?

Stockage en ligne via Drive, logiciels de bureautique, plateforme vidéo avec YouTube, système d’exploitation mobile avec Android, réseau social avec Google+, navigateur de recherche avec Chrome, messagerie Gmail, smartphones et tablettes Nexus, etc. La liste est longue et loin d’être exhaustive et ne cesse de s’allonger. Une véritable société tentaculaire qui vaut aujourd’hui plus de 380 milliards de dollars.
Lire la suite

Espagne : Zoom sur le téléphone du futur

Incurvés, étanches, les smartphones sont de plus en plus puissants. Un nouveau genre fait son apparition : le téléphone en kit. “De face, rien ne distingue ce mobile d’un portable traditionnel, mais si on le retourne, c’est un véritable jeu de construction que l’on peut assembler et personnaliser“, explique le journaliste Yohann Relat.

Les secrets inavouables de nos smartphones [Rediff.]

Zoom sur le marché des téléphones portables. Pendant un an, l’équipe de Cash Investigation a enquêté sur les conditions de fabrication de cet appareil du quotidien, produit de très grande consommation puisqu’un Français consulte en moyenne 150 fois par jour son portable.

1,8 milliard d’exemplaires sont vendus à travers le monde chaque année. Ce marché rapporte des sommes gigantesques aux entreprises du secteur, devenus des empires économiques. Si ce business était équitable, pourquoi pas ? Il ne l’est pas, comme le démontre ce reportage.

En Chine, un journaliste a filmé en caméra cachée les conditions de travail des salariés d’un des plus gros sous-traitants de l’industrie du mobile, pour la plupart des enfants. En République démocratique du Congo, rencontre avec ceux qui extraient le tantal, minerai qui entre dans la composition des téléphones, parfois pour le compte des rebelles armés.

Éric Schmidt : « L’Internet tel que nous le connaissons va cesser d’exister »

L’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui va bientôt disparaître, a estimé Éric Schmidt, président exécutif du conseil d’administration de Google, au cours d’une émission web enregistrée dans le cadre du Forum économique mondial de Davos. Il pense que le concept va évoluer pour être intégré dans un monde plus vaste.

« Il y aura tant d’adresses IP, tant d’appareils, de capteurs et de choses que vous porterez, des choses avec lesquelles vous aurez des interactions, sans même le sentir », a-t-il prédit. « Cela fera tout le temps partie de vous. Imaginez-vous en train de marcher dans une pièce, et cette pièce serait dynamique. Et avec votre autorisation et tout cela, vous interagirez avec tout ce qui se passera dans cette pièce. (…)

Un monde hautement personnalisé, hautement interactif et très très intéressant est en train d’émerger. Vous voyez maintenant arriver beaucoup de grandes plateformes technologiques, et vous assistez à une réorganisation et une réorganisation future de la dominance ou des leaders, quelque soit le terme que vous voulez employer, issue de la montée en puissance des apps de smartphone », a dit Schmidt.

« A ce point-là, les paris sont ouverts pour savoir à quoi l’infrastructure des apps sur les smartphones va ressembler », a-t-il poursuivi, expliquant qu’une nouvelle génération d’apps, assimilées à de super-ordinateurs, était en train d’apparaître.
Lire la suite

Communications : Des SMS vraiment privés

Saviez vous que la NSA récupérait près de 200 millions de SMS par jour à travers le monde? Si eux le peuvent, j’imagine que d’autres aussi… Pour vous en convaincre, il vous suffit de faire une petite recherche sur google duckduckgo.

Personnellement, tout ceci me chagrine fortement. Même si ma vie privée n’a rien d’extraordinaire, j’aimerais que les sextos envoyés à maman ainsi que les blagues de cul envoyées à mon beau-père restent entres nous… J’ai donc décidé de scruter le web à la recherche d’un outil, facile d’utilisation pour les non geeks, open source (un critère de transparence mais pas que), et adaptable à mon smartphone qui tourne sous cyanogenmod (un android open source).

Bingo, et bonne nouvelle pour tous les utilisateurs d’android aussi, Open WhisperSystems a développé une petite application, nommée TextSecure, à installer depuis le Play Store. Cette application, conseillée par le grand Edward Snowden, est une des seules à remplir tous les critères de sécurité du test effectué par l’Electronic Frontier Foundation. Elle utilise les algorithmes Curve25519, AES-256, et HMAC-SHA256 et comme le chiffrement se fait de bout en bout (avec un système intégré de vérification pour être certain que le destinataire et l’expéditeur sont bien ceux qu’ils prétendent être), il n’est pas possible d’intercepter en clair les messages via une attaque Man In The Middle.

Lire la suite

Très cher sommeil

Aujourd’hui, un actif sur trois a du mal à trouver le sommeil, tandis qu’un sur cinq est considéré comme insomniaque. Pharmacies et grandes surfaces se sont emparées de ce nouveau marché.

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables, ces objets interconnectés nous gardent éveillés en permanence, au détriment de notre santé. Constamment rivés sur nos écrans, appareils allumés nuit et jour, alertes et notifications aliénant nos journées, ces petits condensés de technologie sont aussi responsables de notre manque de sommeil.

Crises d’insomnie et manque de repos font les bonnes affaires des pharmacies et des nouvelles thérapies à la mode pour nous aider à mieux dormir.

Allemagne : Les objets connectés, rois du salon des technologies de Berlin

Le salon IFA, grand messe européenne de l’électronique, a fêté cette semaine à Berlin son 90è anniversaire. Près de 250.000 visiteurs sont venus découvrir les dernières innovations en matière d’objet connecté, des montres intelligentes aux aspirateurs robotisés en passant par la dernière génération de réfrigérateurs. Mais les véritables stars cette année, étaient les smartphones.

Apple bride-t-il les “vieux” iPhones pour vendre ses nouveaux modèles ?

Un économiste américain analyse cette théorie de l’obsolescence programmée des smartphone d’Apple que les utilisateurs constatent à chaque lancement d’un nouveau modèle.

Le dernier iPhone a été dévoilé par son constructeur Apple. Et il est probable que peu de temps après, nombre d’utilisateurs vont constater que leur désormais “vieil” iPhone est soudain beaucoup plus lent. C’est du moins ce qu’a constaté Sendhil Mullainathan, professeur d’économie à l’université de Harvard aux États-Unis…

Ayant fait part de cette expérience personnelle à ses étudiants, le professeur a ainsi titillé la curiosité de l’une d’entre elles, Laura Trucco. Cette dernière s’est alors mise en quête de données statistiques pour vérifier si d’autres personnes avaient constaté elles aussi ce phénomène. Le résultat de ces investigations est raconté par le professeur dans un article du New York Times.

Lire la suite

Apple présente un iPhone 6… à plus de 1000 euros

En pleine perte de vitesse, Apple doit trouver un nouveau souffle pour espérer récupérer sa place de numéro 1 sur le marché des smartphones. La marque est attendue au tournant par les fans.

Plusieurs innovations devraient être présentées comme un système de puce intégrée pour faciliter le paiement en ligne, force de frappe d’Apple… ou encore la présentation d’une montre connectée.

La guerre des smartphones [Archive]

Voici le destin d’un objet qui éclipse tous les autres. L’iPhone, un objet nouveau, devenu un produit star en seulement deux ans. Au départ, tout part d’une vision de Steve Jobs, la patron d’Apple. Ce gourou un peu fou prétend révolutionner le marché des téléphones, et qui a finit par inventer un nouveau marché ultra-rentable.

Ce succès a pris de cours les concurrents les plus sérieux, qui aujourd’hui, ont décidé de répliquer, en misant tout, sur les faiblesses du produit star…

Téléphonie : Abus et arnaques

En France, le nombre de téléphones portables dépasse le nombre d’habitants. On compte au total quelque 70 millions de mobiles. Les smartphones, pratiques, performants et connectés, sont devenus indispensables et se substituent dans certains cas aux ordinateurs.

Mais avec l’arrivée des forfaits low-cost, les opérateurs se livrent une guerre sans merci, souvent au détriment des usagers. Surfacturation, réengagements abusifs, fausses promotions, les plaintes se multiplient.

Quant aux pirates, ils se spécialisent désormais dans l’escroquerie au portable. Qui sont-ils ? Comment lutter contre leurs pratiques ? Une enquête menée du point de vue du consommateur.

Objets connectés : Vie améliorée ?

L’évolution de la technologie sans fil a fait en sorte que la majorité des appareils domestiques sont aujourd’hui presque tous reliés.

Du bracelet permettant de contrôler son nombre de pas quotidiens à l’application smartphone capable de régler la température d’une chaudière à distance, la technologie sans fil est aujourd’hui perçue comme un besoin.

Cependant, même si les avantages sont nombreux, le risque d’en devenir un peu trop dépendant est toujours présent.

Baxter : Le robot à 18.000 euros qui signe l’arrêt de mort des ouvriers

Des robots sophistiqués destinés à travailler menacent de rendre superflus de nombreux métiers de travailleurs ayant peu de formation. C’est ce qu’affirme l’entrepreneur en technologie Jerry Kaplan. 

Selon lui, des inventions comme le robot Baxter de l’entreprise américaine Rethink Robotics offrent en effet aux machines la possibilité de se déplacer librement et d’exécuter une combinaison de différentes opérations.

Le robot Baxter coûte 25.000 dollars et est équipé d’un ordinateur-tablette qui peut passer pour un visage. De récents manquements dans les capacités optiques d’un ordinateur qui ont longtemps été considérés comme un des plus grands problèmes de l’intelligence artificielle sont à la base de l’introduction de machines comme le Baxter.

De ce fait, les tâches d’un travailleur peuvent être totalement effectuées grâce à la technologie et selon Kaplan, à terme, certains métiers disparaîtront complètement. Notamment, on sait que le centre de technologie Sirris à Diepenbeek (Belgique) expérimente un robot Baxter.

Lire la suite

La première guerre civile mondiale

Chaque jour qui passe apporte son lot de confirmation sur une vérité que beaucoup voudraient ignorer : nous sommes en guerre. Une guerre larvée, relativement calme mais une guerre tout de même.

Contrairement à une guerre traditionnelle, une guerre civile n’a pas de front bien tracé, de belligérants clairement identifiables à la couleur de leur uniforme. Chaque camp est partout, au sein d’une même ville, d’un même quartier, d’une même famille.

D’un côté, nous avons une classe de pouvoir. Riches, puissants, ils ont l’habitude de contrôler, ils ne connaissent pas le doute. Ils décident et sont intimement persuadés de le faire dans l’intérêt général. Beaucoup, ni riches ni puissants, les soutiennent. Par peur du changement. Par habitude. Par intérêt personnel. Par crainte de perdre certains acquis. Ou par incapacité intellectuelle de comprendre la révolution à l’œuvre.

De l’autre, voici la génération numérique. Issus de tous les sexes, tous les âges, toutes les cultures, tous les emplacements géographiques. Ils discutent entre eux, s’échangent des expériences. Découvrant leurs différences, ils se cherchent des points communs en remettant tout en question, jusqu’à la foi et aux valeurs profondes de leurs parents.

Lire la suite

Comment rester soi-même à l’ère de la connexion généralisée

Dans son dernier ouvrage, Rémy Oudghiri considère que la possibilité de se connecter à Internet depuis les téléphones portables crée des dépendances maladives qui ont pour conséquence un oubli de la présence des autres, un état de distraction chronique, voire un manque de présence au monde.

Regardons autour de nous. Le dos voûté, les individus déambulent dans les rues le nez collé aux petites machines qui les connectent au monde entier. Foule anonyme mais connectée. Foule solitaire mais connectée. C’est la silhouette la plus familière de notre époque : passants penchés à l’écoute, mais de quoi ?

Le temps est venu d’apprendre à vivre avec les nouvelles technologies. Un mouvement en faveur de la «déconnexion» est en train d’émerger dans nos sociétés. Ici et là, des individus commencent à ralentir le rythme. Ils n’hésitent plus à «débrancher» temporairement leurs appareils électroniques. Leur objectif ? Reprendre le contrôle de leur vie.

S’appuyant sur ses lectures, de Sénèque à Thoreau, en passant par Sylvain Tesson et tant d’autres, Rémy Oudghiri pense que cette déconnexion salutaire est une possibilité de se retrouver soi-même et de remettre les livres et l’esprit au coeur de nos vies.

Vers la fin de l’argent liquide ?

Lecteurs de cartes sur smartphone, cartes prépayées, avec l’essor des systèmes de paiement électroniques il est plus facile que jamais de se passer de numéraire. Mais si ces nouvelles pratiques sont souvent commodes pour les consommateurs, elles ont pour revers des frais et des risques. Et tout autant qu’une évolution technologique inéluctable, elles traduisent un changement de modèle économique des banques de détail. Mais l’usage du liquide résiste, et pas toujours là où on l’attendrait.

Il y a certaines choses que vous ne pouvez régler qu’en liquide, ou du moins c’est ainsi que cela se passait jusqu’à présent. Plus de monnaie pour le parcmètre ? Pas de souci: de plus en plus de municipalités ont mis en place des machines automatiques qui acceptent les cartes bancaires ou les cartes prépayées, et on voit aujourd’hui apparaître des applications permettant aux automobilistes de payer leur place de parking au moyen de leur smartphone. Les sociétés d’autoroute ont déjà mis en place des passes et des systèmes de télépaiement, qui déduisent l’argent de votre compte prépayé à la minute où vous passez le péage. Même les vendeurs de rue ont maintenant des lecteurs de cartes de crédit qui se fixent à leur smartphone ou à leur tablette.

Grâce à de multiples innovations technologiques, il semble que les consommateurs aient de moins en moins de raisons d’avoir recours à l’argent liquide. En fait, de nombreux banquiers et économistes ont déjà montré qu’ils pouvaient désormais se passer de liquide au quotidien. Mais sommes-nous prêts à devenir une société sans numéraire? L’argent liquide est aujourd’hui la solution la plus coûteuse pour les banques et les entreprises qui gèrent les opérations financières. Mais elles auront du mal à convaincre les consommateurs de renoncer à leur petite monnaie.

Lire la suite

La grande distribution américaine à l’assaut du paiement par smartphone

Les géants de la grande distribution aux Etats-Unis viennent d’annoncer le lancement d’une application de paiement par mobile. Une nouvelle offre sur un marché qui frôle la saturation.

Dans la bataille du paiement par mobile, les commerçants n’ont pas dit leur dernier mot. Les grandes enseignes américaines ont annoncé mercredi 15 aout le lancement de leur propre application pour smartphone, un projet collaboratif baptisé MCX (Merchant Customer Exchange). Ce projet comprend autant de géants de la grande distribution comme Walmart ou Target, que de grands groupes pétroliers tels Shell et Sunoco, en passant par le « Darty » nord américain,  Best Buy. MCX compte au total 14 marques parties prenantes.

Un projet encore en gestation

Le principe ? Après avoir téléchargé une application sur son smartphone équipé de la technologie NFC (Near Field Communication) et avoir renseigné ses coordonnées bancaires, le client pourra payer avec son portable en l’approchant à proximité (4 ou 5 centimètres) du lecteur NFC présent en magasin. Pas une révolution en somme…

Lire la suite