États-Unis : A Los Angeles vit la plus grande communauté de SDF du pays

Aux États-Unis, pays de la méga richesse, la pauvreté est aussi extrême. Dans le quartier du Skid Row, à Los Angeles, se rassemble la plus importante communauté de sans-abris du pays. Entre drogue, alcool et violence, certains s’en sortent grâce à des travailleurs sociaux.

480 SDF sont morts dans la rue en 2014

En 2014, un collectif d’association a recensé 480 personnes mortes dans la rue en 2014. Des victimes dont le décès aurait pu être évité selon l’organisation qui appelle le gouvernement et les élus à se mobiliser.

Il y a encore 50 ou 60.000 personnes qui vivent dans la rue. Est-ce qu’on ne peut pas faire quelque chose? Il y a des places d’hébergements à ouvrir et du logement à développer“, estime Christophe Louis, du collectif “les morts de la rue“.

Cinéma : Au Bord Du Monde

La nuit tombe. Le Paris « carte postale » s’efface doucement pour céder la place à ceux qui l’habitent : Jeni, Wenceclas, Christine, Pascal et les autres.


A travers treize figures centrales, Au bord du monde dresse le portrait, ou plutôt photographie ses protagonistes dans un Paris déjà éteint, obscurci, imposant rapidement le contraste saisissant entre cadre scintillant et ombres qui déambulent dans ce théâtre à ciel ouvert.

Un film documentaire réalisé par Claus Drexel (France – Janvier 2014)

(Merci à P.)

Paris : Une exposition met en avant le regard des SDF sur leur quotidien

“Prises de rue”. C’est le nom d’une exposition qui se tient actuellement sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris. Les clichés ont été pris par treize SDF. De mi-novembre à mi-décembre 2014, des appareils photo leur ont été confiés par l’association de réinsertion “La Deuxième Marche“.

États-Unis : Les vagabonds en col blanc

Steven Bo Keeley, fantasque Américain, propose à des cols blancs en mal de sensations de vivre la vie des hobos. Il les emmène traverser les États-Unis en sautant de train en train, sur les traces des clochards célestes de Jack Kerouac. Un journaliste a tenté l’expérience.

C’est par hasard que j’entends parler de Steven Bo Keeley pour la première fois. L’idée de me faufiler dans des wagons de marchandises pour voir du pays me fascine depuis longtemps, et une amie d’Oakland, une gauchiste radicale, me parle d’un livre qui, dit-elle, pourrait m’aider à me préparer. Ce sont les “Mémoires d’un hobo” [vagabond qui voyage principalement en train] qu’elle a rencontré dans un dîner, un certain Steven Bo Keeley, qui emmène des groupes de cadres d’entreprise dans ses aventure de routard du rail. [...]

Keeley est un solitaire étrangement sociable et il est entouré d’un drôle de groupe de sympathisants qui financent  ses aventures. Sur son site Internet, entre ses articles et ses photos, il propose ses services de tour-opérateur, invitant des cadres à rompre la monotonie de leur vie de bureau pour  risquer leur vie avec lui sur le rail. Parmi les options qu’il  propose, vous pouvez choisir de séjourner dans des abris  de SDF ou de bivouaquer dans une “jungle”, les camps de  fortune des hobos.

Les moins téméraires optent pour des  excursions dans des mines désaffectées ou des randonnées  dans le désert. En échange de ces virées, les “vagabonds en col blanc” de Keeley – ils sont avocats, programmeurs, chercheurs, chefs d’entreprise ou investisseurs – l’accueillent  dans leur univers. Il a été invité par des magnats de la  finance et convié dans les luxueux chalets du cénacle des  anarcho-capitalistes à Aspen, dans le Colorado.
Lire la suite

Creil (60) : L’ancien cadre, devenu SDF, raconte sa descente aux enfers

Plusieurs habitants l’ont remarqué, à Creil, surpris quand cet homme, tiré à quatre épingles, leur a demandé de l’aide dans la rue. « Cela peut arriver à tout le monde », lâche-t-il. Il n’aurait jamais imaginé que ça tomberait sur lui. Alors, il veut expliquer. Après avoir passé deux mois dehors, Christophe, 48 ans, raconte comment, alors qu’il avait tout, il s’est retrouvé à faire la manche en centre-ville.

Il a connu une autre vie « avant ». « En 1986, j’ai 20 ans, j’obtiens mon BTS action commerciale au lycée Jules-Uhry de Creil. A peine un mois plus tard, je suis embauché chez Nestlé, au sein de sa filiale Davifrais/Davigel, comme commercial à Saint-Brice-sous-Forêt (Val-d’Oise). Très vite, je gagne bien ma vie… Au bout de 5 ans, je deviens cadre commercial et au bout de 13, le groupe me propose un poste d’inspecteur commercial à Nantes. Mais je n’arrive pas à convaincre ma famille de déménager, je dois dire non. » Le point de bascule.

« Après ce refus, j’ai peur d’être un peu bloqué dans ma carrière. Mais au même moment, une autre boite, DLG Loiseau-Regnault à Orly (Val-de-Marne), tente de me débaucher… Je leur dis oui. A l’époque, c’est le spécialiste des viandes cuites sous vide, toutes les restaurations collectives en veulent, la société est en plein boom. »

Trois ans plus tard, il sera licencié économique. « Mon mariage explose après 19 ans de vie commune et 3 enfants. » Cela aussi, « ça peut arriver à tout le monde… Et je pense me relever, j’ai toujours réussi dans la vie, j’ai 35 ans et de l’argent. Je me donne 3 mois pour retrouver un job mais ça ne marche pas, mes entretiens se passent mal, je dois revoir mes exigences à la baisse. »
Lire la suite

À Perpignan, des bancs publics sont supprimés pour mettre fin aux «nuisances»

Parce qu’ils créaient des «nuisances» en étant occupés par des groupes de jeunes et des sans-abri, plusieurs bancs de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, ont été supprimés depuis quelques semaines. Un phénomène dénoncé par une association écologiste locale.

Mais où sont donc passés les bancs publics de Perpignan ? Dix jours après le tollé soulevé par les bancs grillagés d’Angoulême, en Charente, censés empêcher l’installation des SDF, c’est au tour de la municipalité de la préfecture des Pyrénées-Orientales d’être pointée du doigt.

Car, après avoir reçu des plaintes des riverains pour des nuisances, la ville a supprimé ces dernières semaines des bancs publics où se réunissaient des sans-abri ou des groupes de jeunes.

Président de l’association écologiste Frene 66, Marc Paillet est le premier à avoir attiré l’attention sur ce phénomène.

Interrogé par France Bleu Roussillon, il dénonce la «déshumanisation» de Perpignan «parce qu’on ne cherche qu’à faire du business». Il déplore également le nombre de plus en plus faible de lieux gratuits pour se reposer, les piétons étant désormais obligés de se rendre dans des «cafés payants».

Lire la suite

Jacques, SDF parisien et bodybuildeur, retrouve son fils à Noël grâce aux internautes (Màj)

Jacques a retrouvé son fils à Noël grâce aux internautes

En quelques semaines, la vidéo de Jacques a été vue par quatre millions d’internautes, et pas seulement dans l’Hexagone. Des journalistes russes, japonais ou vénézuéliens s’intéressent à celui qui se décrit comme “le champion du monde du culturisme de rue”. Jacques Sayagh accepte de raconter son expérience à Canal+ sur le plateau de l’émission “Salut les terriens”, animée par Thierry Ardisson, où il dévoile un peu plus son parcours chaotique.


Lire la suite

Nice : Un pizzaïolo joue les pères Noël auprès des SDF

Un joli geste en ce 24 décembre. A Nice, Léo Mallo, pizzaïolo offre 200 pizzas aux SDF de la ville. Pour cela, toute une équipe solidaire met la main à la patte. La bonne action ne s’arrête pas en cuisine car ensuite il faut livrer les pizzas et les fruits.

L’accueil d’urgence des sans-abri débordé par la demande croissante de familles

La trentaine de salariés toulousains qui répondent au « 115 », le numéro national d’appel d’urgence pour les sans-abri, a symboliquement cessé le travail pendant deux heures lundi 8 décembre.

Ils protestent contre le nombre « misérable » de places qu’ils ont à offrir aux gens à la rue : « A quoi sert de faire fonctionner une plateforme téléphonique si c’est pour opposer un refus, dans 95 cas sur 100, faute de place ? », s’exaspère Sylvie Fernandez, éducatrice spécialisée au service du 115 local.

« Le département offre 2 000 places alors qu’il en faudrait 500 ou 600 de plus. Être chaque jour confronté à la détresse sans pouvoir y répondre est désespérant », poursuit l’éducatrice. Le 2 décembre, une grand-mère est morte dans sa voiture, qu’elle habitait avec ses enfants et petits-enfants, alors que cette famille réclamait un hébergement chaque jour depuis six mois, rapportent les grévistes.

Lire la suite

États-Unis : De plus en plus de SDF “cachés”

Selon un récent rapport 2,5 millions d’enfants auraient passés au moins une nuit dans la rue l’année dernière, et dans la capitale américaine, tous les foyers affichent complet.

Si le gouvernement américain a pris des mesures drastiques pour réduire le taux de sans-abris parmi ses vétérans, aux États-Unis le nombre d’enfants vivant dans la rue n’a jamais été aussi élevé, conséquence d’un taux national de pauvreté en hausse et d’un manque de logements abordables dans les grandes villes.

Pauvreté : De plus en plus de SDF en France

Alors que le nombre de sans-domicile fixe a augmenté de 44% en 11 ans, les femmes et les enfants représentent une part de plus en plus importante parmi cette population, selon une étude de l’Insee publiée mercredi.

Cent douze mille personnes en France n’ont pas d’adresse. Sans logement personnel, elles dorment dans la rue, les jardins publics, les gares, les squats, ou sont hébergées dans des structures d’accueil qu’elles doivent quitter chaque matin. C’est le constat alarmant que dresse ce mercredi l’Insee dans son étude “Portrait social de la France“, qu’elle publie chaque année depuis 2001.

Pour cette population mal connue, ces enquêtes de l’institut de la statistique ont montré au fil des ans une constante augmentation de la population des SDF, laquelle a atteint 81.000 adultes en 2010, accompagnés de 31.000 enfants, soit une hausse de 44% en 11 ans. Une réalité qui doit être encore plus tragique si l’on tient compte des personnes qui ne fréquentent jamais de structures d’accueil ou qui vivent dans des communes de petite taille, qui n’ont pas été prises en compte dans ce rapport.

De plus en plus de femmes
Lire la suite

États-Unis : A 90 ans, il risque la prison pour avoir nourri des sans-abri

Arnold Abbott, un militant américain de 90 ans, a été arrêté pour la seconde fois par la police de Fort Lauderdale (Floride) pour avoir distribué des repas aux sans-abri de cette ville américaine. Une nouvelle disposition locale interdit en effet de nourrir les pauvres dans la rue. Il risque deux mois de prison et 500 dollars d’amende.

L’ancien combattant, connu sous le surnom de “Chef Arnold”, promet de nourrir les SDF même s’il risque la prison, comme l’en ont menacé les autorités. “Je suis difficilement intimidable”, prévient-il. Le nonagénaire dirige une organisation locale au sein de laquelle il donne à manger aux SDF de Fort Lauderdale depuis deux décennies.

Depuis janvier 2013, 21 villes américaines ont restreint les possibilités de donner à manger aux SDF, selon la Coalition nationale pour les sans-abri.

Vendredi 31 octobre, une campagne a été lancée à Fort Lauderdale par les autorités locales, qui disent vouloir garantir la santé publique et la sécurité. “Il y a 10 000 sans-abri dans le comté de Broward, la majeure partie d’entre eux sont à Fort Lauderdale, et il n’existe pas de tapis suffisamment grand pour tous les cacher”, a insisté Arnold Abbot.

L’accès à l’eau potable, source de précarité en France

Selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, 140.000 sans domicile fixe n’ont pas un accès à l’eau potable et 2 millions de personnes n’ont pas un accès suffisant à l’eau et à l’assainissement en France.

L’association France Libertés rappelle que si Paris dispose de 240 fontaines publiques, de près de 400 sanitaires gratuits et de 18 bains douches municipaux, ce type d’équipements est moins présent ou quasiment absent dans d’autres villes. Ainsi, Marseille ne “possède visiblement qu’une douzaine de toilettes publiques gratuites et une petite trentaine de fontaines à boire”, indique France Libertés.

Les douches publiques en particulier ont pratiquement disparu des villes : Strasbourg et Lyon n’en compte que deux, Nantes et Nice une, Marseille et Calais aucune, ajoute l’association. Un situation qui n’est pas sans poser des problèmes d’hygiène et de santé publique comme le montre ce reportage dans la cité phocéenne.

États-Unis : Le peuple des ténèbres

Saviez-vous qu’il existe des sans-abris new yorkais qui vivent là où se trouve un peu chaleur: dans d’anciens égouts et des stations de métro désaffectées?

Portraits croisés d’habitants de ce no man’s land qui racontent leur parcours et leur vie quotidienne. Les premiers habitants des tunnels sont arrivés là dans les années 1970. C’était surtout des anciens de la guerre du Vietnam, suivis plus tard par des trafiquants de drogue, des clochards, des gangsters en cavale…

Les oubliés du rêve américain. Il faut vraiment avoir le cœur accroché pour soutenir certaines images.

(Merci à Rob)

Paris : D’anciens SDF sollicités pour être guides touristiques

Ils connaissent la rue mieux que personne. Une association propose à d’anciens SDF de devenir guides touristiques en attendant de décrocher un autre emploi. Vincent, un ancien comptable de 39 ans, enchaîne les anecdotes face à une douzaine de touristes. Difficile à croire, quand on sait qu’il a dormi pendant un an et demi dans les bois aux portes de Paris, devenu SDF après une dépression.

Je me suis dit : ‘C’est ou bien je me jette dans la Seine, ou bien je trouve une solution’“, témoigne-t-il en marge de la visite entre Ménilmontant et Belleville. Vincent gagne aujourd’hui dix euros de l’heure. En septembre, il reprendra ses études. Cinq autres anciens SDF doivent le remplacer.

États-Unis : Un millionnaire chinois invite 250 sans-abri dans un restaurant new-yorkais

Millionnaire, il a voulu faire profiter de sa fortune aux plus pauvres. Un richissime homme d’affaires chinois, Chen Guangbiao, a invité à déjeuner 250 sans-abri à New York, dans un restaurant chic de Central Park, mercredi 25 juin.

Une cérémonie l’a également désigné “meilleur philanthrope du monde“. Il a reçu un certificat des Nations unies pour officialiser ce titre. Il a aussi distribué sous les applaudissements 300 dollars (220 euros) à chaque invité. Il a enfin annoncé qu’il paierait le traitement d’une personne grièvement brûlée après s’être immolée par le feu.

L’autre zoo de Vincennes

La prison animale – le parc zoologique – du bois de Vincennes est à nouveau ouverte au public, qui peut, nous assure-t-on, apprécier l’”environnement naturel” des détenus reconstitué le plus fidèlement possible ; non loin de là, et du centre de rétention administrative, le public pourra apercevoir un autre “zoo”, la “zone” où se concentrent les cabanes et tentes de sans abri, victimes, eux, de l’”environnement économique“. Le photo-journaliste Stéphane Remael les a rencontrés.

Lire la suite

SDF : 1/4 des personnes sans domicile travaillent

En France, un quart des adultes francophones sans domicile (24%) travaillent, indique l’Insee dans une étude publiée mardi 8 avril. Ils occupent souvent des emplois “très précaires”.

Au total, près des deux tiers (63%) des SDF sont considérés comme actifs, avec 39% au chômage ou en recherche d’emploi selon l’enquête menée auprès des utilisateurs francophones des services d’hébergement et de distribution de repas, en janvier et février 2012, par l’Insee et l’Ined.

Parmi les SDF en emploi, des disparités existent entre Français et étrangers, ces derniers occupant “un peu plus souvent un emploi régulier ou un ‘petit boulot’ (27%) que les Français (22%)”. Seules 39% de ces personnes en emploi ont un CDI, 24% bénéficiant d’un CDD, 15% d’un travail temporaire et 22% travaillant sans aucun contrat.

L’enquête note également que “le taux d’emploi des personnes sans domicile est d’autant plus élevé que leurs conditions d’hébergement sont stables”.

Lire la suite

L’architecture de survie en milieux urbains hostiles

À l’orée des années 1990 est inventé un nouveau domaine particulier de l’architecture humanitaire, inconnu auparavant: l’architecture de survie en milieux urbains hostiles destinée aux sans-abris, qui se caractérise par une réduction drastique des échelles d’intervention, de temps et de coût.

Des démarches isolées ou de concepteurs regroupés au sein d’associations, s’inspirent tout à la fois des pratiques ingénieuses observées dans la rue, et des propositions faites par les architectes italien, anglais et autrichien du mouvement « radical » qui, pour d’autres raisons, détournaient de leur fonction initiale les technologies de la Nasa, combinaisons spatiales, capsules Apollo, véhicules et autres équipements conçus pour la survie et l’autonomie de l’homme dans l’environnement hostile spatial.

Ainsi de nouveaux « objets » architecturés apparurent dépassant le stade des traditionnels abris auto-construits: l’habitacle, balise, living capsule et kit de survie, les niches mobile ou nomade, les combinaisons de protection individuelle, body capsules, habit-acles et habits-abris, les ready-made refuges, les maisons-valises, les Houseless pour Homeless, etc.

« Ceux qui disent ”la crise est conjoncturelle et tout va s’arranger”, sont non seulement des menteurs, mais comme vous dites des négationnistes. » – Paul Virilio (1997)

Lire la suite

États-Unis : Les campeurs sauvages de Slab City

Slab City est probablement l’endroit le plus insolite d’Amérique du Nord. Marginaux, artistes, hippies et anarchistes vivent ici dans des mobil homes et autres camionnettes – avec zéro loyer et zéro contrainte.

À Slab City, pas de maire ni de commissariat de police, de médecin ou de boutique. Pas d’électricité, de gaz ni d’eau courante non plus. En contrepartie, chacun mène sa vie comme il veut.

Réalisé par Carolin Reiter (Février 2014)

Le copain d’avant (Docu)

A l’automne 2000, un SDF de 42 ans abandonne, dans une poubelle du Samu social, un manuscrit de 450 pages. Le condensé d’une vie passée à raconter le drame de son enfance et la chute inexorable qui s’en est suivie. Quelques jours plus tard, il est retrouvé mort dans la rue.

Ce documentaire tente de répondre à ce message destiné aux autres. Il cherche à le porter aux camarades d’enfance du quartier que cet homme n’avait jamais réussi à retrouver, et à faire entendre à tous ce témoignage d’une rare puissance. Aujourd’hui, avec les souvenirs qui ressurgissent, la chape de silence se fissure. L’amitié se réveille chez les copains d’avant. Les regrets aussi.

Réalisé par Françoise-Renée Jamet et Laurent Marocco (France – 2014)

Japon : Des SDF pour décontaminer Fukushima

Dans la ville japonaise de Sendai, à 80 kilomètres de Fukushima, des personnes devenues sans abris depuis la catastrophe, intéressent des recruteurs sans scrupule. Embauchés par des intermédiaires, ces décontamineurs “low cost” sont envoyés pour nettoyer les zones irradiées.

Belgique : Toujours plus de SDF

Comment survivre sans abri ? Questions à la une a tenté une expérience quelque peu particulière pour comprendre la survie des sans-abris dans la rue.

Un des journalistes a vécu une semaine en immersion dans le monde des sans-abris. Déguisé en SDF et équipé de caméras cachées il s’est mis à leur place.

Abris de nuit, sanitaires, restaurants sociaux, CPAS… notre équipe a testé ces moyens sociaux mis à leur disposition. Ce qui leur a permis aussi de les approcher au plus près et de recueillir le plus objectivement possible leurs témoignages.

Un constat sans appel s’est imposé: les failles dans notre système d’aide sont nombreuses et interpellantes.

Enquête de Valery Mahy et Nicolas Ceuppens (Questions à la Une – RTBF – 04/12/2013)

États-Unis : Le pays s’enfonce dans la misère

Le  31ème congrès consacré à “la faim et les sans-abris” qui s’est déroulé aux États-Unis met en évidence une évolution de la société américaine peu relayée par les médias acquis pour la très grande majorité à pensée néo-libérale dominante. Ainsi malgré une prétendue baisse lente, mais continue du chômage, le nombre de sans-abris et de personnes souffrant de la faim augmente.

Au total, ce sont 46,5 millions d’Américains qui vivent sous le seuil de pauvreté, selon l’étude réalisée par la Conférence des maires des États-Unis, dans vingt-cinq grandes villes américaines.

Plus d’1 américain sur 6 est “tiers-mondialisé”. Les défenseurs du modèle économique américain qu’ils érigent en modèle, s’évertuent à nous faire croire de manière stupéfiante, que There Is Not Alternative, qu’il faut déréguler et libéraliser encore davantage, car il n’y a rien de possible entre ça et le communisme destructeur de l’ex-bloc soviétique et surtout pas une autre mode de développement qui ne permette pas de s’en mettre plein les poches.

Le trucage des chiffres, les omissions, les vérités partielles,… Tout est bon pour nous faire prendre les vessies pour des lanternes.

Lire la suite

Brésil : Mondial de foot, meurtres de SDF et «nettoyage social»

Le Brésil est à un an d’organiser la Coupe du monde de 2014, et les sans-abri seraient assassinés pour «nettoyer» les rues en prévision de l’évènement, rapporte El País après que des associations aient fait part au gouvernement de leurs préoccupations. Les villes qui vont accueillir des rencontres sont particulièrement surveillées.

En 2010, Rio accueillait la Coupe du monde de football des sans-abris soutenue par l’UEFA. Mel Young, le président de l’évènement, avait déclaré à cette occasion:

«Rio est l’endroit idéal pour accueillir la Coupe du monde des sans-abri 2010. Le Brésil est un pays de football, et beaucoup de ses plus grands joueurs ont commencé par jouer dans la rue avant d’arriver sur la scène internationale.»

Lire la suite

Témoignage : Être à la rue quand on a 20 ans (Màj vidéo)

Addendum du 11/12/2012 : Un nouveau départ pour André


Paroles de  la chanson “Casse sociale” du groupe Vae-Victis

Ton cas est bien trop banal
Pour qu’on s’intéresse à toi
Tu es né au mauvais endroit
Le tout sur fond de crise sociale
Lire la suite

Théorie de la manche

Addendum du 30/10/2012: Qui sont les nouveaux SDF?

La rue. Éric, 50 ans n’arrive pas à en sortir. Il la sillonne tous les jours depuis 2010. Cet ancien commissaire de la police belge a fini par échouer en France où il enchaîne les petits boulots. Quand il y en a. Ses nuits, il les passe dans des refuges d’urgence. Quand il reste de la place.

Sans domicile et sans travail, Didier et Jean-Marc sont ses deux amis d’infortune. Ils se serrent les coudes. Dans la galère, mieux vaut ramer dans le même sens. Éric et ses amis passent de longues heures d’oisiveté dans les parcs publics, l’ennui prend toute sa dimension.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Le rêve américain en faillite

“ouvrez les Yeux, ouvrez les yeux, vous savez, je veux dire…Toute cette aide que nous donnons partout dans le monde…C’est ici que nous avons besoin d’aide.”

Image de prévisualisation YouTube

De nombreux “habitants” de “Tent-city” avaient l’habitude de se blâmer eux même pour leur infortune, mais avec 3.5 millions d’américains faisant chaque année l’expérience de la rue  ainsi que 700 000 personnes chaque nuit, leur message pour les politiciens a changé.

“Les politiciens et le gouvernement n’ont pas protégé le peuple américain, ils ont autorisé les délocalisations sauvages pour des sociétés bénéficiaires. Des entreprises qui gagnent de l’argent comme jamais auparavant. Le travailleur et citoyen américain moyen souffre et fait les frais du programme des politiciens.”

Grèce : La faim et le nombre de sans domicile fixe s’aggravent

Au cours de ces trois dernières années, la dévastation sociale de la Grèce a entraîné une augmentation drastique de la famine et du nombre des sans domicile fixe (SDF). Officiellement l’on estime qu’un tiers des Grecs vit à présent sous le seuil de pauvreté mais en réalité les choses sont bien pires.

Selon les statistiques nationales de l’agence ELSTAT, au début de la crise en 2010, plus de 3 millions (27,7 pour cent) sur les 11 millions d’habitants que compte la Grèce vivaient déjà au bord de la pauvreté ou de l’exclusion sociale. Depuis, les conditions de vie de millions de gens ont considérablement empiré.

Le chômage de masse est à présent un phénomène permanent avec des taux officiels de 21 pour cent. Pour la première fois, plus de 50 pour cent des jeunes sont sans emploi. Plus de 500.000 personnes n’ont aucun revenu d’aucune sorte dans ce qui était jusque il y a quelques années un pays au niveau de vie en hausse. La situation est si désespérée que quelque 500.000 personnes ont quitté le pays.

Avec un millier de personnes par jour  réduites au chômage et une attaque continue contre les salaires et les prestations sociales, il y a à présent une couche de la société qui ne cesse de croître, les « nouveaux SDF. »
Ce mois-ci, Christos Papatheodorou, professeur de politique sociale à l’université Democritus de Thrace, a dit que le nombre de SDF « risque d’exploser. »
Les chiffres officiels de la pauvreté cités par ELSTAT n’incluent pas les milliers de SDF en Grèce. Papatheodorou a souligné que les statistiques de l’Office statistique de l’Union européenne et des agences nationales « basent leurs chiffres sur le ménage type, c’est-à-dire des personnes ayant un toit. Et donc, l’augmentation de l’extrême pauvreté dans laquelle se trouvent les SDF n’apparaît pas dans les statistiques. »

Lire la suite

USA : 100 % de dette en mars !

Par Gilles Bonafi

Ce graphique de la dette publique américaine est une exponentielle. En effet, concernant la dette, il ne faut pas appliquer la formule des intérêts simples mais celle des intérêts composés. Chaque année, on ajoute ainsi à la dette, une autre dette, ce qui conduit à la magnifique exponentielle que nous avons sous les yeux. Le capitalisme et son accumulation de capital par l’intérêt est un système mathématiquement condamné qui conduit à l’explosion de la dette et donc, à la catastrophe sociale.

Pour étudier la situation économique américaine, le centre de recherche de la Fed de Saint-Louis est incontournable. Ses données sont en effet de grande qualité, même si l’on constate en général un retard de 3 à 6 mois sur l’actualité (le temps de la collecte des informations).

En consultant les données de la dette publique totale US, on apprend qu’elle totalisait 14 790 milliards de dollars au premier juillet 2011. Mais, plus intéressant, on constate qu’en un an, 1 228 milliards de dollars de dettes ont été ajoutés.

Lire la suite