Les radars «double sens» flasheront dès lundi

Le gouvernement veut faire repartir la mortalité routière à la baisse. En août, 355 personnes ont été tuées sur les routes.

Les radars fixes équipés de la fonctionnalité «double sens» commenceront à flasher les automobilistes à partir de lundi. Dans le cadre du plan de lutte contre la mortalité routière en hausse, annoncé le 26 janvier par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, 111 radars, dans 18 départements, ont été équipés de la fonctionnalité «double sens» permettent de contrôler la vitesse des véhicules sur deux voies de circulation en sens opposé.
Lire la suite

La course aux voitures sans chauffeur est lancée

La “Google Car” en circulation cet été en Californie, Audi et Nissan en pilotage automatique, la course aux voitures autonomes est lancée ! De son côté, Uber est sur le point de tester des VTC sans chauffeur…

Géants du web et constructeurs automobiles sont dans les starting-blocks. Mais quand la voiture prend le contrôle du volant, quel effet cela fait-il ? Reportage et démonstration.

Radars : Les recettes en baisse, une première depuis 10 ans

Les radars routiers ont rapporté 579,3 millions d’euros en 2013 en France, alors que le gouvernement escomptait 647 millions d’euros.

Les 4.000 radars fixes et la centaine de radars mobiles placés sur le bord des routes de France rapportent de moins en moins à l’État. Les radars routiers ont rapporté 579,3 millions d’euros en 2013 alors que le gouvernement visait 647 millions d’euros. C’est une première depuis l’arrivée des appareils automatiques, il y a une dizaine d’années.

Cette diminution des recettes des radars est due à plusieurs facteurs. Le premier est dû à l’amélioration des comportements des conducteurs, selon le Sécurité routière: les automobilistes respectent davantage les limites de vitesse. Le deuxième tient aux manifestations des “Bonnets rouges” bretons, avec leurs lots de destructions : 130 radars ont été mis hors-service par les manifestants, ce qui a contribué à la baisse de la recette des amendes collectées.

Enfin, certaines applications pour mobiles sont pointées du doigt, puisqu’elles permettent d’avertir de la proximité des radars. Les automobilistes sont de plus en plus équipés d’instruments qui localisent les radars sur les routes. La collecte des amendes doit aussi être améliorée par l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions, qui parle d’importantes pertes, empêchant près d’un quart des infractions de se transformer en amendes.

Nouveaux radars : Le cauchemar des chauffards

Censé lutter contre les grands excès de vitesse, un nouveau type de radar à bord de voitures banalisées entrera en service le 15 mars.

Ils existaient déjà, mais on en parlait plutôt aux journaux télévisés, précédant les grands week-ends. Cette fois, les radars mobiles embarqués à bord de voitures banalisées vont bien entrer en fonction dans une nouvelle génération de matériel. Ils sont destinés à lutter contre les grands excès de vitesse, vont entrer en vigueur à partir du 15 mars dans une vingtaine de départements (liste en fin d’article), a annoncé la Sécurité routière. Ces nouveaux radars embarqués à bord d’un véhicule banalisé qui se mêle à la circulation seront capables de photographier, sans flash, en roulant et par tous les temps, de nuit comme de jour, tous les véhicules en grand excès de vitesse. Ils ont vocation à remplacer progressivement les radars ancienne génération déployés entre 2004 et 2005.

“La nouveauté, c’est que ces radars vont effectuer des contrôles à partir de véhicules insérés dans le flot de circulation. L’objectif est de se fondre parmi les automobilistes”, explique Aurélien Wattez, chef du département du contrôle automatisé à la Sécurité routière. La vitesse excessive est une cause majeure de la mortalité routière, responsable de 26 % des accidents mortels en 2012, soit près de 1 000 décès.

Lire la suite

Radar fixe : jackpot pour l’État

La politique du radar fixe est un véritable jackpot pour l’État : près de 1 milliard d’euros engrangé en 2008 ! Jean-Luc Nobleaux livre dans son ouvrage “Radars : le grand mensonge”, une analyse très critique du système de contrôle automatique qui sévit sur le réseau routier français.

« Sous prétexte d’écologie, de solidarité, de délinquance, de sécurité routière, que sais-je, l’État contraint, surveille et taxe toujours plus le citoyen lambda , puis communique sur des améliorations souvent factices grâce à des chiffres et conclusions plus ou moins bidonnés ».

Les chiffres qui tuent

Les radars se sont multipliés entre 2003 et 2008, passant de 50 radars et 1,6 million de contraventions à 2 000 radars pour 10 623 573 flashes ! Le but est d’arriver à 5 000 radars en 2012 à raison de 500 nouvelles cabines tous les ans. En 2012 la probabilité moyenne d’avoir de nouveaux points retirés grimpera à près de 80 %.

En 2008 on peut estimer que le seul maillage des radars fixes automatiques et son business induit ont rapporté près d’1 milliard d’euros à l’État.
Lire la suite