Le coût humain du « made in China » en 5 minutes

Black breakfast est un mini documentaire de quelques minutes proposé par les Nations Unies et réalisé par Zhang Ke Jia. Cette courte vidéo nous montre, en images uniquement, le récit d’une touriste qui souhaite découvrir les beautés de la Chine. Cependant, elle y découvre une toute autre réalité. La situation environnementale dans certaines régions de Chine est préoccupante pour les gens qui y résident et pour la population mondiale.

Ce documentaire présente la situation environnementale difficile des habitants des régions urbaines et industrielles de la Chine. La situation est non seulement nuisible pour leur santé, mais aussi pour leur dignité. La surexploitation des ressources naturelles en Chine, principalement le charbon, à de graves répercussions sur l’environnement à une échelle globale.

Il y aurait environ chaque année 300.000 morts prématurées à cause de la pollution atmosphérique. Certains chiffres avancent même plus d’un million de morts. Noël approche, il faudra songer à faire des choix entre la qualité et la quantité à petit prix…

Paradoxalement, pour tenter de résorber ces problèmes, la Chine se veut un pays pionnier dans le domaine du développement durable.

Suisse : Deux laboratoires expliquent l’hécatombe d’abeilles

Plus d’un million d’abeilles sont mortes à la fin d’avril dans le canton de Berne. Des laboratoires donnent une explication.

Les causes de la mort mystérieuse de plus d’un million d’abeilles à la fin d’avril dans la région de Zäziwil, dans le canton de Berne, sont désormais élucidées. Un insecticide, le fipronil, a été par erreur mélangé avec un fongicide chez un fabricant de produits phytosanitaires.


Du fipronil, une substance qui présente un effet insecticide, a été découvert sur les feuilles d’arbres fruitiers. Mais la façon dont ce produit s’est déposé sur les végétaux demeure un mystère. Son utilisation en Suisse pour la protection des plantes est interdite.

Ce sont deux laboratoires indépendants qui ont fait le rapprochement avec le fipronil, a annoncé lundi 10 novembre le service apicole apiservice. Une table ronde sera mise en place entre les différents acteurs pour prévenir un nouvel incident de ce type.

Tdg.ch

Chine : La consommation de charbon aurait fait 670.000 victimes en 2012 (Màj vidéo)

Selon une nouvelle étude scientifique, la brume épaisse produite par les énergies fossiles aurait de graves conséquences sur la santé de la population chinoise.

D’après une étude pluridisciplinaire chinoise sur l’impact économique, environnemental et social de l’usage excessif du charbon, les particules fines présentes dans la brume que contient le ciel chinois aurait provoqué la mort de 670.000 personnes pour la seule année 2012.

Quatre maladies principales sont à l’origine de ces décès : cancer du poumon, AVC, coronaropathie et broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Selon le South China Morning Post, le charbon représente environ 70% des ressources utilisées par le pays. A elle seule, la Chine consomme autant de charbon que tous les autres pays du monde réunis, comme le rapporte l’Agence internationale de l’énergie.

Très mauvaise qualité de l’air

Par ailleurs, rappellent les chercheurs, la pollution aux particules fines est particulièrement élevée dans une majeure partie du pays. En 2012, plus de 70% de la population chinoise a été exposée à une concentration de plus de 35 microgrammes par mètre cube de particules.

A titre de comparaison, l’Organisation mondiale de la santé a fixé le seuil maximal recommandé à 10 microgrammes. En 2012, ce sont près de 157 millions de Chinois qui ont été exposés à une concentration annuelle de plus de 100 microgrammes par mètre cube, c’est-à-dire 10 fois plus que le seuil préconisé par l’OMS.

iTele

14/18 : Le scandale enterré

Les experts militaires estiment qu’un milliard d’obus ont ravagé le sol français pendant la Première Guerre mondiale. Cent millions d’entre eux n’ont pas explosés et parsèment encore les campagnes du nord de la France.

En se décomposant, ils libèrent leur contenu, extrêmement nocif. Ainsi, ypérite (gaz moutarde), perchlorate, arsenic, mercure et plomb imprègnent les nappes phréatiques et menacent la santé publique.

Durant six mois, les journalistes ont sillonné l’Hexagone, à la recherche des secrets sur la pollution de la guerre. En Picardie, au Chemin des Dames, haut lieu des affrontements de la Grande Guerre, les agriculteurs prélèvent une quarantaine de bombes chaque année.

(Merci à Courir vite)

De vrais meubles en faux bois

Enquête sur le succès des grandes enseignes d’ameublement à bas coût. Comment expliquer leurs prix défiant toute concurrence?

D’une part, il s’agit de meubles en kit, à monter soi-même, ce qui peut parfois s’avérer être un vrai casse-tête chinois. D’autre part, les meubles que l’on vous vend ont une particularité commune : la matière première n’est pas du bois mais de la colle de bois agglomérée.

Alors, est-ce que ces matériaux sont dangereux pour la santé ? Où sont-ils fabriqués ? Envoyé spécial vous ouvre les portes des usines de cet ameublement “low cost” et dévoile leurs secrets de fabrications.

Envoyé spécial – 06/11/2014

Cash Investigation : Les secrets inavouables de nos téléphones portables

Savez-vous qu’il est possible qu’un enfant chinois de 13 ans, travaillant 16 heures par jour soit “caché” derrière votre smartphone ? Et que votre téléphone portable est fabriqué avec plusieurs minerais qui proviennent du nord-est de la République Démocratique du Congo, en prise à des massacres depuis 20 ans. Cash Investigation mène l’enquête.

Cash Investigation 04/11/2014

Chine : Plus de 40% des terres agricoles sont dégradées

Plus de 40% des terres arables chinoises souffrent de dégradation, écrit mardi l’agence de presse Chine nouvelle.

Résidus miniers et déchets toxiques (dont des millions de tonnes de matières radioactives) en Mongolie Intérieure, au nord-ouest de la Chine

Le sol noir et fertile de la province septentrionale du Heilongjiang rétrécit, tandis que les terres agricoles du Sud souffrent d’acidification, écrit l’agence, qui cite des statistiques du ministère de l’Agriculture.

La Chine, qui doit nourrir une population de près de 1,4 milliard d’habitants, a déjà esquissé des plans de lutte contre la pollution des sols, qui toucherait 3,3 millions d’hectares.

Le ministère de l’Agriculture compte par exemple créer 53 millions d’hectares de terres agricoles “reliées” d’ici 2020, cela pour mieux résister aux sécheresses et aux inondations, écrit Chine nouvelle.

Reuters (via La Tribune)

Marée noire de BP : 2 millions de barils de brut au fond de l’océan

Jusqu’à deux millions de barils de brut se sont déposés au fond du Golfe du Mexique, sur les cinq millions écoulés lors de la marée noire d’avril 2010 provoquée par l’explosion d’une plateforme opérée par le groupe pétrolier britannique BP, selon une nouvelle étude publiée lundi 27 octobre.

Image satellitaire de l’étendue de la marée noire dans le Golfe du Mexique, en 2010

L’une des incertitudes de cette catastrophe écologique, la plus grave dans l’histoire des Etats-Unis, est le sort de ces quelque deux millions de barils de pétrole submergés déversés dans les profondeurs de l’océan.

Lire la suite

Il était une fois la Terre (1978)

« Il était une fois la Terre » est le dernier épisode de « Il était une fois l’Homme », sortant du contexte purement historique en présentant une vision prospective sur le futur de l’humanité, cet épisode met l’accent sur les conséquences de la pollution, de l’amoncellement des déchets toxiques, de l’épuisement des ressources naturelles et de l’augmentation de la population humaine.

Partie 1:

Partie 2:

La façon dont ces sujets sont traités est très représentative des préoccupations accentuées par les années 1970, durant lesquelles les pionniers de l’écologie politique s’inquiétaient de l’explosion démographique et de l’explosion de la consommation, s’appuyant sur le rapport du Club de Rome ou les écrits de René Dumont, de Paul Ehrlich et d’autres.

La croissance de la société industrielle, qui tend à s’étendre dans le monde entier pour conquérir de nouveaux marchés, y est résumée de façon cinglante : « Il faut former des consommateurs par centaines… par milliers… par centaines de milliers… et tout ça pour que les usines tournent. »

Le narrateur s’inquiète des conséquences environnementales de la croissance industrielle et souligne la dangerosité des conflits sociaux qui pourraient rendre cette situation explosive. Il se prononce donc pour un arrêt de la croissance industrielle, évoquant le rapport du Club de Rome de 1972, et pour un arrêt de la croissance démographique : les personnages plaident pour une limitation des naissances à la hauteur du nombre de décès de manière à stabiliser la population humaine.
Lire la suite

Indonésie : La pollution d’un fleuve est une aubaine pour ses habitants (Addendum vidéo)

Addendum du 13/10/2014 : Le fleuve poubelle

En Indonésie, le Citarum est un fleuve long de 300 kilomètres. Aussi connu sous le nom de “rivière indigo” et autrefois réputé pour sa pureté, il est aujourd’hui recouvert d’un tapis d’ordures en putréfaction. Pourtant certains villageois semblent en tirer parti, mais le commerce des déchets laisse peu de place à l’écologie.
Lire la suite

Que faire contre l’acidification des océans ? (Vidéo)

Le dioxyde de carbone est présent dans l’air mais il est également « absorbé » en quantités énormes par les mers et les océans. Au contact de l’eau, ce CO2 atmosphérique se dissout et se transforme en acide carbonique. Le pH de l’eau de mer diminue, les océans alcalins s’acidifient.

D’où une modification des conditions de vie de la faune et de la flore de l’écosystème marin. En particulier, des organismes comme les coraux et les mollusques qui fabriquent un squelette ou une coquille calcaire survivent difficilement dans un milieu acide.

Certains microorganismes ont eux aussi du mal à s’adapter. C’est gravissime, car ce zooplancton constitue la base de l’alimentation de nombreuses créatures. Toute la chaîne alimentaire marine risque d’être bouleversée.

Xenius – Présenté par Emilie Langlade et Adrian Pflug (Allemagne 2014)

Piège de plastique (Docu)

«L’Emmerdeuse» enquête sur la consommation de plastique et ses conséquences. Près de 260 millions de tonnes de plastique sont produits chaque année dans le monde. Une production et une consommation qui deviennent problématiques, notamment lorsqu’il s’agit de s’en débarrasser.

La première victime de cette surconsommation est la mer, où le plastique représente 80% des déchets qui y sont retrouvés. Mais le plastique est partout, dans les rivières, les fleuves, et les airs. Il empoisonne les animaux et pollue l’environnement. D’où viennent ces déchets qui finissent leur voyage dans le milieu naturel ?

Réalisé par Olivia Mokiejewski – Infrarouge (07/10/14)

Vacarme en haute mer

Les pollutions par les métaux lourds, par le plastique ou encore par les déchets divers sont des problématiques du milieu marin très connues, mais ce que l’on connaît moins c’est la pollution sonore générée par l’activité humaine qui est pourtant un problème majeur pour les espèces marines, et donc pour les écosystèmes.

Essais et sonars militaires, plate-forme pétrolières, recherche minières, trafic maritime constant … Autant d’activités humaines qui perturbent considérablement la vie marine sous toutes ses formes et qui vouent le peuple marin à vivre dans un bruit perpétuel. Un bruit perpétuel qui empêche même les mammifères marins de communiquer entre-eux et qui expliquerait le phénomène des échouages de cétacés.

Fabrice Nicolino : « Face à l’industrie chimique, tout le monde est tétanisé » (màj audio)

Mise à jour du 04 octobre 2014

Dans l’émission de France Inter “CO2 mon amour”, le 20 septembre 2014, Denis Cheissoux recevait le journaliste Fabrice Nicolino, au sujet de son nouveau livre consacré à l’industrie chimique. Également présent, Stéphane Sarrade chef du département de physico-chimie à la Direction de l’énergie nucléaire du CEA.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

France Inter

————————-

90 millions de substances : tel est l’héritage, non définitif, que nous lègue l’industrie chimique depuis son inexorable essor, lors de la Première guerre mondiale. Parmi elles, combien de substances toxiques – DDT, phtalates, bisphénol A, cancérogènes et autres perturbateurs endocriniens… ? Pourquoi un tel silence, une telle absence de contrôle ?

Dans son livre « Un empoisonnement universel », le journaliste Fabrice Nicolino raconte l’histoire de cette industrie et comment elle a, impunément et littéralement, inondé nos vie de molécules.

Une situation dont nous prenons conscience seulement aujourd’hui en constatant ses terribles conséquences, de l’explosion des cancers à celle la maladie d’Alzheimer en passant par le diabète. Entretien.

Basta ! : Votre nouveau livre traite de l’impact sanitaire des substances chimiques, omniprésentes dans notre vie quotidienne. Il constitue à la fois une histoire de la chimie de synthèse et un véritable réquisitoire contre l’industrie chimique. Quelle est l’origine de ce projet ?

Fabrice Nicolino : [1] Cela fait très longtemps que je m’intéresse aux questions de contamination chimique. En 2007, j’ai notamment publié, avec François Veillerette, un livre intitulé Pesticides. Révélations sur un scandale français. Il y a une douzaine d’années, j’ai été profondément marqué par une étude publiée par une ONG américaine appelée EWG.

Ils avaient fait une expérience absolument incroyable, controversée à l’époque mais confirmée depuis: ayant testé des volontaires dans neuf États américains, résidant loin de toute usine chimique, ils avaient montré que tous sans exception avaient dans le sang des douzaines et des douzaines de molécules toxiques.

Lire la suite

Indice Planète Vivante

L’Indice Planète Vivante (IPV), qui mesure l’évolution de milliers de populations d’espèces vertébrées, a enregistré un déclin de 52 % entre 1970 et 2010.En d’autres termes, le nombre de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens, et de poissons sur le globe a, en moyenne, diminué de moitié en 40 ans. Ce recul, beaucoup plus marqué qu’annoncé précédemment, s’explique par l’ajustement des pondérations utilisées dans la méthodologie. Cet ajustement est motivé par le souci d’une meilleure représentativité de la biodiversité planétaire.

Si la biodiversité diminue à la fois dans les régions tempérées et tropicales, la baisse est cependant plus marquée sous les tropiques. Tandis que les 6 569 populations des 1 606 espèces constituant l’IPV tempéré ont vu leur effectif fondre de 36 % entre 1970 et 2010, l’IPV tropical (englobant 3 811 populations de 1 638 espèces) a plongé dans le même temps de 56 %.

Au plan régional, c’est l’Amérique latine qui a subi la chute la plus dramatique (83 %).
Lire la suite

La Chine s’éloigne de l’autosuffisance alimentaire

La pollution considérable des terres et l’accumulation de scandales alimentaires font planer des menaces sur la sécurité alimentaire en Chine.

Champs de colza dans le district de Luoping (province du Yunnan)

La situation alimentaire en Chine devient inquiétante, rapporte l’hebdomadaire pékinois Zhongguo Zhoukan. Selon le Bureau national des statistiques, la production alimentaire du pays représentait 600 millions de tonnes l’an dernier. Sur la même période, l’importation de soja, principalement des Etats-Unis, a atteint 80 % du total consommé, soit une soixantaine de millions de tonnes.

A l’échelle nationale, le pays n’atteint plus l’autosuffisance alimentaire qu’à 87 %, ce qui alarme les autorités : “En général, une autonomie alimentaire se situant vers les 90-95 % est considérée comme plus acceptable.

Lire la suite

Bretagne : Après avoir pollué ses plages, l’algue pourrait devenir l’or vert du littoral

La Bretagne, première victime des pollutions d’algues vertes dopées aux nitrates sur ses plages, veut devenir un acteur majeur de la recherche et de l’exploitation des nombreuses espèces d’algues, sources potentielles de croissance et d’emploi dans les secteurs médical et alimentaire.

Quelque 500 personnes, chercheurs, scientifiques, dirigeants d’entreprises de 25 nationalités sont attendues à partir de dimanche à Nantes à un colloque consacré aux algues et plus particulièrement à leurs applications dans le domaine de la santé et de la nutrition.

La seconde édition de ce “Breizh Algae Tour” aura pour thème “les avancées scientifiques dans les domaines de la nutrition et de la santé au profit de toute la chaîne alimentaire“. Avec une question en filigrane, selon ses organisateurs: comment les extraits d’algues peuvent avoir une influence sur le fonctionnement de l’organisme.

Les algues, qui contiennent des nutriments – protéines, sucres, minéraux et matières grasses – et de très nombreux composés biologiquement actifs présents uniquement dans les végétaux marins, se révèlent aujourd’hui une source d’approvisionnement incontournable, argumentent-ils.
Lire la suite

Chine : La moitié des “super-riches” projetteraient de partir à l’étranger

Près de la moitié des Chinois les plus fortunés envisagent de quitter le pays, selon une étude publiée lundi, en pointant notamment de meilleures opportunités professionnelles et un meilleur cadre éducatif pour leurs enfants à l’étranger.

Cette étude mondiale, menée par Barclays Wealth à travers 17 pays sur 2.000 personnes disposant d’un patrimoine net supérieur à 1,5 million de dollars, a montré que 47% des riches Chinois (de Chine populaire) interrogés envisageaient d’émigrer dans les cinq prochaines années.

Lire la suite