Paris : Une ville sur les rails

Chaque jour, plus de cinq millions de passagers empruntent le métro parisien, soit plus de deux fois la population de la capitale. Ce réseau de transport, qui ressemble à une fourmilière, ne dort jamais. Les conducteurs de la première rame, le matin, prennent le relai des agents de maintenance qui travaillent dans le calme de la nuit.

La fabrication du métro fait vivre près d’une dizaine de sites industriels dans l’Hexagone. Ouvert au public en 1900, cet univers sous-terrain est une pièce majeure du patrimoine français. Son histoire va s’accélérer avec le projet de création du Grand Paris Express, qui va doubler le réseau existant.

Paris : Le krach immobilier est pour demain !

Hausse des taux de crédit, baisse des prix, multiplication excessives des constructions de bureaux, aujourd’hui plus que jamais le krach menace l’immobilier parisien.

Faire de la capitale et sa région une immense métropole à l’échelle mondiale, voilà en quelques mots l’objectif affiché du « Grand Paris ». Si le projet se veut ambitieux, en ce qui concerne l’immobilier le revers de la médaille sera sans doute d’une ampleur toute aussi significative.

En effet, face à la perspective d’un rattachement à la capitale, bon nombre de communes franciliennes mettent en branle d’importants chantiers de construction afin de développer leur offre de bureaux et d’attirer de nouvelles entreprises dans leur giron. Or, en matière d’immobilier tertiaire, l’offre est déjà plus que conséquente en Ile-de-France.

Lire la suite

La « brève histoire de l’avenir » de Jacques Attali s’expose au Louvre (Màj vidéo)

25/09/2015

Événement majeur de la programmation du Louvre en 2015, cette exposition est inspirée du livre de Jacques Attali “Une brève histoire de l’avenir“, paru en 2006. Pluridisciplinaire, elle fait dialoguer des œuvres insignes du passé avec des créations contemporaines spécifiques afin de retracer au présent un récit du passé susceptible d’éclairer notre regard sur l’avenir. Du 24 septembre 2015 au 4 janvier 2016.

Le parcours se déroule autour de quatre thématiques dont la scénographie fera l’objet de commandes spécifiques à des artistes contemporains : l’ordonnancement du monde, les grands empires, l’élargissement du monde et le monde contemporain polycentrique. Mark Manders, Tomás Saraceno, Wael Shawky, Camille Henrot, Isabelle Cornaro, Chéri Samba, Ai Wei Wei ont ainsi répondu à l’invitation du Louvre.

À travers ces œuvres sont mises en valeur la succession de moments historiques d’expansion et de repli, la construction d’échanges entre individus ou communautés, et la création de divers moyens de communication pour rendre possibles ces échanges. Une place particulière sera donnée à la médiation des œuvres et à leur mise en perspective, notamment grâce à la création d’un lieu de débats au sein de la dernière salle.

Par ailleurs, du 11 septembre 2015 au 24 janvier 2016, Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique présentent l’exposition « 2050. Une brève histoire de l’avenir ».

Musée du Louvre

La Santé : Une prison capitale

Véritable ville dans la ville, La Santé, comme on l’appelle est une vieille dame indigne: indigne de recevoir des êtres humains. Située au cœur de Paris, elle doit se refaire une santé et sa fermeture pour travaux début juillet 2014 est l’occasion de se pencher sur son passé.

Le temps des États impuissants, de Pékin à Paris via Riyad

La Chine ne parvient plus à fabriquer la croissance comme avant. Elle ne peut pas obliger ses consommateurs à consommer. Ce n’est pas un cas isolé : partout, les États peinent de plus en plus à piloter l’économie.

Pékin a perdu la main. C’est une nouveauté majeure, aux conséquences elles aussi majeures. Une nouveauté majeure, parce que le gouvernement chinois avait piloté la trajectoire de l’économie du pays avec une incroyable réussite pendant plus de trois décennies.

Des conséquences majeures, car la Chine est devenue l’an dernier la première puissance mondiale, à en croire les calculs du FMI évaluant les PIB non au taux de change du marché, mais à ceux égalisant le pouvoir d’achat des monnaies. La perte de contrôle n’est toutefois pas une spécificité chinoise. Elle est évidente dans beaucoup d’autres pays. Et la révolution numérique va encore l’accentuer.

Commençons donc par les étranges événements qui se sont déroulés à Pékin cet été. Ordres et contre-ordres, fausses pistes et louvoiements… Jamais la Chine moderne n’avait donné spectacle aussi déroutant, alors même que le pouvoir n’a jamais été aussi fort depuis Deng Xiaoping dans les années 1980.
Lire la suite

Mainmise sur les villes

À l’ère de l’hyper-urbanisation et des expropriations massives, où en est la démocratie urbaine et comment se positionnent les pouvoirs publics? De Paris à Istanbul en passant par Berlin ou Copenhague, ce film interroge la manière dont se construit la ville et la place qu’y occupent les citoyens.

Touristes étrangers, visiteurs express

La France attire un nombre considérable de touristes, mais ces derniers ne font souvent que passer dans notre pays. Les raisons de ces visites en coup de vent existent bel et bien: sites parcourus au pas de charge, pénurie de chambres d’hôtel, hégémonie parisienne…

Les châteaux de la Loire ne désemplissent pas, mais à Chenonceau, par exemple, le village distant de 50 mètres et ses restaurants restent déserts. Les visiteurs étrangers se risquent rarement hors des sentiers battus.

D’autres régions sont devenues de véritables “hubs” pour les Chinois ou Japonais partis à la découverte de l’Europe. La Côte-d’Or est ainsi une étape fréquente entre Paris et Genève, mais les touristes n’y passent guère qu’une courte nuit.

Paris : Des chefs cuisiniers adeptes des jardins sur les toits

En plein Paris, des chefs cuisiniers séduits par la mode du “consommer local” se lancent dans l’installation de potagers sur les toits.

Je trouve que c’est un outil formidable pour la créativité et puis justement pour éviter d’être dans une routine quotidienne de faire les mêmes menus, les mêmes plat. Tous les jours, ça change, en fonction des semaines et des saisons“, explique Ogier Pottiez, chef en second au “Frame”, restaurant de l’hôtel Pullman Eiffel.

Travail au noir

D’après un rapport de la Cour des comptes de 2012, cette activité souterraine coûterait 20 milliards d’euros à l’État.

A Marseille, l’Urssaf tente de récupérer les cotisations impayées sur les marchés de la ville. Dans l’ouest de la France, Valérie, restauratrice, revendique le travail au noir et la désobéissance fiscale pour parvenir à s’en sortir.Enfin à Paris, sous l’égide d’un procureur, le Codaf (Comité opérationnel départemental anti-fraude) réalise un contrôle sur un important chantier.

Pollution, gaspillage et maintenant la facture !

Au sommaire : Californie : un État à sec. Dans certaines villes de Californie, la première puissance mondiale commence à ressembler au Sahel. – Paris à bout de souffle. A Paris, la municipalité cherche à lutter contre la pollution. A cause de maladies chroniques, des Parisiens décident de faire leurs bagages. – Fuites d’eau et pompes à fric. La facture d’eau a augmenté de 6% en 3 ans.

Dans certaines villes de Californie, la première puissance mondiale commence à ressembler au Sahel : les arbres meurent, le bétail aussi, l’emploi s’écroule. A Paris, la municipalité cherche à lutter contre la pollution. A cause de maladies chroniques, des Parisiens décident de faire leurs bagages. Des entrepreneurs astucieux inventent des capteurs nouvelles générations et se lancent dans le ravalement de façades. La facture d’eau a augmenté de 6% en 3 ans. En cause : les coûts de dépollution et le gaspillage. Reportage dans l’Eure-et-Loir, où les collectivités financent une usine pour 15 millions d’euros, et exigent des agriculteurs qu’ils limitent leurs engrais. A Tulle, certains services sont spécialisés dans la recherche de fuites.

Complément d’enquête – France 2 21/05/2015

Climat : Un marché à 100 milliards de dollars pour la finance

Financer des transports urbains propres, des centrales photovoltaïques, des fermes éoliennes, des programmes de reforestation, des réseaux d’assainissement… Les enjeux climatiques qui visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre deviennent prioritaires dans les projets de développement économique et social. À neuf mois de la conférence de l’ONU sur le climat, les banques privées et publiques sont conviées à Bercy.

Ils prennent encore plus d’importance dans la perspective de la conférence climat, la COP21 – 21e conférence des Nations unies sur le changement climatique -, qui se tiendra en décembre, à Paris. Les acteurs publics se mobilisent à l’instar de l’International développement finance club (IDFC) – instance réunissant 22 institutions publiques du Nord et du Sud, nationales et régionales, dont l’Agence française de développement – qui organise ce mardi, au ministère des Finances un forum sur la «Finance climat».

Sur 370 milliards d’euros de financement en 2013, l’IDFC a engagé 80 milliards sur des projets «verts». «L’objectif est d’adopter un langage commun sur ce qu’est un projet climat, d’adopter les bonnes pratiques et d’associer le secteur privé, banques, assurances ou fonds de pension, explique la directrice générale de l’AFD, Anne Paugam. Nous sommes pionniers dans ce volontarisme, en terme d’objectifs et de méthodes!»

Depuis 2005, l’AFD a financé 18 milliards d’euros sur des projets ayant un bénéfice sur le climat, dont 2,9 milliards en 2014.
Lire la suite

Paris : G7, des taxis en or

Les taxis parisiens forment un milieu opaque et fermé, où des entrepreneurs se sont bâti des fortunes dans le plus grand secret. C’est l’histoire de la famille Rousselet, qui règne en maître sur les taxis de la capitale depuis que leur société, G7, a discrètement racheté son principal concurrent, les Taxis Bleus.

Décryptage d’une méthode commerciale qui rapporte gros, parfois au détriment du client.

Yves Cochet : Les humanités environnementales

Entretien avec Yves Cochet (29/11/2013) – Les humanités environnementales désignent un ensemble de disciplines dont l’origine tient aux enjeux environnementaux et climatiques des dernières décennies. Le degré d’impact environnemental de l’activité humaine – qui nous ferait aujourd’hui basculer selon certains dans l’« anthropocène » – accéléra un processus né au cours des années 70, lequel postule que les êtres non humains méritent non seulement une histoire commune aux êtres humains, mais aussi leur propre récit.

Au lieu d’envisager une nature physique associée à une culture humaine distincte, les humanités environnementales fondent leur approche sur les ontologies interconnectées, à savoir un ensemble de réseaux associant les êtres humains et non humains. Ce que nous appelons environnement ne réfère pas ici à une donnée indépendante de notre action, mais aux imbroglios que les sociétés humaines ont créés dans le temps, et dans l’espace.

Comme d’autres, les humanités environnementales considèrent que l’on peut séparer la nature de la culture à des fins épistémologiques, et que pareille séparation permet l’essor des sciences naturelles et des sciences sociales. Les nouvelles problématiques environnementales requièrent toutefois des approches alternatives fondées sur une vision unifiée du monde.

Dans le champ des humanités environnementales, l’histoire environnementale et la philosophie environnementale furent parmi les premières disciplines à émerger, rapidement rejointes par les études littéraires et l’écocritique, les études culturelles, l’anthropologie, l’art et les études visuelles, la géographie et l’écologie politiques. Cette liste est loin d’être close, puisque toutes les humanités peuvent susciter l’approche interdisciplinaire des crises écologiques.

Et si le fait de revisiter pionniers et précurseurs pourrait nous conduire à sous-estimer la pluralité et la diversité des contextes intellectuels, nous croyons au potentiel d’une réinterprétation de travaux plus anciens lorsque celle-ci est éclairée par les nouvelles problématiques écologiques. Les praticiens des humanités environnementales souhaitent ainsi s’inscrire dans une vive tradition intellectuelle.

EuroLapse

Eurolapse est une vidéo réalisée entre les mois de Mai et Août 2011 par David Kosmos Smith et sa femme à travers différents pays européens. Une manière de nous montrer la beauté et la diversité du paysage naturel, architectural et culturel de l’Europe. Les villes visitées lors de ce périple sont : Vilnius - London – Amsterdam - Paris - Stockholm - Copenhagen - Helsinki - Riga – Heraklion (Crete) - Fira (Santorini) - Milan - Cinque Terre. 

“L’univers esthétique des Européens” : Colloque de l’Institut Iliade le 25 avril à Paris

Samedi 25 avril 2015, à partir de 14 heures, à la Maison de la Chimie (28 Rue Saint Dominique, 75007 Paris).  Réservations en ligne.

En consacrant son deuxième colloque (et le premier sous son nom) à « l’univers esthétique des Européens », l’Institut Iliade entend affirmer la singularité et la richesse de notre patrimoine commun.

Pour y puiser la source et les ressources d’une affirmation sereine, mais déterminée, de notre identité européenne, aujourd’hui menacée par des civilisations autres.



(Merci à Romain)

Paris : Contre Alzheimer, la RATP déploie son « plan anagrammique »

Alzheimer et les maladies apparentées progressent inexorablement avec l’âge: à partir de 85 ans, une femme sur 4 et un homme sur 5 sont désormais touchés. Face au triple défi démographique, médical et économique qu’impose cette pathologie, la RATP vient de se doter d’un dispositif spécifique.

(Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Centré sur une modification généralisée de l’ensemble des plans de métro et de RER, l’objectif est de favoriser un diagnostic plus précoce et une meilleure prise en charge des malades qui s’ignorent. Uniquement basées sur des anagrammes, ces cartographies doivent permettre de développer une procédure d’annonce accélérée de la maladie d’Alzheimer aux usagers.

Concrètement, des agents spécialement recrutés et formés ont pour mission de détecter les voyageurs les plus déroutés face à cette nouvelle signalétique. Leur rôle sera ensuite de déterminer si le trouble est d’origine médicale ou pas (touristes non-francophones, migrants, mauvais coucheurs…)

Pour parvenir à cette prouesse technique, les créatifs de la RATP ont donc laissé libre cours à leur imagination et leurs trouvailles néologiques sont pour le moins inattendues. On notera une préférence toute particulière pour l’irrévérence, la poésie jubilatoire, le politiquement incorrect, voire… le franchement graveleux! Jugez-en plutôt à travers cette liste, non-exhaustive, des stations rebaptisées :
Lire la suite

Cinéma : Au Bord Du Monde

La nuit tombe. Le Paris « carte postale » s’efface doucement pour céder la place à ceux qui l’habitent : Jeni, Wenceclas, Christine, Pascal et les autres.


A travers treize figures centrales, Au bord du monde dresse le portrait, ou plutôt photographie ses protagonistes dans un Paris déjà éteint, obscurci, imposant rapidement le contraste saisissant entre cadre scintillant et ombres qui déambulent dans ce théâtre à ciel ouvert.

Un film documentaire réalisé par Claus Drexel (France – Janvier 2014)

(Merci à P.)

Paris : Une exposition met en avant le regard des SDF sur leur quotidien

“Prises de rue”. C’est le nom d’une exposition qui se tient actuellement sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris. Les clichés ont été pris par treize SDF. De mi-novembre à mi-décembre 2014, des appareils photo leur ont été confiés par l’association de réinsertion “La Deuxième Marche“.

La permaculture peut-elle nourrir les Français?

De plus en plus de paysans, y compris en ville, s’inspirent de la nature pour aménager des exploitations agricoles différentes et à taille humaine. Ils produisent en quantité plantes, fruits et légumes sans engrais, sans tracteur, sans énergie fossile. Et propagent, ainsi, l’idée de l’autosuffisance alimentaire.

La micro-ferme est adossée au château de La Bourdaisière, en Indre-et-Loire. Elle se situe à deux pas d’un potager conservatoire de la tomate, regroupant 650 variétés du fruit sur un peu moins d’un hectare. L’exploitation pilotée par Maxime de Rostolan, 33 ans, s’étend, quant à elle, sur 1,4 hectare.

Mais elle n’a rien de comparable, puisque le président de la plateforme de crowdfunding Blue Bees, s’adressant aux projets de développement durable et d’agro-écologie, y cultive, depuis un an, une cinquantaine de produits.

On trouve de tout chez cet ex-Parisien: des légumes, des plantes vivaces et comestibles, des arbres fruitiers. Des poules, des serres, du compost, aussi, ainsi que du feuillage posé sur le sol, entre des plants. D’où cette curieuse impression que la nature domine en ces lieux. Mais rien ne pousse par hasard, ici.
Lire la suite

Logement : Les parisiens fuient la capitale

La campagne de recensement 2015 va débuter. À Villeneuve-la-Guyard, dans l’Yonne, 100 nouveaux habitants arrivent chaque année. Limitrophe de l’Île de France, la petite ville a un atout majeur, elle est proche de Paris mais avec des prix bourguignons.

Le dernier roi des orfèvres

A l’heure de la conception par ordinateur et de la fabrication assistée par la robotique, Gian-Maria Buccelatti fait encore tout à la main. Certaines pièces créées par ce joaillier italien demandent plusieurs années de travail.

De ses ateliers milanais à sa boutique de la Place Vendôme, cet artisan du luxe perpétue la tradition de ses ancêtres qui ont fait la réputation de la maison Buccelatti dès la fin du XIXème siècle.

“Grand Lyon la métropole” ou les tontons flingueurs du Rhône

Le 1er janvier 2015, la communauté urbaine de l’agglomération va remplacer le département du Rhône sur son territoire. Une première en France, qui supprimera une couche du millefeuille administratif. Mais, des finances aux calculs politiques, l’opération a aussi sa face cachée.

Par Michel Feltin-Palas

Gérard Collomb et Michel Mercier sont tombés d’accord pour se partager le département du Rhône.

A première vue, le croisement de la rue Jean-Moulin et du chemin de Crépieux, à Caluire-et-Cuire, a tous les aspects d’un rond-point ordinaire. Un bête et honnête giratoire permettant aux automobilistes de se croiser sans danger, comme il en existe des milliers à travers la France. Grave erreur: sous son allure débonnaire, ce rond-point est en fait un pervers, un sadique, un retors. Pourquoi? Parce que la rue Jean-Moulin appartient à la communauté urbaine de Lyon alors que le chemin de Crépieux dépend du département du Rhône.

Lire la suite

Jacques, SDF parisien et bodybuildeur, retrouve son fils à Noël grâce aux internautes (Màj)

Jacques a retrouvé son fils à Noël grâce aux internautes

En quelques semaines, la vidéo de Jacques a été vue par quatre millions d’internautes, et pas seulement dans l’Hexagone. Des journalistes russes, japonais ou vénézuéliens s’intéressent à celui qui se décrit comme “le champion du monde du culturisme de rue”. Jacques Sayagh accepte de raconter son expérience à Canal+ sur le plateau de l’émission “Salut les terriens”, animée par Thierry Ardisson, où il dévoile un peu plus son parcours chaotique.


Lire la suite

Paris : Oubliez le McDo, les fast-food africains passent à l’offensive

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-food africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi à développer leur activité. Présentations avec trois d’entre eux installés à Paris.

Quand on arrive on casse tout“. Quand Abdelkader Jawneh, l’un des trois fondateurs de la chaîne de fast-food Afrik’N'Fusion, parle de ses restaurants, il affiche un grand sourire. Depuis l’ouverture de la première boutique il y a quatre ans, le rythme n’a pas baissé, au contraire. Depuis début novembre, l’enseigne a une troisième adresse, dans le 18e arrondissement de Paris.

À l’origine d’Afrik’N'fusion, il y a un constat simple : “Je travaillais dans un quartier de bureaux et il m’était impossible de manger un plat africain, le midi, dans le temps imparti“, raconte Abdelkader Jawneh dont la famille est originaire du Sénégal. Avec ses deux associés, ils décident d’y remédier et montent leur business plan.

Les banques refusent de leur faire confiance, ils se tournent alors vers leur réseau. Les prêts et les dons faits par l’entourage leur permettent d’ouvrir le premier Afrik’N'Fusion en décembre 2010, dans le 20e arrondissement de la capitale française.
Lire la suite

Paris : Dans le coffre à jouets de la capitale

Peluches, jeux de société, poupées ou fées volantes: c’est un magasin où, en décembre, en une seule journée, il se vend plus de jouets qu’en un mois entier.

Pour faire face à la ruée, dans les rayons, cinquante-trois salariés permanents et une quarantaine d’intérimaires. A quelques jours de Noël, explorons les 2000 m2 du plus grand magasin de jouets de Paris.

Zero Waste, ou comment les grandes villes peuvent s’attaquer au problème des déchets… sans les multinationales

« Trop compliqué, trop d’habitants, impossible à gérer… » : c’est ainsi que de nombreuses municipalités françaises, dont Paris, justifient leur absence d’efforts en matière de recyclage des déchets, et leur choix de recourir aux grandes multinationales du secteur, Veolia et Suez en tête, pour gérer le problème. Résultat : décharges, incinérateurs et pollutions continuent de se développer. Et les coûts d’augmenter sans cesse pour les citoyens. Pourtant, plusieurs grandes agglomérations, de Milan à San Francisco en passant par Lorient, se sont lancées dans une politique de récupération et de recyclage de presque tous leurs déchets. Alors, zéro déchet, mission impossible ?

« Ce serait dommage que les bio-déchets qui sont composés à 80 % d’eau finissent à l’incinérateur. » C’est l’automne, et l’association « le Sens de l’Humus » organise une formation sur le compostage, à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Frédéric Géral, maître-composteur, détaille le fonctionnement et l’utilité du compost.

Après une petite heure d’explications et d’observations, le public dispose de toutes les informations pour recycler ses matières organiques. Pour obtenir un bon compost, il faut respecter l’équilibre entre matière carbonée (copeaux de bois, herbe sèche, carton) et matière azotée (restes alimentaires principalement). Vous pouvez également ajouter du marc de café ou des coquilles d’œufs pour faire plaisir aux vers de terre. Évitez en revanche les épluchures d’agrumes, l’ail ou les oignons qui éloignent les bactéries.

Lire la suite

Paris : Maraudes fluviales pour venir en aide aux SDF

Avec l’arrivée du froid les associations qui s’occupent des SDF sont plus que jamais sur le terrain. On connaît les maraudes terrestres en ville qui viennent en aide aux SDF. Mais on connaît moins bien les maraudes nautiques.

Depuis 2006 à Paris, la protection civile a mis en place des tournées sur la Seine qui permettent d’arriver jusqu’aux sans abris qui vivent sur les quais au bord de l’eau.

Paris : L’agence du « don en nature » lutte contre l’exclusion

Produits de beauté, vêtements, jouets, ustensiles de cuisine, tout produit non alimentaire est le bienvenue.

“Il ne suffit pas d’avoir des pâtes pour se faire à manger, il faut aussi une poêle. On reçoit des articles de qualité. Les gens qui vivent sous le seuil de pauvreté ont aussi besoin de qualité, au même titre que vous et moi” a confié un bénévole de l’agence. Souvent, ce sont des articles invendus que les entreprises reversent gratuitement à l’agence.

Tous ces objets sont ensuite redistribués à des associations de lutte contre la pauvreté. Un bon moyen de lutter contre le gaspillage. En France, chaque année, 600.000 euros de produits neufs sont détruits alors que 9 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté.

Menaces d’attentats imminents sur les métros parisiens et new-yorkais.

NEW YORK (CBSNewYork/AP) – Le premier ministre irakien affirme que les services de renseignements de son pays ont découvert des projets d’attentats imminents contre des métros aux Etats-Unis et à Paris.

Le premier ministre Haider al-Abadi a dit qu’il avait été informé du complot jeudi à Baghdad et qu’il était l’oeuvre de combattants étrangers de l’Etat islamique en Irak.

Interrogé pour savoir si l’attaque était imminente, il a répondu “oui”.

Interrogé pour savoir si ces attaques avait pu être contrecarrées, il a dit “non”.

Al-Abadi à déclaré que les USA avaient été alertés.

Lire la suite

Paris : Le dernier né des palaces pharaoniques

800 millions d’euros. Entre l’achat de l’immeuble et les travaux, c’est ce qu’a coûté le cinq étoiles qui vient d’ouvrir près de l’Arc de Triomphe. Formation du personnel, visites de clients-test et inspection de dernière minute par le grand patron, visite des coulisses de l’ouverture du dernier-né des palaces parisiens.

Paris Baguette, la boulangerie coréenne met un premier pied dans la capitale

Cette chaîne de boulangerie sud-coréenne, qui surfe sur le savoir-faire à la française, compte 3.000 magasins dans le monde. Elle vient d’ouvrir une première enseigne à deux pas du métro Châtelet…

Le commerce a ouvert le 21 juillet dernier, en toute discrétion, à l’angle des rues Jean-Lantier et de la rue des Lavandières (1er arrondissement). Rien ne distingue Paris Baguette d’une autre boulangerie parisienne. La devanture est sobre et au comptoir, on retrouve les grands classiques de ce type de commerces: du pain, des viennoiseries, des sandwichs, des tartes, des salades…

226 m² près du métro Châtelet

Pourtant, Paris Baguette n’est pas tout à fait une boulangerie comme les autres. Il s’agit de la première enseigne en France du groupe coréen SPC qui compte près de 3.000 Paris Baguette à travers le monde. Le commerce, idéalement placé à deux pas du métro Châtelet, s’étend sur 226 m² et compte une quarantaine de places assises, précise le site snacking.fr.
Lire la suite

Paris : D’anciens SDF sollicités pour être guides touristiques

Ils connaissent la rue mieux que personne. Une association propose à d’anciens SDF de devenir guides touristiques en attendant de décrocher un autre emploi. Vincent, un ancien comptable de 39 ans, enchaîne les anecdotes face à une douzaine de touristes. Difficile à croire, quand on sait qu’il a dormi pendant un an et demi dans les bois aux portes de Paris, devenu SDF après une dépression.

Je me suis dit : ‘C’est ou bien je me jette dans la Seine, ou bien je trouve une solution’“, témoigne-t-il en marge de la visite entre Ménilmontant et Belleville. Vincent gagne aujourd’hui dix euros de l’heure. En septembre, il reprendra ses études. Cinq autres anciens SDF doivent le remplacer.

Emprunts toxiques : Un sale été pour les communes touchées

Les banques peuvent souffler : le Conseil constitutionnel, qui avait été saisi par le groupe UMP de l’Assemblée nationale, a, la semaine dernière, jugé conforme la loi sur les emprunts dits « toxiques » contractés par des collectivités locales. La validation rétroactive de ces emprunts à risque est définitivement actée, et les intérêts de l’État sont donc saufs.

En résumé, le gouvernement a préservé ses intérêts, en refusant aux communes la possibilité de se retourner contre les banques qui leur avaient conseillé de souscrire ces prêts à risque. Et les communes, telles des spéculateurs piégés par des produits financiers indomptables, restent de ce fait très endettées.

Cette confirmation de la sécurisation des emprunts atterre les collectivités « victimes » : le texte validé par les « sages » vise à mettre ces emprunts pourris à l’abri d’une annulation par le juge civil qui pourrait, comme cela a déjà été le cas à Nanterre et Paris, les remplacer par des emprunts au taux d’intérêt légal, quasi nul. 

Ce qui n’arrangerait ni les banques, ni Bercy, qui a assumé avec la Belgique le sauvetage de Dexia et transféré dans la SFIL (société de financement local) le stock de prêts sensibles.

Des taux à 15 %

Lire la suite

Immobilier : La vie dans un placard

Alors que louer un studio de moins de 9m2 en France est en principe interdit par la loi, les annonces immobilières pour ce type de logements pullulent, en particulier à Paris et en région parisienne. Comment vit-on dans un si petit espace? Qui sont ces propriétaires qui enfreignent la loi?

Paris : Bientôt des logements sur les ponts et le périphérique ?

Face à la crise du logement, l’adjoint chargé de l’urbanisme, Jean-Louis Missika, imagine ainsi des “immeubles-ponts au-dessus du périphérique ou même de la Seine“. La municipalité lancera à l’automne un appel à projets aux architectes du monde entier.

Au Moyen-Age déjà, les ponts de Paris étaient couverts de logements et de commerces. Des maisons y étaient construites sur plusieurs étages. L’idée n’est donc pas neuve, mais elle est remise au goût du jour.

Car la maire PS, Anne Hidalgo, a fait du logement la priorité de sa mandature. La création de 10.000 logements par an était sa promesse phare pendant sa campagne municipale.

Paris : Une chasse au trésor en juillet !

Un millionnaire excentrique s’amuse à cacher des billets de 100 dollars aux États-Unis et en Europe et tweeter des indices pour les trouver. Le jeu débarque à Paris en Juillet.

Avec 494.000 abonnés en seulement trois semaines, le compte @HiddenCash connaît un succès phénoménal. Normal lorsque l’on sait qu’en suivant les indices tweetés quotidiennement, on pourrait bel et bien tomber… sur un billet de 100 dollars.

Les heureux élus sont ensuite invités à tweeter leur trouvaille.

Paris : Le mouvement Freegan ouvre son premier restaurant

Récupérer les invendus de Rungis, le « plus grand marché du monde » et en tirer des repas cuisinés le jour même? C’est ce que propose depuis quelques semaines le Freegan Pony, un « resto-squatt ».

Il faut pénétrer dans une cour sombre du Marais et prendre l’ascenseur pour découvrir le premier restaurant freegan végétarien de France. Une adresse végétarienne de plus dans le très bourgeois-bohème troisième arrondissement de Paris ?

Détrompez-vous. Le credo du Freegan Pony, qui a ouvert ses portes le 21 mars, est de servir des plats préparés à partir de fruits et légumes qui devaient légalement finir à la poubelle, mais sont encore comestibles.

Anti-gâchis

Lire la suite