Suisse : Un immeuble unique pour les électrosensibles

C’est à Zurich en Suisse que se trouve un lieu unique en Europe: un immeuble conçu pour les électrosensibles, ces personnes qui ne supportent pas les ondes électromagnétiques. Ici, pas de téléphone portable ni de wifi.

L’entrée de chaque appartement est constituée d’un sas pour que les visiteurs se débarrassent de leurs poussières. Le système d’aération est puissant, les murs n’ont pas de peinture et sont constitués de béton et d’enduit brut. Le sol est en céramique et une fine couche d’argent sur les fenêtres bloque les ondes.

Le bâtiment a coûté 5,5 millions d’euros, soit 20% de plus qu’un immeuble normal.

États-Unis : Vivre sans téléphone portable, un village résiste

Le village de Green Bank se situe au cœur de la National Radio Quiet Zone: une région de 33.000 km2, où la plupart des ondes électromagnétiques sont interdites. Afin d’éviter les interférences, micro-ondes, wi-fi, radio, téléphones portables et système d’ouvertures automatiques des portes, sont tous interdits dans cette région des États-Unis.

Et les hypersensibles aux ondes sont de plus en plus nombreux à venir y trouve refuge.

Santé : Alerte sur l’usage du téléphone portable (Màj vidéo)

Addendum du 14/04/14 : Reportage BFM TV

Merci à Blueman et son remarquable blog


Article original :

Plus de 896 heures dans une vie. A partir de ce seuil, un lien peut être établi entre l’usage du téléphone portable et l’apparition de tumeurs cérébrales. Voici la conclusion d’une étude publiée dans la revue Occupational And Environmental Medicine.

Des chercheurs français de l’Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement de Bordeaux ont utilisé les données de 447 personnes atteintes de tumeurs bénignes ou malignes du système nerveux central, précise le quotidien. “Ces données ont été croisées avec celles d’un effectif deux fois plus important de sujets pris au hasard dans la population”.

30 minutes de téléphone portable par jour favoriseraient l’apparition de tumeurs cérébrales.

Lire la suite

“Airchat” : Anonymous est sur les ondes

Développé par le collectif de hackers Anonymous, Airchat est un système de communication qui n’exploite ni Internet, ni les réseaux cellulaires, mais les ondes radio AM/FM.

Connu pour ses multiples assauts contre des sites Web de gouvernements et d’entreprises, le réseau de hacktivistes Anonymous refait parler de lui… sur le volet R&D.

Sa cellule Lulz Lab vient de publier, sur GitHub, le projet Airchat. Encore à l’état expérimental, cet outil gratuit de communication ne nécessite pas d’infrastructure Internet, ni de réseau cellulaire : il s’appuie sur les liaisons radio AM/FM. Sa mise en œuvre nécessite d’autant plus de compétences techniques.

Transmission de paquets via une solution de réseau Mesh, modification des cartes réseau Wi-Fi pour injecter la gestion de trames, exploitation des modules radio des téléphones mobiles pour générer des paquets TDMA : les Anonymous ont testé de nombreuses solutions de connectivité. Ils en ont conclu qu’aucune n’était suffisamment simple à installer sur les équipements actuels.

Lire la suite

Musique : La génodique pour stimuler les légumes

La méthode laisse sceptiques certains agriculteurs traditionnels, mais la génodique fonctionne bel et bien. Des chercheurs ont observé des effets de certaines musiques sur la croissance de plantes. Cette technique se base sur le fait que les organismes vivants sont capables de reconnaître ces séries de sons harmonisés.

Angélique Delahaye produit 700 tonnes d’endives pour la grande distribution. Avec la musique, les endives sont beaucoup moins sensibles aux maladies auxquelles elles sont exposées : “J’ai des endives qui sont moins fatiguées, moins malades, plus dynamiques“, raconte la maraîchère.

Matin et soir, pendant trente minutes, les endives d’angélique écoutent des mélodies. La croissance des concombres peut aussi être stimulée par d’autres formes de mélodies.

Notes :

- Application de la génodique à la vigne: Prévention de l’ESCA et d’autres maladies du bois de la vigne  (pdf).

- Rejet d’un brevet européen (pdf)

- Rapport d’une expérience  ayant été menée en septembre 2002 par le laboratoire toxicologique de la Faculté des sciences de Metz.

Enquêtes sur les ondes electromagnétiques

Documentaire sur les ondes électromagnétiques et micro-ondes (téléphone cellulaire et wifi).

Documentaire complet Hors Série de France 3 diffusé le mercredi 18 mai 2011. Il traite du danger des ondes électromagnétiques, et particulièrement celles émises par la téléphonie mobile.

Lire la suite

Victimes des ondes

Wifi, UMTS, GSM, TNT… Les ondes électromagnétiques ont envahi notre environnement, générant tous azimuts une pollution inédite. Ce phénomène récent, vieux d’une dizaine d’années et illustré par l’invasion des téléphones sans fil, préparerait un scandale sanitaire digne de l’amiante ou du tabac.

Des études déjà publiées témoignent d’un risque accru de tumeurs cérébrales chez les utilisateurs intensifs de téléphone mobile. D’autres soulignent des liens avec le développement de maladies neurodégénératives. Car notre cerveau se révèle particulièrement sensible aux micro-ondes pulsées utilisées par ces machines.

Être électro-hypersensible, c’est ne plus pouvoir se servir d’un téléphone portable ou d’un ordinateur. Ne plus pouvoir aller au supermarché ou au cinéma. C’est déménager sans cesse dans l’espoir toujours plus vain de dénicher un endroit qui échappe à l’omniprésence du rayonnement électromagnétique.

Pourtant, l’électro-hypersensibilité n’est pas reconnue comme une maladie et souvent attribuée à des troubles psychologiques. Jussi Eerola a suivi trois personnes pour qui le bouleversement des habitudes de vie est le lot quotidien. Son film questionne le développement de la technologie dominé par les exigences du marché.

Partie 1:

Lire la suite

“Résonance” : Réflexion sur les ondes électromagnétiques

Ce documentaire de Serge Fretto présente la cellule vivante sous un nouvel éclairage. Capable de capter et d’émettre des ondes électromagnétiques artificielles et naturelles, elle se comporte comme un véritable circuit électronique. Dans un monde où les ondes sont omniprésentes, ce film va à la rencontre d’experts et de chercheurs qui nous présentent leurs travaux et nous offrent des clefs de compréhension inédites sur les effets des ondes sur le vivant.

Nous entendons parler de pollution électromagnétique générée par les appareils de notre quotidien notamment les téléphones portables. Ces ondes en quantité élevée et continue semblent être néfastes pour l’homme.

Par ailleurs, la présence de champs électromagnétiques est également décelable dans la nature et dans les organismes vivants. Ces ondes dites naturelles sont déterminantes pour leur fonctionnement et leur développement. Donc, tout porterait à croire que le vivant soit capable de capter, mais aussi d’émettre des ondes électromagnétiques.

Cette nouvelle approche est au cœur des travaux de certains scientifiques qui vont jusqu’à proposer d’utiliser les ondes pour soigner.

Mauvaises ondes (Rediff.)

Elles sont inodores et invisibles, pourtant les ondes électromagnétiques sont partout. Micro-ondes, wifi, téléphones mobiles… Les technologies sans fil ont envahi notre quotidien. Jamais dans l’histoire de l’humanité, une industrie ne s’était déployée aussi vite. En France, 64 millions de téléphones portables sont en activité, utilisés par des adultes, mais aussi des adolescents ou même des enfants.

Cette nouvelle mobilité, malgré ses aspects pratiques, s’appuie sur une technologie, les micro-ondes que de plus en plus de chercheurs estiment nocives. L’État, devant l’inquiétude grandissante des citoyens, édicte des normes. Mais protègent-elles réellement notre santé ? Les scientifiques s’affrontent à coup d’études contradictoires.

Lorsque les résultats auxquels ils parviennent sont inquiétants, il semblerait que les chercheurs soient discrédités et que le financement de leur recherche soit plus difficile à obtenir. Reste une question cruciale : les ondes sont-elles dangereuses pour la santé ?

Partie 1:


Lire la suite