Musique : « Merry Xmas from China »

Toby Smith a voyagé au Vietnam en Chine et au-delà. Il s’est donné pour mission de retracer la piste des biens de consommation qui abreuvent nos grandes surfaces. Il finira par se rendre dans le plus important lieu de rendez-vous des acheteurs businessmen, Yiwu.

La ville n’est pas juste connue pour être le plus large marché de biens au monde mais surtout pour sa production saisonnière de produits à destination de l’occident. Après avoir vu ce qu’il a vu, il a décidé de produire cette petite carte-postale vidéo à destination de l’occident.

États-Unis : Noël XXL à New-York

Tous les mois de décembre, New-York se transforme en un feu d’artifice rouge et or. Avec 5 millions de touristes, chaque année durant cette période, la ville est l’une des premières destinations au monde.

Trois milliards d’euros y sont dépensés rien qu’en shopping. Du sapin monumental du Rockefeller Center aux décorations kitch du quartier de Brooklyn en passant par les magasins de la 5ème Avenue…

Exclusivité Fortune : Qu’achèterait Jésus ? (VOSTFR)

Les magasins américains pourraient contenir toutes les populations d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et d’Europe réunies. Pour la première fois depuis la Grande Dépression, le taux d’épargne des ménages est négatif et 60% de la population a un emprunt à long terme en cours sur sa carte de crédit. Les Américains consacrent désormais moins d’une heure par semaine à la religion ou à la spiritualité, et plus de cinq heures par semaine à faire des courses !

On compte plus d’un million de faillites personnelles supplémentaires par an, surtout après les fêtes, malgré cela les Américains vont recevoir 4 milliards d’offres de nouvelles cartes et vont dépenser plus de 100 milliards de dollars en cadeaux de Noël.

15 millions d’Américains seraient cliniquement accros aux courses. Pour certains, c’est devenu hors de contrôle, une église qui dénonce ces achats a décidé de faire une tournée ‘Shopocalypse‘. Chassez le démon hors des caisses !

Le père Billy Talen, accompagné par sa chorale du ‘Stop Shopping’, sillonne les États-Unis pour dénoncer la commercialisation de Noël, la globalisation et les effets économiques et culturels qui en résultent. Le documentaire a été tourné un peu avant le Noël de 2005.

Documentaire de Morgan Spurlock réalisé par Rob VanAlkemade (États-Unis – 2007) (Vidéo originale)

*Le titre What would Jesus buy ? est tiré de la formule What would Jesus do ? (“Que ferait Jésus?”), que l’on retrouve souvent abrégée sous la forme WWJD, popularisée chez certaines églises évangéliques aux États-Unis dans les années 1990.

[Traduction libre et sous-titrage réalisé par Fortune. Reproduction autorisée sous réserve de nous citer en source]

Cinéma : Joyeux Noël

Lorsque la guerre surgit au creux de l’été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l’opéra de Berlin, va devoir renoncer à sa belle carrière et surtout à celle qu’il aime : Anna Sörensen, soprane et partenaire de chant.

Le prêtre anglican Palmer s’est porté volontaire pour suivre Jonathan, son jeune aide à l’église. Ils quittent leur Écosse, l’un comme soldat, l’autre comme brancardier.

Le lieutenant Audebert a dû laisser sa femme enceinte et alitée pour aller combattre l’ennemi. Mais depuis, les Allemands occupent la petite ville du Nord où la jeune épouse a probablement accouché à présent.

Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des États majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes…

Les secret de la table de Noël [Rediff.]

Huîtres, foie gras, champagne: autant de produits de luxe qui se retrouvent fréquemment sur les tables de Noël. Réputés raffinés, naturels et haut de gamme, ils se sont démocratisés ces dernières années au point d’être devenus accessibles à la plupart des consommateurs. Mais à quel prix?

Comment expliquer qu’on puisse aujourd’hui déguster des huîtres toute l’année, même en été, sans qu’elles soient laiteuses? Comment les fabricants de foie gras sont-ils parvenus à rendre populaire ce produit rare et artisanal? Le champagne est-il toujours le breuvage d’exception qu’on imagine, ou sa production industrielle s’est-elle accompagnée d’une baisse de la qualité?

Souvenirs de Noël d’antan

Le groupe Histoire locale du Comités des Sages vous propose une plongée dans les souvenirs de Noël de quelques anciens de Saint-Jean de Braye. Emotions au pied du sapin…

Chantal, 61 ans : Depuis toujours, le Père Noël est attendu près de la cheminée.

Je suis née en 1950 dans un petit village de Beauce, à 14 km de Chartres. Mes deux grands-pères étaient de l’autre siècle (1897 et 1899) et tous deux, journaliers dans les fermes. Pépère Henri y était d’ailleurs employé comme petit marmiton depuis l’âge de 10 ans. Papa travaillait la terre, lui aussi. Chaque année, le Père Noël m’apportait un cadeau (valise à tricot, trousse de couture, dînette, tableau et boîte de craies,…) et quelques friandises ; chez nous, ni messe de minuit, ni réveillon, mais le jour de Noël, c’est maman qui préparait le repas de fête. Dans la matinée, Pépère attelait « Pompon » à la carriole et s’en allait à Santeuil, à huit kilomètres de chez nous, chercher tante Yvonne et sa famille à la gare ; ils venaient de Dourdan par le train. Tout l’après-midi, « Pompon » attendait sagement sur le trottoir, attaché à la boucle scellée dans le mur en pierre de la maison pendant que nous faisions honneur à la traditionnelle dinde aux marrons et à la bûche pâtissière maison. Dans la soirée, « Pompon » repartait au trot en direction de la gare, nos hôtes chaudement emmitouflés, les genoux recouverts de couvertures usagées, mais tous heureux d’avoir fêté Noël en famille.

Lire la suite

A quoi servent les cadeaux ?

Avant les fêtes de fin d’année, c’est la course pour trouver le bon cadeau. Qu’est-ce qui nous pousse à succomber à cette frénésie d’achats ? X:enius est bien décidé à interroger les racines culturelles et psychologiques de cette tendance.

25 décembre 1914 : « Un jour de Noël étrange et unique »

Il y a cent ans tout rond, les soldats de tous bords s’apprêtaient à passer dans les tranchées le premier Noël de la “Der des Der“. Et le temps d’une nuit, quelques combattants aménagèrent une sorte de pause informelle dans les combats - les fameuses “trêves” de Noël 14.

Photo prise le 26 décembre, elle montre des soldats allemands du 134e régiment de Saxons et des soldats anglais du Royal Warwickshire Regiment.

Il serait évidemment faux d’écrire que la ligne de front fut le temps d’une nuit de décembre un havre de paix, de fraternité et d’humanisme. On tua à Noël comme on tuait depuis quatre mois.

Il reste qu’ici ou là, de façon isolée et spontanée, quelques soldats cherchèrent bel et bien à tenir la guerre en respect. Retour sur ces heures suspendues au milieu de l’immense tuerie qui ne faisait que commencer.

Le froid, la boue et l’hiver sur le front immobile
Lire la suite

Noël : Dernier rush

C’est la dernière ligne droite avant le sapin, l’un des week-ends les plus fréquentés de l’année. Les week-ends de décembre, jusqu’à 200.000 personnes viennent faire leurs achats de Noël, à Parly 2, dans les Yvelines, l’un des plus grands centres commerciaux de France.

Coutumes, Traditions : Repas du réveillon de Noël, repas gras succédant à la messe de minuit

La Messe de minuit était ordinairement précédée d’un repas maigre (en Provence, on le nommait le gros souper) ; elle était suivie d’un repas gras qu’on était convenu d’appeler, dans toutes les provinces de France, le réveillon.

Ce repas avait sa raison d’être par suite du jeûne de la veille, de la privation de sommeil, de la longueur des offices de la nuit, qui souvent duraient plusieurs heures – la grand’messe de minuit était précédée des trois Nocturnes des Matines et suivie des Laudes – et aussi des fatigues d’une longue route parcourue pour venir à l’église. Telle a été l’origine du réveillon.

Lire la suite

États-Unis : Noël en sons et lumières

Les habitants d’un quartier californien ont eu l’idée de synchroniser leurs éclairages avec des musiques de Noël. Le résultat est un spectacle époustouflant, filmé pour l’occasion depuis un drone.

Jeff Maxey a filmé à l’aide d’un drone son quartier de la ville de Yucaipa (Californie) où l’éclairage de Noël d’un groupe entier de maisons est synchronisé avec des musiques comme « Wizards in Winter » du Trans-Siberian Orchestra, « All I Want for Christmas Is You » de Mariah Carey ou encore « Blue Christmas » interprétée par Harry Connick Jr.


Lire la suite

Noël : La beauté dans la vie (Rediff.)

Par Dominique Venner

C’est aujourd’hui Noël (l’autre nom du Solstice d’hiver). Associée au sapin toujours vert, Noël a toujours été célébrée dans le pays d’Europe depuis des temps immémoriaux comme la grande fête présageant le renouveau de la Nature et de la vie après la dormition de l’hiver. On ne peut s’empêcher de penser que l’Europe, elle aussi, sortira un jour de son actuelle dormition, même si cela est plus long que dans le cycle de la Nature.

Noël est la fête des enfants. C’est aussi une fête où la beauté a toute sa place. N’est-ce pas l’occasion de réfléchir sur cette notion vitale, l’une des trois composantes de la « triade homérique » : « la Nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon » ?

Plutôt qu’une dissertation sur la beauté, j’ai envie d’offrir à ceux et celles qui me lisent quelques conseils pratiques, sans oublier cependant une réflexion a méditer : l’esthétique fonde l’éthique (le bien est défini par ce qui est beau) tout comme l’éthique fonde l’esthétique (le bien est inséparable du beau).

Cultivez la beauté (sens esthétique) pour vous-même et pour vos proches. La beauté n’est pas affaire d’argent et de consommation. Elle réside en tout, principalement dans les petits détails de la vie.
Lire la suite

Grand rush des courses de Noël : l’envers du décor

Le mois de décembre est sans doute la période de l’année la plus stressante. En cause, les achats de Noël. Faut-il s’y prendre longtemps à l’avance ou au contraire, attendre la dernière minute ?

Comment faire plaisir sans trop se ruiner, comment dénicher la bonne affaire, le cadeau rare ? Vos enfants auront-ils au pied du sapin ce qu’ils ont vraiment commandé au Père Noël ? Autant de questions préoccupantes pour les parents et grands-parents.

Partie 1:


Lire la suite

Achats de Noël : Plongée au cœur d’Amazon

Alors que de plus en plus de Français achètent leurs cadeaux de Noël sur Internet, révélations sur les coulisses du géant de la distribution en ligne. Fondée en 1994 par Jeff Bezos, cette entreprise de commerce électronique américaine s’est spécialisée dans la vente de livres avant d’étendre et de diversifier les produits proposés.

Quelles sont les méthodes employées pour attirer un maximum de clients et accélérer les délais de livraison?

Noël, une bûche à tout prix !

A l’heure du dessert, chaque année, la bûche trône sur la table du réveillon. Sans elle, le soir de Noël aurait-il la même saveur ? Son succès est tel qu’elle est devenue une star à l’étranger, s’exportant même au pays du Soleil-Levant.

Classique dans sa version crème au beurre ou plus légère en mousse de fruits, il s’est vendu sept millions de bûches glacées en 2013.

De la pâtisserie haute couture élaborée par des orfèvres à la bûche low cost vendue à moins de quatre euros, ce document invite à découvrir les coulisses de ce dessert festif.

Réalisé par Elisa Hélain (France 5 – 14/12/2014)

Paris : Dans le coffre à jouets de la capitale

Peluches, jeux de société, poupées ou fées volantes: c’est un magasin où, en décembre, en une seule journée, il se vend plus de jouets qu’en un mois entier.

Pour faire face à la ruée, dans les rayons, cinquante-trois salariés permanents et une quarantaine d’intérimaires. A quelques jours de Noël, explorons les 2000 m2 du plus grand magasin de jouets de Paris.

Périco Légasse : Noël, la malbouffe, la France et moi

Foie gras, huîtres, champagne, saumon… La période des fêtes approche avec son lot de repas gargantuesques. L’occasion de rencontrer Périco Légasse qui nous rappelle que l’instant de table est fondateur de notre civilisation.

FigaroVox: La période des fêtes approche avec son lot de repas gargantuesques. Quels sont les produits qui vont envahir les supermarchés et nos assiettes?

Périco Légasse : A ce moment de l’année, la communication pro surconsommation pousse les gens à ingurgiter des produits à consonance luxueuse avec les mots «foie gras» ou «saumon fumé», issus pour la plupart de l’industrie agro-alimentaire et qui ne correspondent pas à ce que sont ces produits à l’origine.

La publicité donne l’illusion aux masses de manger comme les riches et la grande distribution met à la disposition de cette clientèle désabusée des millions de tonnes de cochonneries qui portent le nom de «foie gras», de «saumon fumé» et de «chocolat», mais qui n’en sont pas!

En réalité, ces produits-là doivent être d’un niveau qualitatif élevé et vendus à un certain prix en deçà duquel le consommateur prend un risque énorme.

FigaroVox : Qu’est-ce qu’un vrai foie gras ou un vrai saumon ?

Un vrai foie gras, au départ, c’est un foie entier de palmipède, canard ou oie, élevé dans des conditions respectueuses de l’animal. Certes, celui-ci est gavé, mais à un rythme où il puisse supporter cette forme d’alimentation. De même, les saumons authentiques ne sont pas gavés d’antibiotiques dans des cages sous-marines où on les entasse par centaines de milliers, mais élevés dans des volumes où il se développent avec suffisamment d’espace et se nourrissent avec des aliments sains.

On peut faire des usines à bouffe partout, des usines à foie gras, des usines à saumon, face auxquelles on trouve une production fermière ou paysanne qui correspond à ce que ces produits qui font rêver doivent être à l’origine, une sorte d’exception. Ces derniers étaient forcément bons car ils ne sortaient qu’à ce moment de l’année, respectueux de la saison, à une échelle raisonnable. Or aujourd’hui, on mange de tout toute l’année. Et à Noël, il faut encore en manger un peu plus … C’est une dérive alimentaire déplorable.

FigaroVox: Comment faire pour éviter cette dérive? Quels seraient vos conseils de gastronome ?
Lire la suite

Huîtres et truffes de Noël : Ce qu’on nous cache !

Parmi les produits stars du réveillon, les huîtres et les truffes, qui étaient encore considérées comme luxueuses il y a quelques années, sont désormais accessibles à tous.

Alors qu’une maladie décime une partie des parcs à huîtres, de plus en plus d’ostréiculteurs se sont tournés vers des produits d’un nouveau type, qui grossissent deux fois plus vite que les huîtres traditionnelles. Zoom également sur les secrets des industriels pour tirer un maximum d’argent de l’inimitable parfum de la truffe.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Noël : Business, arnaques et bons plans

Noël approche et malgré la crise, les Français n’ont pas l’intention de sacrifier leur fête en famille. Avec un budget en baisse, les Français doivent redoubler d’effort pour faire plaisir sans se ruiner.

Comment trouver des jouets neufs à moitié prix ? Les équipes de «90′ Enquêtes» sont allées à la rencontre de commerçants qui ont livré leurs secrets. La star de Noël, c’est aussi le foie gras. Il en existe de toutes sortes et de toutes origines, mais comment s’y retrouver ? Et surtout comment ne pas se faire avoir ?

Enfin, gros plan sur les décorations de Noël, qui ne sont pas sans danger. Certains importateurs sans scrupule n’hésitent pas à tricher sur les normes de sécurité. Enquête notamment en Chine.

(Merci à Romégas)

Noël : 1 Français sur 3 songe à ne rien acheter

Face à une crise économique qui prend sans cesse de l’ampleur, de plus en plus de Français opèrent des arbitrages dans leurs dépenses de fin d’année pour vivre décemment après la période des fêtes.

Les Français prennent garde à leurs dépenses !

Il ressort en effet, d’une étude réalisée par GMI que les Français envisagent de dépenser moins pour les cadeaux de Noël cette année par rapport à 2012.

Alors que la reprise annoncée par le Chef de l’État s’amorce difficilement, les Français, et essentiellement les femmes, prévoient de porter une attention particulière aux détails relatifs à leurs dépenses de fin d’année.

Ainsi, 46% des personnes interrogées dont 50% des femmes et 41% des hommes, pensent débourser moins d’argent pour les cadeaux de Noël. Aussi, face à un pouvoir d’achat qui ne s’améliore pas, 1 Français sur 3 envisagerait de ne faire aucune dépense pour les achats de Noël.

En attente des soldes
Lire la suite

Paris : Les Identitaires investissent un magasin H&M

Samedi 14 décembre à 18h, une vingtaine de militants identitaires ont occupé pacifiquement un magasin H&M près du forum des Halles. Répartis dans les rayons en brandissant des pancartes aux slogans variés (“Noël pas cher grâce aux esclaves éthiopiens” etc.) et distribuant des tracts aux clients face à une sécurité totalement débordée, il ont ainsi relayé la campagne “H&M esclavagistes”.

En effet, trouvant les “employés” chinois trop chers à leur goût, H&M a décidé de délocaliser une partie de sa production… en Éthiopie! Moins coûteux et corvéables à merci, ces Africains pourront ainsi fabriquer des vêtements bon marché destinés à des chômeurs ou des travailleurs pauvres en Europe.

C’est pour dénoncer cette économie mondialisée totalement absurde, organisée pour le seul profit financier en dépit de tout bon sens, que les Identitaires ont envahi ce magasin H&M.

Juste avant Noël, cette action symbolique n’est pas sans rappeler le happening récemment organisé contre Mattel avec la “Barbie ouvrière” : elle amène les Français et les Européens à mieux réfléchir à leur consommation et à favoriser les produits locaux au détriment des objets “low cost” fabriqués en grande série par des nouveaux esclaves.

BI

La crise favorise la revente des cadeaux de Noël sur internet

Sur PriceMinister.com ou Ebay, le nombre d’annonces a augmenté quelques heures seulement après l’ouverture des cadeaux de Noël par les Français.

Quelques heures à peine après les avoir déballés, de plus en plus de Français déçus de leurs cadeaux de Noël les remettent en vente sur internet. Cette pratique s’est renforcée avec la crise. En fait, il s’agit d’une rencontre entre “les dépités, les mécontents de leurs cadeaux et les frustrés, ceux qui n’ont pas eu ce qu’ils voulaient” et espèrent le trouver à moindre prix sur internet, résume Olivier Mathiot, co-fondateur de PriceMinister.com.

Mardi à mi-journée, on a constaté un doublement des mises en vente par rapport à un jour normal”, souligne ce dernier. Ebay France, autre grand site de commerce en ligne, a recensé de son côté 150.000 annonces supplémentaires publiées sur le site par rapport à lundi. Si les vendeurs se dépêchent de mettre en ligne leurs offres, pour les acheteurs, le pic de consommation vient plus tard, généralement à partir des soldes vers mi-janvier.

Les jeux vidéo au hit-parade

Lire la suite

Musique : Hymne à la nuit

Toute l’équipe de Fortune vous souhaite un joyeux Noël !

Musique d’un thème d’opéra de Jean-Philippe Rameau (1683 – 1764) paroles de Joseph Noyon (1888 – 1962)

Ô nuit, viens apporter à la terre
Le calme enchantement de ton mystère
L’ombre qui t’escorte est si douce
Si doux est le concert de tes voix chantant l’espérance
Si grand est ton pouvoir transformant tout en rêve heureux

Ô nuit, ô laisse encore à la terre
Le calme enchantement de ton mystère
L’ombre qui t’escorte est si douce
Est-il une beauté aussi belle que le rêve ?
Est-il de vérité plus douce que l’espérance ?