Musique (contemporaine) : “L’atonalisme. Et après ?” (Rediff)

Le 20 décembre 2012, invité par le compositeur pianiste pédagogue Karol Beffa, titulaire pour l’année 2012-2013 de la Chaire de Création artistique du Collège de France, le pianiste Jérôme Ducros prononçait une conférence qui déclencha une vive polémique.

Vidéo trouvée sur Vers la Révolution le blog animé par notre lecteur Boreas. Merci à lui.

Musique : “Adiemus”

Paroles de la chanson du compositeur gallois Karl Jenkins, anciennement claviériste du groupe britannique Soft Machine. Il s’agit là d’un langage imaginaire donc intraduisible.

Ariadiamus late ariadiamus da
ari a natus late adua

A-ra-va-re tu-e va-te
a-ra-va-re tu-e va-te
a-ra-va-re tu-e va-te la-te-a

Ariadiamus late ariadiamus da
ari a natus late adua
Lire la suite

ORGABITS: Lutherie et musique sur fruits et légumes frais

Musiques du jour composées avec les sons étranges et évocateurs des primeurs. Batterie de fruits et légumes frais, carottes électriques, chants de l’endive et expressivité du poireau, sont quelques uns des éléments d’une cuisine musicale qui joue aux palais de nos oreilles une performance vivante ou ce que l’on voit, goutte et entend, titille les tympans de nôtre mémoire.

evolplay.org

evolplay.org/ORGABIT

Fête de la musique sur Fortune

Petit florilège rock’n'roll consacré à l’argent.

De l’ “Argent trop cher” de la bande à Aubert à “Money” de Pink Floyd, l’argent est devenu un thème cher aux rockeurs ! Justement, quand elles traitent de l’argent, les rockstars louent parfois son pouvoir mais déplorent le plus souvent son manque, jusqu’à en devenir un thème privilégié du blues.

Lire la suite

Musique : “Y a plus d’sous” (1977)

Paroles de la chanson de Ricet Barrier:

Y a plus d’sous papa, y a plus d’sous maman
Un sou ça n’est plus un sou comme on disait dans l’temps
Y a plus d’sous papa, y a plus d’sous maman
Les sous qu’on a c’est des sous mais ça n’est plus d’l'argent
Lire la suite

Musique : “Les Enfants De la Crise”

Paroles de la chanson Melissmell

A l’horizon l’humeur est grise
Et le ciel est toujours bouché
Je suis une enfant de la crise
J’ai fait mes armes à ses côté
J’ai tout connu, les grands sommets
La possession, la décadence
J’ai pris le temps de rêvasser, je crois
Je crois, j’ai perdu la cadence
Lire la suite

Musique : « Peuple de l’argent »

Paroles de la chanson du groupe “La chanson du dimanche”

Ce matin je l’ai vu partir, ô mon amour,
Suivre l’exode des martyrs, pour toujours,
Embarquer sur un bateau blanc
Plein de vedettes et de talents
De footballeurs en mini shorts
Un boat-people en quelque sorte.
Lire la suite

Musique : “Sobreviviendo”

Paroles de la chanson du chanteur argentin Victor Heredia:

Me preguntaron cómo viva, me preguntaron;
sobreviviendo, dije, sobreviviendo

Tengo un poema escrito más de mil veces,
en él repito siempre que mientras alguien
proponga muerte sobre esta tierra
y se fabriquen armas para la guerra
yo pisaré estos campos sobreviviendo,
sobreviviendo, sobreviviendo,
sobreviviendo, sobreviviendo
Lire la suite

Musique : “Rien à cacher”

Paroles et musique : la Parisienne Libérée – Entretien : Jérémie Zimmermann

Nos carnets de santé
Nos poèmes, nos dessins
Nos demandes de congé
Nos premiers tchats coquins
Nos recettes de cuisine
Nos relevés bancaires
Nos rancards, notre planning
Et notre compte à découvert

Rien, rien, rien, à se reprocher
Rien, rien, rien, rien à cacher (bis)
Lire la suite

TV Libertés : Perles de culture

D’abord professeur de lettres, Anne Brassié a naturellement évolué vers le journalisme et la critique littéraires. Elle a notamment été chroniqueuse à France Culture et a écrit plusieurs ouvrages consacrés à la littérature. Elle a aussi assuré la narration d’audio-livres à partir d’ouvrages de l’historien Jacques Bainville.

Son émission, « Perles de Culture », évoque son art de prédilection bien sûr, mais aussi du cinéma (raison pour laquelle elle sera diffusée le mercredi, jour de sortie des films en salles), de la musique, du théâtre, de la peinture, de la bande dessinée… Anne Brassié est assistée de Maxime Gabriel et de Roman Bernard.