Saint-Valentin : L’horlogerie de luxe ne connaît pas la crise

À l’occasion de la Saint-Valentin samedi 14 février, les amoureux achèteront peut-être une montre. Il y en a à tous les prix, certaines montres de prestige peuvent même coûter jusqu’au million d’euros. La place Vendôme, cœur du luxe à Paris, bat aussi pour la Saint-Valentin. L’horlogerie de très haut de gamme est une valeur refuge.

La montre dans tous ses états

Chaque année, 14 millions de montres sont vendues en France. Outil du quotidien et objet de collectionneurs, elle reste toujours aussi populaire. Comment la montre, un produit de grande consommation, a-t-elle évolué à travers le temps?

Ce n’est qu’en 1904 que la montre passe de la poche au poignet. Louis Cartier lance la première montre à bracelet : l’aviateur se plaignait de ne pas pouvoir lire l’heure en plein vol.

Mais la montre reste un luxe jusque dans les années 70 et l’arrivée du quartz. Une espèce minérale qui vibre à une fréquence rapide et régulière, et qui va détrôner le mouvement à balancier. La production de masse est lancée. La montre s’habille de plastique et devient vraiment abordable dans les années 80.

Aujourd’hui, c’est un accessoire de mode. On peut la personnaliser de A à Z. La montre de demain, elle, sera connectée à Internet. Il s’agira d’un vrai assistant qui nous aidera au quotidien.

Montres de luxe : Des objets très convoités

Hors de prix et réservées à une clientèle privilégiée, les montres de luxe peuvent coûter jusqu’à 300.000 euros. Elles attirent aussi les convoitises. Les braquages et les vols à l’arrachée se sont multipliés, ces agressions sont souvent d’une extrême violence.