Les milices pro-Ukraine menacent de se retourner contre Kiev

Les dirigeants de Russie et d’Ukraine ont convenu mercredi de travailler à un accord de cessez-le. Mais la poursuite ou non des combats pourrait ne pas être de leur fait.

(Traduction libre par Fortune)

Le président ukrainien Petro Porochenko n’exerce aucun contrôle sur la plupart des milices qui se battent pour son compte.

Et avec la perspective d’un cessez-le feu à l’horizon, beaucoup de ces groupes se sentent trahis par leur gouvernement et menacent maintenant de se retourner contre lui.

Mardi, dans une interview avec une chaîne locale ukrainienne sur Youtube, les chefs de milices pro-ukrainiennes ont accusé les nouveaux dirigeants de Kiev d’être aussi corrompus que les bureaucrates pro-russes qu’ils ils ont récemment remplacé.

Un officier supérieur a déclaré que le nouveau gouvernement avait laissé mourir son équipe dans l’Est de l’Ukraine, en notant que leurs effectifs étaient tombés de 300 à moins de 60.

Lire la suite

Les Cosaques se battront pour l’indépendance du Sud-Est de l’Ukraine

C’est à Kramatorsk et à Slaviansk, où sont déployées les principales forces des milices cosaques, que l’on peut rencontrer l’une des figures cosaques les plus emblématiques : celle du commandant Babaï. Cosaque orthodoxe, il a su séduire les journalistes russes grâce à son aspect singulier. A sa ceinture pendent un pistolet et un couteau nu. Le commandant Babaï veut construire sur le territoire de l’Ukraine un Hetmanat cosaque placé sous la suzeraineté d’un Tsar orthodoxe. Il se vexe lorsqu’on le compare aux nationalistes ukrainiens, lui qui se dit guerrier orthodoxe. Babaï affirme que l’Ukraine est un Etat artificiel et que les Ukrainiens n’existent pas en tant que nation.

Par Vladimir Dergatchev, Gazeta.ru

Le commandant Babaï (à droite) se vexe lorsqu’on le compare aux nationalistes ukrainiens. Crédit : Anton Krouglov/RIA Novosti

Gazeta.ru : Vous vous définissez comme un guerrier orthodoxe, n’est-ce pas ?

C’est exact. Les Cosaques sont des guerriers orthodoxes.

Qu’est-ce que vous attendez ? Comment les événements vont-ils évoluer selon vous ? La Russie fournira-t-elle une aide ou bien l’Ukraine va-t-elle commencer une guerre à grande échelle et vous envoyer les chars ?

Non, les Ukrainiens ne choisiront pas cette voie. Les mercenaires, oui. Ces gens que l’on paie pour ça. On y trouve des bandits, des mercenaires de différentes régions et du monde entier.

Irez-vous au combat si les autorités de Kiev lancent une guerre à l’échelle nationale ? Jusqu’où la Russie vous soutiendra-t-elle ? 

Lire la suite