Hyères (83) : « McDonald’s n’a pas vocation de nourrir tout les affamés du territoire » (Sic)

Un ancien salarié de McDonald’s avait pris l’habitude de donner son repas à un SDF. Mais ce geste généreux n’a pas été apprécié par la direction de l’établissement de Hyères (Var). Un soir, en effet, une altercation a éclaté entre deux sans-abri, devant le restaurant.

Quelques jours plus tard, de nouvelles instructions sont affichées à l’attention du personnel : “Il est formellement interdit de procurer de la nourriture aux clochards.” La formulation choque Raphaël.

Cette interdiction n’est fondée sur aucune base juridique, selon l’avocat Jean-David Marion, également rencontré par la chaîne. Face au tollé, l’enseigne a finalement présenté ses excuses “à toutes celles et ceux que cette affiche a choqués“. L’ancien salarié, lui, avait déjà présenté sa démission fin juillet.

McDo : Une passion française (Rediff.)

Comment l’irréductible pays gaulois s’est laissé envahir par des légions de McDonald’s. Il y a des vérités qui font mal à l’estomac. En trente ans, la France, le pays de la bonne chère et des grands crus, s’est imposée comme le deuxième marché pour la firme McDonald’s, juste derrière les États-Unis.

Le réalisateur revient sur l’affaire du McDo de Millau avec José Bové, s’offre une virée en compagnie du gastronome et animateur Jean-Luc Petitrenaud et visite McDo avec le critique gastronomique François Simon. Il décortique ainsi notre identité culinaire, explorant le décalage entre l’idée que les Français se font d’eux-mêmes et la réalité.

Aujourd’hui, la Gaule est occupée par un total de 1.200 restaurants. Que s’est-il passé ? Ce film raconte comment une poignée d’opposants a poussé l’ennemi à changer de stratégie pour parfaire une conquête déjà bien partie. Parce qu’au fond, le fast-food, les Gaulois aiment ça.

Bolivie : McDonald ferme tous ses restaurants

La Bolivie est devenue la première nation à se libérer de la malbouffe de McDonald, qui a lutté pendant plus d’une décennie pour conserver son icône «rouge». Et cette victoire de la Bolivie a encore fait la une des journaux.

Après 14 ans de malbouffe dans le pays et en dépit des nombreuses campagnes de promotion, McDonald a été contraint de fermer en 2002, ses 8 restaurants boliviens dans les principales villes de La Paz, Cochabamba et Santa Cruz de la Sierra.

McDonald a servi ses derniers hamburgers en Bolivie un samedi à minuit, après avoir annoncé un plan de restructuration global dans lequel il allait fermer ses portes dans sept autres pays à faibles marges bénéficiaires. Une victoire pour la santé des peuples du sud.

L’échec de McDonald en Bolivie a eu un impact profond qui a donné lieu à un documentaire intitulé « en Bolivie Por que quebro McDonald » (ou « Pourquoi McDonald a fait faillite en Bolivie »). Ce documentaire tente d’expliquer pourquoi les Boliviens n’ont jamais délaissé leurs empanadas traditionelles pour un Big Mac de merde et plein d’OGM.
Lire la suite