Belgique : Méfiance des marchés

Les spéculateurs forcent Leterme à économiser“, titre De Morgen au lendemain d’une journée “désastreuse” pour la Belgique sur le marché des obligations d’État. Et qui témoigne de la méfiance grandissante des investisseurs internationaux.

Le 10 janvier, le taux d’intérêts sur les bons du trésor belge à dix ans avait atteint leur plus plus haut niveau (4,27%) depuis juin 2009. Pire, note le quotidien flamand, l’écart entre le taux belge et celui de référence (le taux allemand) a battu son record depuis l’introduction de l’euro.

Albert II a donc demandé au Premier ministre sortant Yves Leterme de présenter au plus vite le budget 2011 (le gouvernement n’assurant que les affaires courantes, c’est le budget 2010 qui est reconduit mois par mois).

Leterme a annoncé des mesures d’économies pour 4 milliards d’euros. Ces dernières seront soumises au “premier test sérieux” des marchés lors de la prochaine émission de dette, fin janvier.

Press Europ

(Merci à Léonidas)