Apprentis et citoyens

Ce documentaire suit six jeunes qui ont quitté le système scolaire de façon précoce, pour s’engager dans une filière d’apprentissage. Alexandra, Romain, Guillaume, Romaric, Eloïse ou encore René sont au seuil de leurs premiers choix électoraux.

Qu’ont-ils à dire de la vie politique et des sujets de société de leur pays ?

Leurs témoignages, leurs interrogations et leurs indignations reflètent les blocages, les difficultés mais aussi les espoirs d’une jeunesse souvent méconnue. Dans le même temps, ce film s’intéresse de près à la formation des métiers manuels, qu’ils soient peintres en bâtiment, cuisiniers ou maçons.

La course à la jeunesse

Dans des sociétés gouvernées par la jeunesse et la performance, la vieillesse est parfois perçue comme une maladie à éradiquer. Certains sont prêts à avaler tous les élixirs pour s’en affranchir. Après avoir envahi les États-Unis, la testostérone séduit la France. L’hormone ferait des miracles sur les hommes vieillissants, nostalgiques de leur puissance d’autrefois.

A Paris, Ariana compte s’infliger un peeling chimique, une brûlure profonde de l’épiderme. Grâce aux découvertes sur les télomères, des capuchons qui protègent notre ADN, des pilules pourraient donner vie au fantasme ultime : arrêter le temps.

Chine : Un modèle à bout de souffle ?

Entretien avec David Baverez, un “business angel”, investisseur dans des start-ups à Hong-Kong (Chine) depuis trois ans. Auteur de Génération tonique (éd. Plon), il y dépeint les atouts de la Chine et les incompréhensions de l’Occident face à son modèle.

La Bourse de Shanghai qui s’écroule à son plus faible taux journalier depuis huit ans (7,63%), les exportations chinoises en baisse et un taux de croissance qui “patine” à 7%… Plus rien ne semble aller dans l’Empire du Milieu. Voilà que les marchés étrangers commencent à se méfier de la Chine, longtemps perçue comme une terre d’accueil pour les investisseurs étrangers. Comment en est-on arrivé là?

On a souvent décrit la Chine comme un eldorado économique, avec une croissance et une productivité imbattables… Comment cette image s’est-elle construite?

David Baverez : Il faut remonter à l’arrivée au pouvoir de Deng Xiaoping en 1978, deux ans après la mort de Mao Zedong. Le nouveau chef d’État rompt avec l’économie maoïste. Fini la planification, la collectivisation et l’autarcie. Deng Xiaoping lance une politique de “socialisme de marché” pour hisser la Chine au rang des plus grandes puissances mondiales. Le pays rentre dans ses Trente Glorieuses, et connaît une révolution anhistorique, complètement hors norme. Il encourage les investissements extérieurs et légalise les entreprises privées.
Lire la suite

Internet : quand commence l’addiction ?

Internet : malédiction ou bénédiction ? Les smartphones permettent d’être connecté 24 heures sur 24. Lire les journaux, chatter avec des amis quand on se déplace, relever ses mails au restaurant… tout ça, c’est possible sur la Toile. C’est sûr, nous passons beaucoup de temps sur Internet. Peut-être même trop de temps. Quelles conséquences l’hyperconnectivité peut-elle avoir sur notre existence ?

Surfer et jouer sans interruption : l’addiction à la Toile est une pathologie à prendre au sérieux qui touche plus particulièrement les adolescents. Quels sont les raisons qui les poussent à transférer leur vie dans l’univers virtuel ? Certains chercheurs pensent par ailleurs qu’Internet modifie notre manière de lire : nous serions moins concentrés. Sommes-nous encore capables de nous plonger dans un texte ? Que se passe-t-il dans notre cerveau ?

Xenius (Arte – 19/06/2015)

Corée : Bac à tout prix

Au pays du matin calme, l’examen de fin de lycée est l’enjeu de toute une vie. Un bon classement, c’est la garantie d’accéder aux meilleures universités et de faire carrière.

Pour s’y préparer, chaque année, les 600.000 candidats révisent jusqu’à quinze heures par jour. Une course à la performance, une obsession pour les études qui vire, parfois, au drame. En Corée, le suicide est la première cause de décès chez les adolescents.

La jeune génération moins bien lotie que l’ancienne

La génération Y est-elle la génération sacrifiée ? Alors que leurs parents ont connu l’âge d’or, celui des CDI et de l’immobilier pas cher, les jeunes sont confrontés à davantage de précarité. 

En effet, nombre de jeunes décrochent des CDD ou des petits contrats alors qu’au même âge leurs parents avaient déjà un CDI. En 1975, l’âge du premier emploi stable était d’ailleurs de 20 ans contre 28 ans aujourd’hui.

Les chiffres du chômage diffèrent aussi selon les époques. Alors que le nombre de demandeurs d’emploi était de 5% chez les jeunes il y a 40 ans, il atteignait 25% en 2013. Le taux de pauvreté chez les 18-29 ans est lui passé de 10% en 1970 à 19% en 2012. 

Quant à l’âge de départ à la retraite, là encore, la jeune génération est lésée. Les jeunes doivent désormais cotiser plus longtemps que leurs parents.
Mais ce n’est pas tout, le prix de l’immobilier a grimpé de 140% en l’espace de vingt ans. Si le revenu moyen par ménage a lui aussi augmenté, la progression reste assez faible avec seulement plus de 15,6%.

Une France qui sacrifie sa jeunesse (Rediff.)

La France est pour une fois sur la première marche du podium, celui du classement des inégalités de générations. Elle a sacrifié sa jeunesse plus que n’importe quelle autre société développée, comme le démontre l’étude des niveaux de vie.

Niveau de vie selon la génération: le cas alarmant des jeunes Français – Écart de niveau de vie par rapport à la moyenne (à caractéristiques des ménages équivalentes) en %.

En sciences sociales, cet indice, construit à partir du revenu net après redistribution (donc après impôts et droits sociaux) et rapporté à la taille du ménage, est l’aune à laquelle se mesure la progression du confort dans une société.

Le niveau de vie relatif des trentenaires a perdu 17%

Lire la suite

Interdit de vieillir : Le prix à payer

Qui n’a pas rêvé d’arrêter le temps, de revenir en arrière et de retrouver le visage lisse de ses 20 ans? Un fantasme qui guide des millions de femmes et d’hommes : aujourd’hui, le marché de la jeunesse représente un chiffre d’affaires mondial de quatre milliards d’euros, en perpétuelle évolution depuis dix ans.

Chaque jour, dans le monde, on pratique 8000 injections de botox. En France, les chirurgiens plasticiens sont au nombre de 900, les opérations les plus courantes étant l’augmentation mammaire et la lipo-aspiration. Représentant 45 % du marché mondial, les États-Unis détiennent le record absolu d’actes de chirurgie esthétique.

Ce document analyse les nouvelles techniques de rajeunissement et les tendances de ce secteur, du Brésil à la France en passant par les États-Unis.

Emploi. c’est la loi de la jungle pour les jeunes polonais

« Le miracle économique polonais ? Magdalena lève les yeux au ciel. Ma foi n’est pas assez forte pour vous le confirmer. » 

Cette jeune femme de 27 ans suit des études d’assistante sociale à Cracovie. Père boucher, mère au foyer, septième d’une famille de dix enfants du sud-est très pauvre de la Pologne, elle s’est toujours débrouillée pour financer ses études. En ce moment elle est nounou dans une famille. Mais, auparavant, elle a travaillé comme commis de cuisine dans trois restaurants de la ville. Avec un de ces contrats de droit privé qui pullulent dans les services. « Ce sont des contrats de prestation, sans cotisations sociales, qui peuvent être rompus du jour au lendemain », indique Stéphane Portet, de S) partner.

En Pologne, près de la moitié des jeunes de 20 à 29 ans sont en contrat précaire. Un record dans l’UE.

Lire la suite

Afrique : Jeunesse, géopolitique d’un tsunami

La vulnérabilité dans laquelle vivent bon nombre de jeunes africains pourrait faire de la jeunesse du continent, le symbole primaire de l’insécurité humaine. Difficile de considérer les flux migratoires sans prendre en compte cette dimension du monde réel.

Qu’est-ce qu’être jeune en Afrique ?

Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre avec objectivité, tant la problématique de la jeunesse sur le continent africain est à la fois complexe et délicate. Si selon l’Organisation des Nations Unies (ONU), est considéré de façon universelle et conventionnelle comme jeune, toute personne dont l’âge varie entre 15 et 24 ans, cette définition semble ne pas correspondre aux réalités sociales et sociologiques en Afrique. C’est la raison pour laquelle, la charte africaine de la jeunesse de l’Union Africaine (UA) définit la jeunesse, comme la frange de la population africaine dont l’âge est compris entre 15 et 35 ans.

Chômage, violence, désespoir, oisiveté, précarité, aventure, illusion, analphabétisme, illettrisme et sous-éducation.

Lire la suite

Belgique : Les fillettes sont pubères de plus en plus tôt

Les pédiatres voient en consultation de plus en plus de fillettes qui sont pubères dès 8 ans parfois, expliquent des endocrinologues de l’UZ Gand et de l’hôpital Jessa de Hasselt dans le journal Het Belang van Limburg. Les médecins estiment qu’une puberté précoce peut causer des risques importants à la croissance et des problèmes psychiques.

Les fillettes sont pubères beaucoup plus tôt par rapport à il y a 20 ans: entre 8 et 10,5 ans“, précise Margarita Craen, endocrinologue à l’UZ Gand. “En soi, ce n’est un problème mais pour des fillettes qui deviennent pubères encore plus tôt, il y a un risque de problèmes importants“.

Par exemple, les fillettes pubères très tôt se sentent mal dans leur peau car elles sont parfois les seules dans leur classe à avoir de la poitrine et deviennent le centre d’intérêt“, explique-t-elle. Une puberté précoce peut aussi avoir une incidence négative sur la croissance.

Une prime d’activité pour les moins de 25 ans

Un chèque mensuel pourrait être versé aux moins de 25 ans qui travaillent. Un encouragement en forme de prime avec pour objectif de renforcer l’incitation à travailler. François Hollande veut redonner du pouvoir d’achat aux jeunes travailleurs avec la prime d’activité.

Elle concernerait les moins de 25 ans qui gagnent jusqu’à 1 400 euros net/mois. Un célibataire travaillant à temps plein au Smic pourrait toucher chaque mois 130 euros net de prime d’activité. Un million de jeunes devraient bénéficier de la prime d’activité à partir de l’an prochain.

Les étudiants et les apprentis sont, pour le moment, exclus du dispositif, mais François Hollande envisagerait de les inclure. Le coût estimé de la prime d’activité avoisine le milliard d’euros. Un nouveau dispositif qui s’ajoute à une série d’autres mesures déjà en place, comme les emplois d’avenir et les contrats de génération.

Les jeunes diplômés peinent à décrocher leur premier emploi

Selon une enquête Ifop pour Deloitte, 49% des jeunes diplômés de niveau Bac à Bac+5 depuis moins de trois ans étaient toujours en recherche d’emploi en janvier 2014. La plupart du temps il faut plus de six mois, des stages et une centaine d’envoi de CV pour décrocher un premier travail.

Quand les mutuelles étudiantes mettent en péril la santé des jeunes

Bénédicte est atteinte de la maladie de Crohn, une pathologie chronique extrêmement douloureuse qui nécessite un suivi médical régulier et un traitement lourd et coûteux. En tant qu’étudiante, elle a été obligée de quitter le régime général de la Sécurité sociale pour s’affilier à une mutuelle étudiante, la LMDE. C’est alors que ses ennuis ont débuté.

Iran : Voyage au pays de la fureur de vivre

On part en Iran aujourd’hui. Un pays où près de deux tiers de la population à moins de 30 ans. Cette jeunesse aspire comme partout à la liberté et les réseaux sociaux rendent compte d’initiatives clandestines des jeunes iraniens.

Ici des filles osent poser sans leur voile, comme un défi aux gardiens de la révolution, ailleurs on poste une vidéo ou des ados dansent sur de la techno dans un pays où le bonheur d’être jeune semble être un crime.

Ces moments de liberté peuvent sembler bien anodins mais pour ceux qui bravent les interdits de la société iranienne les sanctions peuvent être terribles.

La jeunesse d’aujourd’hui est une «génération perdue» qui ne sait rien bricoler

Le constat peut paraître surprenant, tant la position opposée est répandue. A l’inverse donc de ceux qui pensent que la jeunesse actuelle est hyper à l’aise avec tout ce qui se trame sous le capot des portables, ordinateurs, tablettes et compagnie, Danielle George rétorque qu’il n’en est rien.

A l’occasion des conférences de Noël à la Royal Institution de Londres (une tradition qui remonte à 1825), cette professeur en ingénierie des radio-fréquences affirme que ce n’est pas parce que la génération actuelle est née dans un univers numérique et informatisée qu’elle y évolue comme un poisson dans l’eau. Ou alors si, mais littéralement: elle ne se pose pas trop de questions sur pourquoi l’eau est là, et comment, et selon quelle composition.

Contrairement à ce que peut laisser entendre l’expression de «digital native» (natif du numérique), Danielle George explique que la jeunesse, notamment en Grande-Bretagne, «est devenue une génération perdue qui ne peut plus réparer les gadgets et appareils», cite The Telegraph, précisément parce que cette jeunesse est née dans un monde où des machines très sophistiquées pullulent tout en semblant facile d’accès et d’utilisation.

«Toutes ces choses que nous avons chez nous semblent marcher la plupart du temps et parce qu’elles ne cassent pas, nous nous habituons à elles, a ajouté la scientifique, toujours selon le journal anglais. Elles sont presque devenus des boîtes noires qui ne meurent jamais. Et quand elles meurent, nous les jetons pour en acheter de nouvelles.»
Lire la suite

HellFest 2014… 24H en enfer (MAJ)

Addendum pédagogique : Le métal expliqué à ma mère.

Le Hellfest, également appelé Hellfest Summer Open Air, est un festival de musique français spécialisé dans les musiques extrêmes, annuellement organisé au mois de juin à Clisson dans la Loire-Atlantique. Sa forte fréquentation le fait figurer parmi les plus importants festivals de musique français. Il est aussi l’un des plus grands festivals de metal en Europe et le premier en France.

Sa programmation est avant tout centrée sur le hard rock et le métal pour les deux scènes principales, tandis que chacune des quatre autres scènes du festival sont dédiées à un style plus particulier comme le black metal, le death metal, le punk hardcore, le doom metal ou le stoner metal, s’assurant ainsi la présence de groupes tels que Iron Maiden, Deep Purple, ZZ Top, Motörhead et KISS, tout autant que celle de Slayer, Megadeth, Sepultura, Cannibal Corpse ou Anthrax.

Lire la suite

États-Unis : Pourquoi les jeunes désertent-ils les hypermarchés ?

Aux États-Unis, les grands centres commerciaux sont devenus d’immenses vaisseaux fantômes peinant à attirer la jeune génération. Nouveaux modes de consommation et crise économique seraient les facteurs de cette désaffection.

West Bloomfield, banlieue blanche de Detroit, un samedi de janvier par -30°C. Un temps à squatter les malls. Mais sur le parking, les voitures se font rares. A l’intérieur, les hautparleurs diffusent des chants de Noël de Sinatra entre deux annonces promotionnelles. Des mamans juives trompent leur ennui en allant se faire couper les cheveux. A part un hypermarché discount, on ne trouve que des magasins de décoration intérieure ou des salons de coiffure.

Le centre commercial est devenu un repaire de vieux. Où sont les magasins de chaussures de sport, les fast-foods? Où sont les jeunes? Ils restent chez eux. Ils passent commande sur Amazon. Les voitures sont trop onéreuses à entretenir pour les adultes, alors pour les millenials (la génération Y, celle des jeunes gens nés entre le début des années 80 et le début des années 2000)… Avec un taux de chômage de 16 %, les 16-34 ans n’ont pas les moyens. Ils sont moins de 7 sur 10 à passer le permis de conduire.

Lire la suite

Comment on a interdit aux enfants de marcher

Les jeunes enfants ne se déplacent presque plus à pied. Une tendance inquiétante qui en dit long sur la tristesse de nos rues. Ces changements ont des conséquences importantes pour les enfants. Déjà, on constate qu’ils sont moins endurants qu’il y a 30 ans : leurs capacités physiques ont régressé de 2% par décennie. Or les spécialistes en conviennent: une pratique prolongée et quotidienne de la marche pourrait suffire à enrayer ce déclin.

Choisissez, au hasard, un film qui montre une sortie d’école primaire. Si l’extrait est tourné dans les années 1950 ou 1960 – nous avons fait le test avec Mon Oncle ou la Guerre des boutons – alors vous verrez la majorité des enfants quitter l’école à pied. Mais plus le film est récent, plus la probabilité que l’écolier reparte en voiture est grande. Si vous n’avez pas envie de fouiller votre cinémathèque, jetez donc un œil dans la rue : la quasi-totalité des écoliers ne sont plus piétons mais passagers.

Les – trop rares – études consacrées au sujet confirment que les enfants marchent de moins en moins. Une enquête menée en Languedoc-Roussillon en 2008 et publiée par le CGDD (Commissariat général au développement durable) estimait que « 70% de tous les déplacements des enfants de 6 à 14 ans sont effectués en voiture ».

Une autre enquête publiée par le Certu (Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques) en 2007 sur les trajets vers l’école primaire à Lille et à Lyon montrait que, même dans les grandes métropoles, les enfants vont de plus en plus souvent et majoritairement à l’école en voiture-passager (voir schéma ci-dessous) :

De plus en plus d’obstacles
Lire la suite

Un rêve de longévité

Ralentir le cours du temps, rester en bonne santé le plus longtemps possible… Ce rêve d’éternelle jeunesse serait-il aujourd’hui à la portée du plus grand nombre? Nouvelles approches de la médecine, compléments alimentaires inédits, découvertes récentes sur l’impact du mode de vie sur le vieillissement…

Ces dernières années, sur le front de la lutte anti-âge, la piste la plus prometteuse est celle de l’ADN. En France, chacun peut désormais connaître l’âge biologique de son organisme, grâce à une prise de sang qui mesure les télomères, des petits capuchons qui protègent les chromosomes. Leur impact sur la longévité est considérable.

Des chercheurs ont découvert les recettes qui permettent de les préserver. Enquête sur les nouvelles promesses de l’anti-âge, en France, aux États-Unis et en Espagne.

Solange Bied-Charreton : « Nous sommes jeunes et fiers »

Solange Bied-Charreton présente son ouvrage “Nous sommes jeunes et fiers” paru aux éditions Stock.

Avoir trente ans dans les années 2010, c’est subir le poids et la culpabilité du passé tout en étant effrayé par l’avenir. Reste donc à définir le présent.

La jeunesse n’a pas de travail mais elle a des idées pour l’Europe

Quelle sera l’Europe de demain? Près de 5.400 jeunes européens de 16 à 30 ans se sont réunis à Strasbourg en mai dernier pour en débattre et ont rendu un rapport à ce sujet il y a quelques jours. Tour d’horizon de leurs idées pour une meilleure Europe.

Chômage des jeunes par pays, dans l’Union européenne, en pourcentage des moins de 25 ans, juillet-août 2013

Pendant trois jours la moyenne d’âge du Parlement européen à Strasbourg a fortement baissé. Et pour cause, des milliers de jeunes venus de tout le Vieux Continent ont investi les lieux afin de réfléchir à l’avenir de l’Europe.

Ils ont pu donner leur avis, partager leurs craintes et leurs espoirs autour de cinq grands thèmes: le chômage des jeunes, la révolution numérique, le futur de l’Europe, le développement durable et les valeurs européennes. Ces “rencontres de la jeunesse européenne” (European Youth Event) ont permis de dégager quelques idées pour l’avenir.

Lire la suite

« Moins nombreux, plus heureux » : L’urgence écologique de repenser la démographie

Malthus était un écologiste avant la lettre. A la fin du XIXe siècle il mettait en évidence une constante historique: la population humaine avait tendance à augmenter plus vite que les ressources pour la nourrir. La littérature récente a pourtant choisi de ne parler presque exclusivement que d’agriculture : « Nourrir l’humanité », « Entre faim de terres et appétit d’espace », « La fin des terres, comment mangerons-nous demain », « Et si l’agriculture sauvait l’Afrique ? », « Vers l’autonomie alimentaire », etc. Certains pensent même qu’il nous faut oublier Malthus tellement son analyse est dénigrée.

Livre collectif, coordinateur Michel Sourrouille – Éditions Sang de la Terre, 178 pages

Dans le contexte de la littérature francophone, il est donc courageux d’aborder l’autre tenant de la relation population/alimentation, à savoir la maîtrise de notre croissance naturelle et migratoire. C’est ce qu’ont fait treize personnes dans ce livre collectif « Moins nombreux, plus heureux (l’urgence écologique de repenser la démographie) ».

Leur constat est simple: une population moins nombreuse faciliterait l’organisation sociale, le partage de l’espace, et donc l’émergence possible de relations apaisées entre humains et avec la nature. Ils ont aussi considéré que nous n’avons pas le choix, la crise à la fois socio-économique et écologique nous impose de réguler l’augmentation de la population. Il leur semble intenable que l’espèce humaine augmente de un milliard de personnes tous les douze ans environ sur une petite planète dont nous avons déjà dépassé les limites.

Voici une première approche de ce livre, en espérant que cela vous donnera envie de le lire.

1/2) présentation synthétique du livre

Lire la suite

« Nous sommes à une période de transition vers une ère post-emplois »

La théorie du marché libre sur laquelle se fonde nos sociétés s’avère fausse, estime le Professeur Amos Witztum, un économiste de la London School of Economics. « On nous a dit que si nous faisions de longues études, et que nous travaillions dur, tout se passerait bien. Mais cette assertion ne tient plus depuis longtemps », dit-il.

Des études de l’OCDE montrent que la hausse du PIB par tête liée aux gains de productivité ne s’est accompagnée que de progressions de salaires proportionnelles à la hausse de l’inflation, au mieux, mais qui ont été très inférieures à cette croissance de la productivité.

Le lien traditionnel entre la productivité et la rémunération, c’est-à-dire entre le rendement des salariés, et la compensation qu’ils reçoivent, une pierre angulaire du système de marché traditionnel, ne s’applique plus. L’argent gagné par cette productivité qui n’a pas été utilisé pour payer des salaires a profité aux capitalistes, au travers des dividendes que les sociétés leur ont payés.

En outre, le professeur Witztum observe que souvent, les emplois que les gens trouvent ne correspondent pas à leurs qualifications. Au Royaume Uni, par exemple, le nombre d’employés sur-qualifiés pour leur emploi est passé de 21% en 1992 à 33% en 2006.

Lire la suite

Europe : “Sous-Smic” qui tapera le plus fort sur les jeunes ?

Un sous-smic pour les jeunes ? L’idée lancée cette semaine par le patron du Medef en a fait bondir plus d’un. Pourtant, il n’est pas le seul à se poser la question. La Grèce et le Royaume-Uni font déjà trinquer les jeunes, en modulant le smic selon l’âge. Les patrons espagnols et allemands aimeraient bien les imiter…

“Le Marché aux esclaves” – Gustave Boulanger (1882)

« Une marche d’escalier ». C’est ainsi que le président du Medef voit le salaire minimum en France. Le patron des patrons, Pierre Gattaz, a donc mis cette semaine les pieds dans le plat et le feu aux poudres à gauche, en proposant de raboter cette « marche »: il suggère l’instauration d’un sous-smic, dispositif « transitoire » et « temporaire » nécessaire à ses yeux pour relancer l’emploi en France.

Pascal Lamy avant lui

Une idée également défendue par l’ancien directeur de l’OMC, Pascal Lamy, le plus social-libéral des socialistes. Ce chantre de la flexibilité évoquait récemment les bienfaits potentiels pour l’économie française de « boulots pas forcément payés au smic »… D’autres, comme les économistes Élie Cohen, Philippe Aghion et Gilbert Cette, préconisent une évolution du salaire minimum, pour le rendre plus flexible et enrayer la « machine à chômeurs ».

Lire la suite

Russie : Moscou, au cœur de tous les extrêmes

À Moscou, la jeunesse semble avoir perdu la tête, au cœur de la plus grande capitale d’Europe nous avons découvert une génération déboussolée. De plus en plus de Moscovites risquent leurs vies pour quelques minutes de frisson.

Même la jeunesse dorée est en quête de repère, l’élite russe souffre d’une mauvaise image à l’étranger alors certains veulent apprendre les bonnes manières grâce à une comtesse française.

Dans les banlieues, certains ont rejoint le mouvement ultra nationaliste qui traque les clandestins et les font expulser et d’autres jeunes basculent dans la violence et font régner la terreur dans les rues de Moscou.

Cette nouvelle génération n’a jamais connu l’Union soviétique. Découverte des jeunes Moscovites en pleine crise d’identité au cœur de la capitale où tous les excès sont permis.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Interdit de vieillir, le prix à payer (Docu)

Arrêter le temps, revenir en arrière, retrouver le visage lisse de ses 20 ans. Un fantasme qui guide des millions de femmes et d’hommes : aujourd’hui, le marché de la jeunesse représente un chiffre d’affaires mondial de quatre milliards d’euros, en perpétuelle évolution depuis dix ans.

Chaque jour, dans le monde, on pratique 8000 injections de botox. En France, les chirurgiens plasticiens sont au nombre de 900, les opérations les plus courantes étant l’augmentation mammaire et la lipo-aspiration. Représentant 45 % du marché mondial, les États-Unis détiennent le record absolu d’actes de chirurgie esthétique. Ce document analyse les nouvelles techniques de rajeunissement et les tendances de ce secteur, du Brésil à la France en passant par les États-Unis.

Réalisé par Amal Mogaïzel (2012)

La société de l’indécence

En 1983, Stuart Ewen publiait en France « Consciences sous influence – Publicité et genèse de la société de consommation ». Ce livre culte, devenu une référence incontournable de la critique sociologique d’inspiration situationniste, est aujourd’hui republié et préfacé par Lucien Cerise (auteur de Oliganarchy).

Stuart Ewen y retrace l’origine de ce que Guy Debord nomma “le Spectacle“, premier allié du productivisme industriel dans la guerre culturelle menée pour l’expansion du modèle de société américain, et dont l’iconographie fondée sur l’exhibition de corps jeunes, féminins et plutôt dévêtus a entièrement colonisé les médias et les imaginaires, élaborant au fil du temps une véritable société de l’indécence.

La « décence commune », notion bien connue de George Orwell et Jean-Claude Michéa, est la première cible dans ce travail d’influence des consciences étalé sur plusieurs décennies.

Car une telle régression n’a rien de naturel. Dans son ouvrage, Stuart Ewen démontre que ce nouvel ordre « libéral libertaire » mondial, loin d’être l’aboutissement d’une évolution spontanée, a bien été implanté de manière concertée selon des méthodes scientifiques de planification et d’ingénierie sociale. Les dévoiler pour s’en affranchir, tel est le défi auquel ce livre nous invite.

Extraits:

Lire la suite

Europe : Les jeunes de 16 à 18 ans ne pourront plus travailler sur un escabeau !

Tribune Libre rédigée par Father Mackenzie  en réaction à Lois européennes : Les jeunes de 16 à 18 ans ne peuvent plus travailler sur un escabeau.

Enfin ! Il était temps de mettre fin au scandale des milliers de morts annuels par escabeau. Sans parler du cancer de l’escabeau qui frappe des décennies après être monté dessus. Le puissant lobby des escabeaux n’a pas réussi à corrompre Bruxelles. Pour les pesticides dans la bouffe on verra plus tard .

Se pose aussi le problème des escaliers. Dans un premier temps,on pourrait les interdire dans les lieux publics. Ou bien habituer les gens en retirant les marches progressivement.

Mais ces mesures seront encore insuffisantes au regard du risque inadmissible d’une chute de sa propre hauteur dues à une regrettable bipédie . C’est pourquoi dans un second temps il apparait nécessaire de conduire le citoyen européen vers la station quadrupède.

Lire la suite

Pierre Rabhi : « La joie d’exister ne figure jamais dans un bilan »

Pierre Rabhi publie «Semeur d’espoirs», chez Actes Sud, un long entretien avec Olivier Le Naire au cours duquel les deux hommes ont évoqué la religion, l’amour, la vieillesse, le désarroi des jeunes, le sens de l’Histoire, la non-violence, le travail, l’éducation, le statut de la femme, le mariage homosexuel, la procréation médicalement assistée, le nucléaire, la politique et, bien sûr, l’écologie.

Pierre Rabhi et J.M. Le Clézio à La grande Librairie 10 avril 2014 – France 5

Portugal : L’exode

Par Cristina Semblano enseignante en économie portugaise à l’université de Paris–IV Sorbonne.

On était loin d’imaginer qu’une saignée équivalente à celle de la décennie 60, qui a vu le grand exode des Portugais vers l’Europe, pourrait se reproduire. Les chiffres forcément approximatifs pointent des flux semblables, voire supérieurs, à ceux de cette époque. C’est le cas de l’année 2012 où les sorties au rythme moyen de 10.000 par mois pour une population d’environ 10,5 millions d’habitants ont dépassé celles de l’année 1966.

Dans les années 60, les Portugais fuyaient la misère, la dictature et la guerre coloniale. Aujourd’hui, à cinquante années de distance et une révolution étant passée par là, que fuient-ils ces Portugais de tous âges, de toutes qualifications, qui partent seuls ou en famille, par milliers |1| ? Ils fuient le chômage, l’absence de perspectives, la promesse de misère ou de non-vie d’un pays soumis à la dictature de la troïka.

On sait que des flux importants atteignent d’autres pays sous l’empire direct ou indirect de la troïka, mais le Portugal est à coup sûr le seul où un gouvernement appelle de façon éhontée ses concitoyens à émigrer. Et qui se réjouit de la baisse toute relative du chômage que la débandade de cette population est en train de provoquer, la mettant sur le compte de la réussite d’une politique qui met le pays à sac et paupérise encore davantage la population de l’un des États les plus pauvres et les plus inégalitaires de l’UE.

L’émigration portugaise n’est pas un phénomène nouveau et elle était difficilement évitable dans un pays que l’entrée dans la zone euro a condamné à une quasi-stagnation économique. Mais elle est devenue plus importante après la crise, à la faveur d’un taux de chômage qui n’a cessé d’augmenter et se situe, pour les jeunes, sur la trajectoire des 40%.

Lire la suite

Crèmes anti-âge : Coup de jeune ou coup de bluff ?

En France, une femme sur deux utilise quotidiennement une crème de jour et quinze millions d’entre elles utilisent une crème de beauté anti-âge. Le marché de ce type de produits cosmétiques, qui cible aujourd’hui les femmes comme les hommes, représente dix milliards d’euros par an.

Concurrentiel et secret, ce secteur commercial ne cesse d’évoluer. Ce documentaire plonge le téléspectateur au cœur des préoccupations de consommateurs soucieux de préserver l’image de la jeunesse, et pousse également les portes d’une industrie prospère, qui tient pourtant à garder ses formules et ses stratégies bien cachées.

Retraite : Quelles garanties ?

Que cela nous plaise ou non, nous vieillissons tous. Il y a autant de manières d’envisager sa retraite que de futurs retraités. Même il est une question qui taraude presque tout le monde : ma retraite est-elle garantie et me permettra-t-elle de vivre décemment ?

Gros titres dans les médias, analyses et scénarios catastrophe des experts financiers, mise en garde des politiques : le spectre d’une vieillesse précaire est sans cesse agité. Évidemment, il est impossible de nier l’évolution démographique: dans à peine 40 ans, un Français sur quatre aura plus de 65 ans. En Allemagne, un sur trois.

Faut-il pour autant en conclure que le principe de régime de retraite solidaire est menacé ? Ne s’agirait-il pas d’un épouvantail brandi par le secteur de la finance pour conclure des affaires lucratives ?

Rencontre avec le président du Conseil d’orientation des retraites sur les défis à relever et les solutions à apporter au système de retraite à la française.

Chine : Le pari des étudiants français

Comme Marine et Sophie, Ils sont deux cents Français à étudier dans la prestigieuse université pékinoise de Tsinghua. Ces jeunes Français, galvanisés par le boom économique chinois, sont de plus en plus nombreux à choisir la Chine plutôt que les campus d’Harvard et du MIT aux États-Unis.

C’est un phénomène récent. Il y a cinq ans, ils n’étaient qu’une poignée. Alexandre est l’un de ces pionniers. Il ne fréquente que des Chinois, travaille à leur rythme, c’est-à-dire jour et nuit. Avec cette volonté de fer, il a réussi à terminer troisième de sa promotion d’école d’ingénieur. Et aujourd’hui, il prépare une thèse de droit commercial chinois.

Une télé dans le biberon

Les télévisions pour les tous petits – de 6 mois à 2 ans – attirent chaque année de nouveaux parents, convaincus de leurs bénéfices éducatifs.

En regardant de près la façon dont les programmes se fabriquent et justifient leur intérêt, en suivant en France et aux États-Unis les recherches menées concernant les effets sur les très jeunes enfants, le film décrypte les enjeux scientifiques et sociaux de ce nouveau créneau médiatique.

Réalisé par Anne Georget (2010)


Revoir sur ce sujet :

États-Unis : Elle tourne dans des films pornographiques pour payer ses études

Pour assumer les frais de scolarité de la prestigieuse université de Duke aux États-Unis, de l’ordre de 60.000 dollars par an, une étudiante joue dans des films pour adultes et ne s’en cache pas. Une décision qui fait réagir.

Cette jeune étudiante en première année à l’université de Duke, aux États-Unis, pensait pouvoir séparer ses «activités extrascolaires» un peu sulfureuses de sa vie sur le campus. Mais c’était sans compter sur la vitesse de propagation de ce genre d’affaires sur le net.

C’est le journal du campus qui, le premier, a véritablement informé les étudiants de la présence d’une actrice de films pour adultes parmi les élèves de l’établissement. Un étudiant avait fait le rapprochement entre Lauren, nom d’emprunt choisi par la jeune femme depuis le début de cette affaire, et son alter ego professionnel sur Twitter. Le Duke Chronicle a transformé la rumeur en information en publiant un article à ce sujet le jour de la Saint-Valentin.

Lire la suite

Afrique : Les industriels du tabac ciblent les jeunes

Face aux réglementations de plus en plus restrictives en Occident, les industriels du tabac se tournent vers les pays en développement, notamment en Afrique, avec une cible fragile : les enfants.

A Mtwapa, dans le sud-est du Kenya, des palmiers offrent de l’ombre à Destiny, un garçon de 14 ans, et à ses jeunes amis pendant qu’ils contemplent la plage blanche et chaude qui donne sur les eaux chatoyantes de l’océan Indien.

L’Occident durcit ses réglementations et tente d’arrêter de fumer. Pendant ce temps, les producteurs tournent leur attention vers les marchés africains, où la jeunesse tombe dans le tabagisme. On estime qu’entre 82.000 et 99.000 jeunes commencent à fumer chaque jour dans le monde, la grande majorité dans les pays en développement.

Lire la suite