Levi’s, diesel… les secrets des géants du jeans

Présent dans toutes les garde-robes et indémodable, le jean est probablement le vêtement le plus populaire au monde. Face à un engouement qui ne se dément pas, les marques se livrent à une concurrence féroce en proposant des modèles délavés, brodés ou déchirés.

Tandis que certaines misent sur le jean de collection – qui peut coûter en moyenne plus de 200 euros – d’autres, au contraire, cassent les prix avec des modèles à 20 euros. Comment expliquer de tels écarts ? Comment ces incontournables de la mode sont-ils fabriqués ?

Nos jeans rendent-ils les ouvriers malades?

Le sablage industriel des jeans, toujours utilisé en Chine malgré les risques sanitaires? C’est ce que révèle le récent rapport d’un consortium d’organisations de défense des droits des travailleurs, relayé par Quartz.

Cette technique industrielle, utilisée pour donner aux jeans un aspect vieilli et délavé, consiste à propulser du sable à haute pression sur le denim. Elle a été pratiquée de manière intensive dans les années 1990 et au début des années 2000, alors que le jean usé connaissait ses heures de gloire.

En 2004, en Turquie, où l’industrie textile est très présente, un rapport médical révélait les dangers liés à ce procédé. Il pointait de nombreux cas de silicoses chez les ouvriers, une infection pulmonaire incurable et mortelle liée à l’inhalation de la silice, une poussière contenue le sable utilisé.

Lire la suite

Le « jean délavé » ou la mode contre l’environnement

Outre son aspect esthétique discutable, le jean « délavé », à nouveau très à la mode après avoir été formidablement ringard, représente une petite catastrophe sociale et écologique à lui tout seul.

Lire la suite