« Pour réussir, il faut créer de l’addiction chez son client grâce à la donnée »

La maîtrise de la donnée permet de mieux comprendre ses clients et de développer avec eux une relation d’addiction et de plaisir. Tous les secteurs de l’industrie sont concernés. Charge à eux de se transformer rapidement sinon, d’autres acteurs, souvent venus d’internet, les déposséderont de leurs clients. 

Par

La maîtrise de la donnée permet de devenir leader dans le nouveau monde digital car elle sert à créer l’addiction chez les clients finaux.

Et ceci fonctionne dans tous les domaines de l’industrie. C’est ce que démontre brillamment Francois Bourdoncle, fondateur et CTO de FB&cie, ancien créateur d’Exalead, spécialiste français du moteur de recherche en entreprise. Il s’est exprimé le 20 Novembre à l’occasion de l’événement DataJob, à Paris.

Lire la suite

Les déboires du financement participatif en France : on ne gagne pas contre la banque

Petit projet deviendra grand. La finance participative, ou crowdfunding, ne représente encore que 40 millions d’euros mais suscite un engouement tel qu’elle est promise à un bel avenir. A condition que la loi, et surtout le régulateur, autorisent ces nouvelles transactions financières entre particuliers à se développer. L’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) ont ainsi publié en mai un Guide du financement participatif à destination des plates-formes et des porteurs de projets en forme de rappel à la loi.


Peut-être un appel du pied au législateur pour signifier les limites actuelles du droit, qui n’est pas du tout favorable. La fermeture en mai de Friendsclear, un précurseur du prêt entre particuliers pour financer des projets d’entreprises, montre à quel point la situation juridique des plates-formes de prêt n’est pas sécurisée.

Lire la suite

20 000 milliards de dollars, chroniques de la folie américaine

En 2020, la dette des États-Unis devrait, au bas mot, atteindre les 20.000 milliards de dollars.

Et si les États-Unis tiraient un trait dessus sans la rembourser ?

Telle est la thèse d’Édouard Tétreau, ex-analyste financier pendant les folles années Internet et aujourd’hui conseil en stratégie et communication financières.

Même si cette éventualité paraît difficile à envisager, il faut peut-être la prendre au sérieux. En 2000, alors analyste au Crédit lyonnais, Édouard Tétreau n’avait-il pas été le premier à rédiger une note intitulée “Alerte sur les valeurs médias européennes : prenez vos e-profits avant un éventuel krach.”

Deux ans plus tard, il avait écrit une note sur Vivendi Universal où il évoquait la mauvaise gestion et les scénarios possibles, du raid boursier jusqu’au débarquement pur et simple de son PDG, Jean-Marie Messier.

Les USA ne rembourseront jamais leurs dettes… ils n’ont pas d’autre choix que de rembourser en monnaie de singe. Quand on commence à se faire la guerre sur les monnaies, la guerre tout court finie par très vite arriver. 20.000 milliards de dollars est une estimation très optimiste.”

Ardoise magique »

Lire la suite