Bretagne et Grande-Bretagne : Des maisons ou des terrains à vendre pour… 1 euro ou 1 livre !

Acheter un terrain ou une maison pour la somme symbolique de un euro. Sur le marché de l’immobilier, ce type d’annonce est en train de se développer. La raison ? Le désir de certaines communes à vouloir faire revenir des familles et donc de l’activité. À Berrien (Finistère), faute d’effectif une classe de l’école du village a failli fermer. Le rectorat est resté sourd aux appels à l’aide des parents. Alors la municipalité a opté pour une autre solution. Celle de mettre des terrains en vente pour un euro le mètre carré.

2.000 personnes ont répondu à cette annonce, mais la municipalité avait des critères de sélection bien précis. “La maison doit être construite dans un délai de trois ans. Il est interdit de revendre à un délai supérieur à un euro“, explique Marie-Pierre Coant, adjointe au maire.

En Angleterre, la municipalité de Liverpool est sur la même idée. Ici on vend des maisons à une livre pour repeupler des quartiers déshérités. C’est un succès. Le programme prévu pour vingt maisons tests concerne à présent 1.300 logements. Les habitants doivent restaurer les maisons achetées, venir en famille et rester cinq ans dans le quartier.

Paris : Le krach immobilier est pour demain !

Hausse des taux de crédit, baisse des prix, multiplication excessives des constructions de bureaux, aujourd’hui plus que jamais le krach menace l’immobilier parisien.

Faire de la capitale et sa région une immense métropole à l’échelle mondiale, voilà en quelques mots l’objectif affiché du « Grand Paris ». Si le projet se veut ambitieux, en ce qui concerne l’immobilier le revers de la médaille sera sans doute d’une ampleur toute aussi significative.

En effet, face à la perspective d’un rattachement à la capitale, bon nombre de communes franciliennes mettent en branle d’importants chantiers de construction afin de développer leur offre de bureaux et d’attirer de nouvelles entreprises dans leur giron. Or, en matière d’immobilier tertiaire, l’offre est déjà plus que conséquente en Ile-de-France.

Lire la suite

Prêts immobiliers : Une faille juridique pourrait rapporter gros aux emprunteurs

Pour certains banquiers, l’année comprend 360 jours! C’est l’année lombarde, une pratique qui vient d’être condamnée par la Cour de cassation, et qui pourrait vous permettre de récupérer beaucoup d’argent si vous pouvez porter le dossier en justice.

Cela entraînerait en effet l’annulation pure et simple du taux d’intérêt négocié à l’ouverture du crédit, qui serait alors remplacé par ce qu’on appelle le taux légal, celui auquel les banques empruntent elles-mêmes l’argent à la banque centrale européenne. Un taux proche de 0.

Cap-Ferret (33) : Bunker à vendre

Un particulier en Gironde a décidé de mettre en vente son bunker datant de 1943. L’homme a été surpris par le nombre d’appels reçus, certains provenant de collectionneurs de vins. Une cave que toutes les bourses ne pourront pas acheter car le prix s’élève à plus de 11.000 euros le mètre carré.

Maisons à prix cassés, y a-t-il des pièges ?

Devenir propriétaire de sa maison : un rêve de plus en plus accessible. Un peu partout en France, des pavillons à petit prix sortent de terre. Des maisons que l’on trouve à moins de 100 000 euros. Comment les constructeurs font-ils pour bâtir à bas coût ? La qualité peut-elle être garantie ?

L’essor de la maison en kit

L’auto-construction est un marché à la mode. Le budget est compris entre 30.000 et 300.000 euros. Pas besoin d’être un spécialiste, on peut le faire seul ou assisté d’une équipe. Une maison qui sort de terre en une semaine, des fondations à la toiture avec des pièces simplement empilées les unes sur les autres.

Aujourd’hui, le marché est encore marginal mais il est porteur et en plein essor. De nouvelles sociétés proposant ce type de construction apparaissent en France chaque année. Aujourd’hui plus d’un millier de ces petits chalets apparaissent chaque année.

Chine : Les villes fantômes sont nombreuses

Alors que la crise financière fait rage en Chine, la bulle immobilière a également éclaté dans le pays asiatique. 20% des immeubles sont vides. Le pays compte même plusieurs cités fantômes, sans aucun habitant.

En effet, des villes nouvelles, basées entre Pékin et Tianjin, ont vu le jour mais ne trouvent pas preneur. Les avenues sont quasi-désertes et moins de 30 % des habitations sont occupées – et encore occasionnellement. Les temps sont durs pour les commerçants installés dans ces villes fantômes.

États-Unis : 9 experts prédisent l’imminence d’une grande crise financière

Y aura-t-il un effondrement financier aux États-Unis avant la fin 2015 ? Un nombre croissant d’experts financiers respectés avertissent que nous sommes au bord d’une nouvelle grande crise économique. Bien sûr, cela ne signifie pas que cela se produira. Ils se sont déjà trompés. Mais sans aucun doute, de nombreux signaux d’alertes fleurissent un peu partout et semblent orienter les faisceaux dans ce sens.

Les actions américaines baissent, le Dow Jones a ainsi perdu plus de 750 points depuis le sommet du marché en mai, et une action américaine sur cinq se trouve déjà dans un trend baissier. Les prochains mois pourraient être extrêmement chaotiques…

Ci-dessous, l’alerte de chacun des 9 experts financiers sur l’imminence d’une grave crise financière…
Lire la suite

Russie : La saison de la datcha

Depuis vingt ans, les datchas reflètent les changements à l’œuvre en Russie. Autrefois, le pouvoir communiste les voyait comme des espaces privatifs où les travailleurs pouvaient se reposer de leur dur labeur. Aujourd’hui, la spéculation immobilière menace ces datchas “historiques”.

Dieppe (76) : Des biens immobiliers en vente pour renflouer les caisses de la commune

Pour que la récolte de fonds soit bonne, la mairie a mis en vente un maximum de biens. En tout, c’est plus d’un million d’euros que la ville pourrait récolter. Tout juste ce qu’il faut pour compenser la baisse des dotations de l’État. Un gros trou dans les caisses qu’il faut absolument combler. Ces ventes permettront aussi de financer de nouveaux projets comme un restaurant scolaire.

Maison : Les nouveaux filons pour réduire les factures

Le chauffage est le poste de dépenses sur lequel beaucoup de Français aimeraient faire des économies. Il existe des solutions pour réduire la facture énergétique comme changer de chaudière, isoler des murs ou s’équiper de fenêtres. Mais il y a des erreurs à ne pas commettre.

L’équipe du magazine s’est penchée sur les tarifs dits « imbattables » mais qui réservent parfois bien des surprises. D’autre part, les journalistes ont enquêté sur les syndics (souvent pointés du doigt par les copropriétaires), cherchant à comprendre comment ils fixent leurs honoraires, quelles sont leurs méthodes de travail et les pièges qui se cachent dans certains contrats.

Partie 1:

“1 euro la maison !” Ces villes qui bradent l’immobilier pour ne pas mourir

Pour repeupler ses quartiers déshérités, la ville de Roubaix envisage de racheter des logements vides, puis de les mettre en vente pour un euro symbolique. Cette formule, qui engage les acquéreurs à des rénovations, a déjà été menée en Angleterre et en Italie. Avec des résultats mitigés.

À Roubaix, 95 000 habitants, certains quartiers ont des airs fantomatiques. Et pour cause : selon la Voix du nord, dans cette ville du Nord-pas-de-Calais fortement touchée par le chômage, 4 094 logements sont vacants, dont 2 500 sont murés. Parmi ces derniers, des ensembles entiers de corons, maisons caractéristiques de l’époque minière.

Pour pallier cette désertification et redonner vie aux quartiers délaissés, le maire de Roubaix Guillaume Delbar (Les Républicains) a annoncé mi-juillet le lancement d’un projet inédit en France : racheter les habitations inoccupées, dans le but de les revendre à des particuliers pour la somme modique… d’un euro. En contrepartie, les acquéreurs devront financer leur rénovation.

Lire la suite

A la veille d’une nouvelle crise financière…

Incroyable ! Sept ans après les subprimes, des bulles sont en train de se reformer. Et elles pourraient bien exploser ! Il suffit d’une étincelle, par exemple en Grèce avec sa sortie de l’Euro.

Le monde de la finance est vraiment incorrigible. Sept ans seulement après la crise des subprimes, qui a failli faire exploser le système bancaire international, voilà que resurgit la crainte d’un nouveau krach. «On est assis sur un baril de poudre, la question est simplement de savoir quel sera le détonateur», transpire l’économiste Marc Touati. «Nous nous trouvons dans une zone de risque proche de celle de 2008», confirme Christophe Nijdam, du centre d’expertise Finance Watch. En d’autres termes, la sortie de la Grèce de la zone euro ou la remontée un peu trop brutale des taux d’intérêt ou la simple défaillance d’une banque pourrait tous nous entraîner dans une terrible crise financière et dans une récession planétaire.

Lire la suite

La grande braderie des résidences secondaires

Des vacances en bleu sur les bords de la Méditerranée, en vert dans la campagne normande ou en blanc face aux sommets enneigés des Alpes… Pour beaucoup de Français, la pause estivale s’apprécie, non pas dans un camping ou à l’hôtel, mais chez soi, dans sa résidence secondaire.

La maison de vacances est une particularité typiquement française. La France est le pays qui en compte le plus dans le monde, avec trois millions de biens, soit 10% du parc de logements. La crise touche aujourd’hui de plein fouet le marché des résidences secondaires. Les propriétaires cherchent à vendre vite, quitte à casser les prix !

Même dans les stations balnéaires prisées, les agences immobilières ont du mal à écouler leur stock. Et plus l’on s’éloigne du littoral, plus les prix chutent. Enquête sur cette grande braderie des résidences secondaires, dans laquelle vendeurs et acquéreurs se livrent une guerre sans pitié.

Comment une si petite bulle peut-elle avoir un effet aussi dévastateur ?

Par
Ce n’était pas une très grosse bulle. Entre 2002 et 2006, la part de l’économie américaine consacrée à la construction résidentielle a augmenté de 1,2 points de pourcentage du PIB au-dessus de sa valeur tendancielle antérieure, avant de plonger au moment où les USA sont entrés dans leur plus grande crise économique depuis prés d’un siècle. Selon mes calculs, on peut chiffrer l’excès d’investissement dans le secteur de l’immobilier résidentiel durant cette époque à environ 500 milliards de dollars – une part minuscule de l’économie mondiale au moment où la crise a éclaté.

Pourtant les dégâts furent énormes. Du fait de la crise, le niveau des économies des USA et de l’Europe est 6% plus bas que prévu. Autrement dit, un faible surinvestissement a entraîné une perte de production de 1.800 milliards de dollars par an, et rien n’indique que cet écart soit en voie de diminution.

Tenant compte du taux de croissance qui était prévu et de la rentabilité de la Bourse qui était attendue, j’estime la perte totale de production à presque 3 millions de milliards de dollars! Chaque dollar surinvesti dans l’immobilier a provoqué une perte de 6.000 dollars dans l’économie mondiale. Comment est-ce possible ?

Toutes les récessions ne sont pas aussi douloureuses. Les crises financières de 1987, 1991, 1997, 1998 et 2001 (au cours de laquelle  quelques 4 000 milliards de surinvestissement ont été perdus au moment où la bulle internet a explosé) n’ont eu qu’une faible incidence sur l’économie réelle au sens large.

Lire la suite

La jeune génération moins bien lotie que l’ancienne

La génération Y est-elle la génération sacrifiée ? Alors que leurs parents ont connu l’âge d’or, celui des CDI et de l’immobilier pas cher, les jeunes sont confrontés à davantage de précarité. 

En effet, nombre de jeunes décrochent des CDD ou des petits contrats alors qu’au même âge leurs parents avaient déjà un CDI. En 1975, l’âge du premier emploi stable était d’ailleurs de 20 ans contre 28 ans aujourd’hui.

Les chiffres du chômage diffèrent aussi selon les époques. Alors que le nombre de demandeurs d’emploi était de 5% chez les jeunes il y a 40 ans, il atteignait 25% en 2013. Le taux de pauvreté chez les 18-29 ans est lui passé de 10% en 1970 à 19% en 2012. 

Quant à l’âge de départ à la retraite, là encore, la jeune génération est lésée. Les jeunes doivent désormais cotiser plus longtemps que leurs parents.
Mais ce n’est pas tout, le prix de l’immobilier a grimpé de 140% en l’espace de vingt ans. Si le revenu moyen par ménage a lui aussi augmenté, la progression reste assez faible avec seulement plus de 15,6%.

Chine : Le phénomène des “maisons clous”

La Chine est confrontée aux limites de sa croissance à marche forcée. Les “maisons clous” sont nombreuses dans le pays. Ces logements que les propriétaires refusent de quitter malgré les procédures d’expropriation, les offres d’indemnisation ou les pressions. Les promoteurs aimeraient implanter des ensembles immobiliers, mais se heurtent aux habitants.

Mongolie : Une ville durable allemande au milieu des steppes

Utopie verte « Made in Germany », Maidar est une éco-cité de 300 000 âmes au milieu de la Mongolie. Le  coup d’envoi du projet doit être donné cette semaine.

Au pied des montagnes du  Saint khan, à 30 kms au sud d’Oulan-Bator, la capitale de Mongolie, des ouvriers assemblent les jambes d’un Bouddha qui, une fois terminées, pourrait tout juste passer sous  le premier étage de la tour Eiffel.

Associé depuis sa genèse au projet de l’éco-cité Maidar, l’urbaniste allemand Stefan Schmitz relate que tout est parti de cette statue de 54 mètres. Un consortium d’entreprises mongoliennes, porté par des investisseurs, y a tout de suite vu l’opportunité d’un projet immobilier. Ils projettent alors d’entourer l’édifice religieux d’un quartier capable d’accueillir 20 000 personnes.

Lire la suite

Pays-Bas : Les maisons flottantes d’Amsterdam

Les Pays-Bas sont à court de terrains constructibles. Près de 70% des terres, sur lesquelles vit près de la moitié de la population, se situent en dessous du niveau de la mer.

Plutôt que de se battre contre les flots, les ingénieurs font de l’eau une alliée et ont créé un concept immobilier innovant…

Il était une fois dans l’ouest : le roman noir des Hauts-de-Seine

Enquête dans un “Far ouest” très français : le département des Hauts-de-Seine, “coffre-fort” du RPR puis de l’UMP et nid à intrigues et à affaires en tout genre.

De Neuilly à Courbevoie, de la Défense à Nanterre, de Puteaux à Levallois, de Clichy à Gennevilliers, le département des Hauts-de-Seine concentre sur un territoire restreint (176 km2) autant de richesses (le PIB par habitant y est trois fois plus élevé que la moyenne nationale) que d’intrigues politiques et judiciaires de haut rang. Sous le pont de Neuilly coulent la Seine et les arrangements douteux.

Depuis que les “Pasqua boys” – Balkany, Sarkozy, Devedjian, Schuller… – ont progressivement mis la main sur l’ouest parisien dès les municipales de 1983, les magouilles en tout genre n’ont cessé d’alimenter la chronique locale.

Comme le raconte Jean-Charles Deniau dans une épopée enlevée de ce “far west” francilien, les Hauts-de-Seine ont servi de bastion politique aux plus hautes ambitions du RPR, puis de l’UMP, qui en ont fait un “coffre-fort”. [...] Les Inrocks

Réalisé par Jean-Charles Deniau (France 3 – 23/04/2015)

“Tiny house” : Une mini-maison neuve à 25.000 euros

Les cabanes séduisent de plus en plus. En particulier les chalets mobiles. Leur nom ? Les “Tiny house”, “petite maison” en français. Une cabane de 15 mètres carrés habitables, toute équipée.

Loïc fabrique ces maisonnettes depuis un an. Il en a déjà vendu une quinzaine. 50 sont en préparation. “Il y a un vrai marché qui émerge. Il y a un vrai mouvement. On a des demandes au quotidien“, affirme-t-il.

La “Tiny house” est née aux États-Unis, avec la crise immobilière de 2008. Les Américains ne peuvent plus rembourser leurs crédits alors de plus en plus troquent leur maison contre ces petits chalets bien moins chers.

Kim et Ryan vivaient avec leurs deux enfants dans 180 mètres carrés, contre 19 aujourd’hui. Un changement radical pour se débarrasser d’un crédit trop encombrant, mais aussi pour retrouver une vie moins liée à l’argent, moins matérielle.

Comment la Chine est, elle aussi, devenue dépendante à la dette

C’est la plus grande leçon à tirer des crises financières que l’économie mondiale a traversées. Les changements des bilans façonnent la performance des économies, le crédit suivant des cycles complets d’optimisme et de pessimisme.

L’économie mondiale est devenue dépendante au crédit. La Chine pourrait bien être la prochaine victime.

Lire la suite

Cisjordanie : Le business des colonies

En Cisjordanie, les colonies juives continuent de s’étendre. Autorisées ou non par le gouvernement israélien, elles sont considérées comme illégales par la communauté internationale et rendent chaque jour un peu plus difficile une solution au conflit israélo-palestinien.

Le paradoxe c’est que bien souvent, la main d’œuvre pour construire ces colonies est palestinienne. Les ouvriers palestiniens construisent ainsi des maisons qui seront occupées par les colons israéliens. Mais les Palestiniens y trouvent aussi leur compte, vu la situation économique difficile dans les Territoires.

La gentrification à San Francisco : Autour des Google Buses

Des protestations très médiatisées contre les bus privés que les grandes compagnies du secteur technologique mettent à disposition de leurs salariés à San Francisco révèlent la gentrification de la ville et les résistances qu’elle suscite.

Certes, l’image passe bien, elle est colorée, elle est drôle, non-violente et créative. Cette image, c’est celle du blocage d’un bus Google par le groupe militant de San Francisco nommé Heart of the city collective, qui s’efforce d’intervenir dans l’espace public pour contester le désormais connu programme de private shuttles dans la ville de San Francisco. Ce programme consiste, depuis le milieu des années 2000, pour les grandes compagnies de la ‘tech’ comme Google, Yahoo, Facebook parmi d’autres à mettre à disposition de leurs employés qui résident à San Francisco un service de bus privés pour les amener sur leur lieu de travail, souvent à plus d’une heure de trajet dans le sud de la baie. Il est estimé que le système de transport permet à 35 000 employés de se déplacer de San Francisco vers le sud de la baie.

Lire la suite

Zoom sur le patrimoine de la SNCF

La SNCF possède un patrimoine exceptionnel: 12 millions de mètres carrés d’emprise, des voies principalement, 20.000 hectares de terrain qui lui rapportent chaque année 450 millions d’euros de recettes, essentiellement sous la forme de redevance ou de loyer.

L’entreprise veut profiter de ce patrimoine. Elle a notamment installé des relais colis dans ses gares. Les commerçants qui y sont installés lui rapportent même de l’argent, plus de 200 millions d’euros l’an passé.

Roumanie : Les prêts en francs suisses n’ont pas fini de faire souffrir

Les emprunts en francs suisses et donc indexés sur l’évolution de la monnaie helvétique, n’ont pas fini de faire souffrir. En Europe de l’est, les particuliers sont nombreux à avoir été séduits avant la crise de 2008 par ces emprunts aujourd’hui empoisonnés.

Immobilier : Comment baisse-t-on les prix des lotissements ?

Chaque année, 50.000 à 70.000 Français s’installent dans des lotissements. Et chaque année, 50.000 maisons sont construites sur ce modèle.

Avec des prix entre 120.000 et 150.000 euros pour une maison avec deux chambres, les lotissements séduisent. Tout commence par le terrain : c’est ce qui coûte le moins cher (environ 9.000 euros pour une maison à 150.000 euros). Il est bon marché, mais il faut ensuite le transformer radicalement.

Il faut installer tous les réseaux indispensables (16.000 euros par maison). Les économies sont faites sur la standardisation : les mêmes matériaux et les mêmes salariés sont utilisés pour construire des dizaines de maisons identiques. Cela entraîne une économie d’”à peu près 10-15% selon le volume“.

La maison coûte ainsi environ 100.000 euros. Les architectes et les promoteurs se rémunèrent à hauteur de 25 000 euros.

Immobilier : Les nouveaux intermédiaires

Avec l’essor d’internet dans les ménages français, certains sites de petites annonces ainsi que les réseaux sociaux bousculent les habitudes du secteur de l’immobilier. Alors que dans les grandes villes, les prix des loyers continuent à flamber, de nouveaux systèmes voient le jour pour permettre aux locataires de payer moins cher. Les sacro-saintes agences immobilières sont de plus en plus menacées par ces filières parallèles nées pour contrer la hausse des prix.

Les professionnels du secteur doivent s’adapter à ces changements. Chasseurs immobiliers, réseaux de mandataires, démarchage à domicile et sociétés de relocation concurrencent désormais les agences traditionnelles. Leur atout : des commissions bien inférieures. Pas de bureaux ; tout se fait en ligne. Un seul mot d’ordre à respecter : faire baisser les prix.

Enquête au cœur de ces pratiques nouvelles, pour mieux appréhender les mutations de la négociation et de l’entremise immobilière au travers de professions émergentes. Quelles sont les obligations de ces intermédiaires ? Leurs pratiques commerciales sont-elles irréprochables ?

Chartrier-Ferrière (19) : Hameau à vendre pour 369.000 euros (Màj)

Addendum : Le hameau à vendre remporte un succès inattendu

Pour en savoir plus, contactez : Van Den Berg Immobilier – 43 rue des Remparts – 19310 AYEN – Tel : 05.55.25.28.00 – Site Internet : France Houses

Chartrier-Ferrière (Corrèze) est un village du XIIIe siècle qui accueille huit maisons en pierres de taille. Il s’agit là d’un pan du patrimoine corrézien et d’un témoignage de l’architecture rurale.

Le village de trois hectares et demi est aujourd’hui en vente pour 369.000 euros. On peut parler d’un bien d’exception avec 4.000 m² habitables, 42 chambres, 24 salles de bain…

Hong Kong : Les menaces des géants de l’immobilier sur les villages

Les bucoliques villages agricoles de Hong Kong qui bordent la Chine continentale sont vent debout contre des promoteurs immobiliers accusés d’accaparer la terre. Dans l’ex-colonie britannique, le ressentiment contre des hommes d’affaires aux carnets d’adresses bien remplis nourrit aussi le mouvement prodémocratie.

Les protestataires qui campent toujours dans le territoire passé sous tutelle chinoise en 1997 réclament l’instauration d’un suffrage universel véritable. Mais ils s’insurgent également contre ce qu’ils perçoivent comme une collusion d’intérêts entre le gouvernement et la puissante élite économique de ce centre financier international.

Les inégalités sociales s’aggravent alors que la majorité des sept millions d’habitants ont du mal à se loger en raison du coût prohibitif du mètre carré.

La situation des villageois des Nouveaux Territoires, dans la partie continentale de Hong Kong, illustre cette problématique. Ils rejettent un projet gouvernemental de plusieurs milliards de dollars qui fera disparaître des terres agricoles et déracinera des milliers de personnes.
Lire la suite

Surtaxe sur les résidences secondaires : la liste complète des 1.150 villes concernées

Les communes situées en « zones tendues » pourront majorer la taxe d’habitation de 20% sur les résidences secondaires. Votre ville est-elle concernée ?

Comme indiqué par Les Echos début novembre, le projet de loi de Finances rectificative pour 2014, présenté ce mercredi matin en Conseil des ministres , introduit une hausse de 20% de la taxe d’habitation dans les zones tendues, telles que Paris, sur les logements meublés qui ne sont pas une résidence principale.

Cette majoration est proposée « dans les zones tendues et pour les collectivités qui le souhaitent » et son produit, estimé à 150 millions d’euros, sera versé au budget des communes, indique le ministère des Finances.

La liste des communes dépendant des « zones tendues » a été définie par décret . Cette liste précise également le champ d’application de la taxe annuelle sur les logements vacants.

Voici donc cette liste complète, selon les agglomérations :

Lire la suite

Le patrimoine caché de Manuel Valls

Manuel Valls a caché 99% des parts d’une SCI détenant un actif de près de 2 millions d’euros, en les mettant au nom de sa femme. La déclaration d’intérêts de le faisait apparaître comme un ministre endetté sans réel patrimoine (voir Le patrimoine de Manuel Valls). Or, il n’en est rien.

Dans sa déclaration de patrimoine, Manuel Valls ne déclarait que 93 000 euros d’actifs, après déduction de ses et emprunts. Valls déclarait être le propriétaire de 2 appartements: un 88 m² à Évry, et un 44 m² à Paris dans le 11ème arrondissement. D’après le premier ministre, c’est dans ce studio de 44 m² qu’il habite avec son épouse, la violoniste Anne Gravoin…

Mais Manuel Valls a plus d’un tour dans son sac ! Le premier ministre est en effet marié sous le régime de la séparation de biens et ne possède qu’1 seule part de la SCI Homère qui détient l’ du 11ème arrondissement, les 99 autres parts appartenant à sa femme. La SCI Homère ne possède pas seulement le petit studio dans lequel Valls et son épouse sont censés vivre, mais 16 lots de copropriété, pour un total de 210 à 250m².  Ces lots de copropriété sont valorisés entre 1,6 et 2 millions d’euros.

Lire la suite

Royaume-Uni : Londres, capitale des ultra-riches

Selon la société de conseil en immobilier Savills, Londres est devenue la ville la plus chère au monde pour vivre et travailler, détrônant Hong Kong qui occupait la première place depuis 2009.

Ceux qui y achètent ces appartements hors de prix sont généralement des investisseurs étrangers et, très souvent, ils n’occupent pas ces logements. Nos correspondants se sont intéressés aux conséquences de ce phénomène.

Chine : La croissance serait tombée sous les 2%

Alors que les prévisions officielles dépassent les 7%, la croissance réelle serait de 1 à 2%, selon l’économiste Patrick Artus, qui souligne la stagnation de l’industrie chinoise. Elle est victime de coûts de production trop élevés.

Évoquant le comptage du nombre de participations à une manifestation, Maurice Thorez distinguait la statistique arithmétique et la statistique politique. Le gouvernement chinois est, on le sait, plutôt partisan de la seconde. Et ce à grande échelle.

Alors que les autorités évoquent pour la Chine une croissance du PIB de l’ordre de 7% cette année, celle-ci est en réalité tombée à un rythme de « 1 à 2% » l’an, selon Patrick Artus, directeur des études économiques de Natixis, et bon spécialiste de l’économie chinoise.

Une industrie désormais en stagnation
Lire la suite

Chine : Les “hommes-cubes”

Liu vit dans 4 m2 : un placard sur un palier où cohabitent quatre locataires… Des dizaines de milliers de travailleurs pauvres vivent ainsi dans des conditions effroyables dans l’une des villes les plus riches d’Asie: Hong Kong !

Ces “cercueils” comme ils sont surnommés, sont la conséquence de la flambée des prix de l’immobilier.