Tous accros aux dîners apéros

Dans les rayons des supermarchés, les invitations au grignotage se multiplient. Le marketing agroalimentaire cible les jeunes aussi bien que les cadres supérieurs ou les femmes, selon les goûts et les modes de vie de chacun.

Si bien qu’aujourd’hui, les Français succombent au moins une fois par semaine à l’appel de l’apéro. Cette pratique s’invite désormais dans les salons et se prolonge volontiers, remplaçant le traditionnel repas, souvent au détriment de la santé.

En coulisses, les quatre géants mondiaux des apéritifs salés inventent sans cesse de nouvelles formules. Enquête.