États-Unis : Les tracteurs autonomes de l’avenir

Faire une voiture autonome c’est compliqué, il faut gérer la circulation, les erreurs des autres usagers, les piétons, les vélos, la signalisation, etc.

Dans un champ tous ces problèmes disparaissent, c’est pour ça qu’il existe déjà des tracteurs autonomes utilisés en production et qui réalisent toutes les tâches courantes en étant guidés par GPS et qui arrivent même à se coordonner avec d’autres machines agricoles.

Le monde merveilleux du GPS

La géo-localisation de tout et de chacun, à l’arrêt ou en déplacement, n’importe où dans le Monde et à toute heure, voilà qui nous est devenu familier. Mais cette révolution technologique et sociologique cache aussi une révolution économique, militaire, stratégique qui conduit les grandes puissances à se doter de leurs propres systèmes de géo-localisation.

Guerre économique, militaire, technologique ? Nous ne mesurons pas l’hyper-dépendance des économies modernes et des défenses nationales à cet outil seulement âgé de 20 ans qui, tous les jours, connaît des applications nouvelles et inattendues. Alors que des milliards sont en jeux, quoi de plus facile à brouiller qu’un signal GPS ? De plus vulnérable qu’une constellation de satellites ?

Réalisé par Franck Cuvelier

Les enfants monstrueux du numérique

Par Ferdinand Cazalis (29 novembre 2012)

Ils ont 3, 4 ou 10 ans et regardent le monde au travers d’un Ipad, doudou glacé qui fleure bon la « modernité ». Pour l’industrie technologique, l’enfance se pense à l’ombre des machines, innovations qualifiées de nécessaires par la bien-pensance scientiste et introduites sans recul sur le marché des marmots. Retour sur l’apparition du numérique dans l’aire du jeu et de l’apprentissage.

Nous sommes en 2004. Des hommes se lèvent, mûrs, aux joues granitées. Grattage de nez, sifflotements, fée électricité – une nouvelle journée. Se rasent, enfilent leur costume de Grands responsables, cravate en option, douche, café, emails, cellulaire, taxi, pensées fugitives, travail.

Ils s’appellent Pierre, Olivier, Jean-Claude ou Laurent. Tous sont présidents ou directeurs d’entreprises du secteur micro-électronique et participent au Groupement professionnel des industries de composants et de systèmes électroniques, le Gixel (2). Le plus naturellement du monde, ils veulent faire prospérer les quelque 32.000 emplois et 4 milliards de chiffre d’affaires qu’ils représentent en France.

Pour cela, et parce qu’ils ne se sentent pas les coudées assez franches, ils écrivent un Livre bleu, consistant en une série de recommandations à l’adresse du gouvernement pour développer le marché des circuits imprimés, composants d’interconnexion et autres cartes à puce. Parmi leurs propositions, l’une fit grand bruit, et reste bien connue chez celles et ceux qui s’interrogent sur la portée politique des nouvelles technologies :

Lire la suite

Le monde merveilleux du GPS

Le GPS, système de géolocalisation initialement destiné à l’armée, permet de se positionner grâce aux satellites en orbite autour de la Terre. Depuis son lancement par le président Reagan, il a impacté divers domaines comme la technologie, la sociologie, l’économie, la défense et la stratégie.

En quelques années, le GPS est devenu un outil du quotidien pour les professionnels comme pour les civils. D’un point de vue militaire, il a changé la façon de faire la guerre. Selon l’armée américaine, 80% des opérations ne pourraient pas être conduite sans son aide.

Mais il est aisé de brouiller son signal. La population civile, elle, est littéralement dépendante de cet outil, à peine âgé d’une vingtaine d’années. Se pose alors la délicate question de l’anonymat: toute personne possédant un GPS sur son smartphone, sa tablette ou bien sa montre est désormais localisable.

Traqués : Enquête sur les marchands d’armes numériques

1984, le roman de Georges Orwell est devenu réalité. Où que nous nous trouvions, quoi que nous disions, quoi que nous fassions, nous laissons des traces numériques partout… Mises dans certaines mains, nos machines high-tech deviennent des bracelets électroniques qui trahissent tous nos faits et gestes.

Aujourd’hui, des entreprises spécialisées sont capables de voler nos mots de passe, lire nos mails, archiver nos conversations Facebook, mais aussi de transformer à notre insu notre téléphone mobile même éteint en balise GPS ou en mouchard !


Pays-Bas: le GPS de Big Brother pour taxer le carbone

Si vous habitez les Pays-Bas, mieux vaut rouler en vélo qu’en voiture. Car le pays va taxer les kilomètres parcourus par les automobilistes. Objectif, réduire les rejets de Co2, et pousser les Néerlandais à se passer de leur voiture. Dès l’entrée en vigueur en 2012, la taxe au kilomètre sera de 3 centimes, pour atteindre 6,7 centimes en 2018. Les autorités néerlandaises espèrent ainsi une baisse de 10% des rejets de Co2.

Big Brother est néerlandais et travaille pour la bonne cause, celle de l’environnement : le système qu’il vient de mettre au point permettra, espère le gouvernement de La Haye, de faire baisser de 15 % le chiffre des kilomètres parcourus dans le royaume, chuter de 7 % le nombre de morts sur les routes et diminuer de 10 % les émissions de CO2 et de particules fines. Face à de telles promesses, seuls les populistes et les ultralibéraux osent se montrer critiques. Quant au parti écologiste, il se contente de demander que le projet entre plus vite en vigueur et aille plus loin.

Le tarif devrait être modulé en fonction des routes empruntées et des différents moments de la journée – heures de pointe ou non. La taxation tiendra aussi compte du type de véhicule, avec un bonus pour les plus “propres”. Les voitures seront toutes équipées d’un boîtier de type GPS, acquis grâce à une prime gouvernementale. Connecté à un satellite, le boîtier renverra ses informations (localisation, distance parcourue) à un centre de calcul, via des portiques de détection.

Les véhicules seront équipés d’un GPS qui calculera les kilomètres parcourus, et les données seront envoyées à un bureau d’encaissement qui établira la facture. Et attention, un système sera mis au point aussi pour les véhicules étrangers. A ce stade, quelques juristes seulement émettent des inquiétudes quant à l’utilisation des données collectées par les boîtiers embarqués à bord des voitures.

Lire la suite

Le secteur des services a été directement touché par la crise économique

Publicité, conseil aux entreprises, location de matériel pour les chantiers… : le secteur des services a été directement affecté par la crise au même titre que l’industrie et la construction.

C’est ce qui ressort d’une note sur les “services marchands”, secteur en forte croissance depuis trente ans, publiée, mardi 10 novembre, par l’INSEE.

Le lieu commun qui consiste à dire que les emplois dans les services sont protégés est faux”, explique Xavier Niel, chef de la division “services” de l’INSEE. “Mais, à l’intérieur de ce secteur, les différentes activités sont différemment impactées.”

Tout d’abord, ce secteur, qui employait plus de 5,2 millions de salariés en 2008, héberge l’ensemble de l’intérim, que cette activité s’effectue dans l’industrie, dans la construction ou dans le tertiaire. Or, la crise a d’abord affecté l’intérim.

“Avec 400 000 emplois équivalents temps plein aujourd’hui, on a perdu 30 % de l’emploi intérimaire en deux ans”, explique François Roux, délégué général de Prisme, le syndicat patronal du secteur. Lire la suite