Sur la trace des Celtes

Les Celtes étaient-ils vraiment ces Gaulois chevelus et barbus, chasseurs de sangliers, que nous imaginons volontiers ? Enquête sur un peuple hors du commun, qui pratiquait l’agriculture et méprisait la mort.

Pendant plus de cinq siècles, les Celtes ont dominé toute une partie de l’Europe, du Danube à l’Atlantique, de la mer du Nord à l’Espagne et au nord de l’Italie. Qui étaient vraiment “nos ancêtres les Gaulois” ? Les récentes découvertes archéologiques révèlent une culture beaucoup plus vaste et sophistiquée qu’on ne l’imaginait et démentent les clichés accumulés depuis le XIXe siècle. Interrogeant les plus éminents spécialistes, Marc Jampolsky reconstitue les us et coutumes de ce peuple guerrier formé de plusieurs communautés.

Lire la suite

L’histoire en pièces : Les Gaulois (Rediff.)

Les premières monnaies gauloises, qui apparaissent au 3ème siècle avant J.-C, sont en or et à l’effigie des grands conquérants méditerranéens. D’abord copiées sur les séries grecques, elles sont ensuite adaptées au goût celte. Les Celtes, recrutés comme mercenaires par les conquérants du monde antique, introduisent la monnaie dans le monde celtique lors de leur retour.

Réalisation : Daniel Cavillon (1997)

Au Génie du Peuple gaulois

Par Michel Prieur

« Au Génie du Peuple gaulois » en pastiche de la légende monétaire romaine du IIIe siècle « Genio populi romani », « Au Génie du Peuple romain ».

La notion de «Génie d’un peuple » très prisée au XIXe siècle pour exprimer tout ce qui était spécifique et grand dans les réalisations d’un groupe humain n’est plus utilisée de nos jours ce qui handicape gravement notre compréhension du fonctionnement collectif des différents groupes ethniques, culturels, religieux… qui peuplent notre planète.

Statère d'or, classe V - c. 60-52 AC.

Cette notion est passée à la trappe pour deux raisons principales. Tout d’abord, la science exige d’un phénomène qu’il soit quantifiable, qu’il puisse être isolé, qu’il soit reproductible et surtout qu’il s’intègre dans les autres théories connexes.

Le Génie d’un peuple est une notion tellement multi-factorielle qu’elle ne peut pas être quantifiée. Le Génie d’un peuple échappe complètement à toutes les règles de l’expérimentation scientifique. Il ne peut pas être mesure précisément par aucun appareil, il ne peut être isolé, il n’existe que par ses manifestions (mais pour cela les champs magnétiques, par exemple, ne sont eux aussi mesurables que par leurs manifestations physiques). Il ne peut pas être utilisé pour prédire l’avenir, même dans ses manifestations pratiques : ce n’est pas parce qu’un peuple a construit des pyramides en quantité qu’il va construire autre chose ou en construire une de plus.

Malheureusement, utiliser les mêmes critères d’analyse scientifique pour étudier, par exemple, le Génie la Musique mènerait à le nier pour la même raison fondamentale : contrairement à ce qui se passe dans les contes de fées, on ne met pas le Génie dans une bouteille pour pouvoir le peser et le mesurer scientifiquement…

Ensuite, la notion de Génie d’un peuple, suite aux massacres de masse qui ont fait du XXe siècle aussi bien une période de progrès fantastiques que d’inquiétudes sur notre survie en tant qu’espèce, a été assimilée à un mode de pensée fasciste. Cette assimilation est évidemment grotesque car être sensible à la grandeur d’un peuple ou s’en sentir proche ne signifie en rien que l’on dévalorise ou veuille détruire les autres peuples.
Lire la suite

L’histoire en pièces – Les Gaulois

Les pièces de monnaies racontent l’histoire. Leur étude apporte des informations essentielles pour la connaissance du passé, tant politique que religieux, artistique, démographique.

Les Celtes, recrutés comme mercenaires par les conquérants du monde antique, introduisent la monnaie dans le monde celtique lors de leur retour en Gaule. Ce film permet de comprendre les techniques employées pour la fabrication des pièces et donne de précieux renseignements sur la circulation des monnaies.

Partie 1 :

Partie 2 :

(Merci à Pierre)