Francis Cousin et Lucien Cerise sur Radio Courtoisie

Le 1er mai 2013, Francis Cousin, auteur de L’Être contre l’Avoir et Lucien Cerise, auteur de Gouverner par le chaos et d’Oliganarchy (disponible dans les prochains jours aux éditions Le Retour aux Sources), étaient les invités du” Libre journal” d’Emmanuel Ratier sur Radio Courtoisie.

Le spectacle du fétichisme marchand ou le triomphe universel de la vie inversée…

Par Francis Cousin

« Les enfants sont là transformés en simples articles de commerce… »

Marx en 1847, rédacteur de l’« Adresse inaugurale » de l’Association internationale des travailleurs pour l’abolition de l’argent et de l’État.

« Le facteur déterminant, en dernier ressort, dans l’histoire, c’est la production et la reproduction de la vie immédiate… »

Engels en 1884, L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’État.

« Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la P.M.A., la G.P.A. ou l’adoption… Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant… »

Pierre Bergé en 2013, entrepreneur en confection de luxe, homme d’affaires et mécène de toutes les impostures du marché narcissique du faux triomphant.

Il y a bientôt près de deux siècles, les groupes maximalistes de la critique radicale qui défendaient une conception ontologique et émancipée de la famille humaine eurent l’intelligence et la profondeur de démontrer que la famille policée, progressivement domestiquée par la civilisation du profit ne pouvait déboucher, par la nécessité historique implacable des affaires, que sur la prostitution universelle dans l’artificiel illimité.

Des vieilles insurrections paysannes de jadis aux soulèvements ouvriers qui ne cessèrent de s’ensuivre contre la modernité capitaliste de l’oppression, les solidarités vivantes de la filiation familiale ont toujours constitué des axes dynamiques et expressifs autour desquels l’indiscipline, la mutinerie et le soulèvement communautaire pouvaient durablement s’installer contre le travail d’atomisation des spéculations du négoce.

Le Chouan de 1793, le Communard de 1871 et le Sidérurgiste de 1979 avaient la force et la volonté de se battre parce que leur lutte de classe contre l’ignominie économique et politique se charpentait d’emblée sur la détermination enracinée des relations affectives qui faisaient la solidité de la maisonnée et de la parentèle. Et ce parentage historique, vivace par delà les pesanteurs obscurantistes limitées de l’Ancien Régime qui avait dû composer avec la puissance établie des communaux ancestraux, conservait fondamentalement le sens de la tradition primordiale de la longue durée millénaire, là où la communauté organique, ignorant la loi de l’argent et de l’État, produisait pour le seul bien vivre humain.

Lire la suite

Radio Courtoisie : “Sommes-nous en état de survie ?”

Libre Journal des “Enjeux Actuels” du 20 novembre 2012. Arnaud Guyot Jeannin recevait Constantin Parvulesco, écrivain, Francis Cousin, philo-analyste, François Bousquet, journaliste et Olivier François, libraire, pour une émission en hommage à Jean Parvulesco et consacrée à la question “Sommes-nous en état de survie ?