Le trésor des abysses

Un nouvel eldorado industriel est peut-être au fond des mers. La technologie d’aujourd’hui permet d’exploiter d’immenses gisements de métaux, repérés depuis 1985 dans tous les océans du globe.

À 3.500 mètres de profondeur, au milieu de l’Atlantique, se trouvent des cheminées hautes de 70 mètres qui crachent des panaches d’eau chauffée à 350 degrés par les volcans sous-marins. Ici se trouverait un des gisements de métaux les plus riches au monde: selon les estimations, il y aurait 150 millions de tonnes de cuivre.
Lire la suite

Au coeur des océans : Pollution plastique, transfusion (Vidéo)

Depuis le prestigieux musée océanographique de Monaco, Raphaël Hitier et Christian Buchet, chercheur spécialiste de la mer, explorent les innovations liées au monde sous-marin et nous en font découvrir les richesses.

Photographier les océans pour inventorier les fonds marins de la planète pour mieux les protéger : c’est le défi fou de Richard Vevers? Cet océanographe qui vit à Sydney, en Australie, a conçu une caméra capable de filmer les fonds marins à 360° et à grande vitesse, pour alimenter une gigantesque base de données universelle et gratuite.

Rémy Lucas est un ingénieur breton passionné par le potentiel des algues. Grâce à elles, il a trouvé la solution pour produire un substitut écologique et naturel au plastique, baptisé Algopack. Le premier plastique composé de 100% d’algues et totalement biodégradable. Visite de l’usine Algopack à Saint-Malo.

Du sang artificiel compatible avec tous les groupes sanguins conçu à partir de l’hémoglobine de simples vers marins… Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est le projet du docteur Franck Zal, fondateur d’Hémarina, une entreprise de biotechnique marine basée à Morlaix.

Estonie : Mise au point d’un robot sous-marin

Le U-CAT est un petit robot à l’apparence de tortue mis au point par l’université de technologie de Tallinn, située en Estonie. Aperçu lors du Robot Safari au Musée des Sciences de Londres, l’appareil est capable d’explorer les fonds marins difficiles d’accès comme les épaves de navires ou les grottes.

À l’origine de sa construction, le programme Arrows, démarré en septembre 2012 et financé par l’Union européenne, qui a pour mission de fabriquer des véhicules sous-marins à faible coût.

La pêche en France : Un potentiel économique mondial sans égal

Tribune Libre de notre lecteur (mal sur-nommé) Abrutix que nous remercions chaleureusement. Nous profitons de l’occasion pour rappeler que les colonnes de Fortune sont ouvertes à tous ceux d’entre vous qui souhaitent faire partager leurs connaissances sur des thèmes en rapport avec l’économie ou l’environnement.

Les activités vivrières ne sont plus destinées à faire partie du socle économique des pays développés: main d’œuvre coûteuse et niveau scolaire élevé limitent les vocations pour les métiers de la pêche, réputés durs, peu rémunérateurs et socialement déconsidérés.


“Les pêcheurs” – Charles Napier Hemy, 1888

Cette vision typique des « trente glorieuses » est désormais obsolète : jusqu’à ces dernières années, la hausse de la demande aquacole fut gérée par l’industrialisation de la pêche.

C’est désormais insuffisant : les besoins sont supérieurs aux capacités de la nature, ce qui entraîne une inexorable diminution des stocks pouvant mener à l’extinction des formes de vie adaptées à notre alimentation.

Face à cet effet de ciseaux nous avons réagi de quatre façons :

Lire la suite