Le remplaçant du FAMAS ne sera pas Français (Màj)

13/09/2015

Ils sont cinq fabricants à se disputer le marché français de remplacement des FAMAS dans le cadre de l’appel d’offres européen AIF (armement individuel du futur) évalué entre 200 et 250 millions d’euros. Et ils sont cinq industriels, tous de nationalité étrangère, à lorgner un marché d’environ 90.000 fusils d’assaut.

Le belge FN Herstal, l’italien Beretta, l’allemand Heckler & Koch (HK), le suisse Swiss Arms (ex-SIG Arms) et enfin, semble-t-il, le croate, HS Produkt, ont été invité par la direction générale de l’armement (DGA) à participer très prochainement à des essais comparatifs. En revanche, Thales, qui a développé le fusil d’assaut F90 sélectionné en août par l’armée australienne, n’a pas souhaité participer à cet appel d’offres en raison de contraintes techniques exigées par la DGA.
Lire la suite

Marché du Famas : Humbert reste dans la course

Le groupe italien Beretta et sa filiale française Humbert basée dans la Loire font partie de la short-list des entreprises qui vont pouvoir répondre à l’appel d’offres de la DGA. L’autre candidat régional, le stéphanois Verney-Carron, n’a pas été retenu.


La direction générale de l’armement (DGA) du ministère de la Défense a rendu sa short-list : une poignée d’entreprises va pouvoir répondre à l’appel d’offres pour le remplacement du fusil d’assaut Famas. Parmi elles figure le groupe italien Beretta (3 000 salariés, 600 millions d’euros de CA) qui avait déposé un dossier de candidature conjointement

avec sa filiale française Humbert (47 salariés, 30 millions d’euros de CA), implantée à Veauche dans la Loire.

Lire la suite

(09.10.2009)

  • L’efficacité du fusil d’assaut FAMAS victime des réductions budgétaires

Le numéro 728 de la revue confidentielle TTU officialise un scandale qui était un des non-dits de l’armée française depuis de nombreuses années, la mauvaise qualité de la munition 5,56 mm destinée au fusil d’assaut de l’armée française, depuis la fermeture de l’atelier GIAT du Mans dédié à la fabrication du Famas (douille en acier de qualité). C’est la douille en laiton fabriquée par une société israélienne puis émiratie qui est à l’origine des incidents de tir et de la limite de précision dans la portée du tir de cette munition. La munition défaillante réduit considérablement la précision du tir de cette arme (la balle peut devenir imprécise au-delà de 30 mètres). Nos soldats sont donc en danger à cause de l’irresponsabilité d’une chaîne de décision qui part du politique mais qui ne s’arrête pas là. Infoguerre

  • Total : l’ancien PDG, retraité multimillionnaire, a vendu pour 1 million d’euros d’actions

L’ex-PDG de Total Thierry Desmarest, président non exécutif depuis 2007, a vendu des actions de son groupe pour un million d’euros fin septembre et touchera une retraite de 500.000 euros par an. Total confirme que M. Desmarest a vendu pour 1,05 million d’euros d’actions et qu’il lui reste une portefeuille de 360.000 actions évalué à 14,4 millions d’euros. Total confirme également qu’il touchera une prime de départ en retraite de 500.000 euros et une retraite annuelle du même montant. Tout en relevant que la vente opérée par M. Desmarest est légale, le journal s’interroge pour savoir “s’il était tenu de vendre une partie de son portefeuille, au moment où sa société est sous le feu des critiques” avec l’ouverture depuis lundi du procès sur la catastrophe écologique due au naufrage du pétrolier Erika en 1999. Swissinfo

  • Le déficit commercial replonge à 3,411 milliards d’euros en août

Sur les douze derniers mois, le déficit cumulé du commerce extérieur français atteint 47,433 milliards d’euros, après un record historique à 55,5 milliards l’an dernier. Les exportations ont retrouvé en août leur niveau moyen du premier semestre à 27,736 milliards d’euros. “Les quelques signes de reprise apparus depuis deux mois ne se confirment pas : les ventes de biens intermédiaires (métaux, chimie, etc.), d’équipements électroniques et informatiques, d’automobiles, de pharmacie et de produits pétroliers raffinés se tassent”, précise le ministère des Finances. Sur les trois derniers mois, les exportations françaises progressent de 2,2% par rapport au trois mois précédents mais accusent une chute de 18,1% par rapport aux mêmes mois de 2008. Quant aux importations, elles restent quasiment stables par rapport à juillet à 31,147 milliards d’euros, en baisse de 0,4% sur trois mois et de 21,9% par rapport aux mêmes mois de l’année passée. Swissinfo

  • Mobilité professionnelle : contrairement aux idées reçues, les Français bougent

Les mythes ont la vie dure, notamment celui des Français attachés à leur village gaulois. Cela ne correspond plus du tout à la réalité. Un sondage TNS-Sofres, commandé au début de l’année par le Conseil d’Orientation pour l’Emploi (COE) montre qu’en fait 46% des plus de 30 ans ont socialement transité durant les cinq dernières années. Ce qui les placerait même dans le peloton de tête des migrants européens du travail. 28% d’entre eux y ont été contraints par leur entreprise ; 30% sont partis d’eux-mêmes. 53%, pour la promesse d’une meilleure rémunération ; 39% pour accéder à une nouvelle fonction, ou de meilleures conditions de travail, à poste équivalent. Mieux : d’après ce sondage, 88% de ces voyageurs économiques se déclarent «satisfaits» du changement opéré. Slate