« Révolution monétaire » : Débat entre Étienne Chouard, Stéphane Laborde et Jean Baptiste Bersac

En juin dernier, le 4ème Singe et le Cercle des Volontaires se sont réunis autour d’Étienne Chouard, Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac pour une discussion sous forme de table ronde sur la monnaie et l’économie.

En cette période trouble où le modèle économique du capitalisme arrive en bout de course et n’est plus pertinent pour répondre aux attentes de demain, il est temps de proposer une alternative.

Redéfinir le modèle de la monnaie, s’en détacher et mieux, comprendre notre dépendance à celle-ci est aujourd’hui d’autant plus simple qu’internet et l’arrivé des monnaies virtuelles (type Bitcoin) est une réalité.

Cette table ronde animée par Romain du 4ème Singe, réunit et donne la parole libre à trois intervenants aux réflexions de grande qualité sur le sujet :

Lire la suite

Étienne Chouard : « Les 99% doivent chercher les complots et les dénoncer »

Étienne Chouard revient sur différents thèmes notamment son récent passage dans l’émission “Ce soir ou jamais”, le prix Nobel d’économie Jean Tirole, le ministre de l’économie Emmanuel Macron, sur l’imposture économique et politique, sur le tirage au sort, et sur Nouvelle Donne (nouveau parti) et de Mélenchon.

Jacques Attali : “Nous ne sommes pas loin de la Révolution”

Extraits de l’émission Ce Soir ou Jamais du 05/09/14 avec Jacques Attali et Étienne Chouard.

“La France n’a plus de direction depuis 20 ans, les dirigeants politiques passent leur temps à essayer de durer. Ça peut tenir un certain temps parce que la France est un pays riche mais là on arrive au bout. [...] Je pense que nous ne sommes pas loin de la Révolution, il y a un sentiment de rage contre la politique, gauche et droite confondues.” – Jacques Attali

Les chiffres qui vont sortir vont montrer que l’Allemagne va très mal, qu’elle est menacée.” – Jacques Attali

L’État a de moins en moins de pouvoir et ça sera comme cela dans l’avenir. Sauf si nous sommes capables, comme je le prône, de faire un État à la taille du Monde, c’est-à-dire un État européen. Ça viendra dans un siècle ou ça ne viendra jamais et si ça ne vient jamais on reviendra à un État type Corée du Nord comme certains peuvent le rêver.” – Jacques Attali

Antifas vs Étienne Chouard

Pour un antifa, ce qui compte, ce sont les apparences. Ainsi, quand Étienne Chouard a été invité par Pierre Rabbhi pour le lancement de la révolution des colibris, selon le principe de contagion, c’est Pierre Rabbhi lui-même et tout son mouvement qui ont été entachés d’une réputation nauséabonde.

Il y a une autre constante dans le comportement de l’antifa moyen : il ne remet jamais en doute son algorithme.

Bien sûr, on trouve beaucoup d’antifas dans le parti de gauche, chez les décroissants et écolos radicaux. Mais c’est là aussi qu’on trouve le plus de clients de Chouard, de Rabbhi, et d’autres étiquetés “fascistes” (genre Hervé Kempf, dernièrement et le site Reporterre et puis aussi François Ruffin de Fakir voire même Attac) selon la théorie de la contagion.

La polémique enfle dans les réseaux alters, libertaires et Front de Gauche dans le Gard, département où le FN et ses amis se gargarisent d’être en tête. Des membres et responsables du Parti de Gauche, co-fondateurs du café repaire d’Aimargues (30), ont décidé de dérouler le tapis rouge à Étienne Chouard, dont on ne compte plus les va-et-vient entre réseaux néofascistes, négationnistes et mouvements de gauche peu scrupuleux. [...]

Pour en savoir plus sur les relations qu’entretient Étienne Chouard avec diverses personnalités d’extrême droite, nous vous conseillons le schéma ci-dessous (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Lire la suite

Grèce : Dédale, un fil vers la démocratie

Dédale est un film construit dans une démarche d’éducation populaire qui pose des questions permettant de débattre, discuter et réfléchir ensemble sur des thématiques telles que l’exercice du pouvoir, nos institutions ou encore ce que l’on nomme « démocratie ».

Dédale part du constat de l’insupportable souffrance de la population grecque, imposée par les plans d’austérité successifs, et montre la manière dont la vie s’organise sur place, venant de la population elle-même, de manière autonome, indépendante et autogérée.

Ces témoignages et initiatives à l’œuvre sont complétées dans le film par la parole de deux intervenants : Yannis Youlountas et Étienne Chouard.

Étienne Chouard : “Chercher la cause des causes”

Enseignant l’économie et le droit, à l’occasion du Référendum de 2005, Étienne Chouard se plonge dans les textes du projet de Constitution Européenne. Ce qu’il découvre le change à jamais. Depuis, loin des organisations partisanes, il dénonce notre apathie et veut redonner au mot démocratie sa véritable signification. Son credo : une constitution écrite par les citoyens et des représentants tirés au sort.

Étienne Chouard : Le pouvoir antisocial de l’argent

Étienne Chouard nous montre comment le mécanisme de l’élection politique est intimement lié au pouvoir de l’argent. Une explication qui met en lien la création monétaire et la concentration des richesses avec la nécessité d’écrire nous-même notre constitution pour se protéger des abus de pouvoir des plus riches.

(Merci à Derville)

Myret Zaki et Etienne Chouard – L’État et les banques, les dessous d’un hold-up…

Myret Zaki est rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan, «L’État, otage du secteur financier». Étienne Chouard est professeur d’Économie-Gestion à Marseille, chercheur indépendant, «Enjeux pour le peuple du contrôle public de l’État et de la banque».

Myret Zaki revient sur la conférence