Italie : Les ombres du gouvernement Renzi

Comme dans les super 45 tours de notre jeunesse radieuse mais lointaine, le gouvernement Renzi a deux faces.

Renzi et Berlusconi

Sur la face A se concentrent les tubes potentiels : la parité homme-femmes, “le changement radical et immédiat“, un super-technicien au ministère de l’économie ;

sur la face B, en revanche, on retrouve les refrains moins accrocheurs, les canards boiteux en quelque sorte. La nomination, vendredi 28 février, de 36 secrétaires d’Etat et 9 vice-ministres en offre quelques exemples.

Lire la suite

Les élites chinoises éclaboussées par un nouveau scandale financier

Hommes d’affaires et dirigeants politiques posséderaient des sociétés dans des paradis fiscaux. Au mépris de la volonté affichée par le gouvernement de s’attaquer à la corruption qui gangrène le pays.

Des têtes vont-elles tomber ? Alors que plusieurs médias, parmi lesquels Le Monde, le Guardian ou El Pais, révèlent les montages financiers des élites chinoises dans des paradis fiscaux, les dirigeants de la deuxième économie mondiale sont aux abois. L’accès aux sites des journaux concernés a été coupé hier en Chine et tout le réseau Internet a été indisponible durant plusieurs heures. Si les autorités chinoises soupçonnent des pirates informatiques d’être à l’origine de la «panne», certains détracteurs de la censure imposée par le gouvernement sur le Web pointent du doigt les outils utilisés pour restreindre l’accès à certains sites.
Lire la suite

La City et les banksters de la honte

Blanchiment d’argent, manipulation de taux, détournement de fonds, paris risqués, les condamnations de banksters se sont multipliées cette année. Retour sur les affaires qui entachent la City.

En Grande-Bretagne, le nombre de condamnations prononcées par la Financial Service Authority, régulateur du secteur, est passé, entre 2007 et 2012, de 22 cas et d’un montant total d’amendes de 5 millions de livres sterling à 53 cas et des amendes dépassant un total de 312 millions de livres. Et il ne s’agit là que des condamnations prononcées par la FSA. D’autres instances comme le Serious Fraud Office ou la police, notamment celle de la City, sont également actives dans le domaine et ont entamé des poursuites de leur côté.

Selon le porte-parole de l’organisation, cette augmentation s’expliquerait par la hausse des moyens humains et légaux is à disposition de la FSA, une hausse décidée peu avant le début de la crise. La médiatisation des cas de fraudes et la colère citoyenne semblent cependant aussi jouer un rôle, comme le laisse suggérer la recrudescence des dénonciations anonymes.

Lire la suite