Total lance un cri d’alarme contre la chasse au carbone

Le patron du groupe pétrolier français a mis en garde les politiciens contre le risque d’accélérer une pénurie de l’offre de pétrole, si ceux-ci adoptent des politiques environnementales trop contraignantes.

Avant de décourager les investissements dans le pétrole et le gaz, il faut s’assurer de disposer de ressources énergétiques alternatives viables.

Tel est le message à l’attention des gouvernements lancé par Christophe de Margerie, directeur général de Total, qui a déclaré dans une interview au Financial Times : ” le carbone n’est pas un ennemi, c’est la vie.”

Le patron de Total a notamment déclaré : “les gouvernements doivent évaluer les besoins de cette planète en termes d’énergie et arrêter de dire que nous allons développer l’énergie solaire pour ensuite déclarer que cela ne sera pas suffisant.

A la veille de la conférence de Copenhague sur l’environnement, Christophe de Margerie souhaite notamment que la politique de sécurité énergétique ne soit pas négligée au détriment de la politique sur l’environnement. Il prévient “alors que c’est encore compliqué en Europe”, que les industries pétrolières pourraient réduire leurs investissements si les gouvernements établissaient des politiques drastiques sur la baisse des émissions de carbone.

L’environnement n’est pas l’unique problème sur lequel il faut se pencher ; selon lui, il y a “également une préoccupation sur l’accès à plus d’énergie.”

“J’espère que vous avez beaucoup de bougies” dans le cas où les gouvernements n’adopteraient pas les politiques environnementales intelligentes, a-t-il déclaré.

La Tribune