Inondations : L’urbanisation est-elle responsable ?

48 heures après les violentes intempéries qui ont causé la mort de 20 personnes dans le Sud-Est de la France, Yvette Veyret est l’invitée du Grand Soir 3. Pour la géographe spécialiste des risques naturels, ce phénomène n’est pas du tout exceptionnel.

“La Côte d’Azur connaît régulièrement de grandes précipitations qu’on appelle d’ailleurs des épisodes cévenols”, affirme-t-elle avant d’ajouter que “c’est quelque chose de tout à fait récurent”. Cependant, ces phénomènes pourraient devenir de plus en plus fréquents si le réchauffement climatique s’affirme.

Quand il tombe 150mm en deux heures, n’importe quel sol aura du mal à absorber. Néanmoins, la géographe note que “la Côte d’Azur a gagné deux millions de personnes en 50 ans, que l’urbanisation s’est faite tout à fait au hasard avec une pression foncière considérable”.

Aujourd’hui trois mesures sont envisagées : la protection, mettre des digues partout, s’adapter, connaître le danger et savoir qu’elle méthode utiliser, et enfin le repli stratégique, c’est-à-dire déménager.

Bons baisers de la Côte d’Azur

Avant de devenir le mythe qu’elle est aujourd’hui, la Côte d’Azur n’était qu’une beauté sauvage. Puis une communauté de happy few, des Américains des années 20 – Sara et Gerald Murphy, Fitzgerald, Hemingway, Isadora Duncan – révèlent cette bande de terre bercée par un éternel été.

Belle, radieuse, synonyme de nonchalance et de douceur de vivre, rythmée par le chant des cigales et le clapotis des vagues, la Côte d’Azur devient la muse des artistes, l’égérie de la Nouvelle Vague, le point de ralliement des stars et jet-setters. Ce document revient sur la métamorphose de ce coin de paradis en Riviera mondialement connue.

Décès du journaliste Jacques Bruyas

Jacques Bruyas est mort le 24 juin, victime d’un accident incroyable. Au cœur de cette nature qu’il aimait tant, un arbre qu’il avait tronçonné pour les feux du solstice et de la Saint Jean, l’a écrasé pendant son transfert vers un champ de joie transformé en quelques instants en lieu de deuil.

Ex-Rédacteur en Chef de la “Tribune Côte d’Azur”, Bruyas était journaliste et son travail pendant des années a fait de la Tribune des A.M, un journal « local », une publication de référence dans les domaines de l’économie, de la culture et de la vie locale.

Homme de culture, grand spécialiste de l’économie, passionné de politique, il exerçait son métier sans concession. Sa passion pour l’écriture, pour son département et son patrimoine l’a conduit aussi à publier des ouvrages parmi lesquels « La Côte d’Azur, mer, montagne et patrimoine » et « Pays d’Azur, Terre d’entrepreneurs », qui a bénéficié du soutien du Conseil général des Alpes-Maritimes.

Fin 2009, il présentait ce livre, un hommage aux générations d’hommes et de femmes qui ont permis à la Côte d’Azur de rayonner à travers le monde (livre édité par les éditions Gilletta.nice-matin.) Cette oeuvre de commande lui avait fait découvrir une histoire d’une richesse qu’il ne soupçonnait pas, avant de débuter ses recherches documentaires.