Les routes du cochon [Rediff.]

La viande de porc est la plus consommée en France – plus de trente kilos par personne par an. Pourtant, difficile de savoir d’où proviennent les cochons une fois transformés.

Le reportage retrace le parcours de la filière porcine, chez les agriculteurs, dans les coulisses de l’industrie agro-alimentaire, dans les abattoirs outre-Rhin, où des intérimaires roumains et polonais travaillent dans des conditions très précaires. Mais toutes les garanties sanitaires sont-elles réunies pour les consommateurs?

Du lard ou du cochon ? (vidéo)

En termes d’intelligence, les cochons n’ont rien à envier aux éléphants ni aux dauphins. Par ailleurs, le patrimoine génétique des hommes et des porcs est similaire à 90 %, à tel point que cette proche parenté est mise à profit en médecine : des chercheurs élèvent des porcs dont les organes pourraient être greffés sur des patients.

Présenté par Émilie Langlade et Gunnar Mergner (Xenius, Arte 24/06/2014)

Jambons d’exception, pour le meilleur et pour le pire (Docu)

Bellota, Pata negra, Serrano, Parme, San Daniele… Plus que des jambons, des produits gastronomiques exceptionnels. Mais depuis deux décennies, ces aliments ont vu leur prix baisser et leur consommation grimper en flèche.

Ces jambons “d’exception” préparés de manière traditionnelle par des amoureux du goût côtoient ainsi des jambons commercialisés par des entreprises plus “opportunistes” qui surfent sur ce marché et dont les critères de fabrication sont bien différents. Comment peut-on expliquer la différence de prix entre un jambon “d’exception” vendu moins de 10 euros le kilo en grande surface et 150 euros le kilo chez un commerçant spécialisé ?

S’agit-il des mêmes produits ? Comment reconnaître l’original de sa pâle copie ?

Réalisé par Gilles de Maistre (France 5 – 2013)

Les routes du cochon (reportage)

Avec 35 kg par an et par personne, le porc est la viande la plus consommée par les Français, principalement sous forme de charcuterie. 70% des saucissons ou jambons vendus dans les rayonnages des supermarchés sont issus de porcs importés.

Ces dernières années, les éleveurs de l’hexagone ont vu se développer la concurrence redoutable de la filière Espagnole, et surtout allemande, avec une viande 20% moins chère. Dans quelles conditions ce cochon « low cost » est-il produit ? Quelle traçabilité pour cette viande ?

Envoyé Spécial du 20/02/2014

Les travers du porc

Pour vendre une viande toujours moins chère, éleveurs, grands distributeurs et abattoirs se livrent une guerre impitoyable dans laquelle le grand perdant risque d’être le consommateur. Espèce menacée, goût qui disparaît, qualité de viande médiocre, tout le monde y perd. Pourtant, gagner sa vie tout en respectant les animaux et les consommateurs, c’est aujourd’hui possible dans cette filière.

Documentaire réalisé par Pierre Toury (2013)

(Merci à Pierre)

L’image du jour

Cette année 2013 marque les 50 ans du Salon de l’Agriculture, qui aura lieu du 23 février au 3 mars 2013 à Paris Expo Porte de Versailles.

Galilée, la cochette de race Cul Noir Limousin, 18 mois

La cochette, désignée ainsi parce qu’elle n’a pas encore eu de petits, vit dans la Haute-Vienne, au Domaine de Grand Bourdelas où elle se nourrit de glands et de châtaignes. Elle appartient à une race qui a failli disparaître dans les années 80. Aujourd’hui, Galilée participe à un programme de relance de la race.