Déficit public : la crise a bon dos

La crise n’est pas seule responsable des 138 milliards d’euros de déficit de 2009. D’autres dépenses sont à prendre en compte, à commencer par le train de vie de l’État.

138 milliards d’Euros, vous avez bien lu !

Cela correspond au déficit des comptes de l’État Français pour 2009, que la Cour des Comptes vient de valider, tout en émettant quelques réserves.

Et surtout en précisant au passage que : ” la dégradation des finances publiques n’était pas due uniquement à la crise.

Face à ces chiffres qui donnent le tournis, le Président n’a trouvé qu’une basse polémique pour éviter le sujet : ” Vous savez, quand on pense à ce qu’a fait François Mitterrand en ramenant l’âge légal du départ à la retraite de 65 à 60 ans… On aurait beaucoup moins de problèmes s’il s’était abstenu. ” – Source Le Point

Et si vous et votre gouvernement avaient évité de gaspiller l’argent depuis 2007, Monsieur le Président : ” On aurait beaucoup moins de problèmes si vous vous étiez abstenu.

Car, le constat est édifiant lorsqu’on lit ce qu’écrit la Cour des Comptes sur votre vague de “générosité” depuis 2007 :

Lire la suite

Cessation des paiements : après l’administration pénitentiaire, la chancellerie

C’est une première en France : le ministère de la Justice ne paiera pas les astreintes et permanences de ses personnels en 2009, faute de crédits suffisants en fin d’année.

La Chancellerie vient de demander à ses services administratifs régionaux (SAR), qui sont notamment en charge du calcul du traitement dû aux fonctionnaires du ministère de la chancellerie, primes et indemnités d’astreinte inclus, de ne pas payer les indemnités de permanences du mois d’octobre, versées en décembre (il y a un décalage de deux mois) et de transférer les fonds correspondant à la Chancellerie.

Toutes les permanences des juges des libertés et de la détention, des juges d’instructions, des procureurs, et surtout de leurs greffiers passent ainsi à la trappe. Lire la suite