Les chiffres de l’étalement urbain

Étalement urbain, périurbanisation, artificialisation des sols, émiettement du territoire… Tous ces termes vont dans le même sens et signifient l’expansion des surfaces urbanisées en périphérie des villes. [...]

  • 9% : c’est la part qu’occupent les sols artificialisés sur l’ensemble du territoire métropolitain en 2014, soit environ 51.000 km2. L’artificialisation correspond au remplacement d’une terre ou d’un milieu naturel par des sols bâtis en vue d’une activité humaine. La dernière enquête sur l’utilisation du territoire – menée par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt – dévoile également que l’urbanisation progresse aux dépens des espaces naturels (40% du territoire) et des terres agricoles (51%). [...]

Centres commerciaux, la grande illusion

En France, les centres commerciaux s’étalent sur plus de 16 millions de mètres carrés, un record en Europe occidentale. Trois milliards de visiteurs s’y pressent chaque année pour effectuer toutes sortes d’achats.

Les promoteurs immobiliers rivalisent d’imagination pour en faire des espaces toujours plus attractifs. Cinquante nouveaux centres sont actuellement en construction.

Mais la consommation ne suit pas toujours ce rythme effréné. Ces quinze dernières années, elle n’a augmenté que de 36% alors que le parc des surfaces commerciales a progressé de 60%. Résultat : des friches apparaissent un peu partout en France. Les élus sont inquiets.

Réalisé par Elisabeth Bonnet et Adrien Pinon (France 5 – 05/05/2015)

Noël : Dernier rush

C’est la dernière ligne droite avant le sapin, l’un des week-ends les plus fréquentés de l’année. Les week-ends de décembre, jusqu’à 200.000 personnes viennent faire leurs achats de Noël, à Parly 2, dans les Yvelines, l’un des plus grands centres commerciaux de France.

Europa-city : Le projet pharaonique d’Auchan dans le 93

Vu de loin, seuls quelques panneaux photovoltaïques et les loopings des montagnes russes dépassent des collines. A la sortie du métro, il faut descendre de larges escalators pour accéder à la rue commerçante à ciel ouvert, où se succèdent boutiques, grands magasins, restaurants,etc.

Le choix est vaste entre une séance de cirque, une baignade au parc aquatique, un tour à la ferme pédagogique avec les enfants ou une descente à skis. A moins que le visiteur ne préfère écouter un concert en plein air dans l’espace central, grand comme la place de la Bastille, avant d’aller se reposer dans l’un des dix hôtels du site…

Sommes-nous à Singapour, Las Vegas, Dubaï? Non, dans le Val-d’Oise, à 15km de Paris. Mais en 2025. A cette date doit se concrétiser l’un des projets immobiliers hexagonaux les plus fous de ces prochaines années: EuropaCity. Une ville dans la ville, située entre les aéroports du Bourget et de Roissy, dans le Triangle de Gonesse.

C’est là, dans l’une des zones les plus défavorisées de la région parisienne, qu’Immochan, la filiale de promotion immobilière du distributeur Auchan, rêve de faire sortir de terre son projet, dans le cadre du Grand Paris. Le terrain n’est aujourd’hui qu’un patchwork de terres agricoles.
Lire la suite

Centres commerciaux : La folie des grandeurs !

C’est un paradoxe: alors que notre pouvoir d’achat et notre consommation baissent depuis plusieurs années, les ouvertures de centres commerciaux, toujours plus imposants, se multiplient. Nous en avons 750 en France et 50 sont en construction: un record en Europe!

Même si beaucoup de Français, de plus en plus en nombreux à vivre en périphérie des villes, apprécient d’y faire leurs courses et même de s’y divertir, comment expliquer une telle expansion ? Quelles sont les méthodes de ces machines de guerre du commerce pour vous attirer ? Et, face à eux, comment les petits commerces de centre-ville s’y prennent-ils pour survivre ?

Partie 1:

Le 8 avril dernier c’était l’effervescence à Villeneuve-la-Garenne dans le nord de Paris. Un nouveau centre commercial, dénommé Qwartz, était inauguré: 140 boutiques, 25 restaurants et des aires de jeux aussi pour que les familles restent le plus longtemps possible et donc consomment !

Le propriétaire du centre, un grand groupe immobilier, a investi 300 millions d’euros. Il faut dire que ces temples du commerce, quand ils sont bien pensés et bien gérés, sont très rentables. À Villeneuve-la-Garenne, on mise sur 11 millions de visiteurs par an.

Pour les commerçants installés dans le centre commercial, c’est la promesse d’une fréquentation beaucoup plus élevée qu’en centre-ville. Mais attention, à force de se multiplier, les centres commerciaux rentrent dans une concurrence féroce et certains d’entre eux pourraient ne pas y survivre. 

Lire la suite

États-Unis : L’effondrement des centres commerciaux à l’américaine

Lors de son inauguration en 1976, le Randall Park Mall, situé dans l’Ohio, était le plus grand centre commercial au monde, offrant 18 hectares d’espace de vente au détail. Aujourd’hui il n’en reste rien, si ce n’est le spectre d’une époque déchue.

L’architecte Edward De Bartolo construisit le centre commercial sur le site de l’hippodrome de Randall dans le village de North Randall, en Ohio. Au moment de son ouverture, la population de North Randall était de 1.500 personnes et la population des employés du centre commercial s’élevait à 5.000 personnes.

Après des décennies de déclin du centre commercial, celui-ci a été officiellement fermé en mars 2009. Aujourd’hui, il est totalement abandonnée, c’est une relique du passé.

Dans un livre récemment publié , intitulé “Black Friday – L’effondrement de l’American Shopping Mall”, le militant et photographe Seph Lawless (pseudonyme) a fait le tour des centres commerciaux abandonnés de l’Ohio.

Lire la suite

L’influence américaine dans la société française de consommation

L’inauguration en grande pompe du nouveau centre commercial d’Aéroville, situé au Nord de Paris, le 16 octobre dernier et la présentation de ce projet amènent quand même quelques interrogations sur la confrontation entre l’intérêt général de notre démocratie et les intérêts particuliers.

Il y a 16 ans, une étude de l’économiste Thomas Piketty (1997, Les créations d’emplois en France et aux États-Unis « services de proximité» contre « petits boulots ») avait marqué les esprits. Une comparaison des emplois entre la France et les États-Unis révélait que la différence de taux d’emploi relevait non pas du poids des nouveaux secteurs porteurs mais de celui des services les plus traditionnels.

Il concluait que « si la France avait autant d’emplois par habitant dans le commerce et l’hôtellerie-restauration que les États-Unis et que les effectifs de tous les autres secteurs restaient inchangés, alors il y aurait plus de 2,8 millions d’emplois supplémentaires en France : 1,8 million dans le commerce et 1 million dans l’hôtellerie-restauration ».

Lire la suite

Corée : Une énorme ville touristique de 220 milliards d’euros

Construite en 20 ans et trois fois plus vaste que Macao, 8City sera selon ses promoteurs une énorme ville de jeux d’argent et de loisirs. Un gigantesque projet, s’il trouve assez de fonds pour décoller.

Pour rivaliser avec les grandes destinations touristiques mondiales de jeux d’argent, la Corée envisage de construire une « ville de tourisme »  massive et ridiculement chère – édifiée en forme de 8, chiffre porte-bonheur en Chine – afin d’attirer spécifiquement le tourisme des Chinois très riches.

Ce projet de 300.000 milliards de wons (environ 220 milliards d’euros) appelé 8City sera trois fois plus grand que Macao, la grande destination des joueurs en Chine, quand il sera achevé d’ici 20 ans. L’installation de 80 kilomètres carrés (à titre de comparaison, Paris a une surface de 105 km2) sera réalisée dans la troisième plus grande ville du pays, Incheon, dans les îles Yongyu-Muui.

Lire la suite

Plus de centres commerciaux, moins de clients

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Depuis 2007, la fréquentation des centres commerciaux chute, les chiffres d’affaires s’effritent et pourtant les projets se multiplient.

À Saint-Quentin-en-Yvelines, à l’ouest de Paris, le centre commercial SQY Ouest, ouvert sur quatre niveaux en 2005 juste à côté d’une autre galerie, l’Espace Saint-Quentin, offre un triste visage. Un tiers des boutiques sont inoccupées. Sur un niveau entier, les vitrines sont recouvertes de tapisserie.

À Chelles 2 (Seine-et-Marne), 35 magasins sur 98 étaient vides l’été dernier.

À Arcueil (Hauts-de-Seine), à La Vache Noire, ouvert en 2007, les commerçants se plaignent d’une faible fréquentation faute d’accès en transports en commun.

On attend au tournant Okabe, vaste chantier du promoteur Altarea, qui doit ouvrir au printemps au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).

«Pour la plupart des centres ouverts récemment, c’est la catastrophe», résume Pierre Dey, de la fédération Procos qui réunit 233 enseignes dont Darty, la Fnac, Etam ou Zara.

Un constat qui s’applique aussi à L’Heure Tranquille à Tours, Rivetoile à Strasbourg, Docks 76 à Rouen ou au Ruban Bleu à Saint-Nazaire.

Après - 3,9 % en 2009, la fréquentation a encore plongé de 5,5 % en janvier. Les chiffres d’affaires des commerçants se tassent ou reculent, jusqu’à - 10 % ou - 12 % pour certains secteurs d’activité. Et pourtant, on n’en a jamais construit autant. Aux près de 700 centres commerciaux existants pourraient s’en ajouter 30 à 40 actuellement dans les tuyaux. 2009 a été une année record en termes d’autorisations de nouvelles surfaces. Plus de 7 millions de mètres carrés sont prévus pour les cinq ans à venir, ce qui fait de la France le pays le plus actif en la matière.

Lire la suite