Eaux minérales, eaux en bouteille : savez-vous ce que vous buvez ?

Depuis une dizaine d’années, la consommation d’eau en bouteille explose. Comment les marques parviennent-elles à convaincre les Français de mettre la main au portefeuille alors que tout le monde peut s’abreuver au robinet pour bien moins cher ?

Enquête pour découvrir ce qui se cache derrière les promesses sur les vertus de leur produit, mais aussi sur la façon dont des entrepreneurs audacieux sont parvenus à concurrencer les industriels puissants en cassant les prix. Enfin, une tendance apparaît: les eaux de luxe, dont les tarifs s’avèrent très élevés.

De l’or en bouteille

Il suffit d’ouvrir un robinet pour qu’elle coule à flots, pourtant, par peur de la pollution, ou simplement par goût, beaucoup de Français se tournent vers l’eau en bouteille. Deux Français sur trois en boivent.

En à peine vingt ans, la consommation a doublé et avec elle la production, qui fait de la France le leader mondial avec plus de 6 milliards de litres d’eau embouteillés chaque année dans une cinquantaine d’usines.

Chiffre d’affaires : 3 milliards d’euros par an. Le temps de l’exploitation artisanale semble désormais bien révolu. Seules quelques petites entreprises, comme celle qui commercialise la Reine des Basaltes ardéchoise, subsistent encore ici et là.

Partie 1:

Lire la suite