Bien manger, vite et pas cher

L’une des principales préoccupations quotidiennes des Français est d’allier alimentation équilibrée et bon marché avec des produits simples et rapides à préparer. Mais pas facile de remplir son panier et de s’y retrouver au milieu de toutes les offres!

Secrets de fabrication s’est intéressé à quatre produits phare de nos assiettes et a cherché à décrypter les clés de leur succès et les dessous de leur production. C’est le cas notamment des plats préparés: s’ils sont sans conteste pratiques, sont-ils bons pour la santé?

Avec l’explosion du prix de la viande, des filières pour acheter moins cher se sont développées. Quelle est leur recette? Le consommateur est-il gagnant?

Les pâtes fraîches ont débarqué au rayon frais des grandes surfaces. Qu’ont-elles de plus que les pâtes sèches traditionnelles? Farine, huile, yaourts, compotes et même steaks… le soja se retrouve partout. Quels sont les secrets de cette plante dite miracle?

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Immigration : pourquoi le patronat en veut toujours plus

Parce que l’immigration permet de payer les salariés toujours moins. C’est ce que dit un rapport du très sérieux et très officiel Conseil d’analyse économique, intitulé «Immigration, qualifications et marché du travail.»

On se souvient du président Pompidou, avouant peu avant sa mort qu’il avait ouvert les vannes de l’immigration en France, à la demande des grands patrons, désireux de pouvoir bénéficier d’une main d’oeuvre nombreuse, docile et bon marché, d’une réserve quasi inépuisable, à même de réduire les ardeurs revendicatrices des travailleurs français souvent organisés.

Quarante ans plus tard, rien ne semble avoir changé. Au contraire, les appels à l’immigration viennent toujours du même côté, et toujours pour les mêmes raisons. Seule différence : les secteurs économiques concernés sont désormais plus nombreux, dépassant le cercle du BTP ou de la restauration pour atteindre des professions autrefois épargnées, telles que les ingénieurs ou les informaticiens.

Ainsi, les rapports de la Commission européenne, du Medef ou du Business Europe (le Medef européen) n’ont eu de cesse, depuis plusieurs décennies, d’en appeler à toujours plus d’immigration. En 2008, le célèbre rapport Attali, commandé par Nicolas Sarkozy, dressait un tableau de plus de 300 mesures d’inspiration très libérale, parmi lesquelles une accélération de l’immigration. C’est d’ailleurs cette pente que suit le président de la République depuis son élection, à travers ce qu’il a nommé « l’immigration choisie. »
Lire la suite

Travail au noir : les patrons fraudeurs (Redif.)

En janvier 2007, des inspecteurs de l’URSSAF font une descente dans le métro sur un chantier de la RATP et découvrent sept salariés payés au noir.

Les deux sociétés de bâtiment responsables de la fraude, deux sous-traitants de la RATP, sont rappelées à l’ordre. Sur un défilé de haute couture, ce sont cinq vigiles qui ne sont pas déclarés et lors du démontage du salon du Tissu au Parc des expositions de Villepinte, plusieurs manutentionnaires.

Les cotisations sociales qui ne sont pas versées représentent un manque à gagner pour l’État de sept à huit milliards d’euros, soit environ un an du déficit de la Sécurité sociale.

De nouvelles filières de travail illégales se constituent en provenance de Pologne et de Roumanie. Des sociétés d’intérim françaises s’installent à Varsovie et Bucarest pour proposer de la main-d’oeuvre bon marché.

Partie 1:
http://www.dailymotion.com/video/x6eawf
Lire la suite