Qu’est ce que le biomimétisme ?

Le biomimétisme désigne le transfert et l’application de matériaux, de formes, de processus et de propriétés remarquables observées à différentes échelles du vivant, vers des activités humaines1. C’est un domaine émergent de la recherche qui comprend des sous-domaines tels que la bionique et la bio-assistance, l’architecture biomimétique.

Il s’agit d’une ingénierie inspirée du vivant qui cherche à tirer parti des solutions et inventions produites par la nature (les écosystèmes, les services écosystémiques) ; solutions sélectionnées parmi de nombreuses autres depuis 3,6 milliards d’années, efficace d’échelles nanométriques aux échelles macroscopiques et écosystémiques.

Face à la crise tant économique qu’écologique liée à la surexploitation des ressources naturelles, de nombreux chercheurs, architectes, industriels, prospectivistes et certains gouvernements estiment que le biomimétisme pourrait aussi être un vecteur de mutation, d’une économie « carbonée », très polluante et consommatrice d’espace, d’énergie et de ressources naturelles minérales vers une « économie verte » s’appuyant sur des technologies simples, propres, sûres et sobres, une transition énergétique, voire vers la transition écologique et sociale.