La cryothérapie : Un nouveau remède

La médecine par le froid est en plein essor dans tous les domaines. Tendinites, mal de dos, douleurs musculaires et même soins esthétiques, la cryothérapie a la cote. L’Institut national du sport est pionnier de la cryothérapie en France.

Aujourd’hui, c’est le monde de l’esthétique qui s’empare de la cryothérapie. Amincissement, perte de poids, antiride, des dizaines d’instituts dans toute la France ne jurent que par le froid qui rend beau. Pour l’instant, aucune étude scientifique ne le prouve, mais les clientes sont prêtes à faire une quinzaine de séances à 50 euros chacune.

Polynésie : Le mystère mérou

Derrière la gueule peu avenante du mérou se cache une énigme. Un mystère bien moins limpide que les eaux de Polynésie où il batifole. Ce qui intrigue les chercheurs, c’est le curieux ballet de sa reproduction, cet énorme speed-dating qui, chaque année, à la pleine lune de juin ou de juillet, voit converger dix-huit mille poissons dans l’atoll de Fakarava, mais aussi des centaines de ­requins affamés venus profiter de l’orgie.

Pour cerner la logique de ce rassemblement unique, le biologiste et photographe sous-marin Laurent Ballesta, habitué des plongées extrêmes — on se souvient de son odyssée sur les traces du cœlacanthe —, s’est lancé un nouveau défi : s’immerger vingt-quatre heures à 20 mètres de profondeur pour une observation in situ. Cette performance humaine inédite est ­l’acmé de l’expédition dont ce film brosse le récit, entre périple high-tech et enjeux scientifiques.

Dotés d’un matériel vidéo pointu, Ballesta et son équipe cartographient les lieux en 3D, filment les attaques de requins au ralenti grâce à une caméra qui offre une précision de mille images par seconde, et jouent les limiers en eaux troubles, observateurs pointilleux d’un biotope aux beautés hypnotiques.

France : Le plus beau pays du monde (Opus 2)

Frédéric Fougea, en observateur et conteur des petites histoires du monde vivant, poursuit son voyage itinérant à travers l’Hexagone et rencontre les hommes et les femmes qui vivent au contact de la nature.

Le voyage commence avec la naissance, dans le Jura, d’un bébé faon qui cherche l’équilibre sur ses pattes puis s’élance vers sa mère, prêt à commencer une nouvelle vie. Non loin de là, un chasseur légendaire est de retour après sa disparition au cours XXe siècle : le lynx. Tandis que, de son côté, plus petit mais tout aussi discret, l’écureuil s’applique à enterrer des milliers de glands pour l’hiver.

Après les cimes de la forêt jurassienne, plongée dans les fonds sous-marins de la Bretagne, avec le dauphin ambassadeur, ainsi dénommé pour avoir quitté ses congénères et être allé à la rencontre des hommes. Puis retour dans les airs, où 50.000 grues venues de l’Europe du Nord passeront l’hiver à Arjuzanx en Aquitaine, sur les restes d’une ancienne mine de lignite, un spectacle époustouflant.

Des moments de grâce
Lire la suite

La prime à la beauté

Existe-t-il une prime à la beauté ? Faut-il être beau ou belle pour décrocher plus facilement un travail ou encore pour obtenir une bonne table au restaurant ? Enquête sur les privilèges liés à l’apparence physique.

La façon dont on se perçoit physiquement influence notre sentiment d’appartenance à une classe sociale, au même titre que l’importance de son patrimoine, ou son statut professionnel.

Italie : Plongée spectaculaire à la découverte des fonds marins

Observer la formation des coraux ou le déplacement d’une étoile de mer. Avec ce court-métrage, le cinéaste italien Sandro Bocci plonge les internautes sous les eaux. Le tournage a eu lieu à San Benedetto del Tronto en Italie, en janvier 2015, avec l’aide d’un professionnel de l’aquariophilie marine, indique le Huffington Post.

En filmant la faune et la flore marine sur une longue durée pour ensuite réaliser un time laps (une accélération des images), le cinéaste propose un spectacle surréaliste et coloré. Les couleurs n’ont été que très peu retouchées.

Les séquences sont, en fait, extraites d’un film documentaire, Pograve, attendu pour la fin de l’année. Sandro Bocci décrit son long-métrage comme “un voyage à travers une perspective différente, une réflexion sur le temps et l’espace encourageant la réflexion sur les conséquences de nos actes”.

Des natures mortes vivantes

Le photographe Stéphane Soulié a créé ces deux vidéos qui reprennent une composition sur le thème des natures mortes classiques photographiées respectivement pendant 148 et 119 jours pour observer leur lente décomposition ainsi qu’évoquer le temps qui passe et leur fragilité.

Supervénus

Supervénus est un court-métrage qui retouche une femme lambda pour la transformer de la tête aux pieds en une femme à la beauté parfaite. Tout du moins, une femme parfaite qui nous est montré quotidiennement dans les magazines et publicités.

Ce petit film est réalisé par Frédéric Doazan, un brillant réalisateur de films d’animation.

Après quelques retouches à l’aide de scalpel, d’implants mammaires, de collagènes et de liposuccion, la Supervénus apparait…

Bonus : Analyse et décryptage de “Supervénus” avec Frédéric Doazan, son réalisateur

Images de la Terre

Vidéo réalisée à partir de photographies prises par les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale, véritable balcon de l’espace, et qui ont été compilées par le photographe Bruce Wayne pour créer cette incroyable séquence en time-lapse.

Classées par couleur, ralentis, stabilisées, respectées, ces images ont ensuite été convertis en HD à 24 images/seconde, nous offrant une vue imprenable sur cet « oasis fragile », comme l’ont habillement nommé ses observateurs en orbite.

Jardins : Au plus près de l’Eden

Goethe ne tarissait pas d’éloges sur le royaume des jardins de Dessau-Wörlitz, au bord de l’Elbe à 50 kilomètres au nord de Leipzig. Ce jardin , le premier d’inspiration anglaise en Europe continentale, en a inspiré bien d’autres par la suite, de France jusqu’en Russie. Une promenade en compagnie de l’écrivain Wladimir Kaminer.

La Merveille des fonds marins

Les récifs coralliens occupent moins de 1% de la surface des océans, mais hébergent plus du tiers des espèces marines connues. Grouillant d’espèces comestibles, ils jouent un rôle essentiel pour l’alimentation des populations. Ils protègent aussi les côtes contre l’érosion et leur attrait touristique est un atout pour le développement économique des régions tropicales.

Le pouvoir des fleurs

Les fleurs colorent et magnifient les paysages de notre monde. David de los Santos Gil, un jeune artiste espagnol leur rend hommage dans une superbe vidéo qui filme l’éclosion d’hibiscus, d’œillets, d’orchidées, de pissenlits, de lys, de marguerites, d’alstroémères et de pivoines

Il lui aura fallu près de 9 mois et plus de 5.000 clichés pour réaliser son tout premier time-lapse floral.

Russie : 6 mois de cabane au Baïkal (Rediff.)

Une demi-année de solitude au bord du lac Baïkal, c’est le défi qu’a relevé Sylvain Tesson, 39 ans (en 2011). Ce géographe avait déjà multiplié les expériences extrêmes, dont le tour du monde en vélo et la traversée de l’Himalaya à pieds.

Cette fois-ci, il ne se déplace pas mais reste seul, de février à juillet, dans une cabane en rondins chauffée au poêle à bois. Pour tout viatique: six mois de vivres, de la vodka, des cigares et des livres. La lecture et surtout l’écriture lui apportent du réconfort. “L’ennui c’est le sang qui coule de la blessure du temps“, note-t-il un soir de spleen. À méditer…

Au royaume de la forêt boréale

L’hiver se termine. Dans les forêts d’Europe, les arbres bourgeonnent, les fleurs s’ouvrent. Les femelles mettent bas. Renardeaux, faons, marcassins et oisillons prennent des forces auprès de leur mère. L’été s’installe. Les jeunes animaux peuvent enfin sortir.

Abeilles et papillons butinent les fleurs. La nuit, chouettes et chauves-souris partent à la chasse. Arrive l’automne avec ses champignons et ses belles couleurs. Une année vient de s’écouler.

Visions du Cosmos

Il est très difficile de se rendre compte de l’immensité de l’Univers et pour nous y aider, des scientifiques ont réuni dans une vidéo toutes les informations connues par l’Homme à ce jour.

A travers différentes échelles, elle explique de façon très claire la taille gigantesque de l’espace en partant d’une petite portion de la Terre jusqu’aux confins de l’Univers.Cette vidéo a été réalisée par le Planetarium Hayden, situé au centre de New York.

En six minutes, elle nous fait parcourir plus de 14 milliards d’années-lumière aller-retour et nous apprend beaucoup de choses sur l’univers dans lequel nous vivons. Les données incorporées dans ce film proviennent de douzaines d’organisations dans le monde.

Nouvelle-Zélande : « Éveil »

Un cinéaste passionné par la beauté de notre planète s’est rendu en Nouvelle-Zélande pour réaliser une somptueuse vidéo qui met parfaitement en valeur les paysages de ce pays. Prenez le temps de vous évader un instant avec ce court-métrage.

Martin Heck est un artiste allemand qui utilise notamment la technique du time-lapse pour créer de magnifiques vidéos qui immortalisent notre belle Terre. Il explique sur son site : « A travers la photographie en time-lapse, mon but est de capturer ce qui ne peut pas être vu par l’œil humain, des paysages les plus jolis aux villes les plus impressionnantes. »

Pendant quatre mois, Martin a parcouru les plus belles régions de ce pays majestueux et en a rapporté Awakening (Éveil), un court-métrage à couper le souffle.

Merveilleux jardin

Partie 1: Le réveil du printemps

À la découverte du foisonnant microcosme d’un jardin au solstice de printemps. À peine la neige a-t-elle fondu que fleurit l’hamamélis, suivi des jonquilles, crocus bleus et scilles, tandis que surgissent d’innombrables animaux — belettes, écureuils, abeilles, merles… Un incroyable écosystème, peuplé de centaines d’espèces vivant en symbiose, où tout se recycle.

Partie 2: Le temps de la cueillette
Lire la suite

Albrecht Dürer : Artiste-mathématicien

La Renaissance est aussi nordique et l’Humanisme mathématique allemand; leur foyer est Nuremberg et leur étoile Albrecht Dürer, qui signe volontiers «Noricus» (1), soulignant ainsi son appartenance à cette capitale de l’Humanisme, à laquelle on doit le premier livre illustré (la Chronique de 1493 d’Hartmann Schedel.)

Il assimile les idées neuves au cours de voyages en Flandres (1490-1520) puis en Italie (1494-1506); il contribue à leur diffusion dans l’Europe septentrionale, dont il fréquente l’élite, et s’approprie le programme renaissant en fondant sa peinture sur la géométrie et en privilégiant la représentation de l’Humain et de la Nature.

Mais il prolonge aussi ce programme, car Dürer est un chercheur plus qu’un suiveur; il trouve des solutions innovantes et s’avère même pionnier dans l’art de l’autoportrait (de 13 à 56 ans, il n’a de cesse d’interroger son propre visage) mais aussi dans l’art du paysage représenté pour lui-même.

Voyons donc ce fructueux parcours d’intellectuel, qui n’est pas sans rappeler celui de Léonard!

La fin du temps

Le temps est-il une illusion, une réalité, un concept? De l’accélérateur de particules du CERN de Genève à des coulées de lave à Hawaï, de la décadence de la ville de Detroit à des rites funéraires en Inde, il existe moult façons de tenter de capter l’invisible, de définir l’indicible.

Peter Mettler invite à un voyage d’exploration hypnotisant, presque psychédélique, secondé par une bande sonore subtile.

Italie : Quand les peintures prennent vie (Màj)

Et si les grands tableaux devenaient “vivants” ? C’est le projet fascinant de l’Italien créateur de vidéos expérimentales Rino Stefano Tagliafierro.

Dans une vidéo intitulée Beauty, il a compilé, pendant cinq mois, cent tableaux romantiques et néo-classiques (Le Caravage, Rembrandt, Rubens, Vermeer, Bouguereau…) pour un résultat d’une dizaine de minutes contemplatives et élégantes. Tout vient de mon besoin de raconter les émotions, celles que tout le monde éprouve chaque jour”, dit ce jeune cinéaste de 33 ans au journal La Stampa (en italien), qui se dit surpris du succès de son petit film.

Le vidéaste a travaillé sans budget particulier, le soir et les week-ends. Il a mêlé technique de 3D et procédés numériques pour mettre en images ces plans fixes. Il dit avoir voulu rendre hommage à la beauté de ces œuvres.

(Merci à NOP)

L’homme-loup

Quatorze ans durant, de 1998 à 2002, le chercheur Seppo Ronkainen a suivi des loups en meutes, en famille et en solitaire. Il en a équipé 150 de colliers-émetteurs et procédé à 200 marquages auriculaires. Pour cela, il a dû les capturer en douceur avant de les relâcher et de leur donner des noms.: les sœurs Janna et Maija, le couple Petrus et Taïka, etc.

Ces canidés ont mauvaise réputation parce qu’ils s’attaquent aux chiens, aux moutons ou aux rennes et des battues sont régulièrement organisées. Mais pour Seppo Ronkainen, ces animaux ne sont pas seulement carnivores, et dégustent aussi des fleurs et des airelles…

Plutôt doux et solidaires, ils forment des couples fidèles et deviennent d’excellents parents. Pourtant, malgré les efforts du chercheur, les loups représentent une espèce en voie d’extinction en Finlande. Sur 250 individus en 2006, il n’en reste plus qu’entre 120 et 135 actuellement.

Ronkainen les a filmés au quotidien grâce à une caméra vidéo que lui avait confiée le documentariste Juha Suonpää. Ce dernier a procédé à un montage de cette myriade d’images et a reconstitué aussi quelques scènes pour illustrer les propos de “l’homme-loup”.

Le plus beau pays du monde

“Le plus beau pays du monde”, c’est la France. Jacques Malaterre, le réalisateur de ce film, déclare son amour à la beauté de notre pays. Il y brosse une multitude de paysages (plaines, vallées, montagnes) allant jusqu’à explorer les fonds marins corses, en passant par les lacs vosgiens, les causses, les gorges du Tarn, le marais poitevin, la forêt de Fontainebleau, la Lozère…

L’énigme des « agroglyphes »

Les « crop circles » (« agroglyphes », « cercles de culture » en français) sont de véritables œuvres d’art, magnifiques, toujours renouvelées, réalisées « en un clin d’œil », sans témoins et sans traces de passage au sol. Ils laissent perplexes tous les observateurs…

Tous les ans plus de 200 agroglyphes sont signalés de par le monde, dont une forte proportion en Angleterre (un tiers environ). Et ils sont de plus en plus visibles : alors qu’il y a vingt ans, les créations d’agroglyphes étaient observées entre les mois de juin et d’août, la « saison » commence maintenant dès le mois d’avril et ne se termine pas avant la fin septembre (dans les pays de l’hémisphère nord).

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

La France sauvage

Pour les animaux et les plantes, la France est une terre d’exception. Un pays unique qui accueille une étonnante variété d’espèces, du bord de mer jusqu’en haute montagne. On y trouve l’un des derniers fleuves sauvages de l’Europe, la Loire, des marais peuplés d’oiseaux au centre de la France, des steppes africaines au cœur du maquis provençal, des neiges scandinaves au sommet des Alpes, ou encore des mers tropicales turquoises autour de la Corse…

Tous ces milieux naturels abritent des plantes et des animaux méconnus ou familiers : oiseaux multicolores, mammifères de tout poil, orchidées sauvages, requins géants, lynx boréal, ou encore insectes minuscules…

Durant une année, au rythme des quatre saisons, nous suivons l’aventure sauvage de ces espèces et découvrons leur comportement dicté par la grande horloge de la nature. Nous voyageons de l’aérien au sous-marin, du minuscule au gigantesque, de l’émotion des naissances au frisson de la prédation pour découvrir un autre visage de la France.

Le film est une invitation à l’émerveillement afin de comprendre que la nature est précieuse, forte, fragile. Et que nous en faisons partie.

Danemark : Un site de recherche d’emplois… interdits aux moches (Màj vidéo)

Dans un contexte de crise, « tous les atouts comptent », surtout quand il s’agit de la beauté. BeautifulPeople, site de rencontres reposant sur la beauté, lance un service de recrutement… pour beaux uniquement.

Quoi de pire, pour un Alpha, que de devoir côtoyer un Delta ou un Epsilon. Dans le meilleur des mondes possibles, les bels gens n’ont pas à frayer avec le reste d’entre nous. C’est pourquoi BeautifulPeople, site de rencontre pour beaux hommes et belles femmes dont l’inscription est cooptée, a été créé.

Car la beauté a un prix, ou plutôt n’en a pas. Fort de cette constatation et du fait qu’il est toujours plus plaisant d’avoir à faire à quelqu’un de beau qu’à quelqu’un de moche, sauf si le beau est stupide à mourir, BeautifulPeople vient de lancer un service de recrutement… pour les belles de jour et les beaux de nuit, l’inverse étant certainement vrai.

La beauté comme choix honnête
Lire la suite