Kamikazes

Ce documentaire revient sur la formation et la préparation des japonais dans le cadre de l’ «Opération Paradis», dernière grande opération navale japonaise durant la guerre du Pacifique pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Retracez les origines de l’« Opération Paradis » en avril 1945, lancée par les Japonais contre la flotte alliée dans le Pacifique. Cette opération aussi appelée « Ten-Go » a impliqué plus de 3.000 avions, des centaines d’armes: bombes, navires, torpilles ainsi que le plus grand cuirassé du monde: le Yamato.

Le bilan est lourd: plus de 7.000 japonais sont morts au combat, 400 navires alliés ont été touchés et 5.000 marins tués. Cette bataille mit en évidence la supériorité aérienne américaine.

Ce documentaire de Peter Nicholson a été primé par un New York Gold Awards en 2008.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Rafale : New Delhi renonce au contrat du siècle

L’appel d’offre a été officiellement cassé par New Delhi. Dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, le ministère de la Défense indien a annoncé que l’appel d’offre portant sur la vente de 126 avions de combat “a été annulé“. Ce qui n’est pas réellement une surprise.

Cet appel d’offre était en discussions depuis trois ans avec Dassault Aviation pour la vente de 126 Rafale, dont 106 devaient être fabriqués localement par Hindustan Aeronautics Limitel (HAL), était en sursis depuis l’annonce surprise faite à Paris par le Premier ministre indien, Narendra Modi, de l’achat de 36 Rafale “prêts à voler”.

Une décision qui a été justifiée par l’urgence des besoins opérationnels de l’armée de l’air indienne (IAF).[...]Sur l’achat des 36 Rafale, le ministère a confirmé que les réunions entre les équipes de négociations indienne et française avaient commencé. Sans préciser quand.

Les Indiens veulent que le Rafale, équipé de ses systèmes et de son armement, soit “livré dans la même configuration qui avait été testée et approuvée par l’armée de l’air indienne et avec une responsabilité de la maintenance de l’appareil plus longue assurée par la France“, selon le communiqué du ministère de la Défense indien. Et de rappeler que New Delhi veut acquérir ces appareils “aussi vite que possible” dans le cadre d’un accord de gré à gré avec le gouvernement français (Inter-Governmental Agreement-IGA).
[...]

La Tribune

(Merci à Tilak)

Hawaï : Solar Impulse, un record technologique et humain

Solar Impulse 2 a accompli un record historique vendredi 3 juillet. L’appareil s’est posé à Hawaï après près de 8 000 km parcourus uniquement grâce à l’énergie solaire. Un exploit humain également, son pilote, André Borschberg a accumulé 117 heures de vol sans escale.

Dans son cockpit de moins de 4m², le pilote de 62 ans a souffert de la fatigue. Il n’a quasiment pas pu dormir, à part quelques brèves siestes de moins de 20 minutes.

Pour parcourir ces 8 200 km, Solar Impulse s’est reposé sur les 17.000 capteurs solaires qui alimentent quatre moteurs électriques. I

l fallait rapidement rejoindre Hawaï. Les jours raccourcissant, l’avion n’aurait pas eu assez d’heures d’ensoleillement pour recharger ses batteries. Prochaine étape : rallier la côte ouest des États-Unis.

Air France : Sauvetage à “tous” prix

Des vols à des prix défiant toute concurrence, des destinations de rêve et des modes de consommation qui évoluent. De plus en plus de Français optent désormais pour des vacances plus courtes – un week-end de trois jours par exemple – dans des villes européennes ou de la Méditerranée. C’est la révolution du low cost.

Une solution qui s’est imposée dans le ciel européen, plongeant Air France dans une profonde crise. Après de longues hésitations, la compagnie aérienne a décidé de riposter avec sa filiale Transavia. Comment fonctionne cette petite compagnie. Comment réussit-elle à diviser les prix d’Air France par deux ?

Toutefois, ce n’est pas le seul défi que doit mener la compagnie tricolore. Sur les lignes internationales, de nouvelles concurrentes attirent les clients fortunés de la classe affaire avec des services et un confort luxueux. Air France est distancée et veut redevenir la compagnie du “chic à la française”. Enquête sur une compagnie aérienne, entre low cost et luxe.

Le géant des airs

L’A380 est un avion hors-normes. De la très élitiste classe ” Première ” aux vastes cuisines où sont préparés les repas des 500 passagers, de la cabine de pilotage au travail du technicien qui doit gérer une fuite de kérosène de dernière minute, Sept à Huit a eu accès à toutes les étapes du vol qui va amener ce géant des airs de Paris à New York. Incidents compris.

Enquête sur les vacances à petits prix

Les tour-opérateurs et les compagnies aériennes multiplient les offres attractives pour attirer les touristes qui, de leur côté, ont un budget de plus en plus serré. Il est désormais possible d’aller à Barcelone pour moins de 20 euros ou de se rendre au bout du monde pour quelques centaines d’euros.

Mais les séjours organisés à moindre coût ou les billets d’avion bradés ne sont parfois que des produits d’appel afin d’inciter le voyageur à dépenser plus. Alors comment éviter les pièges? L’émission livre quelques conseils permettant de faire la différence entre les vraies bonnes affaires et les offres dont il convient de se méfier.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Repas à bord

Enquête sur la restauration rapide servie en avion, dans le train ou en croisière. Alors qu’elle a mauvaise réputation , qu’elle est considérée comme industrielle, trop chère et sans saveur, des initiatives sont lancées. L’objectif est d’obtenir des produits plus frais au sein d’un marché d’un milliard d’euros.

Pour la classe affaire d’une compagnie asiatique, le chef étoilé Georges Blanc conçoit une cuisine raffinée. A l’aéroport de Roissy, dans la plus grande cuisine de France, 200 cuisiniers mijotent chaque jour plus de 60 000 repas. Dans le train, de nouvelles cartes de sandwichs apparaissent.

Jets Privés : Trafics de haut vol

Ils ont pour clientèle des hommes d’affaires pressés et des stars du show-biz, comme Madonna, Jay-Z ou Harrison Ford. Ils sont de plus en plus présents dans le ciel, mais voudraient se faire oublier. Ce sont les jets privés.

Des petits avions de prestiges qui présentent bien des avantages pour leurs passagers : rapidité, discrétion, souplesse. Pas d’attente dans les aéroports, contrôles quasi inexistants au décollage, horaires et lieux d’atterrissages modulables, bagages rarement fouillés à l’arrivée.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

Cocorico…Couac : Quand la France torpille ses contrats

En France, nous avons de quoi être fier. Nos centrales nucléaires seraient parmi les plus puissantes et les plus sécurisées au monde. Dans le domaine de l’armement et de la sécurité, nos entreprises font référence. Quant à nos avions de chasse, ils ont la réputation d’être rapides et très performants.

Mais pourtant, alors que nous sommes à la pointe dans tous ces domaines stratégiques, notre pays multiplie, ces dernières années, les défaites dans les grands appels d’offres internationaux. En cause ? Des arrières pensées politiques, des désaccords au plus haut niveau de l’État, des rivalités entre grands partons français et des coups tordus de réseaux parallèles de la République.

A travers trois histoires emblématiques, cette enquête montre comment à l’étranger, « l’entreprise France » cultive un art de l’échec commercial et se transforme trop souvent, en une machine à perdre.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

1914 : Quand les multinationales engrangeaient déjà les profits de la guerre

Septembre 1914. Alors que les armées allemandes envahissent le Nord de la France, la mobilisation générale sonne aussi pour les industriels. Le gouvernement charge de grands patrons français de réorganiser l’économie, placée au service de la guerre. Mais pas question pour autant de sacrifier les profits !

Pyramide de casques allemands à New York en 1918

6 septembre 1914. Les avant-gardes allemandes arrivent à Meaux, à une cinquantaine de kilomètres de Paris. Interrompant trois semaines de retraite, les armées françaises et britanniques font volte-face pour mener la première bataille de la Marne. À l’arrière, la mobilisation industrielle commence. Car la guerre semble devoir durer. Après un mois de conflit, l’armée manque déjà d’artillerie et de munitions. L’état-major réclame 100.000 obus par jour pour ses fameux canons de 75 alors que les ateliers n’en fabriquent que 10.000.

Des deux côtés du Rhin, les bénéfices explosent pour quelques grandes entreprises. Une situation qui suscite colères et débats alors que des centaines de milliers d’hommes tombent au front. Plusieurs de ces « profiteurs de guerre » d’hier sont devenus les multinationales d’aujourd’hui.

Le 20 septembre, le ministre de la Guerre, le socialiste Alexandre Millerand, organise une réunion à Bordeaux, où le gouvernement s’est réfugié. Y participent des représentants du Comité des forges, la plus puissante organisation patronale française, des membres de l’influente famille Wendel, propriétaire des aciéries de Lorraine, et Louis Renault, fondateur des usines éponymes.
Lire la suite

Ébola : La dimension économique de l’épidémie

L’épidémie d’Ébola perturbe les activités économiques à travers les pays d’Afrique de l’Ouest et affecte également le reste du continent.

Alors que plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, ont du mal à contenir l’épidémie d’Ébola, d’autres nations ont imposé des mesures pour tenter de prévenir la propagation d’un virus dont les conséquences sont manifestes pour certains pays fragilisés.

Le Cameroun qui n’a aucun cas signalé, a toutefois ordonné la fermeture de toutes ses frontières avec le Nigeria qui est son principal partenaire commercial.
Lire la suite

Afrique : Un inventeur se dresse en “apôtre du Made in Ghana”

Avec ses voitures “made in Ghana” qui démarrent à l’aide d’une montre en or, ses gardiens-robots ou encore un prototype d’hélicoptère de combat, un inventeur ghanéen autoproclamé “la star de l’Afrique” espère révolutionner le secteur industriel dans son pays.



Dossier: Inventeurs africains, sésame pour l’émergence

En Afrique, les chercheurs qui cherchent, on en trouve; mais les chercheurs qui trouvent, on en cherche.” Longtemps, cette boutade a servi à narguer les limites de la recherche scientifique en Afrique. Elle est désormais révolue devant le génie-créateur de nombreux inventeurs africains, créateurs de solutions innovantes. Ces fils d’Afrique n’attendent que reconnaissance et valorisation.

(Merci à Erwinn)

Afrique du Sud : Le premier avion militaire 100 % africain

Le premier avion militaire à avoir été complètement développé en Afrique a effectué son premier vol d’essai en public mercredi à Pretoria, en Afrique du Sud. Deux firmes aéronautiques sud-africaines sont à l’origine de cet appareil polyvalent.

L’appareil surprend d’abord par son design original. Le premier avion militaire 100 % africain semble associer un fuselage d’hélicoptère avec une queue double inspirée des bombardiers de la Deuxième Guerre mondiale. L’appareil reste de taille modeste – il est conçu pour deux personnes – mise à part une antenne proéminente à l’avant de l’engin, dont la forme évoque le dard d’un insecte.

L’AHRLAC – acronyme de l’anglais pour avion léger de reconnaissance à haute performance – a effectué avec succès son premier vol d’essai public, mercredi 13 août, depuis l’aéroport Wonderboom de Pretoria. Deux groupes aéronautiques sud-africains, Paramount et Aerosud, ont développé le projet.

Développer les capacités africaines
Lire la suite

Voyages en train et en avion : Les secrets des billets sur Internet

Certains s’y prennent à la dernière minute, d’autres plusieurs mois à l’avance. Billets d’avion ou tickets de train, une majorité de Français réservent désormais sur Internet. Crise oblige, au moment de partir en vacances, chacun choisit le meilleur prix.

Mais d’un site à l’autre, les tarifs peuvent varier du simple au double, parfois même d’une minute à l’autre. Enquête sur les rails et dans le ciel : pour un même trajet nous avons constaté 26 tarifs différents.

Des fluctuations orchestrées par les spécialistes du “Yield management”. Une stratégie commerciale inventée dans les années 80 par les compagnies aériennes américaines. Le but: optimiser la gestion des places pour en tirer le meilleur profit.

Depuis 2003, la SNCF a adopté cette pratique. Faut-il se décider très tôt pour trouver les meilleures offres? Comment faire de bonnes affaires sans tomber dans les pièges des billets en ligne?

Certaines agences de voyage n’incluent pas les frais de dossier ou de carte bancaire, pour afficher de meilleurs tarifs. D’autres sont aux abonnés absents en cas de problème. Quels sont les recours des consommateurs en cas de litige?

Bagages envolés : Vacances gâchées ?

Une étiquette de code barre mal imprimée, un sac qui tombe du chariot… et à l’arrivée, une valise envolée et des vacances gâchées. Perdre son bagage ? C’est la hantise des milliers de vacanciers français qui vont prendre l’avion cet été.

Car si la plupart des “objets perdus” sont rendus à leur propriétaire dans les 48h, certains ne sont jamais retrouvés ou sont délestés de leurs objets de valeurs. Commence alors un parcours du combattant pour les voyageurs.

Chaque année, 26 millions de bagages disparaissent dans les aéroports du monde entier. Rien qu’à Roissy, ce sont 1.400 valises par jour. Et à l’heure des grands départs, le risque ne fait qu’augmenter.

Alors comment faire si votre bagage n’apparaît pas sur le tapis roulant à l’arrivée ? Quels sont vos droits et les recours possibles ? Comment les compagnies aériennes font-elles pour limiter ces pertes ?

Vols low-cost : Air France contre-attaque !

Pour la vieille dame qu’est Air France, c’était une question de survie. Aujourd’hui un passager sur quatre voyage sur une compagnie low-cost pour des vols domestiques ou en Europe.

Le groupe Air France, qui a encore perdu de l’argent l’an dernier, se devait donc de contre-attaquer. C’est chose faite avec sa filiale Transavia qui applique à la lettre les règles du low-cost.

Comment Air France, qui a fêté ses 80 ans l’année dernière et dont les syndicats sont réputés puissants, arrive-t-elle à se plier à cette nouvelle organisation moins coûteuse ? Et le client est-il gagnant ?

Y a-t-il trop d’avions dans le ciel ?

L’Union européenne prévoit que le nombre d’avions aura doublé d’ici 2020. Notre planète peut-elle supporter une telle augmentation? Peut-il y avoir de plus en plus d’avions dans les airs sans qu’ils finissent par se percuter les uns les autres?

Si elle n’est responsable que de 2 % du total mondial des émissions de CO2, l’aviation commerciale sait qu’il va falloir faire mieux. Alors, elle se tourne vers ceux qui lui ont toujours sauvé la mise. Premièrement, la technologie, qui cherche à améliorer l’existant, ici et maintenant : de multiples petites transformations dont l’accumulation finit par produire un effet sur l’ensemble.

Deuxièmement, la recherche fondamentale, qui veut inventer des solutions radicalement nouvelles, faire du passé “table rase”. Le film va à la rencontre des acteurs de cette transformation qui changera radicalement notre façon de voyager.

Europe : Trafic aérien sur une journée

NATS Holdings, le principal fournisseur de services de navigation aérienne au Royaume-Uni, a visualisé le trafic aérien en Europe sur une journée d’été typique.

La vidéo a été créée à partir de données de vol réelles, en utilisant deux sources: les données radar du Royaume-Uni de 21 Juin et européenne renseignements du plan de vol du 28 Juillet.

Sur une journée typique de juillet, il y a environ 30.000 vols dans l’espace aérien européen. La distance totale parcourue par l’ensemble des aéronefs est de 25 millions de miles nautiques, l’équivalent de 104 voyages vers la Lune.

Enfin, la vidéo ci-dessus est 1440 fois plus rapide que la vitesse normale. Heureusement, sinon on y serait encore dans trois semaines.

Folio Scoop

Jets privés : Luxe démesuré

Dans l’industrie de l’aéronautique, le marché des jets privés tourne à plein régime.

Pour leurs clients VVIP, “Very Very Important Personality”, les sociétés ne lésinent pas sur les fonctionnalités. Salle de bains ou encore lit “King Size”, toutes les excentricités sont au rendez-vous pour répondre au besoin de luxe et de prestige.

Vidéo : le Rafale conçu, fabriqué et assemblé en sept minutes

Dans une vidéo, Dassault lève le voile sur les différentes étapes de production du Rafale, du siège de l’avionneur à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) où il est conçu, au tarmac de Mérignac (Gironde) où il est peaufiné.

7.000 emplois, neuf sites de R&D et de production, 500 sous-traitants, dont Snecma et Thales, des milliers de pièces… Avant d’être un casse-tête diplomatique et commercial, le Rafale de Dassault Aviation est un véritable puzzle technologique.

En sept minutes, l’avionneur présente les différentes étapes de production de l’avion de combat tricolore : conçu à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), il fait le tour de France pendant deux à trois ans avant de décoller du tarmac de Mérignac (Gironde), où il est assemblé et peaufiné.

Ce concentré de technologie made-in-France a un prix : les armées qui le convoitent doivent débourser pour chaque unité la coquette somme de 100 millions d’euros. Ecarté au profit du Gripen du suédois Saab au Brésil et en Suisse, en suspens en Inde qui devrait en acheter 126 exemplaires, l’avion de combat français n’a réussi pour l’instant à ne convaincre que les armées françaises. Celles-ci ont reçu leur 126e appareil le 31 décembre. Elles en attendent encore quelque 54. Le gouvernement aimerait bien que l’export prenne le relais d’ici 2016.

L’usine nouvelle

Revoir : Quand le Rafale surpasse le F-22 Raptor

Airbus : La commande du siècle ? (Màj vidéo)

Addendum du 09/04/2013

Par Charles Sannat, Chargé d’affaires à BNP PARIBAS

Contrat Airbus-Lion Air le plus gros contrat de l’histoire de l’aviation ! [...] L’expression est lâchée : c’est la plus grosse vente d’avions de tous les temps. Jouez, hautbois, résonnez, musettes ! Sonnez les cloches convoquez la presse, faites jouer du tambour et des trompettes.

Mettez-vous au centre de tout ça et prenez l’air le plus réjoui possible. Bombez le torse comme un boxeur montant sur le ring et là déclarez avec un immense sourire que c’est le contrat du siècle et qu’Airbus va créer 5.000 emplois ! Vous voilà populaire. Le peuple respire la joie et la félicité face au retour du plein emploi décrété par ordonnance présidentielle.

François normal vient donc de connaitre son heure de gloire. La côte de popularité remonte en flèche. Oubliez Chypre et la crise qui bien que terminée depuis longtemps n’en finit pas de finir.

Bref, vous l’aurez compris c’est une grande victoire présidentielle mise en musique par les communicants de l’Élysée qui ont réalisé le meilleur coup de communication politique du début du quinquennat. Voilà pour ce qui est visible. Mais comme on le sait tous « l’essentiel est invisible pour les yeux » et lorsque l’on gratte un peu on peut voir les choses autrement.

Des avions renifleurs à la vente d’airbus
Lire la suite

Panne sèche : la fin du pétrole, un changement de civilisation

L’auteur américain James Howard Kunstler annonce le début de la “Longue Catastrophe”. Il ne s’agit pas de la fin du monde, mais bien de la fin imminente du pétrole bon marché et de notre mode de vie moderne.

Collaborateur du New York Times Magazine en tant que spécialiste des questions environnementales et économiques, James Howard Kunstler a publié un essai choc intitulé La fin du pétrole : Le vrai défi du XXIe siècle.

Dûment documenté, cet ouvrage d’anticipation géopolitique décrit notre monde sans pétrole bon marché. «D’ici à trois ans, prévoyait Kunstler en 2005, nous vivrons les premiers effets d’un grand bouleversement que j’appelle la Longue Catastrophe.» La fin du pétrole entraînerait des guerres, des crises sociales, l’éclatement de l’Empire américain et un appauvrissement important de tout l’Occident. Au mieux, d’ici à quelques décennies, notre mode de vie serait légèrement supérieur à celui de nos ancêtres au XVIIIe siècle.

Naturellement, trois ans plus tard, une mise au point s’impose… [N.B. : cet entretien date d'octobre 2008]

Q › La Longue Catastrophe est-elle commencée ?
R › On a les deux pieds dedans !

Q › Et qu’est-ce que cela signifie ? Lire la suite

L’Air Force One du président volera cet été

Nicolas Sarkozy devrait disposer dès l’automne d’un nouvel Airbus A-330-200 spécialement aménagé. Le vol d’essai aura lieu le mois prochain.

Les hangars à avions de l’aéroport Bordeaux-Mérignac (Gironde) sont très sécurisés, mais l’un d’eux l’est encore plus que les autres. Dans le plus grand secret, on y aménage depuis un an le futur avion de la présidence de la République. Un Airbus A-330-200 qui se trouve à l’écart des autres appareils.

Lire la suite

La mort du Président polonais : le symbole d’un échec des USA

Par Michel Drac

Lech Kaczynski et George W. Bush en 2007, à l'époque des négociations sur l'implantation du système anti-missiles américain en Pologne (dirigé contre la Russie)

Le président polonais, Lech Kaczynski, vient de décéder dans un accident d’avion, près de Smolensk. Il se rendait à Katyn, où il devait assister, avec Vladimir Poutine et le Premier Ministre polonais Donald Tusk, à la commémoration du 70ème anniversaire du massacre commis par le NKVD en ce lieu.

Pour l’instant, on n’y voit qu’un accident. Demain, sans doute, on cherchera à pointer du doigt la responsabilité de tel ou tel service secret. Pour ma part, j’y vois surtout un symbole.

Lech Kaczynski était un agent américain.

Il est difficile de dire si c’était un agent rémunéré, encadré, cornaqué par la CIA, ou tout simplement un politicien polonais qui, comme n’importe quel politicien dans n’importe quel pays, avait besoin d’appuis extérieurs pour s’imposer en interne.

Mais en tout cas, c’était un agent américain. A ce titre, il avait reçu, c’est évident, un cahier des charges de son employeur et/ou protecteur. Ce cahier des charges n’est pas connu dans les détails, bien sûr, mais ses grandes lignes se laissaient facilement dessiner : il suffisait d’observer les prises de position de Kaczynski pour savoir ce que ses amis étatsuniens attendaient de lui.

Et ce qu’ils attendaient de lui, c’était tout simplement de faire, de la Pologne, un obstacle sur la route qui va de Moscou à Berlin.

Lire la suite