Crayons de couleur : De l’industriel à l’artisanal

Dans les trousses, il est en bonne place. Le crayon de couleur accompagne les élèves de la maternelle à la terminale. Des crayons à la gamme de prix très étendue.

Faits de manière artisanale ou industrielle, la qualité et le prix des crayons de couleur varie beaucoup. Chez Bic, le leader français des articles de papeterie, la matière première pour les fabriquer n’est pas le bois, mais le plastique y compris pour les mines. Les pigments eux viennent du Brésil. Ici le secret pour être compétitif sur le prix, c’est de produire en grande quantité. La boite de crayons coûte moins de deux euros pour douze crayons.

Patrick Tourre est artisan. Il crée les crayons “L’île aux crayons”. Lui aussi produit beaucoup, mais seul, de 4.000 à 5.000 crayons en Auvergne. La matière première c’est le bois de saule qu’il récupère l’hiver. Ses crayons, il les vend 3 à 4 euros l’unité. Françoise Baume est illustratrice. Pour elle inutile d’acheter des crayons faits de manière artisanale aux petits enfants, mais pour dessiner, il faut des crayons à mine plus grasse et donc là “il faudra monter en gamme“, note-t-elle.

Europe : L’ambroisie est en train d’envahir le continent

Dans les champs, au bord des routes ou près des maisons… l’ambroisie pousse partout. Elle est devenue le cauchemar de tous ceux qui sont sensibles aux pollens. Elle est l’une des plantes les plus allergisantes. Selon une étude internationale, la présence de l’ambroisie va être multipliée par quatre d’ici 2050.

France : Le plus beau pays du monde (Opus 2)

Frédéric Fougea, en observateur et conteur des petites histoires du monde vivant, poursuit son voyage itinérant à travers l’Hexagone et rencontre les hommes et les femmes qui vivent au contact de la nature.

Le voyage commence avec la naissance, dans le Jura, d’un bébé faon qui cherche l’équilibre sur ses pattes puis s’élance vers sa mère, prêt à commencer une nouvelle vie. Non loin de là, un chasseur légendaire est de retour après sa disparition au cours XXe siècle : le lynx. Tandis que, de son côté, plus petit mais tout aussi discret, l’écureuil s’applique à enterrer des milliers de glands pour l’hiver.

Après les cimes de la forêt jurassienne, plongée dans les fonds sous-marins de la Bretagne, avec le dauphin ambassadeur, ainsi dénommé pour avoir quitté ses congénères et être allé à la rencontre des hommes. Puis retour dans les airs, où 50.000 grues venues de l’Europe du Nord passeront l’hiver à Arjuzanx en Aquitaine, sur les restes d’une ancienne mine de lignite, un spectacle époustouflant.

Des moments de grâce
Lire la suite

Thiers (63) : Laguiole montre son savoir-faire en jouant du couteau

Le fameux couteau pliant “Laguiole” d’Auvergne doit lutter contre les imitations à bas prix venues d’Asie.

Fait à la main, inusable et désormais produit de grande consommation, le couteau pliant Laguiole est né dans le centre du pays, avant de s’exporter dans le monde entier.

Entre le village qui lui donne son nom et la ville de Thiers, la concurrence a parfois tourné à l’aigre, jusqu’à ce que la région unisse ses forces contre les imitations à bas prix venues d’Asie.

6 millions de ménages en situation de vulnérabilité énergétique

5,9 millions de ménages, soit plus d’un sur cinq, sont en situation de vulnérabilité énergétique en France, contraints de consacrer une part importante de leurs revenus au chauffage de leur logement ou à leurs dépenses de déplacements, selon l’Insee.

Un ménage est considéré vulnérable lorsque ses dépenses pour le chauffage et l’eau chaude dépassent 8% de ses revenus et 4,5% pour ses déplacements. 700.000 ménages (2,6%) ont même des difficultés à assumer ces deux postes de dépenses, indique l’Insee dans une étude publiée jeudi.

Ainsi “certains ménages se trouvent face à un choix difficile: renoncer à d’autres dépenses pour se chauffer correctement ou se déplacer ou, au contraire, se résigner à avoir froid ou à se déplacer moins”, relève l’Insee.

14,6% des ménages sont en situation de vulnérabilité énergétique pour leur logement et 10,2% pour l’achat de leur carburant pour leurs déplacements, détaille cette étude, basée sur des données de 2008. Et cette vulnérabilité énergétique “augmente fortement” plus on s’éloigne des pôles urbains, puisque elle concerne près d’un ménage sur deux hors des aires urbaines.
Lire la suite

Auvergne : La vérité sur les travailleurs détachés

Ces ouvriers ou employés venus souvent d’Europe centrale ou de Géorgie sont officiellement 145.000 en France aujourd’hui. Mais officieusement, selon un récent rapport du Sénat, ils seraient 300.000.

Le phénomène de ces travailleurs étrangers en Auvergne est récent. Même sur des petits chantiers de rénovation, les artisans doivent faire face à cette concurrence jugée “déloyale”. Depuis plusieurs mois, Thierry Grimaldi, patron maçon, alerte les autorités mais, à sa grande surprise, l’administration lui répond qu’il n’y a pas de travailleurs étrangers. Avec d’autres collègues du bâtiment, il a décidé d’employer les grands moyens et recruté un détective privé.

La présence de ces salariés détachés en France est légale, autorisée depuis une directive européenne de 1996. Selon la loi, pour travailler en France, un travailleur étranger doit être payé au Smic, travailler 35 heures, être logé et nourri. En échange, la société paye les charges sociales dans le pays d’origine, jusqu’à 30 % de moins qu’en France. Mais les abus en tous genres seraient très nombreux.

L’équipe de France 2 a pu le constater en caméra cachée sur le chantier public d’une prison. Un syndicaliste, qui a fait de la défense de ces travailleurs détachés sa bataille, témoigne. Selon la Cour des comptes, ces emplois non déclarés dans le secteur du bâtiment représenteraient un manque à gagner de 380 millions d’euros de cotisations sociales par an.

L’Auvergne, la guerre des couteaux (vidéo)

Fait à la main, inusable et désormais produit de grande consommation, le couteau pliant Laguiole est né dans le centre du pays, avant de s’exporter dans le monde entier. Entre le village qui lui donne son nom et la ville de Thiers, la concurrence a parfois tourné à l’aigre, jusqu’à ce que la région unisse ses forces contre les imitations à bas prix venues d’Asie.

360° géo (Arte – Allemagne 2011)

L’Auvergne

Dans le parc naturel régional des volcans d’Auvergne, la chaîne des Puys s’étend sur trente kilomètres de long et sept de large. Si les volcans ont créé le relief, ils ont aussi fourni la pierre pour construire les villages et les fermes.

Depuis des siècles, ce sol très particulier dicte l’activité des hommes. Pourtant, sa nature géologique est restée ignorée jusqu’au XVIIIe siècle…

Réalisé par François Chayé (Paysages d’ici et d’ailleurs – 2013)