Les coûts de la pollution pour la société

Si vous faites partie des Français qui consultent chaque jour le site d’AirParif pour savoir à quel point l’air est pollué avant d’aller travailler, vous savez que la qualité de l’air est identifiée comme moyenne cette semaine. Pas forcément une bonne nouvelle selon l’OCDE, l’organisation de coopération et de développement économique.

Chaque bouffée d’air que vous inhalez coûte cher à la société.

L’OCDE,  à l’occasion d’un rapport dévoilé il y a une dizaine de jours mais passé inaperçu, a fait le calcul de ce que coûte la pollution urbaine en terme de maladie: problèmes respiratoires, cancers, maladies cardiaques…

L’addition est salée : 1700 milliards de dollars dans les 34 pays membres de l’OCDE. Et si vous ajoutez entre autres la Chine (1400 milliards de dollars) et l’Inde (500 milliards de dollars), la facture de la pollution pour la majeure partie de l’humanité s’élève à 3700 milliards.

Lire la suite

L’ADEME dit enfin la vérité sur les véhicules électriques

L’ADEME a publié son bilan sur les impacts environnementaux des véhicules électriques (1). La voiture électrique réduit très peu les émissions de CO2 – à moins d’être alimentée en électricité nucléaire; elle consomme beaucoup de ressources rares: le résultat est loin du miracle annoncé.

Pas de gaz d’échappement toxiques pour le véhicule électrique certes, mais sa fabrication consomme beaucoup plus de ressources fossiles et rares que celle d’un véhicule essence ou diesel. A elle seule, la batterie consomme le plus de ressources minérales et représente la moitié de l’énergie consommée. Les progrès techniques ne devraient guère changer ce bilan à l’horizon 2020…

Un véhicule électrique et un diesel consomment au total autant d’énergie primaire l’un que l’autre (un peu plus pour une voiture à essence): ainsi, pas d’économie d’énergie à attendre de la voiture électrique. La fabrication du véhicule représente 20 % du total dans le cas du diesel, et 37 % pour l’électrique.

Et l’impact sur le climat ? Tout dépend de la source d’électricité

Lire la suite

Europe : L’avenir de l’industrie se trouve sur la rive sud de la Méditerranée

La crainte de nationalisations est tout à fait déplacée et aucun slogan des révoltes arabes de 2011 n’a montré d’hostilité au capital étranger, européen ou non européen. Il convient simplement de sortir progressivement de la logique des zones franches et des avantages fiscaux qui ne sont en rien corrélés avec des indicateurs de développement des capacités de maîtrise et d’innovation technologiques.

Si l’on songe que la côte sud de la Méditerranée est la porte d’entrée vers le continent africain, d’un côté, et vers la riche péninsule Arabique, de l’autre, comment ne pas s’orienter vers de grands investissements industriels pour produire localement et exporter des biens d’équipement comme des biens de consommation, grâce à la valorisation des très vastes ressources humaines disponibles sur les deux rives de la Méditerranée ?

En bref, il est temps de commencer à penser la complémentarité active et productive au bénéfice des deux rives, en lieu et place des situations rentières qui dominent trop souvent les relations économiques entre les deux rives de la Méditerranée.

La coproduction peut, bien sûr, prendre également la forme de capitaux du sud de la Méditerranée, investis en Europe dans des entreprises de taille moyenne à la recherche de liquidités pour assurer leur développement et leur expansion.

Lire la suite

États-Unis : Un circuit de 100.000 petites voitures pour dénoncer le stress urbain

Metropolis II”, l’oeuvre cinétique signée Chris Burden est actuellement exposée au Musée d’art de Los Angeles. Une vidéo permet à ceux qui ne pourront la voir réellement en action de se rendre compte du colossal ouvrage. L’œuvre monumentale critique la place démesurée des transports dans la ville du XXIe siècle.

Plus d’un enfant aimerait l’avoir dans sa chambre. Mais attention, pas touche au circuit et à ses petites voitures. L’installation n’est d’ailleurs pas un jouet mais considérée comme une sculpture.

Le complexe composé de 18 routes, dont une autoroute à six voies miniaturisée, et d’un chemin de fer est parcouru par 100.000 voitures. Le défilement est excessif, incessant, cadencé.

Et critiqué par son auteur : “Le bruit, le flux continu des trains et la vitesse des voitures procurent chez le spectateur le stress de vivre dans le dynamisme, l’activité et l’animation de la ville du XXIe siècle.

Textiles intelligents : Une nouvelle filière d’avenir en France

Le secteur textile est l’un des plus sinistrés en France. Mais certaines de ses filières, celle de la mode et du luxe, continuent de figurer parmi les meilleures au monde. Le textile pourrait aussi vivre une révolution grâce à des matériaux intelligents déjà utilisés dans l’aéronautique, l’automobile ou la médecine.

Des élèves ingénieurs ont en effet développé, depuis dix ans, des inventions qui pourraient être utilisées dans la fabrication de vêtements.

De nouvelles fibres remplaceront des fibres synthétiques

Des fibres thermoplastiques, par exemple, utilisées dans l’automobile, permettent d’alléger les matériaux et d’apporter de meilleures propriétés acoustiques. L’Ecole nationale supérieure des arts et industries textiles (Nord) travaille sur des nouvelles fibres qui remplaceront des fibres synthétiques à base de pétrole. Elle forme des jeunes qui comptent relancer les beaux jours du textile en France.

Venezuela : L’industrie automobile s’effondre faute de devises

Les Vénézuéliens, qui disposent d’autoroutes gratuites et d’essence quasiment offerte, peinent à acheter des voitures en raison de la chute vertigineuse de la production locale et doivent les attendre plus d’un an, assis sur des montagnes de bolivares se dépréciant chaque jour.

Les lignes d’assemblages au Venezuela tournent au plus bas, produisant à peine un cinquième des véhicules montés l’année dernière. Quatre des sept assembleurs du pays – Toyota, Ford, Chrysler et Iveco – ont dû peu à peu suspendre leur production depuis février, faute de pouvoir importer des pièces détachées.

En raison du strict contrôle des changes instauré depuis 2003 au Venezuela, tout acteur économique souhaitant disposer de devises pour importer biens et produits doit en faire la demande aux autorités, qui les délivrent au compte-goutte. Le patronat affirme que le secteur automobile a perçu en 2014 seulement 1 % des devises accordées aux importateurs.

En 5 ans, la production a baissé de 50 %
Lire la suite

États-Unis : Exégèse de la longue crise

Dans son nouveau livre TOO MUCH MAGIC publié aux Editions du Retour aux Sources, James Howard Kunstler décrit avec une sagacité quasi prophétique sa vision de l’issue de ce qu’il nomme la Longue Crise. Exégèse de la fin d’un paradigme.

La Longue Crise, c’est la crise d’un système économique et d’un ensemble de représentations collectives pathologiquement dépendantes du pétrole.

Dans son livre, Kunstler retrace l’itinéraire de cette crise. Sa démonstration, pragmatique, s’appuie avant tout sur des exemples concrets. Ainsi, tout à tour, il dresse le constat alarmant des projets d’urbanisme des banlieues américaines tentaculaires, nés de la quasi-gratuité du carburant et donc, de l’hégémonie de l’automobile, qui produisent des modes de vie de plus en plus problématiques. Il pointe les contradictions de la société de consommation de masse, complaisamment soumise à une certitude énergétique et productive indépassable, dont l’ultime illusion aura été la crise immobilière des subprimes instaurant l’idée magique de la maison pour tous et pour rien.

Lire la suite

États-Unis : Décroissance de l’usage de la voiture, une tendance de fond

Est-ce la fin du driving boom aux Etats-Unis ? C’est le constat dressé par le rapport intitulé « A new direction : our changing relationship with driving and the implications for america’s future » publié au printemps dernier par U.S. PIRG Education Fund Frontier Group.

Qu’est-ce-que le driving boom ?

C’est l’augmentation constante des distances parcourues en voiture par les Américains (+85% entre 1970 et 2004).

Cette croissance des kilomètres parcourus fut concomitante d’un urbanisme basé sur la voiture individuelle : en 1950, 23% des Américains habitaient en banlieue, en 2000 ils étaient 50%.

La fin du driving boom

Entre 1946 et 2004, le total des kilomètres parcourus a cru de 3,8% par an, et celui des kilomètres parcourus per capita, de +2,5% par an.

Depuis on observe une rupture: entre 2004 et 2012, les kilomètres parcourus stagnent et les kilomètres parcourus per capita diminuent de 1% par an. Sur la même période, la fréquentation des transports en commun a connu une hausse de 10%.

Décroissance de l’usage de la voiture individuelle aux États-Unis : une tendance de fond et pas un simple accident de parcours.

Lire la suite

Jean-Michel Quatrepoint sur l’Europe et le Traité Transatlantique

Pour le journaliste économiste Jean-Michel Quatrepoint, auteur du Choc des empires, la construction européenne a totalement échappé à la France et se trouve désormais au service des intérêts allemands. [Quant au Traité Transatlantique, il] sert les intérêts des « empires » allemand et américain, qui veulent contenir la Chine dans la « guerre économique mondialisée ». Et la France dans tout ça ? Entretien.

Dans votre livre vous expliquez que le monde se divise désormais en trois empires : les Etats-Unis, la Chine, l’Allemagne. Qu’est-ce qu’un empire ?

Pour être un empire, il faut d’abord se vivre comme un empire. Ensuite, il faut une langue, une monnaie, une culture. Sans parler des frontières. L’Amérique, c’est Dieu, le dollar et un drapeau. La Chine, c’est une économie capitaliste, une idéologie communiste et une nation chinoise qui a sa revanche à prendre, après l’humiliation subie au XIXème siècle.
Lire la suite

Afrique : “Congobot”, le robot routier qui sécurise le passage des piétons

L’information peut paraitre insolite et pourtant, la République démocratique du Congo pourrait prochainement être le point d’origine d’un nouveau marché high tech : les robots spécialisés dans la régulation de la circulation automobile.

Exporter son robot routier, c’est le rêve de la femme d’affaires ingénieur à l’origine de la création d’un robot de 2,50 mètres de haut qui vient de s’installer à Limete, un quartier populaire de la Capitale du pays, Kinshasa.

Un robot créé en aluminium pour supporter le climat tropical et qui gère parfaitement la circulation des véhicules en sécurisant la traversée des axes par les piétons. Sur le fond, il se présente comme un véritable agent de circulation, avec une signalétique lumineuse et colorée, ainsi que des bras mobiles pour indiquer aux automobilistes de stopper leurs véhicules.

Situé sur le boulevard Lumumba il est plutôt bien accepté par les utilisateurs, qui notent que depuis son implantation, il y a davantage de respect à la fois de la vitesse de circulation, mais aussi des priorités et des piétons.

Lire la suite

Baxter : Le robot à 18.000 euros qui signe l’arrêt de mort des ouvriers

Des robots sophistiqués destinés à travailler menacent de rendre superflus de nombreux métiers de travailleurs ayant peu de formation. C’est ce qu’affirme l’entrepreneur en technologie Jerry Kaplan. 

Selon lui, des inventions comme le robot Baxter de l’entreprise américaine Rethink Robotics offrent en effet aux machines la possibilité de se déplacer librement et d’exécuter une combinaison de différentes opérations.

Le robot Baxter coûte 25.000 dollars et est équipé d’un ordinateur-tablette qui peut passer pour un visage. De récents manquements dans les capacités optiques d’un ordinateur qui ont longtemps été considérés comme un des plus grands problèmes de l’intelligence artificielle sont à la base de l’introduction de machines comme le Baxter.

De ce fait, les tâches d’un travailleur peuvent être totalement effectuées grâce à la technologie et selon Kaplan, à terme, certains métiers disparaîtront complètement. Notamment, on sait que le centre de technologie Sirris à Diepenbeek (Belgique) expérimente un robot Baxter.

Lire la suite

Chine : Comprendre l’ampleur de la pollution en 3 minutes

« Airpocalypse », c’est ainsi que les Chinois surnomment les situations d’extrême pollution qui plongent les grandes villes du pays dans un épais brouillard toxique. A mesure que le temps passe, le phénomène s’aggrave, et les records de contamination de l’air se succèdent à grande vitesse. Mais comment la Chine en est-elle arrivée là ?

Pièces auto : L’homme qui fait baisser la facture

Qui n’a pas enragé en découvrant la facture salée de son garagiste pour un simple entretien de sa voiture ? Aujourd’hui, si vous êtes assez débrouillard pour changer vous-même vos essuie-glaces ou votre batterie, vous pouvez faire une très nette économie en achetant ces pièces sur des sites internet spécialisés.

L’un des plus célèbres, Oscaro, a été créé au début des années 2000 par le pionnier de ce secteur, Pierre-Noël Luiggi. En étant le premier à oser court-circuiter les concessionnaires et à acheter directement chez les équipementiers, il peut proposer des pièces 50% moins chères que les garagistes.

Décryptage du parcours d’un entrepreneur qui s’attaque aujourd’hui au dernier monopole des constructeurs : la vente de pièces de carrosserie.

Grèce : La moitié des immeubles d’Athènes ne sont plus chauffés

C’est un signe de la violente crise financière traversée par la Grèce. Près de la moitié (44%) des immeubles d’Athènes, la capitale du pays, ne sont pas chauffés cet hiver, indique la société de distribution de gaz EPA, mercredi 12 février. L’année dernière, un tiers (33%) des immeubles d’Athènes n’étaient pas chauffés, selon le directeur de l’EPA.

A Athènes et sa banlieue, qui regroupent environ un tiers des onze millions de Grecs, les immeubles anciens sont souvent équipés de chauffage central au mazout. Depuis le début de la crise de la dette, qui a fait plonger le niveau de vie de la population, les copropriétaires sont toujours plus nombreux à renoncer à cette dépense.

Avec la hausse du prix du mazout, l’utilisation des chauffages au bois a explosé. Résultat, la pollution atmosphérique est devenue visible sous la forme d’une brume flottant sur les principales villes du pays.

Ce phénomène est apparu pour la première fois en décembre 2012 après l’alignement de la taxation du fioul sur celle de l’essence dans le cadre des politiques d’austérité, ce qui a poussé de nombreux foyers grecs à renoncer au chauffage au fioul. L’an dernier, la concentration des particules atmosphériques avait atteint 150 mg/m3.

Lire la suite

Voitures volées : Nouveaux trafics, nouvelles victimes

Aujourd’hui, des milliers de Français conduiraient sans le savoir des voitures volées. Ces véhicules achetés sur Internet à des prix imbattables ont en réalité été dérobés dans divers pays d’Europe.

Qui sont ces trafiquants qui n’hésitent pas à maquiller les voitures et à falsifier les documents pour tromper les acheteurs ? Pour s’emparer des voitures, les voleurs utilisent désormais des boîtiers électroniques sophistiqués qui permettent de reprogrammer les clés des grosses berlines.

En Lituanie, le parrain du trafic de voitures en Europe s’est bâti un véritable empire grâce à ce marché.

Prêts à tout pour voler nos voitures

Chaque année, des milliers de voitures sont volées en France. Parmi les véhicules les plus dérobés figurent la Twingo, la Smart ou encore la BMW X6. Depuis quelques années, les techniques des voleurs ont évolué.

Si le car-jacking reste répandu, les malfaiteurs s’orientent désormais vers le vol électronique. Grâce à un boîtier, ils peuvent s’emparer d’un véhicule sans violence et sans effraction.

Pour lutter contre le vol, certaines sociétés affirment pouvoir retrouver le véhicule grâce à la géolocalisation. Mais ce système est-il efficace ?

Dubaï : Les fous du volant

Maserati, Porsche, Ferrari… Dans les rues de Dubaï, on ne compte plus les voitures de luxe. C’est ici qu’on en trouve la plus grande concentration au monde. Aux Émirats Arabes Unis, le niveau de vie est deux fois plus élevé qu’en France mais les distractions sont rares.

Alors ces bolides sont devenus la principale passion de la jeunesse dorée… Une passion qui vire au délire. Moteurs « gonflés » à plus de 800 chevaux, véhicules alimentés au kérosène : les jeunes sont prêts à tout pour remporter une « street race », une course sauvage organisée sur les autoroutes qui traversent la ville.

Résultat : à Dubaï, la mortalité routière est presque deux fois plus élevée qu’en France. Alors la police a décidé de répliquer : pour dissuader les chauffards, elle s’est dotée de Ferrari et de Lamborghini. Mais cela ne suffit pas…

Dubaï : La police renouvelle son parc automobile

La flotte automobile de la Police de Dubaï est déjà bien garnie avec notamment une Ferrari FF, une Lamborghini Aventador, une McLaren 12C, une Audi R8 ou encore une Aston Martin One-77, mais il manquait vraisemblablement une supercar à ce prestigieux garage.

En effet, la Police de Dubaï vient de faire l’acquisition d’une Bugatti Veyron, redécorée bien sûr aux couleurs locales. Alors que la France s’est contentée de Subaru Impreza WRX STi et aujourd’hui de Renault Mégane R.S., Dubaï tient dans ses rangs les plus célèbres sportives automobiles.

Maintenant un hypercar !

Lire la suite

La voiture électrique mettra-t-elle fin à nos dépendances aux ressources naturelles ?

Le système de mobilité qui s’est développé dans les sociétés occidentales n’est pas durable : congestion, pollutions diverses, accidents – mortels ou non – , dépendance envers des ressources naturelles limitées, déchets… Il est aussi caractérisé par de fortes inégalités sociales dans la possibilité même de se déplacer ainsi que dans l’exposition aux nuisances des transports.

Face à ces multiples défis, il importe d’avoir une vision globale. D’autant que toutes les solutions ne présentent pas la même efficacité, ni le même coût.
Lire la suite