3 verres de lait par jour… La recette pour une mort précoce?

Une nouvelle étude, menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Uppsala, en Suède, conclut que consommer de grandes quantités de lait présente plus de risques pour la santé qu’on ne le pensait jusqu’alors.

L’équipe de scientifiques a suivi un groupe comprenant plus de 100.000 Suédois pendant une vingtaine d’années. Des données provenant de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, ont montré qu’en 2007, la Suède était le pays du monde où l’on consommait le plus de lait par tête dans le monde.

Jusqu’à présent, le corps médical recommandait de consommer une grande quantité de produits laitiers pour réduire le risque de fractures, en raison du calcium qu’ils contiennent. Cela est particulièrement vrai pour les femmes, qui sont plus sujettes à l’ostéoporose.

Or, non seulement l’étude n’a pas mis en évidence de réduction du risque de fracture chez les femmes avec une consommation plus élevée de lait, mais de plus, elle a montré qu’au-delà de 3 verres de lait, les femmes encourraient un risque de fracture plus grand que lorsqu’elles se contentaient d’un seul verre. Pour chaque verre de lait additionnel que les femmes consommaient, leur taux de mortalité augmentait de 15%. Pour les hommes, l’augmentation correspondante était de 3%.

Lire la suite

SNCF : Un rapport interne pointe la hausse de la masse salariale

Le document risque de faire grand bruit. La SNCF a vu sa masse salariale fortement augmenter ces dix dernières années alors même que ses effectifs baissaient de 14%. C’est ce que révèle un rapport confidentiel présenté en conseil d’administration fin septembre. Le document a été cité lundi par une lettre spécialisée, «MobiliCités».

Ainsi les effectifs de l’entreprise sont passés de 178.260 personnes à 152.968 entre 2003 et 2013. Mais entre-temps, «la masse salariale a augmenté de 1,289 milliard d’euros».

Lundi soir, la SNCF n’avait pas réagi aux sollicitations de l’AFP.

Parmi les raisons avancées de cette augmentation, estime «MobiliCités», le recours à des promotions individuelles, une augmentation de 32% en moyenne des remboursements de frais par agent et un taux d’encadrement passé de 1 pour 6,8 agents en 2003 à 1 pour 4,2 agents dix ans plus tard.

La récente réforme des retraites des cheminots, en repoussant l’âge de départ, a aussi provoqué le gonflement mécanique de la masse salariale. Du coup, «la rémunération moyenne du personnel de l’EPIC (Etablissement public industriel et commercial) SNCF augmente de 3,87% par an alors que l’inflation n’a progressé en France que de 1,56% entre 2003 et 2013», dévoile la newsletter.

Une divulgation qui tombe à point nommé…
Lire la suite

Une nouvelle crise financière se prépare-t-elle ?

Il y a déjà six ans, soit le 15 septembre 2008, la faillite de Lehman Brothers plongeait le monde dans une crise financière qui allait causer la plus forte récession depuis la dépression des années 30.

Oulah ! Houston ? Il y a des dégâts partout !
(CRISE MONDIALE DU CREDIT)

Malgré des mesures extrêmement stimulatrices de la part des banques centrales, surtout de la Réserve fédérale américaine (Fed), les économies de plusieurs régions éprouvent encore beaucoup de difficultés à retrouver un rythme de croissance comparable à ce qu’il était avant la crise.

Comme à chaque année, le Centre for Economic Policy Research, un influent think tank européen, publiait en début de semaine son Geneva Report on the World Economy. Fait inquiétant, on y mentionne la possibilité d’une nouvelle crise financière si des mesures ne sont pas prises rapidement pour contrer les effets d’une augmentation de la dette globale conjuguée à un taux de croissance économique trop faible.

Lire la suite

L’obésité infantile progresse et inquiète l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé de s’occuper de l’obésité des enfants. En 2012, celle-ci concernait 44 millions d’entre eux, selon les derniers chiffres disponibles, contre 31 millions en 1990.

«L’obésité des enfants est l’un des problèmes majeurs de santé dans le monde», a indiqué vendredi à Genève Sir Peter David Gluckman, coprésident de la Commission pour la fin de l’obésité des enfants, mise en place par l’OMS en juin dernier. Il rappelle que les enfants obèses aujourd’hui risquent de contracter des maladies graves telles que le diabète et le cancer.

Dans la région Afrique telle que définie par l’OMS, qui comprend aussi les pays arabes, leur nombre a plus que doublé entre 1990 et 2012, passant de 4 à 10 millions. «Si cette tendance se poursuit», il y aura d’ici 2025 pas moins de «75 millions» d’enfants obèses dans le monde, avertit l’OMS dans un document.

Lire la suite

France : 69 milliards de prélèvements en plus entre 2011 et 2013

Le rapporteur du Budget, Valérie Rabault, a chiffré les hausses de prélèvements depuis 2008, sur les ménages et les entreprises.

Dessin de MIEGE

69 milliards de prélèvements en plus entre 2011 et 2013 : c’est le constat dressé par le rapporteur général (PS) du Budget à l’Assemblée, Valérie Rabault, dans son rapport sur le débat d’orientation des finances publiques publié ce mercredi (voir document ci-dessous).

Lire la suite

À Paris, le nombre de SDF a augmenté de 84% en dix ans

L’Insee et l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) ont publié ce jeudi [19 juin 2014] le résultat de leur étude complète sur le profil des sans-domicile fixe dans l’agglomération parisienne. Si on voit que leur nombre a explosé en dix ans, on apprend également que leur profil a beaucoup changé. De plus en plus de jeunes, de femmes et de familles se retrouvent à la rue.

Illustration parfaitement aléatoire – Source

Ils dorment dans la rue, dans des hébergements provisoires, bénéficient de la soupe populaire ou font la manche dans les coins de rue.

En 2012, les sans domicile fixe (SDF)* à Paris étaient au nombre de 28.800 dans l’agglomération parisienne : une augmentation de 84% depuis 2001.

Lire la suite

Les millionnaires sont de plus en plus nombreux et de plus en plus riches

Le nombre de personnes disposant d’au moins un million de dollars à investir a augmenté de 15% pour atteindre 13,7 millions, selon le dernier rapport sur la fortune dans le monde réalisé par Capgemini et RBC Wealth Management.

Près de deux millions de personnes ont rejoint l’an dernier le groupe des millionnaires en dollars dans le monde, ceux dont la fortune globale a grimpé de près de 14% grâce aux bonnes performances des marchés boursiers et à l’amélioration du climat économique global, montre le dernier rapport sur le sujet de Capgemini et RBC Wealth Management.

Une fortune cumulée de 52.620 milliards de dollars

Selon cette enquête, qui s’appuie sur une étude réalisée auprès de plus de 4.500 personnes fortunées dans 23 pays, le nombre de personnes disposant d’au moins un million de dollars à investir a augmenté de 15% pour atteindre 13,7 millions. Et la fortune cumulée de ces millionnaires, qui n’a cessé de croître depuis 2008 malgré la crise financière, atteint désormais 52.620 milliards de dollars (38.770 milliards d’euros).

Lire la suite

L’Irak fait trembler les marchés

L’assaut lancé mardi par les insurgés de l’Etat Islamique en Irak et au Levant contre la raffinerie de Baïja a sorti les marchés financiers de leur léthargie vis-à-vis de ce risque.

Beige foncé, ronds noirs et rouges : régions et villes contrôlés par l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL). Ronds noirs et blancs : combats. Carrés noirs : raffineries. Taches rouges : champs pétrolifères. Pointillés : oléoducs. Source : McClatchy, 17 juin 2014

Certes, l’armée du pays affirme avoir repoussé cette attaque. Et certes, la production pétrolière irakienne est concentrée dans le sud, loin de la zone de combats et au nord dans la région sous contrôle kurde. Ce qui explique la hausse contenue du prix du pétrole ces derniers jours.

Toutefois, comme le rappelle Ole Hansen, le chef stratège ressources naturelles de la banque Saxo, «l’Irak est devenu un producteur clé de l’OPEP au cours des deux dernières années en augmentant d’un million de barils/jour sa production de brut.»
Lire la suite

Enfoncée dans la crise, l’Espagne aux prises avec la pauvreté de ses enfants

Même avant la crise, Patricia Martin avait du mal à faire vivre sa famille de trois enfants sur le salaire modeste de son mari, balayeur. Lorsque la tempête économique a frappé l’Espagne, le foyer a glissé vers le dénuement.

Temps de travail réduit, salaire de 900 euros divisé par deux : la vie est dure dans leur petit appartement de Vallecas, un quartier populaire du sud de Madrid.

Le couple est menacé d’expulsion, avec plus d’un an de loyers impayés. Ils dépendent de banques alimentaires pour nourrir leurs enfants, qui doivent faire cinq kilomètres à pied pour aller à l’école. Il n’y a plus d’argent pour le bus.

« Si je n’ai rien à leur donner pour qu’ils emportent un goûter, je fais comme si j’avais oublié de le préparer », confie cette femme de 30 ans, tandis que son fils, âgé de sept ans, et ses deux filles, de huit et dix ans, jouent dans un parc près de la maison.

« Ils ne disent rien mais c’est très dur », ajoute-t-elle, des larmes plein les yeux. « Je m’efforce de leur rendre la situation moins pénible ».

Six ans après l’explosion de la bulle immobilière qui a détruit des millions d’emplois et lancé le début de la crise dans le pays, l’Espagne fait face à une forte hausse de la pauvreté infantile.

Un demi million d’enfants ont rejoint depuis 2007 la catégorie des petits risquant de tomber dans la pauvreté, portant le total à 2,5 millions, selon une étude de l’ONG espagnole Educo, spécialiste de l’enfance.

Lire la suite

Etats-Unis : Rémunérations record des grands patrons américains

La généralisation aux Etats-Unis du « say on pay », cette pratique qui consiste à demander aux actionnaires réunis en assemblée générale (AG) de se prononcer sur la rémunération des dirigeants, n’a pas vraiment eu d’effet modérateur.

Nous pouvons ignorer cela, pas vrai ?

L’année 2013 constitue même un record : pour la première fois, la rémunération médiane (la moitié gagne plus, l’autre moins) des dirigeants des 500 premiers groupes cotés a dépassé les 10 millions de dollars (7,35 millions d’euros), selon une enquête de la société spécialisée Equilar, publiée en association avec l’Associated Press. Soit une augmentation de 8,8 % par rapport à 2012.

Il s’agit de la quatrième hausse consécutive depuis 2009, lorsque les rémunérations des dirigeants s’étaient effondrées à la suite de la crise financière. A l’époque, un patron d’une grande entreprise gagnait en moyenne 181 fois le salaire moyen américain. Aujourd’hui le rapport est de 257 fois. Dans le même temps, pour le salarié lambda, l’évolution a été moins spectaculaire : + 1,3 % en 2013, selon le Bureau of Labor Statitics.

Lire la suite

C’est en France que les inégalités de revenu augmentent le moins

Selon des données diffusées par l’OCDE, la minorité la plus riche de la population (1% des ménages) touche une part fortement croissante des revenus aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne. Mais, depuis 1981, cette part n’a pas augmenté en France.

Part des revenus allant aux 1% les plus riches de la population, de 1981 à 2012, par pays

Entre le sentiment d’une montée des inégalités en France, et la réalité, il y a comme un hiatus. D’autant plus flagrant si l’on regarde ce qui se passe ailleurs. L’OCDE a publié le 30 avril une nouvelle étude sur la question des inégalités dans les pays riches, avec, notamment, un graphique très parlant sur l’évolution de la part du revenu que s’arroge la minorité la plus aisée, celle du dernier centile (cette fraction représentant 1% de la population, aux revenus les plus élevés).

Lire la suite

Comment le vieillissement de la population va affecter l’économie mondiale

Le vieillissement de la population est susceptible d’avoir des conséquentes très importantes sur l’économie mondiale.

Si aucune mesure appropriée n’est prise, la pression du vieillissement de la population aura un impact négatif sur la croissance économique et elle fera croître les inégalités, affirme The Economist.

Lire la suite

Les bonus des mastodontes de la City font encore des vagues

Veto du gouvernement à l’augmentation du plafond des rémunérations variables chez RBS, vives critiques des actionnaires de Barclays : les bonus des mastodontes de la City continuent de faire des vagues au Royaume-Uni.

Le gouvernement a été très clair. Notre approche de la rémunération doit être équilibrée alors que nous émergeons de la crise financière“. Tapant du poing sur la table, le ministère britannique des Finances a opposé une fin de non-recevoir à la Royal Bank of Scotland (RBS), dont l’État détient 81% du capital depuis son sauvetage à grand frais en 2008.

La banque, qui n’a pas encore sorti la tête de l’eau malgré une cure de redressement drastique et a accusé une nouvelle perte massive de près de 9 milliards de livres (environ 10,9 milliards d’euros) l’an dernier, a indiqué vendredi qu’elle aurait souhaité relever le plafond des bonus de ses banquiers.

Lire la suite

La Russie fait payer à l’Ukraine le prix fort pour son gaz

La Russie a accru mardi la pression sur l’Ukraine en augmentant de plus d’un tiers le prix du gaz qu’elle lui vend, au moment où les pays de l’Otan se concertent à Bruxelles sur leur stratégie.

Le patron du géant russe Gazprom, Alexeï Miller, a annoncé mettre fin au rabais accordé en décembre à Kiev en échange de son renoncement à un accord avec l’Union européenne, ce qui augmente le prix de plus d’un tiers, à 385,5 dollars les 1.000 mètres cubes.

Après la chute fin février du président Viktor Ianoukovitch et la mise en place d’un pouvoir pro-européen, Gazprom avait averti qu’il reviendrait dès le deuxième trimestre sur cette réduction et ferait payer l’Ukraine au prix fort.

La réduction avait été accordée en décembre dans le cadre d’un vaste plan d’aide financière de 15 milliards de dollars, qui est désormais caduque.

C’est une déclaration tout à fait attendue“, a réagi le patron du groupe gazier ukrainien Naftogaz Andriï Kobolev.

Kiev est toutefois sous la menace d’une hausse encore plus forte : les autorités russes ont en effet fait savoir qu’elles pourraient mettre fin à une autre ristourne de 100 dollars, accordée en avril 2010 dans le cadre d’un accord sur la prolongation du bail de la Flotte de la mer Noire dans sa base historique de Sébastopol, en Crimée.

Cela ferait passer le gaz russe à environ 480 dollars les 1.000 mètres cubes, l’un des tarifs les plus élevés appliqués aux pays européens, alors que l’Ukraine est en grande difficulté économique et compte désormais sur une aide occidentale et du Fonds monétaire international (FMI).

Lire la suite

La dette mondiale cumulée s’élève à 100.000 milliards de dollars

La dette mondiale s’élève à 100.000 milliards de dollars, soit quatre fois le PIB de la Chine et des Etats-Unis.

“Un jour, tout cela sera à vous.”

L’encours de dette mondiale a été multiplié par 2,5 en douze ans, pour atteindre les 100.000 milliards de dollars, selon Bloomberg News et Les Echos, qui ont dévoilé les conclusions d’un rapport [...] publié lundi par la Banque des règlements internationaux (BRI).

Lire la suite

«Les Français ruinés par l’immigration» de Gérard Pince

Gérard Pince est docteur en économie et spécialiste de l’économie du développement : il a publié en 2013 un petit livre intitulé Les Français ruinés par l’immigration (éditions Godefroy de Bouillon). Dans cet ouvrage assez aride Gérard Pince a résumé ses analyses de la comptabilité nationale destinées à évaluer l’impact des populations immigrées sur notre économie. Les sources de toutes les données chiffrées utilisées par l’auteur sont disponibles dans les annexes ; ce rapport est vérifiable par tous les amateurs d’arithmétique.

Les bases du calcul

A la différence d’autres rapports, celui de Gérard Pince ne prend pas en compte tous les étrangers et leurs descendants de la première génération mais seulement les étrangers d’origine extra-européenne parce que, selon lui, l’impact positif des étrangers d’origine européenne sur nos comptes nationaux masque l’impact négatif des étrangers originaires des pays tiers.

Par ailleurs et à la différence de rapports qui ont conclu au faible impact de l’immigration sur notre économie, celui-ci prend en compte la part des dépenses régaliennes qui sont imputables à ces étrangers (les premiers n’intègrent que les recettes).
Lire la suite

Les gaz de schiste ne sauveront pas l’Europe

Le gaz de schiste a eu peu d’impact sur l’économie américaine. Et l’Europe ne doit pas en attendre des miracles, avertit l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) dans une étude.

Les gaz de schiste n’ont pas révolutionné l’économie américaine et ne sauveront pas l’Europe : à contre pied de certaines idées reçues, les chercheurs de l’Iddri ont calculé que l’impact des hydrocarbures non conventionnels sur la reprise économique aux Etats-Unis est marginal – et qu’il le restera sur le long terme.

Lire la suite

Quel financement pour la dette américaine ?

L’impact sur les pays émergents du changement de politique de la Fed a été abondamment commenté. Mais qu’en est-il de ses conséquences sur la dette publique américaine ?

Caricature de Janet Yellen, présidente de la Fed

Une nouvelle fois, le Trésor américain a, le 7 février, engagé des premières mesures exceptionnelles afin de repousser tout défaut sur la dette, annonçant pouvoir tenir jusqu’à la fin du mois.

Dans l’actualité récente, les effets de la décélération des achats de titres de la Fed sur les monnaies des pays émergents ont à juste titre accaparé l’attention. Mais d’autres considérations moins visibles et immédiates expliquent la prudence avec laquelle la politique d’assouplissement quantitatif de la Fed est infléchie, que ce nouvel épisode de déplafonnement par le Congrès remet à l’ordre du jour : le financement futur de la dette américaine.
Lire la suite

Une nouvelle norme comptable augmente le PIB des États européens

L’office statistique de l’Union européenne, Eurostat, va augmenter de 2,4 % le produit intérieur brut (PIB) lors du changement de la norme comptable en septembre.

La Commission européenne a annoncé le 16 janvier que toutes les données relatives au PIB, passées et futures, allaient être modifiées par l’adoption de nouvelles normes comptables.

Le passage de l’ancien système européen des comptes (SEC) de 1995 à la version de 2010 s’inscrit dans le cadre d’une décision internationale appelée « système de comptabilité nationale 2008 ». Les États-Unis l’ont déjà mis en place en août dernier.

« L’impact moyen pondéré des changements méthodologiques sur le PIB engendrera une augmentation de 2,4 % du PIB, dont 1,9 % (environ 80 % de l’impact total) provient de la comptabilisation de la recherche et du développement », indique la Commission européenne dans un communiqué.

Lire la suite

La crise est-elle surmontée… et les esprits critiques contredits ?

Par Eberhard Hamer

Vous savez quoi ? J’suis heureux ! (paroles de Droopy, personnage des célèbres dessins animés de Tex Avery)

Lorsque l’auteur publia en 2002 son livre intitulé «Was passiert, wenn der Crash kommt ?» [Que se passera-t-il quand la crise surviendra ?] à la suite d’une réflexion sur les conséquences d’une grande crise économique, il fut abreuvé de reproches de la part des banquiers, des politiciens, de la presse dominante et même des collègues professeurs qui estimaient qu’une telle pensée était «incongrue», «dépassée», le fruit d’un «ignorant dépassé par la réalité».

Mais lorsqu’en 2008, la crise mondiale se déclara, tout le monde prétendit l’avoir vue venir et quelques-uns ne se gênèrent pas de copier des passages du livre de l’auteur pour être au moins «à la page».
Lire la suite