Allergies: quadruplement des concentrations en pollen d’ambroisie ?

Les concentrations dans l’air du pollen d’ambroisie à feuilles d’armoise, très allergisant, pourraient avoir quadruplé en Europe à l’horizon 2050. Le changement climatique serait responsable des deux tiers de cette augmentation, le tiers restant serait dû quant à lui à la colonisation de la plante, favorisée par les activités humaines.

Ces estimations, réalisées par des chercheurs (1)du CNRS, du CEA, de l’INERIS et du RNSA (2)en collaboration avec plusieurs instituts européens, montrent qu’il est aujourd’hui nécessaire de mettre en place une gestion coordonnée de cette plante invasive au niveau européen par un suivi sur le long terme des pollens et une cartographie de la présence des plantes. Ces estimations sont publiées dans la revue Nature Climate Change le 25 mai 2015.

Lire la suite

Que risque-t-on à manger des insectes ?

On le sait, l’alimentation à base d’insectes pourrait bien se généraliser au cours des prochaines décennies. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’est prononcée en faveur du développement de l’élevage de petites bêtes à grande échelle pour parvenir à nourrir plus de 9 milliards d’êtres humains d’ici à 2030.

Deux milliards de personnes en consomment déjà, particulièrement en Afrique, en Asie et en Amérique latine. En Europe, de plus en plus de restaurants, d’entreprises, et même de grandes surfaces, se lancent dans ce marché en éclosion. Mais que risque-t-on à les consommer ? C’est à cette question que tente de répondre un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) publié jeudi 9 avril.

Cette étude, entamée à la fin de l’année 2013, a consisté à dresser un état des lieux des connaissances scientifiques sur le sujet, réalisé avec l’unité d’entomologie fonctionnelle et évolutive de l’université de Liège en Belgique, puis à réaliser une analyse approfondie auprès d’un collectif d’experts, spécialisés en biologie, chimie, alimentation animale ou encore allergies.

Lire la suite

Les enfants des villes plus touchés par les allergies alimentaires

Selon une étude américaine préliminaire, 10 % des enfants nés en ville souffriraient d’une allergie alimentaire à l’arachide, à l’œuf ou au lait.

Les enfants des villes sont-ils particulièrement touchés par les allergies alimentaires ? D’après une étude parue en ligne dans Journal of Allergy and Clinical Immunology, 1 enfant sur 10 né en ville aurait une telle allergie entre 0 et 5 ans.

Lire la suite

Au paradis de l’agriculture dopée

Hors Mondial de football, Cuaibá, capitale du Mato Grosso, bat moins de records sportifs qu’agro-industriels, dans un secteur qui déverse des tonnes d’herbicides et de fertilisants sur ses champs.

«Un milliard de litres d’agrotoxiques sont répandus chaque année dans le pays. Ce qui veut dire que chaque Brésilien en ingurgite plus de 5,2 litres. Jusqu’à quand allons-nous l’accepter?» interroge Wanderlei Pignati, lors d’une conférence à l’Université fédérale du Mato Grosso. Médecin de formation, le professeur Pignati a entrepris de vastes recherches durant plusieurs années sur les agrotoxiques (engrais et fertilisants chimiques, pesticides, herbicides, fongicides et acaricides), afin d’en mesurer l’impact sur la santé. Son rapport est dévastateur pour le «grenier» du Brésil : chaque hectare agricole du Mato Grosso est contaminé en moyenne par 25 litres de ces produits chimiques! Une étude de l’Association brésilienne de santé (ABRASCO) révèle quant à elle qu’un tiers des denrées ingérées par les Brésiliens sont infectées, faisant d’eux les plus grands consommateurs mondiaux d’agrotoxiques.

Lire la suite