Air France : Chronique d’un crash annoncé

La scène a fait le tour du monde: le DRH et le directeur général adjoint d’Air France, chemises arrachées, qui tentent de fuir la colère violente des salariés en escaladant un grillage. Une image choc, symbole d’une entreprise qui ne parvient plus à dialoguer. Quelques minutes auparavant, le comité central d’entreprise entérinait la suppression de 2.900 postes, la baisse de fréquences aériennes et la fermeture de plusieurs lignes pour les deux prochaines années.

Depuis plusieurs années maintenant, Air France cherche à gagner en productivité et à faire face à la concurrence de compagnies plus compétitives. Les réformes sont douloureuses et le salariés excédés.

Le dialogue social à Air France est-il dans l’impasse? La compagnie aérienne peut-elle survivre sans réforme? Quelle image la France renvoie-t-elle à ses voisins?

Air France : Sauvetage à “tous” prix

Des vols à des prix défiant toute concurrence, des destinations de rêve et des modes de consommation qui évoluent. De plus en plus de Français optent désormais pour des vacances plus courtes – un week-end de trois jours par exemple – dans des villes européennes ou de la Méditerranée. C’est la révolution du low cost.

Une solution qui s’est imposée dans le ciel européen, plongeant Air France dans une profonde crise. Après de longues hésitations, la compagnie aérienne a décidé de riposter avec sa filiale Transavia. Comment fonctionne cette petite compagnie. Comment réussit-elle à diviser les prix d’Air France par deux ?

Toutefois, ce n’est pas le seul défi que doit mener la compagnie tricolore. Sur les lignes internationales, de nouvelles concurrentes attirent les clients fortunés de la classe affaire avec des services et un confort luxueux. Air France est distancée et veut redevenir la compagnie du “chic à la française”. Enquête sur une compagnie aérienne, entre low cost et luxe.

5.000 nouveaux postes supprimés à Air France ?

La confusion règne parmi le personnel d’Air France. Selon le quotidien le Figaro, la compagnie serait prête à supprimer 5.000 postes. Un plan nécessaire selon la direction pour ne pas voir la compagnie stopper son activité dans deux ans. Après 8 000 suppressions de postes depuis 2012, les salariés mercredi 14 janvier sont inquiets, mais pas surpris.

Vols low-cost : Air France contre-attaque !

Pour la vieille dame qu’est Air France, c’était une question de survie. Aujourd’hui un passager sur quatre voyage sur une compagnie low-cost pour des vols domestiques ou en Europe.

Le groupe Air France, qui a encore perdu de l’argent l’an dernier, se devait donc de contre-attaquer. C’est chose faite avec sa filiale Transavia qui applique à la lettre les règles du low-cost.

Comment Air France, qui a fêté ses 80 ans l’année dernière et dont les syndicats sont réputés puissants, arrive-t-elle à se plier à cette nouvelle organisation moins coûteuse ? Et le client est-il gagnant ?

Loi Taubira : Vote sous pression du « grand capital »

Le débat sur le mariage homosexuel qui a accaparé l’actualité au cours des derniers mois tend à apparaître comme un débat franco-français lié à l’affrontement des partis et des sensibilités propres à l’Hexagone et l’outre-mer français. Il a pourtant une dimension internationale déterminante. Il n’est même, d’un certain point de vue, que l’un des champs de bataille dans une guerre non déclarée qui fait rage dans une grande partie du monde, pas seulement occidental.

En même temps que les parlementaires français débattent de la loi Taubira, en effet, le mariage unisexe fait la une aux États-Unis avec le recours auprès de la Cour suprême contre l’État de Californie qui a interdit le « mariage gay » par référendum (et un autre recours, le cas Wilson, tendant à faire reconnaître un « mariage » lesbien conclu au Canada).

Si la Cour suprême annule la décision de l’État de Californie comme contraire aux droits de l’homme, le mariage homosexuel qui, jusqu’ici, n’avait été admis que par neuf États sur 50 [1], deviendrait obligatoire sur tout le territoire de l’union. La décision de la Cour suprême est attendue pour la fin juin.

 Le business gay

Une des dimensions de cette bataille particulièrement âpre est l’intervention massive des plus grandes sociétés américaine en faveur du mariage homosexuel. 278 d’entre elles ont signé un mémoire déposé à la Cour suprême en tant qu’amici curiae (une procédure propre aux États-Unis, qui permet à des tiers, « amis de la Cour », de donner leur avis dans une affaire) lui demandant instamment d’admettre cette revendication.

Lire la suite

Comment la France peut devenir plus compétitive

À l’occasion du colloque de ce mardi sur les défis de la compétitivité, réunissant un grand nombre d’acteurs de l’économie française et européenne, «20 minutes» revient sur les éléments de réponse qui y ont été apportés…

Par Bertrand de Volontat

De gauche à droite : Baudouin Prot (BNP Paribas), Laurence Parisot (présidente du Medef) et Jacques Aschenbroich (Valeo). - LIONEL BONAVENTURE /AFP

La France perd des parts de marché, son chômage et son déficit grimpent. Le déficit commercial est de 69,59 milliards d’euros, preuve que les entreprises hexagonales peinent sur le marché global. La réforme de la taxe professionnelle et du crédit impôt recherche ne suffisent pas. La propostion de TVA sociale coince, une mesure que Michel Sapin, député PS, considère à 25% juste. «Il n’y aura pas de reprise ni de création d’emploi sans réforme», affirme Maurice Levy, président de Publicis Groupe, en introduction du colloque sur «les défis de la compétitivité», organisé par l’Afep, l’association française des entreprises privées, dont il est aussi président, et par le quotidien Le Monde, ce mardi.

Et plus que de copier le modèle allemand (réformes sur vingt ans de la sécurité sociale, du marché du travail, de la fiscalité), Gerhard Cromme, président du conseil de surveillance de Thyssen Krupp et de Siemens, prend pour exemple le «modèle scandinave».

Lire la suite

Tempête sur les comités d’entreprise

C’est un pilier de nos entreprises qui vacille. La Cour des comptes enquête sur les CE de la SNCF et de la RATP, la brigade financière sur celui d’Air France. «C’est la fin d’une époque. La plupart de ces comités d’entreprise ont financé les syndicats et ont été pour les grands groupes un moyen d’acheter la paix sociale.»

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Six ans après le scandale du Comité central (CCE) d’EDF, ce sont les CCE de quatre grandes entreprises hexagonales qui défrayent la chronique: Air France, France Télécom, RATP et SNCF. Deux d’entre eux, ceux de la RATP et de la SNCF, font actuellement l’objet d’une enquête de la Cour des comptes. Celui d’Air France est, lui, dans le collimateur de la brigade financière. Les institutions de ces grands groupes connaissent des déboires variés.

Mais toutes ont en commun des luttes syndicales, des subventions d’entreprise qui sont détournées de leur vocation première ou encore un gaspillage souvent lié à des responsables syndicaux incapables de gérer un comité d’entreprise plus gros qu’une PME.

«On a créé des monstres qui ont vocation à tout faire pour les salariés sur le dos du client ou du contribuable, analyse Agnès Verdier-Molinié, directeur de la fondation Ifrap. Il faudrait revenir en arrière.»

Le changement relève pourtant de l’impossible pour des entreprises qui ont souvent inscrit ces accords sociaux dans le marbre et qui n’ont aucun droit de regard sur la gestion des oeuvres sociales par leurs syndicats. Il faut donc attendre des enquêtes officielles pour constater l’étendue des dégâts.

«Une grande immaturité dans la gestion»
Lire la suite

(11.11.2009)

► 50% des Français se disent bons en éco

Les deux tiers des Français jugent leurs compatriotes mauvais en économie, mais 50% s’estiment eux-mêmes “bons”, même si une majorité souhaite une meilleure formation, selon un sondage de l’institut BVA pour le Conseil pour la diffusion de la culture économique (Codice). A la question “Comment jugez-vous aujourd’hui en France le niveau de connaissance générale en économie de l’ensemble des Français ?”, 54% des personnes interrogées répondent que ce niveau est “plutôt mauvais” et 17% “très mauvais”. Les 25-34 ans sont les plus sévères, 79% d’entre eux jugeant le niveau général des Français en économie “très mauvais”. Le Figaro

► Salaire brut moyen d’un salarié : 16,90 euros/heure

En 2007, le salaire brut horaire moyen d’un salarié employé à temps complet était de 16,90 euros, soit une augmentation en euros constants de 1,5 % par rapport à 2006. Ces salariés à temps complet représentent trois quarts des emplois. Les salaires horaires les plus élevés sont perçus par les cadres administratifs et commerciaux, les professions scientifiques, ainsi que par les ingénieurs et cadres techniques tandis que les ouvriers non qualifiés et les employés des services aux particuliers perçoivent les salaires bruts horaires les plus faibles. Enfin, les disparités de salaires sont liées à la qualification mais également aux caractéristiques de l’entreprise (activité économique, taille de l’établissement et région d’implantation). Patrimoine

► Air France-KLM: 10e mois de baisse du trafic passagers en octobre

Air France-KLM a enregistré une baisse de son trafic passagers de 4,1% sur un an en octobre, pour le dixième mois consécutif, tandis que l’activité cargo a chuté de 19,1%, selon les chiffres diffusés lundi par le groupe franco-néerlandais. Le recul en octobre est plus marqué qu’en septembre, où le trafic passagers avait reculé de 3,7%, celui du cargo de 17,2%. L’AGEFI

► Veolia Environnement: chiffre d’affaires en recul

Veolia Environnement, numéro un mondial des services à l’environnement, annonce un chiffre d’affaires en baisse de 2,8% à 25,36 milliards d’euros (-1,7% à change constant) sur les neuf premiers mois de l’année. L’activité de la division Propreté, dédiée à la collecte de déchets auprès des industriels principalement, a reculé de 10,9% sur neuf mois, ce qui a fortement impacté le chiffre d’affaires du groupe. La Tribune

(26.10.2009)

► Réactions au “rebond” de la consommation en septembre

- Nicolas BOUZOU (Asterès): “Merci la prime à la casse !”
- Marc TOUATI (Global Equities): “La consommation reste sous perfusion publique et demeure par là même très fragile.”
- Alexander Law (Xerfi): “Le fond du problème demeure inchangé: même si les Français conservent une forte envie de consommer, les tensions sur leur pouvoir d’achat vont être de plus en plus fortes au cours des prochains mois. Ces derniers temps, l’absence d’inflation a été une bénédiction, mais cette situation ne perdurera pas. Surtout, la poursuite de la détérioration sur le marché du travail va avoir un triple effet négatif sur la consommation des ménages.” Boursorama

► Ce qu’Air France veut vous faire payer pour réaliser des économies

Outre un plan de 1.680 départs volontaires d’ici la mi-mai, Air France va mettre fin au “tout compris” en classe économique, sur le modèle des low cost pour tenter d’enrayer les effets de la crise (paiement pour l’enregistrement d’un bagage en soute, plateaux repas…) La Tribune

► Les feuilles de soins «papier» bientôt taxées

La Sécu veut pousser les médecins récalcitrants (1/4 des généralistes ne télétransmet pas régulièrement) à adopter la carte Vitale, moins coûteuse. Ainsi les parlementaires ont autorisé l’Assurance-maladie à appliquer aux professionnels de santé une pénalité par feuille de soins «papier», de l’ordre de quelques dizaines de centimes. La mesure doit entrer en vigueur en janvier prochain. Le Généraliste

► Renault patine en Inde

Le constructeur a du mal à vendre sa Logan, encore trop chère pour les classes moyennes indiennes. Un autre projet de voiture très bon marché – à 1.600 euros – prend du retard. Le Figaro

(08.10.2009)

► Bruxelles condamne Areva et Alstom pour entente illicite

Les deux groupes français ont été condamnés à une amende conjointe de 16,5 millions d’euros pour pratiques anticoncurrentielles, annonce la Commission européenne. Ces groupes ont respecté, entre 1999 et 2003, un accord verbal de partage des marchés, en vertu duquel les producteurs japonais s’engageaient à ne pas vendre de transformateurs de puissance en Europe et les producteurs européens à ne pas en vendre au Japon. Les responsables de ce “gentlemen’s agreement” se réunissaient une ou deux fois par an dans des hôtels de luxe pour reconfirmer leur accord. Ils utilisaient également des noms de code pour désigner les entreprises, afin d’éviter d’être repérés. Les consommateurs et les contribuables de toute l’Europe ont subi les effets de cette entente pendant plusieurs années. RMC

► “Décélération historique” du marché publicitaire français au premier semestre

Les recettes publicitaires nettes sont en baisse de 18,1%. Aucun support publicitaire n’échappe à la crise, qu’il s’agisse de la télévision (-19,4%), de la publicité extérieure (-14,7%), de la radio (-14,7%) ou du cinéma (-24,2%). Même Internet souffre, affichant une baisse de ses recettes pour la première fois (-7%). Dans la presse, la situation est également mauvaise pour les magazines (-18,4%), la presse quotidienne nationale (-24,8%), la presse quotidienne régionale (-11,8%) et la presse gratuite (-28,7%). AFP

► Air France-KLM: 9e mois de baisse du trafic passagers en septembre

Air France-KLM a enregistré une baisse de son trafic passagers de 3,7% en septembre sur un an, pour le neuvième mois consécutif, tandis que l’activité cargo a chuté de 17,2%. Le recul du trafic passagers est important notamment sur le continent américain (-3,9%), en Asie (-3,6%) et surtout en Europe (-5,6%), ainsi que sur le réseau Caraïbes/Océan Indien. En revanche, sur le réseau Afrique et Moyen-Orient, le trafic progresse de 0,8%. Le trafic aérien, affecté par la crise, ne devrait pas repartir de sitôt, estime Pierre-Henri Gourgeon, le directeur général de la compagnie. Le groupe franco-néerlandais a annoncé dernièrement qu’il allait de nouveau réduire ses capacités cet hiver comparé à l’hiver précédent, en raison d’un contexte économique qui reste très dégradé.” Par ailleurs, Airbus a enregistré plus d’annulations que de commandes en septembre. AGEFI et Yahoo

► Hermès “plutôt pessimiste” pour les 15 mois à venir

“Mes prévisions pour les 15 mois à venir sont plutôt pessimistes. Nous sommes en pleine crise et, malheureusement, il n’y a pas de rebond massif à attendre à court terme”, a déclaré Patrick Thomas, gérant du groupe de luxe avant la présentation de la collection printemps-été 2010 d’Hermès. Le Point

(21.09.2009)

  • Inquiétude sur le chômage des jeunes

Selon l’OCDE, le taux de chômage augmentera probablement à nouveau en France en 2010, «et pourrait s’approcher de 11% si la reprise tardait à venir.» «Avant que la crise ne débute, le taux de chômage des jeunes français était déjà nettement supérieur à la moyenne OCDE, et il a augmenté deux fois plus que le taux de chômage global pendant la récession», notait l’organisation. «Au deuxième trimestre 2009, près d’un jeune actif sur quatre était au chômage, contre une personne sur dix pour l’ensemble de la population active». Pour contrer ce phénomène, «des mesures décisives doivent être prises», et ce «afin d’éviter qu’un chômage élevé et persistant n’entame durablement les perspectives d’avenir des jeunes.» Le Figaro

  • Poste : appel à une «grève illimitée» à Paris

La journée de grève nationale prévue mardi à La Poste sera précédée dès lundi par une «grève illimitée», à l’appel de quatre syndicats (CGT, SUD, CFTC, FO), dans les 185 bureaux de poste parisiens, où ont été supprimés selon eux 140 postes aux guichets en neuf mois. «Avec les réorganisations, les files d’attente se multiplient et les usagers qui rentrent dans un bureau de poste ne savent même plus où trouver les guichets», affirme un syndicaliste CGT. Pour lui, les bureaux de poste sont transformés en «magasins, envahis d’automates et de présentoirs pour vendre des gadgets, derrière sont souvent dissimulés au fond de la pièce les guichets où aucun employé n’est là pour répondre aux questions ». Yahoo

  • Air France négocie son plan de départs

La direction d’Air France a annoncé début septembre un plan de 1.500 départs volontaires pour faire face à une baisse de 5 % de son activité passagers et de 15 % de son activité cargo. Ce plan concerne le personnel au sol ainsi que le personnel navigant commercial (PNC), autrement dit les hôtesses et les stewards. Seuls les pilotes et les mécaniciens devraient être épargnés. Ce plan conduira à la suppression de 4.500 postes d’ici à 2011, un chiffre que les départs naturels ne peuvent couvrir. Yahoo

(11.09.2009)

Le comité d’entreprise d’Air France au bord de la faillite

Le comité central d’entreprise (CCE) d’Air France, connu pour ses résidences luxueuses aux quatre coins de la planète, serait en situation de cessation de paiement avec une dette de 12 millions d’euros, qu’il aurait dissimulée grâce aux avances de trésorerie demandées à la direction de l’entreprise. Le Figaro (Merci à Pakc)

113.700 destructions nettes d’emplois au 2e trimestre 2009

La baisse de l’emploi salarié est pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2008, entièrement imputable aux secteurs hors intérim. La Tribune

Les éleveurs lancent une grève européenne du lait

Les grévistes jetteront leur lait à la fosse ou le distribueront à des associations dans l’espoir d’obtenir une hausse des tarifs. Le Figaro

(08.09.2009)

La Banque de France prédit une croissance de 0,3%

La Banque de France table sur une hausse de 0,3% du PIB au troisième trimestre. Mais sur l’année, il devrait reculer de 3%. La Tribune

Baisse de 2,9% du trafic passagers d’Air France-KLM en août

Toujours pénalisée par la crise, Air France-KLM annonce que son trafic passagers a reculé de 2,9% sur un an en août et que son activité cargo poursuit sa dégradation.Reuters

Taxe carbone: les copropriétés seront frappées au porte-monnaie

La Contribution Climat Energie devrait convaincre les copropriétés rétives, à financer les travaux d’économie d’énergie. « Notre portefeuille, si nous ne faisons rien, sera incité de manière forte ». Le moniteur

(07.09.2009)

Hausse du forfait hospitalier

Eric Woerth confirme une hausse du forfait hospitalier, la somme journalière payée par les malades, afin de résorber en partie le déficit croissant de la Sécurité sociale. La décision doit être prise dans la loi de financement. L’Express

Carrefour: la note de la dette passe de “A” à “A-”

Cette baisse de l’agence de notation financière Fitch intervient après la première perte semestrielle nette de 58 millions d’euros enregistrée au premier semestre. Carrefour espère enregistrer un résultat opérationnel compris entre 2,7 et 2,8 milliards d’euros, ce qui représente une baisse de 18% par rapport à 2008. AGEFI

Bourse de Paris: Air France-KLM va quitter le CAC 40

Le conseil scientifique des indices a décidé de retirer le titre de la compagnie aérienne de la composition de l’indice à partir du 21 septembre. La Tribune