Transition énergétique : Un village alsacien prépare l’après pétrole

Jean-Claude Mensch, maire d’Ungersheim, voit l’avenir en vert. Elu depuis 1989, cet ancien mineur de potasse, a fait entrer la petite commune de 2000 âmes, dans la Transition énergétique.  Calèche emmenant les enfants à l’école, piscine chauffée à l’énergie solaire et restauration bio, rien ne l’arrête. Paris Match est allé à sa rencontre.

Paris Match : Vous avez rejoint le réseau des villes et territoires en transition en 2011. Pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste ?

Jean-Claude Mensch : Je m’inspire du mouvement lancé par Rob Hopkins en 2006. Il sera d’ailleurs présent à Ungersheim le 26 et 27 septembre pour parler de son concept. Cet enseignant en permaculture avait créé un modèle de transition avec ses étudiants à Kinsale en Irlande.

La ville de Totnes en Grande-Bretagne a été la première à utiliser sa méthode pour tenter d’atteindre l’autonomie énergétique et alimentaire.  La commune a rejoint officiellement ce mouvement en 2011 mais elle a commencé sa transition il y a beaucoup plus longtemps, dès les années 90. Le but est d’atteindre l’autonomie énergétique, alimentaire et intellectuelle.  Nous voulons nous éloigner au maximum de la société consumériste.

Lire la suite

Où va l’argent destiné aux Roms ?

Jean-Marc Ayrault présidera ce mercredi 22 août une réunion interministérielle consacrée aux Roms. Comme les autres pays de l’UE, la France n’utilise pas tous les crédits européens mis à sa disposition pour l’insertion de ces populations.

Dégager des “solutions alternatives” au démantèlement pur et simple des campements de Roms. Tel est l’objectif de la réunion interministérielle convoquée ce mercredi à Matignon par le Premier ministre.

Mais la marge de manoeuvre du gouvernement est étroite. Exception faite de la levée des mesures transitoires interdisant de facto aux Roms de travailler, les “solutions alternatives” ne sautent pas aux yeux.

La politique des pécules attribués aux Roms acceptant de retourner dans leurs pays (300 euros par adulte et 100 euros par enfant) ou destinés à les aider à créer une activité (3600 euros) a montré ses limites.

Lire la suite

L’interventionnisme des États dans l’économie…

… éclairage sur les aides d’état et impact sur les monnaies.

Interview de Pascal Roussel, chef analyste à la Banque Européenne d’Investissements.

Pourquoi les bourses ne réagissent pas à l’économie réelle? Les aides financières des différents pays apportés aux banques vont elles réellement améliorer la situation? Quelle sera l’avenir des devises à travers le monde et devons-nous craindre une seconde vague de crise?

Partie 1:

Lire la suite

Le retour de la pauvreté chez les personnes âgées

De plus en plus de personnes âgées sont touchées par la grande pauvreté, a déploré le 14 avril 2010 le collectif Alerte qui craint de voir cette situation s’aggraver.

Les 37 associations et fédérations nationales de lutte contre l’exclusion membres du collectif affirment vivre ce phénomène au quotidien sur le terrain : précarisation des personnes âgées de plus en plus nombreuses à se retrouver à la rue, problème d’insolvabilité (de la personne âgée et de sa famille) pour financer les coûts liés à l’hébergement en maison de santé ou aux soins de santé, isolement de ces personnes lié à la complexité de l’accès à une prise en charge (en institution ou à domicile)…

Concrètement, les associations enregistrent une forte augmentation de la présence des personnes âgées dans leurs lieux d’accueil, de demandes d’aides financières, alimentaires, médicales… Cette situation de précarisation «risque de s’aggraver sous l’effet de la crise économique et en fonction de choix qui seront retenus par la future réforme des retraites,» s’inquiète le collectif Alerte. Et de citer le récent rapport de l’Onpes qui observe une interruption dans le mouvement de baisse de pauvreté de ce public et le fait que le minimum vieillesse reste inférieur au seuil de pauvreté pour une personne seule.

Mais il indique surtout que «les inquiétudes relatives à la pauvreté des personnes âgées s’expriment essentiellement pour l’avenir.»

Une enquête des Petits frères des pauvres

«Nos équipes nous font part de situations de plus en plus complexes et alarmantes,» a indiqué Jean-François Serres, secrétaire général des Petits frères des pauvres. Les personnes âgées, signalées par les bénévoles l’association, n’arrivent plus à faire face aux dépenses de la vie courante.
Lire la suite

La Banque mondiale a prêté plus de 100 milliards de dollars

La Banque mondiale a accordé un montant record de 100 milliards de dollars (75 milliards d’euros) de prêts et d’aides financières au cours des 18 derniers mois pour aider les pays en développement à faire face à la crise.

A la demande de ses pays membres, l’institution financière internationale a commencé dès juillet 2008 à augmenter ses prêts pour répondre à la montée des demandes de financement de pays en difficulté, déjà affectés à cette époque par le ralentissement du commerce mondial.

Certains pays qui n’étaient pas emprunteurs nets auprès de la Banque mondiale avant la crise le sont redevenus, comme la Lettonie et la Hongrie.

La majeure partie des prêts accordés depuis le début de la crise, soit 60,3 milliards de dollars, sont allés à des pays à revenu intermédiaire, qui ne recevaient en moyenne qu’environ 15 milliards de financements par an avant la crise, a précisé la Banque mondiale.
Lire la suite