Inde : Le secteur pharmaceutique entaché par des scandales

Cet été, 700 marques de médicaments génériques testés par la société indienne GVK Bio ont dû être retirées du marché européen, à la demande de la Commission européenne.

En cause : des “manipulations systématiques de données” lors des essais cliniques. Cette décision intervient suite à la recommandation émise par l’Agence française de sécurité du médicament, en janvier dernier.

Cette nouvelle affaire ébranle la réputation de l’Inde comme leader dans le domaine pharmaceutique.

La vérité sur le sel

Voici un exemple d’action d’un lobby, sur un aliment. Bruxelles est la capitale mondiale des lobbies devant Washington. On peut donc s’interroger sur la législation prise par l’Union européenne (exemple des OGM etc.) et sur le degré d’intégrité et de probité qui doit exister au sein des institutions européennes dans un tel environnement sous influences.