L’inquiétante volatilité des prix des matières premières agricoles

Le rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation de l’ONU tire le signal d’alarme sur la hausse des prix des denrées alimentaires.

Carte publiée en juin 2009 - Cliquez dessus pour l'agrandir

« Les stocks ont été regarnis en 2008 et en 2009, mais l’écart entre la réalité de ces stocks et l’évolution des prix sur les marchés est parfois considérable. En ce sens, nous vivons aujourd’hui le début d’une crise alimentaire similaire à celle de 2008 », s’inquiète, mardi 11 janvier, Olivier de Schutter, dans Les Echos, en référence à l’explosion des prix alimentaires de 2008, qui avait provoqué des émeutes de la faim dans une trentaine de pays dans le monde.

Lire la suite

Immobilier : une France de riches propriétaires

Les foyers modestes vont rester exclus de l’accession à la propriété. L’augmentation des prix des logements a repris et le nouveau Prêt à taux zéro Plus cible les classes moyennes.

Lorsqu’on fait sauter un plafond, c’est pour viser plus haut. C’est exactement l’objectif poursuivi avec le Prêt à taux zéro Plus (PTZ+). A partir du 1er janvier prochain, il sera accessible sans plafond de ressources – c’est-à-dire qu’il ne sera plus réservé aux foyers à revenus dits modestes (par exemple, pour un foyer de 3 personnes, jusqu’à 50.000 euros de revenu fiscal à Paris et 36.000 euros en province), mais pourra également profiter à ceux des classes moyennes, voire aux foyers aisés, quels que soient leurs revenus.

Lire la suite

La flambée des matières premières menace la reprise

En un an, le cours du caoutchouc a augmenté de 143 %, le propylène de 80 % ; depuis le début de l’année, le nickel a pris 32 % ; platine et palladium sont au plus haut depuis deux ans ; record de quinze ans battu pour la pâte à papier ; baril de pétrole qui se rapproche des 90 dollars, contre 33 au creux de la crise en décembre 2008 ; minerai de fer annoncé en hausse par les entreprises minières de + 100 % : les prix des matières premières explosent à nouveau, à l’exception des céréales et de l’or.

Le phénomène commence à effrayer nombre d’industriels, comme l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) qui a demandé à la Commission européenne d’utiliser “tous les moyens appropriés” pour ralentir la folle appréciation du fer. Car le bizarre est que, sauf en Asie, la reprise est hésitante et molle, et que le dollar monte, deux facteurs normalement dépressifs pour les matières premières. Plus étrange encore, les stocks de tous ces produits augmentent, ce qui devrait provoquer leur recul.

Avec un rythme annuel de croissance qui frôle les 12 %, la Chine importe à peu près de tout en quantités phénoménales et, signe des temps, elle a même importé 104 millions de tonnes de charbon pour la première fois en 2009, elle qui en produit 3,3 milliards de tonnes ! Comme elle pèse un tiers de la consommation mondiale des métaux de base, il n’est pas étonnant que les prix fusent.

L’action des investisseurs, autrement dit de spéculateurs, est l’autre facteur inflationniste. Ils sont de retour après les pertes abyssales qu’ils ont subies en 2008 et 2009, car il faut qu’ils placent leurs énormes liquidités. “On ne sent pas encore de mouvements spectaculaires”, explique Renaud de Kerpoisson, président de la société de conseil en gestion du risque prix Offre et demande agricoles. “Mais on constate la reprise de leur activité : on voit de plus en plus des achats de plus de 500 lots à la fois, alors que la norme ne dépasse pas 50.”

Lire la suite

Les pays pauvres s’offrent… des armes de guerre

Un rapport de l’Institut international pour la paix démontre que la course aux armements est engagée dans des pays pauvres, tant en Amérique du Sud qu’en Asie du Sud-Est. Les avions de combat figurent en tête des achats.

Dans son rapport annuel sur le commerce des armements portant sur la période 2005-2009, l’Institut international de recherche pour la paix (Sipri), basé à Stockholm, souligne qu’au niveau planétaire, les ventes d’armes ont été supérieures de 22 % à ce qu’elles ont été en 2000-2004.

Une course aux armements a opposé, ces cinq dernières années, des pays pourtant pauvres, où l’argent consacré à l’achat d’armes, avions de combat en tête, aurait pu être utilisé à meilleur escient, constate l’Institut.

A l’échelle mondiale toujours, «les avions de combat ont représenté 27 % du volume total de transferts d’armes» sur la période étudiée. En 2009, les avions de combat ont constitué 40 % des ventes d’armes conventionnelles russes et 39 % des américaines.

«Les commandes et les livraisons de ces armes potentiellement déstabilisantes ont conduit à une course aux armements dans des régions où règne la tension : Proche-Orient, Afrique du Nord, Amérique du Sud, Asie du Sud et Asie du Sud-Est», note le Sipri.

Lire la suite

La bulle immobilière chinoise officiellement proche de l’explosion

Nous avons récemment évoqué cette question.

Désormais, c’est Le Quotidien du Peuple, organe officiel du Parti communiste chinois, qui s’en inquiète.

Lorsque la Chine a annoncé son plan massif de relance économique, cette série de mesures était surtout orientée pour mettre l’économie sur une trajectoire de croissance à long terme, et non pas pour attiser un nouveau boom immobilier.

Mais les craintes augmentent, concernant le fait que le plan de relance de 4 trillions de yuans (586 milliards de dollars) a été siphonné afin de gonfler la bulle immobilière qui risque d’éclater bientôt.

Pour de nombreux acheteurs potentiels, les prix des logements étaient déjà trop élevés quand les mesures ont été lancées en novembre de l’année dernière.

Pourtant, l’écart entre les salaires et les prix immobiliers pourrait se creuser davantage, si les sommes qui sont actuellement dépensées lors des enchères des terrains sont un indicateur.

Partout dans le pays, les compagnies achetant des parcelles de terre, surnommées di wang (地王), ou « les rois de la terre», empochent des sommes sans précédent lors d’enchères frénétiques.

Ce qui a cependant surpris de nombreux analystes expérimentés dans ce domaine, c’est que la plupart des appels d’offres soit effectuée par des entreprises publiques (entreprises d’Etat), qui ont facilement l’accès à des moyens de financement grâce au plan de relance.

Sur les 10 principales acquisitions de terre les plus chères dans les grandes villes de Chine cette année, 6 ont été faites par des entreprises publiques. Lire la suite