Allier (03) : Une éleveuse de bovins, inquiète pour l’avenir

48 heures dans le quotidien d’une éleveuse de bovins, très inquiète pour l’avenir. “Si l’Allier est une terre d’élevage, le monde agricole est en crise, les éleveurs sont en colère”. De son propre aveu, Viviane Alloin “ne voit pas du tout comment va se dessiner l’avenir”. Elle est à la tête d’un cheptel de 200 bovins de race charolaise.

L’an dernier, l’éleveuse n’a pu dégager que 540 euros de salaire mensuel. Heureusement pour elle, elle peut compter sur son père, toujours très actif malgré ses 78 ans. Elle lui a succédé en 2001 et la ferme est dans la famille depuis le début du 17e siècle et la crise actuelle est la pire de ces dernières décennies.

“C’est une profession qui va droit à sa disparition”, déplore l’agricultrice. La France compte aujourd’hui 515.000 exploitations. En 20 ans, leur nombre a été divisé par deux.

(Merci à Pierre)