Nouveau : Web TV Fdesouche

La Turquie a besoin d’une zone euro forte pour maintenir sa croissance

Plus de dix ans après la naissance de la zone euro, l’économie de la Turquie a fortement prospéré alors même que le pays ne fait pas partie de l’Union européenne, mais la crise en Europe pourrait affecter sa croissance.

Ce qui se passe en Europe concerne la Turquie de près. Si l’Union européenne a de la fièvre, la Turquie est également malade parce que les deux économies sont interdépendantes, a déclaré à l’AFP sous couvert de l’anonymat un homme politique européen spécialiste de la Turquie. “Quand aujourd’hui un Turc regarde vers l’Europe d’Ankara ou d’Istanbul, l’Union ne fait pas rêver mais la question qu’il doit se poser est : jusqu’à quel point mon pays est-il lié à l’Europe ?“, a-t-il ajouté.

Lire la suite…

La troisième guerre mondiale est financière

Analyse de la crise, de la responsabilité des USA, des attaques spéculatives anglo-saxonnes contre l’Europe, et de la faillite masquée des Etats-Unis. Une conférence d’une grande clarté. A ne pas manquer. A partir de 35′, Etienne Chouard résume l’ensemble de ses travaux sur les questions monétaires et politiques de manière très inspirée.
Image de prévisualisation YouTube

L’Islande est notre Utopie moderne

En rejetant par référendum le sauvetage de leurs banques et le remboursement de la dette extérieure du pays, les Islandais ont montré qu’il est possible d’échapper aux lois du capitalisme et de prendre son destin en main, se réjouit un historien espagnol.

Les Islandais ont décidé d’empêcher que l’avenir soit dicté par la roue tragique de la nécessité. Les autres pays vont-ils encore tolérer que le réel soit défini par le capital ? Allons-nous continuer à confier l’avenir, le possible et l’imagination aux banques, aux grands groupes et à ces gouvernements qui disent faire tout ce qu’il est vraiment possible de faire ?

Lire l’article en entier…

« L’économie mondiale est en danger » selon Christine Lagarde

La directrice générale du FMI estime que l’Europe plonge le reste du monde dans la crise, y compris la Chine et les États-Unis. Elle critique la lenteur des réformes dans l’Union.

La trêve de Noël est bienvenue. Quelques jours de répit pour une planète à bout de souffle. La rentrée sera celle de tous les périls, explique Christine Lagarde au JDD.

Elle compare la situation actuelle à celle de l’entre-deux-guerres. “La période que nous vivons ressemble aux années 1930 par certains aspects. À cette époque, les États se sont repliés sur eux-mêmes et le multilatéralisme a reculé. Aujourd’hui, nous voyons certains États relever leurs barrières tarifaires, inventer des obstacles non tarifaires et parfois faire obstacle aux flux de capitaux.

La montée des égoïsmes nationaux est, selon elle, le principal frein. “Il est difficile de mettre en place les stratégies de coalition internationale contre la crise. Les Parlements nationaux rechignent à engager les finances publiques ou la garantie de leur État pour soutenir d’autres pays. Le protectionnisme est dans les débats, et le chacun pour soi gagne du terrain.

Lire l’article en entier…

François Hollande présente un début de programme

Le candidat PS, qui présentera son programme en janvier, a donné ses «pré-propositions» économiques et sociales.

La création des emplois d’avenir, souhaités par Martine Aubry, sera appliquée «avec parcimonie» et ciblée sur les jeunes de certains quartiers défavorisés.

Lire la suite

Le programme “anti-système” de Ron Paul séduit les Américains

Qui profite de l’inflation ? Seulement ceux qui sont en haut de la pyramide et récupèrent tout l’argent, directement de la source. Comme vous l’avez peut-être deviné, la source, c’est la Réserve fédérale.” Sur son site, Ron Paul, candidat libertarien à la primaire républicaine, n’y va pas par quatre chemins quand il s’agit de désigner les coupables de la crise financière actuelle et de l’inflation, toutefois modeste, à laquelle sont confrontés – entre autres – les Américains.

Un discours qui interpelle un nombre croissant d’électeurs potentiels puisqu’il dispute avec Mitt Romney la première place des sondages dans l’Iowa, premier Etat dans le calendrier des primaires. Selon l’institut Rasmussen Report, Ron Paul se situait jeudi 22 décembre 5 points derrière son concurrent, avec 20 % des intentions de votes.

Dans un contexte de crise économique et financière mondiale, le discours de Ron Paul va plus loin qu’une simple dénonciation des dérives de la finance. Surnommé “Docteur No” au Congrès pour ses positions “anti-système” et indépendantes des lobbies, il n’hésite pas à défendre un programme économique radical.

Lire la suite…

Mayotte : Nouveau train de mesures sociales

Hier, en conseil des ministres, ont été décidées plusieurs mesures relatives aux droits sociaux à Mayotte. Elles concernent la couverture maladie, la retraite et une revalorisation des prestations familiales.

Mayotte a dit oui à la départementalisation

Les allocations liées aux premier et second enfant «seront alignées sur les DOM en 15 ans». Cette durée qui peut paraître longue est évidemment liée à la natalité galopante dont souffre Mayotte.”

Lire la suite

L’immigration bondit en Allemagne

L’Allemagne a enregistré un fort rebond de l’immigration au premier semestre 2011, notamment en provenance des pays européens touchés par la crise, a annoncé jeudi l’Office fédéral des statistiques Destatis. Quelque 435.000 personnes en provenance d’un pays étranger se sont installées en Allemagne au premier semestre 2011, un chiffre en hausse de 19% par rapport à la même période de 2010.

Lire la suite…

La crise de la zone Euro et la responsabilité historique des dirigeants européens

Par Jacques Sapir

Alors que nous entrons dans la période des fêtes de fin d’année, la crise de la zone Euro semble ne pas vouloir connaître de répit. Le sommet européen du 5 décembre n’a apporté que des espoirs, vite déçus par le retour aux réalités.

Lire la suite

Diplômés étrangers : «Employeur français, tu n’embaucheras pas d’étranger»

Une soixantaine de personnalités publie une pétition pour soutenir les étrangers fraîchement diplômés, empêchés de travailler en France par la circulaire Guéant du 31 mai.

«Le message de la circulaire est clair : étranger, ne viens pas étudier chez nous, et n’espère pas trouver un emploi au terme de tes études. Employeur français, tu n’embaucheras pas d’étranger. Peuple de France, tes dirigeants veillent sur tes emplois ! Préférence nationale ! La France aux Français !», lit-on dans la pétition mise en ligne sur le site «université universelle».

En attendant l’éventuel retrait de la circulaire, les signataires s’engagent à parrainer des jeunes en galère. «Concrètement, chaque personnalité sera en binôme avec un étranger pour l’aider dans ses démarches : l’accompagner à la préfecture ou devant le tribunal… L’aider de toutes les manières possibles et imaginables», explique Fatma Choueib porte-parole du collectif. En faisant jouer leur réseau de connaissances surtout, pour accélérer les choses.

Lire la suite

Aux Etats-Unis, 38 % d’enfants sans-abri en plus en quatre ans

Le nombre d’enfants considérés comme sans-abri aux Etats-Unis a augmenté de 38 % en quatre ans, pour atteindre 1,6 million en 2010. Selon le rapport du Centre national pour les familles sans-abri, qui appelle “à agir” au plus vite contre ce fléau, ce chiffre touche aujourd’hui un enfant sur 45.

Lire la suite…

Olivier Delamarche : «Je vois le CAC 40 à 2000 points en 2012»

Olivier Delamarche, du groupe Platinium Gestion, le 20 décembre 2011 sur BFM Radio, met les points sur les i, dans l’émission “Intégrale Bourse.

«Je ne vous tiendrai aucun propos rassurant sur l’Europe – Le crédit-crunch a lieu tous les jours – Les banquiers ne prêtent plus d’argent à l’ Économie depuis des mois – Il faut rétablir le Glass-Steagall Act – Il faut sortir l’Espagne, l’Irlande, le Portugal et la Grèce de la Zone Euro – La vérité est chez tous les gens qui refusent de se faire tondre »

Image de prévisualisation YouTube

Les grands patrons anglais craignent une mise à l’écart de l’Europe

Une vingtaine de grands patrons britanniques ont demandé mardi au gouvernement de rester “au coeur de l’Europe”, soulignant qu’il était “dans l’intérêt de la Grande-Bretagne que l’euro survive”, trois millions d’emplois étant en jeu.

Dans une lettre ouverte publiée par le Daily Telegraph, les signataires, dont les patrons de Virgin Richard Branson et de British Telecom Mike Rake et le vice-président de Royal Dutch Shell John Kerr, ont accueilli comme un point positif la récente décision du gouvernement de prendre part comme observateur aux réunions d’experts sur le sauvetage de la monnaie unique.

Lire la suite…

Olivier Delamarche analyse la crise économique avec Fortune

Olivier Delamarche, analyste financier et président de la société Platinium Gestion, a reçu, la semaine passée, deux administrateurs de Fortune, le blog économique de Fdesouche. Il a répondu sans détour à toutes leurs questions.

Bien connu pour son franc-parler, son réalisme et son humour caustique, Olivier Demarche met les points sur les i, chaque mardi sur BFMTV dans l’émission “Intégrale bourse“, animée par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur.

L’euro ? L’emploi, la croissance, et des prix plus bas

Déclarations de J. Chirac, en 1998 d’abord, puis en 1995.
Image de prévisualisation YouTube
Le principe de la monnaie unique a été adopté lors du traité de Maastricht, approuvé par referendum en 1992. L’union monétaire a été réalisée en 4 étapes :

  • 1993 : libéralisation de la circulation des capitaux
  • 1994 : coordination des politiques économiques, pour assurer la convergence des Etats membres
  • 1999 : création d’une monnaie unique et établissement d’une Banque centrale européenne.
  • Décembre 2001 : les commerçants reçoivent des euros pour être en mesure, dès le 1er janvier 2002 de rendre la monnaie en euros.

Lecteurs, cherchez les déclarations (en image de préférence) des différents hommes politiques français et européens qui vous ont vendu la monnaie unique sur la décennie 1990-2000. Mettez-les éventuellement en ligne. Indiquez-nous les liens.