Nouveau : Web TV Fdesouche

Un réseau de frigos en accès libre pour lutter contre le gaspillage (en Allemagne, évidemment)

Ils s’appellent les Lebensmittelretter ou les Foodsaver (les «sauveurs de nourriture») et se sont donné pour mission de sauver le monde du gaspillage alimentaire. Ces citoyens allemands bénévoles font la tournée des supermarchés pour récupérer les aliments qui ne peuvent plus être vendus mais sont toujours consommables avant qu’ils n’atterrissent à la poubelle, rapporte le quotidien berlinois Der Tagesspiegel.

Grâce à eux, plusieurs centaines de tonnes de nourriture ont pu être sauvées depuis 2012, année où cette initiative a vu le jour à Berlin. Les Foodsavers comptent aujourd’hui environ 1.700 bénévoles dans la capitale allemande et près de 8.000 à l’échelle du pays. Afin que ce sauvetage de légumes rabougris, de salades fripées et de yaourts à peine périmés ne soit pas vain, un réseau d’une vingtaine de réfrigérateurs, baptisés «FairTeiler» (littéralement, «partageurs justes»), a été mis en place à Berlin.

Lire la suite

Comment exploiter les énergies renouvelables marines ?

Berceau d’incroyables forces de la nature, les mers et océans sont de gigantesques réservoirs d’énergie. Des chercheurs et des ingénieurs se sont fixé un but ambitieux : couvrir un tiers des besoins énergétiques actuels à l’échelle mondiale grâce aux énergies renouvelables marines. Comment atteindre cet objectif ?

Xenius – Allemagne (2014)

Stephen Hawking a l’intelligence artificielle à l’oeil

Stephen Hawking, scientifique mondialement réputé pour ses travaux en cosmologie et physique des trous noirs, a co-signé une tribune dans le journal britannique The Independant. Il dénonce un manque d’intérêt de la communauté scientifique pour les risques inhérents au développement de l’intelligence artificielle.

Associé à d’autres chercheurs de renom comme Stuart Russel, Max Tegmark et Frank Wilczek, il tire le signal d’alarme. « Développer avec succès l’intelligence artificielle pourrait être le plus grand événement dans l’histoire de l’humanité. Malheureusement, ce pourrait aussi être le dernier », estiment-ils.

Les risques qu’ils évoquent sont multiples mais renvoient tous à des problématiques déjà explorées dans le domaine du cinéma. Ainsi, dans des films comme iRobot ou Terminator, peut-on voir émerger des formes d’intelligence artificielle (souvent associées à des robots) ultra-connectées et omniprésentes? Lorsque celles-ci décident de se retourner contre leurs créateurs, elles sont capables de bloquer la plupart des services et infrastructures qui nous font vivre actuellement.

Lire la suite

L’État islamique entend désormais créer sa propre monnaie (Màj vidéo)

Dans sa tentative de consolider son califat autoproclamé, le groupe terroriste du Moyen-Orient entend désormais battre sa propre monnaie islamique. Ces militants voudraient rétablir le dinar originel qui est une ancienne monnaie des débuts de l’Islam et des personnalités religieuses ont apparemment annoncé son retour dans les mosquées à Mosoul et dans la province irakienne de Nineveh.

Le dinar, uniquement constitué de pièces d’or et d’argent est aujourd’hui utilisé par plusieurs pays, mais les pièces y sont faites dans des matériaux différents de la version originale. Quoiqu’il en soit, le groupe djihadiste est soupçonné de planifier le retour des originaux d’or et d’argent, qui furent mis en circulation pour la première fois en 634, durant le califat d’Uthman.

Lire la suite

Pays-Bas : Une piste cyclable phosphorescente en hommage à Van Gogh

L’artiste néerlandais Daan Roosegaarde s’est inspiré du tableau “La nuit étoilée” pour réaliser cette piste à Eindhoven au Pays-Bas. L’œuvre de l’artiste néerlandais a été inaugurée, jeudi 13 novembre, par la ville d’Eindhoven.

“Je voulais créer un endroit où les gens rencontreraient technique et expérience, voilà ce que signifie pour moi la techno-poésie”, a déclaré le créateur. Pour accomplir cette performance, il a utilisé des milliers de pierres phosphorescentes vertes sur un kilomètre. Daan Roosegaarde et ses collaborateurs ont voulu développer un concept qui allie lumière, énergie et signalisation routière.

L’ouverture de la piste cyclable Van Gogh-Roosegaarde marque le début de Van Gogh 2015, une année de manifestations culturelles aux Pays-Bas, en Belgique et en France pour le 125e anniversaire de la mort du peintre.

This war of mine : survivre dans une ville assiégée (jeux vidéos)

Dans le jargon du jeu vidéo, un jeu de guerre, c’est soit un jeu de tir, soit un jeu de stratégie. C’est en tout cas un titre où l’objectif consiste à remporter la bataille d’une manière ou d’une autre. Pourtant, la guerre n’est pas simplement une histoire de soldats puisque chaque conflit touche aussi la population civile. Comment survivre au jour le jour alors que les balles sifflent dehors ? Comment garder l’espoir au milieu du chaos ? This War of Mine tente d’apporter un éclairage sur ces questions, en traitant le sujet sous la forme d’un jeu vidéo.

Par Jihem

 

 

L’une des premières choses que partage l’équipe de 11 bits Studios lorsqu’elle montre This War of Mine, c’est que son titre fait déjà polémique auprès d’une certaine presse. Selon certains, s’occuper d’un groupe de civils en pleine guerre ne doit surtout pas être le sujet d’un jeu vidéo, on ne doit tout simplement pas s’amuser avec la misère des gens.

Lire la suite

États-Unis : Vivre sans téléphone portable, un village résiste

Le village de Green Bank se situe au cœur de la National Radio Quiet Zone: une région de 33.000 km2, où la plupart des ondes électromagnétiques sont interdites. Afin d’éviter les interférences, micro-ondes, wi-fi, radio, téléphones portables et système d’ouvertures automatiques des portes, sont tous interdits dans cette région des États-Unis.

Et les hypersensibles aux ondes sont de plus en plus nombreux à venir y trouve refuge.

Le marché de la mort est bien vivant ! (Vidéo)

Aujourd’hui, le marché funéraire est en pleine mutation. Le secteur n’a pas cessé de s’adapter aux tendances sociologiques, économiques et technologiques, et ce depuis la libéralisation de son marché, en 1993.

Designers, artistes ou encore concepteurs-web proposent sans cesse de nouvelles manières de célébrer la mort. De la retransmission sur le net d’une cérémonie précédant une crémation aux tombes connectées, sans oublier les sites dédiés à la mémoire des défunts qui fleurissent sur les réseaux sociaux ou encore la fabrication de cercueils en carton, l’offre est de plus en plus variée.

Réalisé par Sylvie Deleule (2014)

Créances douteuses : un boulet à 900 milliards d’euros pour les banques

Avec 136 milliards d’euros de créances douteuses supplémentaires, la rentabilité des banques est sous pression.

C’est un boulet de 880 milliards pour les principales banques de la zone euro, soit 4 % du total de leur bilan. Cette somme correspond au total des prêts dits « non performants » (c’est-à-dire en retard de paiement depuis au moins 90 jours), détectés par la BCE au sein des 130 banques de la zone euro passées au scanner par ses soins.

Lire la suite

Une enfance sous surveillance

Les dispositifs permettant de suivre ses enfants à la trace sont à la mode. Non sans poser de lourdes questions pédagogiques, éthiques et juridiques.

Les parents balisent. Des applications permettaient déjà de scruter, depuis son téléphone portable, celui de ses enfants. Les objets physiques se multiplient désormais pour les suivre à la trace, sous la forme d’un innocent porte-clef ourson à géolocalisation, d’un manteau connecté lancé par Gemo ou d’un bracelet électronique.

Comment ne pas faire le rapprochement avec le bracelet qui permet aux prisonniers de ne pas être enfermés derrière des barreaux ? Pucer un enfant permet-il de le sortir de l’emprise de parents devenus des geôliers surprotecteurs, comme le souligne Nadia Daam sur Slate ? En le laissant quelques mètres sans une main dans la sienne, mais avec un fil à la patte.

Puce-moi si tu peux

Albert, 36 ans, cadre dans l’industrie chimique à Huttenheim (Bas-Rhin) raconte ainsi qu’il n’accompagne plus son fils à l’école, « faute de temps mais également pour lui donner une certaine autonomie, sachant qu’il maîtrise les règles élémentaires de sécurité ». Mais il lui a tout de même confié une balise, pour vérifier qu’il est bien arrivé jusque dans sa classe de CE2 :

« C’est pour moi un soulagement de pouvoir consulter à distance les données GPS, et voir ainsi si son trajet s’est bien passé. »

« Quand on voit la société dans laquelle on vit et les horreurs qu’on découvre au quotidien, comment ne pas avoir peur pour son enfant ? », réagit quant à elle la blogueuse Maman Geek dans les commentaires de son article consacré au sujet.
Lire la suite

Humble proposition pour empêcher les enfants des pauvres en Irlande d’être à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public

C’est une triste chose pour ceux qui se promènent dans cette grande ville (1) ou voyagent dans la campagne, que de voir les rues, les routes et les portes des cabanes encombrées de mendiantes que suivent trois, quatre ou six enfants tous en haillons et importunant chaque passant pour avoir l’aumône. Ces mères, au lieu d’être en état de travailler pour gagner honnêtement leur vie, sont forcées de passer tout leur temps à mendier de quoi nourrir leurs malheureux enfants, qui, lorsqu’ils grandissent, deviennent voleurs faute d’ouvrage, ou quittent leur cher pays natal pour s’enrôler au service du prétendant en Espagne, ou se vendent aux Barbades.

Tous les partis tombent d’accord, je pense, que ce nombre prodigieux d’enfants sur les bras, sur le dos ou sur les talons de leurs mères, et souvent de leurs pères, est, dans le déplorable état de ce royaume, un très-grand fardeau de plus ; c’est pourquoi quiconque trouverait un moyen honnête, économique et facile de faire de ces enfants des membres sains et utiles de la communauté, aurait assez bien mérité du public pour qu’on lui érigeât une statue comme sauveur de la nation.
Lire la suite

Hong Kong : Les menaces des géants de l’immobilier sur les villages

Les bucoliques villages agricoles de Hong Kong qui bordent la Chine continentale sont vent debout contre des promoteurs immobiliers accusés d’accaparer la terre. Dans l’ex-colonie britannique, le ressentiment contre des hommes d’affaires aux carnets d’adresses bien remplis nourrit aussi le mouvement prodémocratie.

Les protestataires qui campent toujours dans le territoire passé sous tutelle chinoise en 1997 réclament l’instauration d’un suffrage universel véritable. Mais ils s’insurgent également contre ce qu’ils perçoivent comme une collusion d’intérêts entre le gouvernement et la puissante élite économique de ce centre financier international.

Les inégalités sociales s’aggravent alors que la majorité des sept millions d’habitants ont du mal à se loger en raison du coût prohibitif du mètre carré.

La situation des villageois des Nouveaux Territoires, dans la partie continentale de Hong Kong, illustre cette problématique. Ils rejettent un projet gouvernemental de plusieurs milliards de dollars qui fera disparaître des terres agricoles et déracinera des milliers de personnes.
Lire la suite

La France envisage de taxer ses ressortissants où qu’ils se trouvent

La France pourrait bouleverser les fondements de sa fiscalité en cherchant à l’avenir à imposer ses propres ressortissants établis à l’étranger sur le seul critère de leur nationalité. Pour les quelque 160.000 Français de Suisse, dont près de 3000 bénéficieraient d’une imposition au forfait, les conséquences pourraient être considérables.

La récente convention de double imposition signée le 2 avril 2013 avec Andorre, qui doit encore recevoir l’approbation du parlement français, contient en effet une clause qui permettrait à la France, si elle devait le décider un jour, d’imposer pleinement ses ressortissants établis dans la principauté «comme si la présente convention n’existait pas».

Ce texte «laisse la porte ouverte à une évolution de la fiscalité française qui aurait pour objet d’imposer les personnes de nationalité française sur ce seul critère, quel que soit le lieu de leur résidence fiscale et de la source de leurs revenus», peut-on lire dans le rapport de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale relatif à la ratification de cette convention, daté du 15 octobre dernier.

Marge de manœuvre
Lire la suite

Marché du Famas : Humbert reste dans la course

Le groupe italien Beretta et sa filiale française Humbert basée dans la Loire font partie de la short-list des entreprises qui vont pouvoir répondre à l’appel d’offres de la DGA. L’autre candidat régional, le stéphanois Verney-Carron, n’a pas été retenu.


La direction générale de l’armement (DGA) du ministère de la Défense a rendu sa short-list : une poignée d’entreprises va pouvoir répondre à l’appel d’offres pour le remplacement du fusil d’assaut Famas. Parmi elles figure le groupe italien Beretta (3 000 salariés, 600 millions d’euros de CA) qui avait déposé un dossier de candidature conjointement

avec sa filiale française Humbert (47 salariés, 30 millions d’euros de CA), implantée à Veauche dans la Loire.

Lire la suite

Surtaxe sur les résidences secondaires : la liste complète des 1.150 villes concernées

Les communes situées en « zones tendues » pourront majorer la taxe d’habitation de 20% sur les résidences secondaires. Votre ville est-elle concernée ?

Comme indiqué par Les Echos début novembre, le projet de loi de Finances rectificative pour 2014, présenté ce mercredi matin en Conseil des ministres , introduit une hausse de 20% de la taxe d’habitation dans les zones tendues, telles que Paris, sur les logements meublés qui ne sont pas une résidence principale.

Cette majoration est proposée « dans les zones tendues et pour les collectivités qui le souhaitent » et son produit, estimé à 150 millions d’euros, sera versé au budget des communes, indique le ministère des Finances.

La liste des communes dépendant des « zones tendues » a été définie par décret . Cette liste précise également le champ d’application de la taxe annuelle sur les logements vacants.

Voici donc cette liste complète, selon les agglomérations :

Lire la suite

La seconde vie des déchets

Alors que quatre milliards de tonnes de déchets polluent la Terre chaque année, certains les recyclent pour leur redonner vie. Bouteilles vides, rebuts alimentaires, vieux vêtements, de plus en plus de déchets ont une seconde vie.

Chez Stefan De Doncker, en Normandie, rien ne se perd, tout se recycle. Ici, les fondations de sa maison sont construites en pneus remplis de terre. Les murs ont été réalisés avec des bouteilles de verre, récupérées dans des décharges. Par ailleurs, grâce à des panneaux solaires et à un système de récupération d’eau, le bâtiment est autonome en énergie. À la clé : une économie de 2.000 euros par an, par rapport à son ancienne maison, en Belgique.

Pourtant, ces maisons en matériaux de récupération ne sont pas assez généralisées. Pour l’architecte Julien Choppin, “le principal frein au réemploi des matériaux c’est la réglementation du monde du bâtiment où il y a des normes extrêmement précises. Ensuite, c’est l’approvisionnement en matériaux : c’est plus difficile de trouver des matériaux de seconde main que des matériaux neufs“.

Faux sucres, zéro calorie, mais à quel prix?

Les édulcorants dits «intenses» ont pris le pouvoir dans notre alimentation. Depuis que le poids et la consommation de sucre sont devenus des préoccupations, ces substituts affichant zéro calorie constituent des incontournables de l’industrie agroalimentaire.

Aujourd’hui, plus de 6000 produits alimentaires et médicaments contiennent de l’aspartame, l’édulcorant chimique le plus utilisé au monde. Depuis quelques années, cette molécule fait polémique, et plusieurs études pointent des risques potentiels sur la santé. Industriels et consommateurs se tournent désormais vers une plante originaire du Paraguay: la stévia.