Radar fixe : jackpot pour l’État

La politique du radar fixe est un véritable jackpot pour l’État : près de 1 milliard d’euros engrangé en 2008 ! Jean-Luc Nobleaux livre dans son ouvrage “Radars : le grand mensonge”, une analyse très critique du système de contrôle automatique qui sévit sur le réseau routier français.

« Sous prétexte d’écologie, de solidarité, de délinquance, de sécurité routière, que sais-je, l’État contraint, surveille et taxe toujours plus le citoyen lambda , puis communique sur des améliorations souvent factices grâce à des chiffres et conclusions plus ou moins bidonnés ».

Les chiffres qui tuent

Les radars se sont multipliés entre 2003 et 2008, passant de 50 radars et 1,6 million de contraventions à 2 000 radars pour 10 623 573 flashes ! Le but est d’arriver à 5 000 radars en 2012 à raison de 500 nouvelles cabines tous les ans. En 2012 la probabilité moyenne d’avoir de nouveaux points retirés grimpera à près de 80 %.

En 2008 on peut estimer que le seul maillage des radars fixes automatiques et son business induit ont rapporté près d’1 milliard d’euros à l’État.
Lire la suite

New-York, la fin de la crise ?

Ils sont agents immobiliers, chauffeur de taxi, vendeur de vélo ou encore analystes financiers. Depuis la crise, en douze mois, plus de 300 000 new-yorkais ont perdu leur emploi. Certains n’ont plus de travail mais la crise leur donne aussi de nouvelles perspectives dans une ville qui fait toujours rêver.

http://www.dailymotion.com/video/xavo4d

Pour Jacques Attali, la crise n’est pas finie

Jacques Attali publie ses conseils pour traverser les tempêtes: « Survivre aux crises » (Fayard), destiné tant au grand public qu’aux dirigeants économiques et politiques.

Extrait:

Votre scénario de sortie de crise ?

- Je ne pense pas du tout qu’on en soit sorti. Il y a la dimension financière : les banques sont encore extraordinairement fragiles. Ensuite, l’endettement des États, le seul moteur de la croissance, atteint des niveaux vertigineux. Enfin, le chômage, qui reste le principal indicateur de la crise pour les gens, ne va baisser ni aux États-Unis ni en Europe.

http://www.dailymotion.com/video/xay7zi

(Merci à Pakc)

Moi et ma banque

Alors que les situations de surendettement se multiplient, la réalisatrice Isabelle Vigouroux montre de l’intérieur le durcissement de la relation entre les banquiers et leurs clients.

Pour comprendre l’impact de la crise déclenchée voici un an, Isabelle Vigouroux explore de l’intérieur la manière dont elle a affecté la relation entre les banques et leurs clients, particuliers ou entreprises. Poussé par son banquier à investir dans les actions Natixis, l’un des témoins a perdu tout son capital. Cette femme, elle, a glissé petit à petit dans l’angoisse du surendettement, comme des millions de gens en Europe.

Quant à ce patron de PME, il ne digère pas que sa banque, après avoir perdu des milliards en Bourse, lui refuse un prêt au motif qu’il serait risqué. Hausse des intérêts et des taux variables, frais bancaires en expansion… Des conseillers financiers témoignent de l’engrenage de la pression commerciale. Sommés de faire du chiffre, ils ont vendu crédit et produits bancaires sans tenir compte de l’intérêt des clients. Un film qui, à travers des histoires personnelles, raconte comment nous avons perdu confiance dans les banques.

La vidéo est ici.

Capitalisme : une love story ou un coup d’Etat financier

Avec Capitalism : A Love Story – qu’on peut traduire par Le capitalisme : une histoire d’amour, Michael Moore a décidé de s’attaquer à la crise financière qui secoue les États-Unis et le monde depuis l’automne dernier.

«Ce ne sera pas une leçon d’économie» avait expliqué Michael Moore en présentant la pré bande-annonce, «mais plus un film de vampires! Plutôt que de se repaître du sang de leurs victimes, les personnages de mon documentaire se nourrissent d’argent. Et ils n’en ont jamais assez!»

Bande annonce:

Image de prévisualisation YouTube

Comme à son habitude, Michael Moore dénonce des vérités, des faits particuliers qu’il tourne habilement en vérité générale. Mais le public non-initié à l’actualité financière se verra trompé et les connaisseurs traiteront le film d’amateurisme.

Lire la suite

Le temps des émeutes

Alain Bertho, professeur d’anthropologie à l’Université de Paris 8 – Saint-Denis et auteur du livre “Le temps des émeutes“, répond à différentes questions:

- Pourquoi le « temps des émeutes » ? Est-ce un phénomène nouveau ?

- Comment réagissent les gouvernements et les forces politiques dans le monde à ce nouveau phénomène social ?

- La « catastrophe » mentionnée à la fin du livre est-elle inévitable ?

http://www.dailymotion.com/video/xaw1k7

“Le sommet de Copenhague nous dirige vers un Gouvernement mondial”

Du 7 au 18 décembre 2009 aura lieu le sommet mondial Copenhagen Climate Council sur le changement climatique dans le cadre du suivi du Protocole de Kyoto. Il y sera question de la vision d’un nouvel accord international sur le climat, en faveur d’un marché mondial du carbone et des technologies en matière de développement durable qui sont respectueuses de l’environnement. Seront notamment débattus l’effet de serre, les nouvelles normes d’émission de gaz CO², la capture du carbone et stockage (CCS), l’énergie nucléaire ainsi que les agrocarburants.

Voici une brève vidéo filmée lors d’une conférence à l’université Bethel à Saint-Paul dans le Minnesota aux États-Unis, le 14 octobre 2009 où Lord Christopher Monckton a abordé certains points intéressants mais inquiétants du traité qui sera signé par les nations lors du sommet mondial à Copenhague dont celui du transfert des richesses de l’Occident vers les pays du Tiers Monde et, à terme, de l’établissement d’un gouvernement mondial.

http://www.dailymotion.com/video/xaukd2

Le texte du traité en Anglais

“C’est la fin du capitalisme américain”

Paul Jorion était interviewé dans l’émission Parlons Net le 5 juin 2009. Pour l’interroger, Philippe Labarde de Vendredi Hebdo, Philippe Cohen de Marianne2.fr, Samuel Laurent du Figaro.fr et Pascal Riché de Rue89.com.

Morceaux choisis:

- “Après les subprimes, d’autres prêts sont en train de tomber (ALT A, ou “OPTIONAL A). 60% des pertes sont encore cachés, ça va être pire car ça concernera bien plus de gens que les subprimes”

- “Il faut une alternative, il faut au moins envisager que le capitalisme soit blessé mortellement.”

- “L’Oligarchie est dans le brouillard elle aussi.”

- “On entend que c’est en train de repartir, c’est bidon… ça va aller très très mal. Tout ça est basé sur des chiffres et bilans camouflés.”

- “Les rats sont en train de quitter le navire.”

http://www.dailymotion.com/video/x9hzmv
Lire la suite

Paul Jorion analyse la crise économique

“La crise d’aujourd’hui est plus grave que celle de 1929… elle va entraîner un changement de civilisation.”

Paul Jorion est anthropologue et sociologue, spécialisé dans les sciences cognitives et l’économie. Il anime un blog très fréquenté dans lequel il traite surtout de matières économico-financières avec un regard anthropologique.

En 2004, Paul Jorion rédige La crise du capitalisme américain qu’aucun éditeur français ne veut alors éditer. En 2005, la revue Mauss publie l’introduction de l’ouvrage. Finalement, c’est en 2007, que Alain Caillé, informé de l’intérêt de Jacques Attali, édite le livre aux éditions La Découverte en le réintitulant euphémistiquement Vers la crise du capitalisme américain ?. L’ouvrage annonce la crise des subprimes qui se révèlera effectivement au grand public quelques semaines plus tard.

http://www.dailymotion.com/video/x8ugu2

“Immigrés: 36 milliards de dépenses superflues”

Extraits de l’émission “C dans l’air” du mercredi 23 septembre 2009 sur le thème: “la France n’a-t-elle pas accueilli depuis des années plus d’étrangers qu’elle ne peut en absorber?”

Le député UMP Christian Vanneste rappelle quelques vérités. Notamment quele taux de chômage chez les immigrés est de 20% plus important que chez les Français et en matière de formation, “qu’en France, les 2/3 des immigrés sont au niveau primaire“.  Il reprend aussi le chiffre de 36 milliards de dépenses superflues en raison du poids que pèse la population immigrée.

http://www.dailymotion.com/video/xalmqe

Source: French Carcan

Quand les Chinois mangent le pain des Algériens

Les méfaits inattendus de l’immigration…

Alors que les ressources d’hydrocarbures en Algérie dopent le secteur des travaux publics, ce sont les Chinois qui remportent la majorité des contrats, grâce à une main-d’œuvre défiant toute concurrence…

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

(Merci à Christopher Johnson)

“Il faudrait investir 1000 milliards d’euros dans l’énergie”

Colette Lewiner, vice-présidente de Cap Gemini : les investissements des énergéticiens ont beaucoup baissé en 2009, montre une étude de l’Observatoire européen des marchés de l’énergie (Cap Gemini).

http://www.dailymotion.com/video/xb5zt4

Pau (64) : L’éconstruction pour tous

Bâtir sa maison avec des matériaux recyclés, le tout pour moins de 30.000 euros, c’est possible si l’on en croit les responsables de la communauté Emmaüs de Lescar-Pau, dans le sud-ouest de la France.

Depuis 2009, les Compagnons sont invités à dessiner la maison dont ils rêvent, puis à participer à l’élaboration des plans et à l’écoconstruction de leur futur foyer. Ces maisons bâties en partie avec des matériaux de récupération changent de forme ou de couleur au gré du goût de leurs architectes respectifs.

De la maison sur pilotis au chalet en bois et paille, chaque bâtisse de ce quartier expérimental est unique et consomme peu d’énergie.

L’objectif principal du projet est de permette aux Compagnons de retrouver un nouvel élan de vie grâce au bien-être que peut leur procurer ces habitations personnalisées. Une mairie a également été construite à la sortie du village. Un conseil municipal alternatif s’y réunit régulièrement. Au risque d’être considérée comme le vilain petit canard d’Emmaüs, la communauté continue de « risquer l’utopie ».