Chine : Fonctionnement des marchés

Afin d’alléger le fardeau de la dette des entreprises et des gouvernements locaux, la Banque populaire de Chine (BPC) a baissé ses taux d’intérêt pour la troisième fois en 6 mois. Mais le relâchement monétaire auquel elle procède (accompagné de réformes budgétaires et administratives) n’a guère entraîné d’augmentation des demandes de crédit. En revanche, il a suscité un bond de la Bourse chinoise. La question se pose de savoir si en fin de compte cette mesure sera une bonne chose.

Il est évident que l’économie chinoise est en phase de transition rapide. Les statistiques officielles indiquent un ralentissement de la croissance réelle dans le secteur manufacturier traditionnel et dans la construction, ce qui traduit une baisse des bénéfices des entreprises, une augmentation du nombre de faillites et de prêts à risque dans les villes et les régions à la traîne.

Les mesures visant à combattre la corruption, la surcapacité de production, le surendettement des gouvernements locaux et la pollution freinent les investissements et la consommation et diminuent la probabilité pour la Chine de parvenir au taux de croissance promis par l’État.

Du fait des contraintes budgétaires de plus en plus lourdes imposées par le gouvernement central, les dirigeants locaux et les entreprises nationalisées investissent moins et font preuve d’un excès de prudence. A court terme, cette restructuration pourrait conduire à des récessions localisées, malgré les efforts des autorités visant à créer un environnement macroéconomique plus favorable.
Lire la suite

Norvège : L’État économise pour préparer l’après-pétrole.

Avec seulement cinq millions d’habitants, la Norvège est le pays le plus riche d’Europe. Grâce à l’argent de son pétrole, en 40 ans le royaume a amassé un tas d’or. Le montant de sa fortune s’élève aujourd’hui à 820 milliards d’euros.

Pour gérer au mieux le pactole, la Norvège a créé un fond souverain. Les yeux rivés sur les cours des bourses du monde entier, 400 traders n’ont qu’un objectif : augmenter le capital.

Le fond détient des actions dans des compagnies d’aviation, des produits pharmaceutiques, du champagne, des sites de vente en ligne, des grosses sociétés high-tech, mais aussi dans l’immobilier. La France est l’un des pays où la Norvège a le plus d’investissements.

Sur les trois premiers mois de l’année, le fond norvégien a enregistré un rendement record (+5%). Cette énorme cagnotte servira à financer les retraites des générations futures. Seuls les intérêts des 820 milliards sont aujourd’hui injectés dans les dépenses publiques.

Le buis est en danger

Les jardins à la française sont-ils en danger ? Depuis quelques années, une mystérieuse maladie ronge le buis, véritable star de ces parcs. L’arbuste est aujourd’hui menacé par deux fléaux : un champignon microscopique, le volutella, et la pyrale du buis, un papillon dont la chenille dévore les feuilles.

La vente “en vrac” a le vent en poupe

De plus en plus de produits sont vendus “en vrac”, c’est-à-dire sans emballage. Plus écologique, ce nouveau mode de consommation permet aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire. Très appréciée des consommateurs, la vente “en vrac” fleurit dans les épiceries.

L’impérieuse nécessité de l’économie circulaire

Pendant de nombreuses décennies, notre développement se traduisait par l’augmentation sans fin de notre consommation de ressources et par la production de déchets. Mais, des premiers pas du recyclage à l’économie collaborative, le chemin parcouru a débouché sur une réelle prise de conscience.

Aujourd’hui,cette économie respectueuse de son environnement n’est pas un simple rêve, mais une impérieuse nécessité. Par Bruno Léchevin Président de l’Ademe.

Pendant des décennies, des siècles… la courbe de nos déchets a suivi celle de l’élévation de notre niveau de vie.

Avec le poisson-lune, nous partagions ainsi une caractéristique unique dans le monde animal : notre développement se traduisait par l’augmentation sans fin de notre masse, de notre consommation de ressources. Toujours plus, toujours plus gros, toujours croissant…

Tel le poisson-lune, la fin aurait pu être fatale s’il n’y avait pas eu l’effet des crises économiques et la prise de conscience généralisée : non seulement, nous devions réduire nos consommations de ressources et notre production de déchets, mais en plus, nous pouvions le faire sans remettre en cause notre confort et notre qualité de vie, voire en les augmentant !

Lire la suite

Espagne : Rêves de jardins

Roses anciennes ou fleurs exotiques, arbres remarquables ou plantes aromatiques, entrez dans les jardins qui font rêver.

Dans l’enceinte de la vieille ville de Cordoue, un concours désigne chaque année le patio le plus agréablement fleuri. Isabel Navajas et son mari Pedro y participent et nous font partager leur passion du jardinage.

La jeune génération moins bien lotie que l’ancienne

La génération Y est-elle la génération sacrifiée ? Alors que leurs parents ont connu l’âge d’or, celui des CDI et de l’immobilier pas cher, les jeunes sont confrontés à davantage de précarité. 

En effet, nombre de jeunes décrochent des CDD ou des petits contrats alors qu’au même âge leurs parents avaient déjà un CDI. En 1975, l’âge du premier emploi stable était d’ailleurs de 20 ans contre 28 ans aujourd’hui.

Les chiffres du chômage diffèrent aussi selon les époques. Alors que le nombre de demandeurs d’emploi était de 5% chez les jeunes il y a 40 ans, il atteignait 25% en 2013. Le taux de pauvreté chez les 18-29 ans est lui passé de 10% en 1970 à 19% en 2012. 

Quant à l’âge de départ à la retraite, là encore, la jeune génération est lésée. Les jeunes doivent désormais cotiser plus longtemps que leurs parents.
Mais ce n’est pas tout, le prix de l’immobilier a grimpé de 140% en l’espace de vingt ans. Si le revenu moyen par ménage a lui aussi augmenté, la progression reste assez faible avec seulement plus de 15,6%.

Frédéric Lordon : Les taches aveugles de « l’autre euro possible »

Le texte qui suit est issu de l’intervention, quelque peu augmentée, faite aux Rencontres du « Monde Diplomatique » organisées sur le thème « Europe, des choix existentiels », à l’École normale supérieure les 22 et 23 mai 2015.

Un de ces lieux communs que l’éditorialisme prend pour de la pensée profonde se plaît à répéter que nous vivons une époque de constante accélération et que tout va toujours plus vite… Qu’on se rassure, il reste des domaines où l’on procède encore avec une sage lenteur, par exemple à propos de l’euro quand il s’agit de mettre l’une derrière l’autre deux idées conséquentes.

Une ironie qui n’est sans doute pas inadvertante nous soumet la question de savoir si une autre Europe est possible dix ans après un référendum constitutionnel qui nous promettait déjà à sa manière une autre Europe possible — et dont on mettra difficilement au compte du « non » que la promesse n’en ait pas été tenue, puisque ce texte nous est revenu à l’identique sous la forme du Traité de Lisbonne (à quelques déclarations ronflantes près qui n’engageaient que de l’encre sur du papier).

Moyennant quoi, il nous a été permis d’expérimenter en vraie grandeur en quoi consistait cette version-là de « l’autre Europe possible ». Il est vrai que les mêmes annoncent la bonne nouvelle de l’Europe sociale depuis 1992 — où l’on aperçoit tout de même que certaines choses continuent de bien prendre leur temps, et que l’autre Europe possible est une longue patience.

Comme toujours avec les patiences, il y a ceux qui ont les moyens d’attendre et ceux qui ne les ont pas. Bourdieu rappelait combien la skholé, le loisir, la position scolastique, et plus généralement la distance d’avec les nécessités matérielles, donnent en partie leur principe caché à la hauteur de vue, à la pensée globale, qui s’admirent elles-mêmes de se voir si capables d’embrasser l’histoire longue, et de se projeter à cent ans — il est bien certain qu’on peut se payer le luxe de contempler des horizons séculaires quand soi-même on ignore tout de l’idée de fin de mois.
Lire la suite

Chine : Le phénomène des “maisons clous”

La Chine est confrontée aux limites de sa croissance à marche forcée. Les “maisons clous” sont nombreuses dans le pays. Ces logements que les propriétaires refusent de quitter malgré les procédures d’expropriation, les offres d’indemnisation ou les pressions. Les promoteurs aimeraient implanter des ensembles immobiliers, mais se heurtent aux habitants.

Métrospection

New York, Los Angeles, Tokyo, Hong Kong, Moscou… : à chaque métropole, son métropolitain. Les dispositifs techniques se ressemblent de plus en plus, mais les usages diffèrent.

Les New-Yorkais se déplacent encore en métro, y draguent, y lisent, tandis qu’à Los Angeles les rames sont presque vides : tout le monde circule en voiture. À Tokyo, les trains sont tellement bondés qu’il faut des “pousseurs” pour faire entrer les voyageurs dans les rames ; il est interdit de téléphoner et les suicides atteignent des chiffres record. Le métro de Hong Kong, lui, est géré par une compagnie privée : il est le seul au monde à faire des bénéfices.

Quant aux Moscovites, ils sont fiers de leur métro : les trois lignes construites dans les années 1930 témoignent d’une époque où le modèle soviétique voulait offrir des espaces publics luxueux à ses prolétaires…

Mozzarella : Le business de l’or blanc

Arrivée en France au début des années 1990, la mozzarella est désormais le fromage le plus consommé au monde. Elle inonde les rayons des supermarchés, les épiceries italiennes, les restaurants et les food trucks. Mais les prix varient du simple au double, et il est difficile d’en connaître la provenance et le mode de fabrication.

En Italie, la mafia s’est emparée du marché et de grands producteurs sont soupçonnés d’être liés à la pègre. Roberto Battaglia, producteur, vit sous escorte policière depuis qu’il a brisé l’omerta. Les scandales font la part belle à de nouveaux fromages italiens, comme la burrata.

Élysée : A la première table de France

Quand la reine d’Angleterre est invitée pour un dîner à l’Élysée, la République met les petits plats dans les grands. A l’œuvre pour cet événement, une brigade placée sous la baguette du nouveau chef Guillaume Gomez: à seulement 35 ans, on le décrit comme l’un des cuisiniers les plus doués de sa génération.

Soumis à un stress intense également, car la première table de France s’affiche comme une vitrine de la gastronomie nationale, inscrite au patrimoine de l’Unesco depuis 2010. En toile de fond, se pose la question des coûts de cette restauration: comment maintenir une cuisine d’excellence et un rang de grande nation gastronomique tout en tenant compte des restrictions budgétaires qui s’imposent dans un endroit aussi prestigieux que l’Élysée?

Chine : Le systéme financier et l’écologie

L’impératif d’une croissance durable respectueuse de l’environnement impose-t-elle la création d’une nouvelle génération de banques de développement à l’initiative des pays émergents? La création de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII) par la Chine a intensifié le débat sur cette question.

Pourtant il en est une autre au moins aussi cruciale : de plus en plus important sur la scène internationale, les marchés financiers des pays en développement peuvent-ils encourager ce type de croissance ?

Pour l’instant la réponse semble être positive. La Chine et les autres grands pays émergents paraissent engagés dans la construction de systèmes financiers au service d’un développement durable et inclusif. Mais ils ne peuvent à eux tout seuls bâtir une économie mondiale durable et inclusive.

Les véhicules d’investissement spécialisés dont l’importance et le nombre va croissant depuis quelques années jouent un rôle crucial pour cela. La BAII et la future Nouvelle banque pour le développement créée par les BRICS (le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud) en sont l’illustration la plus visible, mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Les deux plus grandes banques de développement de la planète (la Banque brésilienne de développement et la Banque chinoise de développement) gèrent à elles deux 1.500 milliards d’actifs.
Lire la suite

États-Unis : Un robot “origami” pourrait devenir le meilleur des espions

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont présenté un robot qui, tel un origami, est capable de se replier sur lui-même afin d’adopter différentes formes. 

Conçu en partenariat avec l’Université technique de Munich, ce tout petit engin qui mesure 1,7 cm de côté,  a été présenté à l’occasion de la conférence ICRA 2015 à Seattle.

“La feuille de PVC dont il est constitué est capable de se plier en moins d’une minute au contact de la chaleur et de se déplacer à 3 voire 4 cm par seconde à l’aide d’un électroaimant placé sous la table”, poursuit le site. Ainsi, le robot peut se déplacer sur terre comme dans l’eau, porter de petits objets et grimper sur des objets, le tout dans la plus grande discrétion.

Doté de telles capacités, ce robot pourrait trouver une application dans l’espionnage, selon ses concepteurs, “ou encore dans le secteur médical en prenant forme après avoir été ingéré par un patient”.

Philippe Layat : « Aujourd’hui, c’est le pot de terre contre le pot de vin »

Meyzieu (Rhône), le 2 juin 2015. Philippe Layat, paysan exproprié afin de construire une route vers le nouveau stade de l’Olympique Lyonnais, est convoqué au commissariat pour “entrave à la circulation“.

En effet, ses moutons refusant de prendre un passage sous-terrain, il passe chaque jour sur la route afin d’emmener son troupeau dans son champs coupé en deux. Une situation aberrante dont l’avocat de Philippe Layat voudrait voir changer.

(Merci à Imperator.)

La fabuleuse histoire de l’Eau de Cologne

Raconter l’Eau de Cologne, c’est remonter le cours d’une histoire longue de presque quatre siècles. Son histoire est faite de mythes extraordinaires, de déchirements familiaux et de plagiat commercial. C’est aussi un certain reflet de l’évolution de la société et de ses mœurs, dans son rapport au corps et à l’hygiène.

Car l’eau de Cologne a toujours été un geste de l’intimité : parfum des rois et des stars, elle est devenue plus tard le «sent-bon» du peuple, proposée en tête de gondole des supermarchés. On l’a crue finie. Elle reconquiert pourtant le haut de l’affiche depuis la fin du XXe siècle.

Enquête sur les vacances à petits prix

Les tour-opérateurs et les compagnies aériennes multiplient les offres attractives pour attirer les touristes qui, de leur côté, ont un budget de plus en plus serré. Il est désormais possible d’aller à Barcelone pour moins de 20 euros ou de se rendre au bout du monde pour quelques centaines d’euros.

Mais les séjours organisés à moindre coût ou les billets d’avion bradés ne sont parfois que des produits d’appel afin d’inciter le voyageur à dépenser plus. Alors comment éviter les pièges? L’émission livre quelques conseils permettant de faire la différence entre les vraies bonnes affaires et les offres dont il convient de se méfier.

Partie 1:

Partie 2:
Lire la suite

John Nash est mort, la théorie des jeux est encore bien vivante

Le mathématicien américain John Forbes Nash et son épouse sont morts samedi 23 mai à l’âge de 86 ans dans un accident de taxi. Vous connaissez sans doute son histoire grâce au film “un homme d’exception” (A beautiful mind) dans lequel son rôle était joué par Russel Crowe.

John Nash venait de recevoir le prix Abel de mathématiques. Mathématicien de génie, Nash a sombré dans la schizophrénie à trente ans, pour n’en sortir qu’à l’âge de 60 ans. Il s’était vu décerner le prix Nobel d’économie en 1994 pour sa contribution à la théorie des jeux . Celle-ci est devenue un puissant outil dans de nombreuses disciplines où l’on cherche à définir des choix rationnels optimaux – en psychologie, science politique, géostratégie, écologie…

La théorie des jeux a connu son essor dans les années 1940, avec les travaux de John von Neumann et Oskar Morgenstern, qui s’intéressèrent d’abord à des situations à deux joueurs, à somme nulle – où le gain de l’un est la perte de l’autre. Mais au-delà, « c’était un résultat très intéressant en économie, qui allait à l’encontre de la Main invisible d’Adam Smith, supposée bénéfique à tous », souligne le mathématicien Ivar Ekeland (université Paris-Dauphine).

Lire la suite

Allemagne : Faut-il taxer les centrales à charbon les plus polluantes ?

En Allemagne, depuis la sortie du nucléaire, le charbon est à nouveau en vogue. Résultat : les émissions de Co2 grimpent… Faut-il taxer les centrales à charbon les plus polluantes ?

Le ministre social-démocrate de l’Énergie le souhaite, mais les conservateurs sont vent debout. Ils estiment qu’une telle mesure risque d’augmenter le prix de l’énergie et de détruire de nombreux emplois.

La tomate cœur de bœuf, une supercherie qu’il faut dénoncer

Ce n’est pas, fort heureusement, un nouveau scandale sanitaire. Mais, presque aussi grave, une gigantesque supercherie qui risque de longtemps prolonger la défiance des consommateurs envers ce qu’on leur donne à manger.

Cela fait une quinzaine d’années maintenant que la tomate, deuxième produit le plus consommé du rayon primeurs, derrière la pomme de terre, est devenue l’enjeu d’une bataille commerciale acharnée. Jamais on n’a vu sur le marché des fruits et légumes un produit aussi “marketé”.

Il faut bien dire qu’il y avait là, tous les ingrédients pour retourner le marché: une forte demande des consommateurs et donc des enjeux financiers considérables, une non moins forte insatisfaction de ces consommateurs qui regrettent tous le goût des tomates d’antan, la pression de la grande distribution qui réalise entre 6 et 10% de ses ventes de primeurs avec la tomate et enfin, l’absence jusque-là de stratégie marketing élaborée. Il se consomme aujourd’hui plus de 14 kg de tomates par an et par habitant en France. Ce marché pèse 1,3 milliard d’euros.

Dans les années 2000, la grande distribution a senti que ses clients étaient en train de se lasser des tomates en vrac, sans odeur, sans saveur, cultivées hors sol, qui étaient alors sur le marché. Il faut bien reconnaître que le comportement des consommateurs est paradoxal.

Lire la suite

Une France qui sacrifie sa jeunesse (Rediff.)

La France est pour une fois sur la première marche du podium, celui du classement des inégalités de générations. Elle a sacrifié sa jeunesse plus que n’importe quelle autre société développée, comme le démontre l’étude des niveaux de vie.

Niveau de vie selon la génération: le cas alarmant des jeunes Français – Écart de niveau de vie par rapport à la moyenne (à caractéristiques des ménages équivalentes) en %.

En sciences sociales, cet indice, construit à partir du revenu net après redistribution (donc après impôts et droits sociaux) et rapporté à la taille du ménage, est l’aune à laquelle se mesure la progression du confort dans une société.

Le niveau de vie relatif des trentenaires a perdu 17%

Lire la suite

Italie : Venise sauvage

Derrière sa façade romantique et pittoresque, la lagune vénitienne recèle une étonnante faune qui peuple ses recoins les plus cachés. Un écosystème fragile mais dont la diversité est incontestable. Découverte atypique d’un aspect méconnu de la célèbre ville italienne.


Venise sauvage par ARTEplus7

Italie : Les mystérieuses catacombes de Rome

L’historien Michael Scott enquête sur un mystérieux caveau récemment découvert à Rome après un effondrement. Plus de 2000 squelettes sont empilés de manière très inhabituelle pour les catacombes de Rome. Avec l’aide d’archéologues et de spécialistes, ce film passe en revue les différentes hypothèses qui pourraient expliquer la présence de ces corps.

Les premiers indices suggèrent que ces ossements appartiendraient à des martyrs chrétiens. Mais l’étude approfondie des os contredit cette première hypothèse. D’autres résultats laissent à penser que de grandes épidémies seraient la cause de ces multiples décès…

Sédentarité : Quels sont les métiers où l’on bouge le moins ?

Le travail, c’est la santé ? Pas si sûr, si l’on s’en tient au sondage récemment publié par la société Withings, spécialisée dans les objets de santé connectés. Sur les 3.500 utilisateurs qu’elle a interrogés, près des trois quarts indiquent passer le plus clair de leur temps de travail assis.

Les métiers de bureau sont parmi les moins mobiles qui soient, met en lumière le graphique ci-dessous issu de l’enquête de Withings. En tête du classement des professions comptant le plus d’employés sédentaires, arrivent ainsi les juristes (avec une proportion de 28 % de sédentaires, ils sont en tête ex-æquo avec les chauffeurs de taxi ou de camion).

La position assise présente deux inconvénients majeurs : elle occasionne moins de dépenses énergétiques et augmente la pression artérielle. Deux effets qui combinés entraînent une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires. Ainsi, le risque de mort prématurée serait 15 % plus importante chez une personne qui reste assise plus de 8 heures par jour (et 40 % plus important chez une personne qui reste assise 11 heures par jour), comparativement à quelqu’un qui ne passe que 4 heures en position assise.

Lire la suite

Les pensions des soldats coloniaux

Ce film dresse le portrait de Mohammed Mechti, ancien combattant marocain, engagé à 18 ans dans l’armée française, ayant servi toutes nos guerres depuis 39/45, et qui finit sa vie, ici, à Bordeaux loin des siens. Mechti est un homme déraciné, autant au Maroc qu’en France, un homme qui n’a plus qu’un seul but: retrouver une dignité qu’on lui a volé il y a 40 ans.

Pour toucher le minimum vieillesse que leur octroie aujourd’hui le gouvernement de la République Française, ces
anciens combattants sont obligés de demeurer sur le sol français neuf mois par an, et de ce fait, se retrouvent exilés à vie dans les villes de l’hexagone.

Aujourd’hui, cloîtrés dans des foyers pour quelques centaines d’euros, ces vieillards désœuvrés comptent les jours qui les séparent de leur famille puisque trois mois par an, l’administration française magnanime leur offre le droit de rentrer dans le bled.

Lire la suite

Philippe Béchade : La manipulation des marchés financiers

Interview de Philippe Béchade qui développe son point de vue quant à la manipulation des marchés financiers.

Philippe Béchade est un analyste financier français, analyste technique et arbitragiste de formation, rédacteur en chef à la Chronique Agora, chroniqueur économique sur BFM depuis 1996, rédacteur de la lettre économique Pitbull. Il a une formation en droit à l’université Paris Ouest Nanterre. Il a été responsable produits dérivés à Fidinvest de 1989 à 1993. Il crée avec Jacques Meaudre le fil d’actualités économiques commentées Cercle Finance.

Il fut en France l’un des tout premiers “traders” (il fut parmi les 40 premiers traders à avoir un agrément sur les marchés dérivés) mais également formateur de spécialistes des marchés à terme.

Il est considéré comme un analyste “hétérodoxe”, comme Olivier Delamarche dont les analyses sont assez proches, bien que Philippe Béchade soit plus proche d’une tendance social-démocrate (opposition aux paradis fiscaux, critique de l’”ultralibéralisme” américain, exigence d’un meilleur équilibre entre capital et travail). Il préconise le retour à des monnaies composites sur le modèle des DTS (droits de tirage spéciaux), correspondant à une économie réelle au lieu d’une économie casino.

En juin 2014, il est nommé président du think tank Les Éconoclastes, qui réunit plusieurs économistes, dont entre autres Olivier Delamarche.

Australie : Des drones intelligents au secours de l’agriculture biologique

Quand les drones ne sont pas employés pour survoler des centrales nucléaires ou pour livrer des colis d’une quelconque multinationale, ils peuvent parfois trouver une utilité dans le milieu alternatif. Michael Godfrey, un jeune étudiant en agronomie de l’université du Queensland (Australie), propose une application peu commune pour ces engins: le lâcher d’insectes.

Michael Godfrey est un étudiant avec de la suite dans les idées. Le jeune australien a mis au point un drone capable de propager un acarien utile aux cultures dans le but de faire gagner du temps, et donc gagner naturellement en productivité sans intervention de la chimie.

L’insecte bien utile en question est le Neoseiulus Californicus. Un acarien qui se nourrit d’autres insectes et est fréquemment utilisé comme alternative écologique aux pesticides. Le concepteur du drone explique que son idée est d’employer des prédateurs naturels pour contrôler les insectes nuisibles aux récoltes.

De cette manière, il invite à diminuer (ou abolir dans le domaine organique) l’utilisation de produits pétrochimiques, néfastes à l’environnement et trop couteux.
Lire la suite

La course aux voitures sans chauffeur est lancée

La “Google Car” en circulation cet été en Californie, Audi et Nissan en pilotage automatique, la course aux voitures autonomes est lancée ! De son côté, Uber est sur le point de tester des VTC sans chauffeur…

Géants du web et constructeurs automobiles sont dans les starting-blocks. Mais quand la voiture prend le contrôle du volant, quel effet cela fait-il ? Reportage et démonstration.

Un bâton dans la roue du libre-échange

TAFTA, CETA, TISA, TPP… Barricadés dans des salles interdites au public, des négociateurs tapissent d’acronymes de nouvelles tables de la loi commerciale susceptibles de faire basculer le destin de plus d’un milliard de personnes.

Grand marché transatlantique (GMT) entre les États-Unis et l’Union européenne, accord de partenariat transpacifique entre l’Amérique du Nord et une dizaine de nations riveraines du grand océan, discussions sur le commerce des services : une nouvelle vague de libéralisation déferle.

Entre 1950 et 2013, zones et accords de libre-échange ont proliféré comme du pop-corn. Le volume des exportations mondiales de produits manufacturés a été multiplié par soixante-seize (1).

Mais la proverbiale crevette pêchée en mer du Nord, décortiquée au Maroc avant d’échouer en barquette dans un rayonnage madrilène a-t-elle vraiment amélioré le sort de l’humanité ? Poser la question à un négociateur du GMT serait faire preuve d’une naïveté si déplacée qu’immanquablement perçue comme agressive.
Lire la suite

Travail au noir

D’après un rapport de la Cour des comptes de 2012, cette activité souterraine coûterait 20 milliards d’euros à l’État.

A Marseille, l’Urssaf tente de récupérer les cotisations impayées sur les marchés de la ville. Dans l’ouest de la France, Valérie, restauratrice, revendique le travail au noir et la désobéissance fiscale pour parvenir à s’en sortir.Enfin à Paris, sous l’égide d’un procureur, le Codaf (Comité opérationnel départemental anti-fraude) réalise un contrôle sur un important chantier.

Interdit de vieillir : Le prix à payer

Qui n’a pas rêvé d’arrêter le temps, de revenir en arrière et de retrouver le visage lisse de ses 20 ans? Un fantasme qui guide des millions de femmes et d’hommes : aujourd’hui, le marché de la jeunesse représente un chiffre d’affaires mondial de quatre milliards d’euros, en perpétuelle évolution depuis dix ans.

Chaque jour, dans le monde, on pratique 8000 injections de botox. En France, les chirurgiens plasticiens sont au nombre de 900, les opérations les plus courantes étant l’augmentation mammaire et la lipo-aspiration. Représentant 45 % du marché mondial, les États-Unis détiennent le record absolu d’actes de chirurgie esthétique.

Ce document analyse les nouvelles techniques de rajeunissement et les tendances de ce secteur, du Brésil à la France en passant par les États-Unis.

Japon : Le pire stage du monde

Le Japon doit faire face à une pénurie de main-d’œuvre, notamment dûe au vieillissement de sa population. Pour y pallier, le gouvernement a mis en place un programme de formations et de stages pour attirer les travailleurs étrangers en provenance de Chine, du Vietnam ou des Philippines.

Enquête sur ce programme. Les “stagiaires” peuvent rester jusqu’à trois ans dans le pays, travaillent sans vraiment apprendre de nouvelles techniques – comme le promet pourtant le gouvernement – et sont payés un salaire de misère.