Médecins en zone rurale

Deux fois par an, c’est la bourse au stage. 200 internes à affecter dans les différentes disciplines et notamment chez les généralistes. Et pour les inciter à choisir la médecine rurale, ces étudiants pourront bénéficier d’une aide de l’État.

La formation d’un généraliste coûte à l’État environ 100.000 euros. Aujourd’hui en Auvergne, les maisons de santé pluridisciplinaire ont le vent en poupe. Il y en avait une seule en 2010, elles sont désormais 57.

Industries : Dans l’engrenage de la mondialisation

En 1883, l’ingénieur-voyageur Conrad Claeys est envoyé en Argentine par la Compagnie de Fives-Lille. L’entreprise construit des trains, des ponts et des sucreries dans le monde entier. En cette fin de XIXe siècle, la mondialisation de l’économie est en marche et Conrad Clayes est un pionnier. Un siècle et demi plus tard, le phénomène s’est banalisé.

Le rayonnement international de cette entreprise a longtemps fait la fierté de ses ouvriers, puis la mondialisation est devenue synonyme de délocalisation et de fermetures d’usines. L’industrie française a dû s’adapter. Qu’en reste-t-il encore aujourd’hui dans ce monde globalisé?

La France sera une victime lors de la prochaine crise

Loin de se résorber, le déficit de notre balance commerciale stagne, preuve que nos entreprises n’ont pas renoué avec la compétitivité. Or, malgré le bouclier de la zone euro, c’est un facteur de fragilité majeur.

Dans son projet de budget pour 2016, le gouvernement prévoit que la balance commerciale de la France sera déficitaire de 40,3 milliards d’euros contre 40,5 milliards cette année. Le déficit français (1,8 % du PIB), qui se range parmi les plus importants de la zone euro, ne se résorbe pas. Il a reculé en 2014 et 2015, mais uniquement à cause de la chute des prix du pétrole ; hors effet baril, il a tendance à se creuser.

Tous les « efforts » que le gouvernement fait en faveur de l’économie de l’offre, le Cice, le pacte de responsabilité, les aides aux PME, etc., devraient un jour se traduire par des embauches. Telle est l’ambition affichée, celle de la lutte contre le chômage. Mais, en attendant que cette courbe s’inverse, la politique de l’offre devrait conduire plus certainement à un regain de compétitivité des produits français, à une reconquête des parts de marché et à une réduction du déficit de la balance commerciale. Ce n’est pas le cas.

La balance courante de la France (qui, outre le commerce des biens, comprend celui des services et des capitaux) s’est dégradée en 2014. Le déficit a été de 19,7 milliards d’euros, soit 0,9 % du PIB, contre 17,1 milliards en 2013. La France a besoin des apports de capitaux étrangers. Cette fragilité est fondamentale.
Lire la suite

Restaurants, boulangeries : Dans le secret de vos assiettes

La France est réputée être le pays de la gastronomie par excellence. Nos chefs sont adulés à travers le monde entier, et nos boulangeries accueillent les touristes par milliers. Mais derrière cette image idyllique, que se cache-t-il vraiment?

Enquête auprès des artisans boulangers et restaurateurs afin de découvrir leurs petits secrets de fabrication, plus ou moins avouables… Utilisation de produits surgelés, de produits déjà cuisinés ou même risques sanitaires, dans certaines cuisines, on est loin du fait maison de qualité. Afin de lutter contre ces abus, les inspecteurs de la répression des fraudes traquent sans relâche la moindre entorse au règlement. Leur seul objectif: protéger les consommateurs.

Alors que mange-t-on vraiment au restaurant? La qualité affichée est-elle toujours une réalité? Peut-on encore parler de gastronomie française? Découvrez la face cachée des restaurants et des boulangeries françaises.

Bretagne et Grande-Bretagne : Des maisons ou des terrains à vendre pour… 1 euro ou 1 livre !

Acheter un terrain ou une maison pour la somme symbolique de un euro. Sur le marché de l’immobilier, ce type d’annonce est en train de se développer. La raison ? Le désir de certaines communes à vouloir faire revenir des familles et donc de l’activité. À Berrien (Finistère), faute d’effectif une classe de l’école du village a failli fermer. Le rectorat est resté sourd aux appels à l’aide des parents. Alors la municipalité a opté pour une autre solution. Celle de mettre des terrains en vente pour un euro le mètre carré.

2.000 personnes ont répondu à cette annonce, mais la municipalité avait des critères de sélection bien précis. “La maison doit être construite dans un délai de trois ans. Il est interdit de revendre à un délai supérieur à un euro“, explique Marie-Pierre Coant, adjointe au maire.

En Angleterre, la municipalité de Liverpool est sur la même idée. Ici on vend des maisons à une livre pour repeupler des quartiers déshérités. C’est un succès. Le programme prévu pour vingt maisons tests concerne à présent 1.300 logements. Les habitants doivent restaurer les maisons achetées, venir en famille et rester cinq ans dans le quartier.

Artisanat : Un secteur en plein mal-être

La première entreprise de France, c’est ainsi que l’on surnomme l’artisanat. Et pour cause : les artisans et commerçants représentent 3,1 millions de personnes pour un million d’entreprises. S’ils ont été de longues décennies durant au coeur de la vie économique et sociale, ils se sentent aujourd’hui marginalisés.

Des charges trop lourdes qui pèsent sur le marché de l’artisanat. En France, une centaine d’entreprises artisanales baisse le rideau chaque jour.

Super-mémoire ou amnésie : Comment vivre avec un cerveau hors norme ?

Le cerveau est la zone la plus complexe du corps humain : les souvenirs y sont stockés, les émotions centralisées. Lorsque cet organe faillit, c’est toute une vie qui est bouleversée. Aujourd’hui, on prend mieux conscience des maux liés aux dysfonctionnements du cerveau.

Pendant plusieurs mois, le magazine a suivi des témoins dont le fonctionnement du cerveau, zone la plus complexe et la plus essentielle du corps humain, est anormal.

A 21 ans, un accident de la route fait perdre la mémoire à Ingrid. La jeune fille doit tout réapprendre, son identité et les gestes du quotidien. Paul, 12 ans, est porteur du syndrome d’Asperger. Il peut retenir un poème en un clin d’œil, mais est incapable de ressentir des émotions.

Marjorie, 33 ans et mère de deux enfants, doit subir une opération éveillée, une prouesse médicale à haut risque. Ingrid, 21 ans, a perdu la mémoire suite à un accident, comme Dominique qui, après un arrêt cardiaque, a oublié des pans entiers son existence.

Éloge de l’oisiveté (Màj)

02/10/2015

Bertrand Russell, philosophe, mathématicien et prix Nobel de littérature, publie en 1932 un essai intitulé « Éloge de l’oisiveté ». Ce livre est un plaidoyer pour une plus juste distribution des richesses obtenues grâce aux progrès techniques de la révolution industrielle. Si ces richesses n’étaient pas accaparées par quelques-uns, le travail pénible serait considérablement réduit et chacun pourrait consacrer son temps à des activités dignes, agréables et constructives.

Le présent spectacle est une réflexion sur la place du travail dans nos vies, sur la valeur de l’argent, sur notre rapport au temps et à l’urgence. Conçu comme un assemblage ludique, on y retrouve bien sûr Bertrand Russell, mais aussi Jean de La Fontaine ou Denis Grozdanovitch, l’auteur du « Petit Traité de désinvolture » et de « L’Art difficile de ne presque rien faire ».

Le comédien Dominique Rongvaux nous y raconte aussi sa propre expérience de jeune diplômé en management confronté aux absurdités du monde de l’entreprise et sa décision de tout abandonner pour changer de vie.

« Éloge de l’oisiveté » est questionnement partagé avec le public. Les machines nous ont soulagé de nombreuses tâches ingrates, pourtant la souffrance au travail ne cesse de croître. Que signifie la sévère désapprobation morale qu’encourent la paresse et les paresseux? Comment résister à la tyrannie de l’efficacité et du rendement? Et si c’était notre liberté individuelle qui était en jeu ?

Nous voudrions rappeler, dans le brouhaha ambiant, que les choix d’organisation de la société sont multiples, que des possibilités existent en-dehors du discours majoritaire et qu’on peut vouloir travailler moins pour vivre plus.

Réflexion autour de la valeur du travail, « Éloge de l’oisiveté » est une flânerie joyeuse à la découverte des routes parallèles empruntées par ceux qui, de tout temps, échappèrent au dogme de l’activisme. Et si l’oisiveté nous mettait sur la voie d’une société plus juste favorisant l’épanouissement de chacun? :

10/09/2013

Lire la suite

Diesel : La dangereuse exception française

En France, près des deux tiers des voitures neuves sont équipées de moteurs diesel. Et entre 1982 et 2012, le nombre de véhicules au gazole sur les routes de France a été multiplié par vingt.

Pourtant, l’Organisation mondiale de la santé a qualifié les gaz d’échappement des diesel, et les particules fines qu’ils contiennent, de cancérigènes certains. Mais, en France, «le diesel roi» ne semble pas près d’être remis en cause.

Cette enquête révèle pourquoi, malgré des normes de plus en plus strictes, la France ignore ce qu’un chirurgien-pédiatre qualifie pourtant de «catastrophe lente».

Europe : Le désespoir des agriculteurs

Une commémoration se prépare devant la basilique de Sainte-Anne d’Auray en Bretagne. D’ici au 11 octobre, Jacques Jeffredo, un maraîcher breton, compte installer sur place, 600 croix blanches pour autant de suicides parmi les agriculteurs français chaque année d’après ses estimations. L’“Institut français de veille sanitaire”: estime le nombre de cas à près de 200. C’est la catégorie socio-professionnelle la plus touchée dans le pays.

Jacques Jeffredo a pris l’initiative d’organiser une cérémonie pour honorer leur mémoire et alerter l’opinion. “J’ai beaucoup de collègues qui ont quitté ce monde et j’ai constaté qu’on n’avait jamais eu de journée de commémoration pour eux, j’en étais toujours triste, souligne-t-il, je sentais qu’il y avait une certaine forme d’injustice, pas de reconnaissance vis-à-vis de gens qui se tuent au travail pour nous nourrir tous.

Fin des quotas laitiers, recul de la demande et embargo russe
Lire la suite

Task Force Lafayette : Qui sont ces volontaires qui partent combattre l’État islamique?

Une quinzaine d’anciens militaires français,“la Task Force Lafayette”, a décidé de partir auprès des Peshmergas pour combattre l’État islamique (EI). Qui sont-ils? Quelles sont leurs motivations? Leur légitimité? Est-ce une démarche religieuse? Idéologique? Deux d’entre eux ont accepté de répondre à nos questions anonymement, pour des raisons de sécurité d’abord, mais aussi parce que leurs proches ne sont pas tous au courant de leur démarche.

Sa voix est calme, posée, comme rodée à l’exercice des questions réponses. “Nous ne sommes pas des mercenaires, ni des croisés“, lance Ach*, un ancien para, aujourd’hui membre de la Task Force Lafayette. “Nous sommes d’anciens militaires expérimentés, tous volontaires, tous bénévoles”. Un peu comme pour une mission humanitaire, explique-t-il.

On n’y va pas en vengeance“, ajoute Gekko*, un jeune homme qui travaillait au renseignement, “les trois religions monothéistes sont représentées chez nous. On veut juste lutter contre la barbarie et la folie humaine.”

Une mission pour aider les Peshmergas
Lire la suite

Paris : Le krach immobilier est pour demain !

Hausse des taux de crédit, baisse des prix, multiplication excessives des constructions de bureaux, aujourd’hui plus que jamais le krach menace l’immobilier parisien.

Faire de la capitale et sa région une immense métropole à l’échelle mondiale, voilà en quelques mots l’objectif affiché du « Grand Paris ». Si le projet se veut ambitieux, en ce qui concerne l’immobilier le revers de la médaille sera sans doute d’une ampleur toute aussi significative.

En effet, face à la perspective d’un rattachement à la capitale, bon nombre de communes franciliennes mettent en branle d’importants chantiers de construction afin de développer leur offre de bureaux et d’attirer de nouvelles entreprises dans leur giron. Or, en matière d’immobilier tertiaire, l’offre est déjà plus que conséquente en Ile-de-France.

Lire la suite

Prêts immobiliers : Une faille juridique pourrait rapporter gros aux emprunteurs

Pour certains banquiers, l’année comprend 360 jours! C’est l’année lombarde, une pratique qui vient d’être condamnée par la Cour de cassation, et qui pourrait vous permettre de récupérer beaucoup d’argent si vous pouvez porter le dossier en justice.

Cela entraînerait en effet l’annulation pure et simple du taux d’intérêt négocié à l’ouverture du crédit, qui serait alors remplacé par ce qu’on appelle le taux légal, celui auquel les banques empruntent elles-mêmes l’argent à la banque centrale européenne. Un taux proche de 0.

L’ostéopathie a le vent en poupe

Torticolis, lumbago, entorses, troubles digestifs et du sommeil, l’ostéopathie guérirait tous ses maux. Près d’un adulte sur deux affirme avoir déjà consulté un ostéopathe. Élie-Paul Cohen est ostéopathe depuis plus de vingt ans. Sa patiente a régulièrement des problèmes de dos, pour la soulager, il va la manipuler.


L’ostéopathie a le vent en poupe

Contrairement au kinésithérapeute, l’ostéopathe agit en même temps sur les muscles, les os et les nerfs. La patiente aura besoin de trois séances à 70 euros chacune. Élie-Paul Cohen est médecin, ses consultations seront donc remboursées par la sécurité sociale. Ce n’est pas le cas de tous les ostéopathes, une grande partie d’entre eux n’est pas médecins.

La plupart vont dans des écoles privées, il y en 23 agrées par l’État. Les étudiants payent en moyenne 40.000 euros pour cinq ans d’études.

Hambach (57) : Les 39 heures de l’usine Smart sèment la division

Dans l’usine Smart de Moselle, le vote sur les 39 heures a eu lieu il y a vingt jours, mais les nerfs sont toujours à vif. Si le oui au 39 heures l’a emporté, beaucoup d’ouvriers sont amers. Si le oui a gagné, c’est grâce aux votes des cadres.

Le vote de l’usine Smart d’Hambach a créé une scission. Clivage entre générations, entre différents statuts, 800 salariés divisés et un village où chacun a choisi son camp.

Une biologiste lauréate du CNRS pour sa thèse sur la “crise identitaire” d’un ver (Màj)

01/10/2015

L’Alsacienne Marie-Charlotte Morin, 27 ans, doctorante en biologie cellulaire à l’université de Strasbourg, avait été la vedette de l’édition nationale et internationale de “Ma thèse en 180 secondes”. Hilarant, son one-woman show autour de la cellule rectale d’un ver qui a envie de devenir un neurone avait conquis le public.

Que lui a apporté cette gloire éphémère ? Contactée en plein congé maternité, un bébé d’un mois pleurant à ses côtés, la lauréate de la finale nationale du concours “MT180″ en juin 2014, répond cependant avec joie à francetv info : “Une opportunité théâtrale. J’ai été contactée par un metteur en scène, Alexandre Taesch, et nous avons écrit une pièce sur l’évolution au sens de Darwin. Cela s’appelle ‘Tout le monde descend. Darwin, un grand pas pour l’hominidé.’ Pendant plus d’une heure, je vais me démener sur scène pour défendre Darwin face aux créationnistes ! Je commencerai à la jouer en avril prochain à l’Illiade à Strasbourg, puis dans d’autres cafés-théâtres de la ville. Et peut-être à Paris : nous sommes déjà en contact avec des salles.

A réaliser des rêves

Noémie Mermet, elle, a remporté la finale internationale du concours MT180 en septembre 2014, pour avoir expliqué l’enjeu de “l’implication des récepteurs 5-HT2A dans la modulation des interneurones PKCy dans un contexte d’allodynie”. Sachez plus simplement qu’elle travaille sur le développement des symptômes douloureux chez l’enfant.


Lire la suite

La terre en morceaux

Un pan de la France meurt en silence. Alors que la ville avance et apporte le béton, les terres agricoles disparaissent à grande vitesse: l’équivalent d’un département français est rayé de la carte tous les sept ans – 26 m2 par seconde selon le syndicat des jeunes agriculteurs !

Auteur de nombreux documentaires consacrés au monde paysan (Les terriens, Les bêtes, La maison neuve, La pluie et le beau temps), Ariane Doublet a voulu comprendre les raisons d’un tel désastre. En Normandie, dans le département de la Seine-Maritime, la réalisatrice est partie interroger des agriculteurs, des élus, un aménageur-lotisseur, une maître d’ouvrage de la communauté d’agglomération havraise… Tous se disputent la terre.

Cette raréfaction coïncide avec celle des petites exploitations familiales, prises en tenailles entre le développement des zones urbaines et la croissance exponentielle d’exploitants investissant à tout va. L’hypothèse d’une agriculture financiarisée et sans agriculteurs se dessine.

(Merci à bleu marine)

Eaux en bouteille savez-vous ce que vous buvez ?

En dix ans en France, la consommation d’eau en bouteille est passée de 75 à 145 litres par an et par habitant. Un engouement qui attise les convoitises des grands groupes industriels.

Pourtant, chaque foyer dispose d’une eau du robinet potable, disponible à un prix défiant toute concurrence. Comment les marques parviennent-elles à convaincre les consommateurs de préférer l’eau en bouteille ?

Que valent réellement les promesses des eaux minérales, vantées par les enseignes qui les produisent ? Et comment un marché des «eaux de luxe», qui se vendent dix à quinze fois plus cher que les eaux classiques, a-t-il pu voir le jour ?

D8 En quête d’actualité (16/09/2015)

La Cour des comptes pointe du doigt le coût de la formation des lycéens

Le coût des lycées est épinglé par la Cour des comptes. Le coût d’un lycéen français est supérieur de 38 % au coût moyen établi dans les autres pays de l’OCDE. Tandis qu’on dépense moins qu’ailleurs pour l’enseignement primaire.

C’est la faute à la masse salariale, trop élevée. Il y a aussi un trop grand nombre d’options, qui génère trop de cours, et nécessite trop d’enseignants, pour trop peu d’élèves parfois notamment en lycée professionnel. La Cour préconise donc de resserrer les options dans la voie générale et le nombre de spécialités dans la voie professionnelle.

Le silence des oiseaux

La disparition des passereaux pourrait, à terme, avoir de graves conséquences pour l’écosystème.

Cette première partie va à la rencontre de scientifiques, écologistes et amateurs mobilisés dans le monde entier pour comprendre le déclin de ces populations migratrices, dont le parcours est semé d’embûches. Le film explore la vie de ces oiseaux et les principaux dangers auxquels ils sont confrontés.

Prédateurs en tous genres et environnements urbains hostiles sont un fléau pour ces populations migratrices. Les scientifiques développent de nouvelles technologies dans l’espoir de sauver les passereaux de ce terrible déclin. Est-il encore temps d’intervenir avant que le chant des passereaux ne soit plus qu’un souvenir ?

Perpignan (66) : Un prodige de 12 ans est en deuxième année de licence de maths

C’est un étudiant de seulement de 12 ans qui vient d’entrer en deuxième année de licence de mathématiques. Maximilian Janisch est un élève brillant, qui a passé son baccalauréat à seulement neuf ans, et qui partage les mêmes passions que les jeunes de son âge.

Ses bons résultats n’ont pas empêché les obstacles de se heurter sur son parcours. Il a débuté son cursus universitaire à Zurich, avant de s’inscrire à Perpignan, après une bataille administrative.

Société générale : La banque fermera 20% de ses agences d’ici à 2020

Le plan est “drastique”, selon les syndicats. La Société générale envisage de fermer 400 agences d’ici à 2020, soit quasiment 20% de son réseau.

L’information a été confirmée par plusieurs sources syndicales à l’AFP, mais “officiellement, la décision n’est pas prise”. La banque se refuse à “confirmer des chiffres précis de fermetures d’agences à ce stade” : il faudra attendre la fin de l’année pour qu’elle dévoile son dispositif d’agences à l’horizon 2020.

Environ 40 fermetures sont prévues en 2015. “Nous avons déjà commencé progressivement à optimiser le maillage de notre réseau d’agences avec quelques dizaines de fermetures d’agences par an, explique le groupe. La poursuite de la concentration du maillage est prévue essentiellement en milieu urbain et avec une taille moyenne d’agence qui sera plus grande.”

Lire la suite

Les diplômes ne protègent plus du chômage

Faire des études, et après? Une étude du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), publiée jeudi 24 septembre, rappelle que poursuivre des études supérieures ne garantit pas une entrée sans encombre sur le marché du travail. C’est même de moins en moins le cas. Ce rappel sonne comme un coup de semonce, alors que l’État vient de fixer de nouveaux objectifs éducatifs: le 17 septembre, le président de la République a souhaité que 60 % d’une classe d’âge soit diplômée du supérieur (contre 44 % aujourd’hui) d’ici à 2025.

La veille, son secrétaire d’État à l’enseignement supérieur, Thierry Mandon, se réjouissait de voir la France basculer plus vite que prévu dans la « société de la connaissance » en accueillant cette année 65.000 étudiants de plus à l’université.

Mais après ? En 2013, le Céreq a interrogé un échantillon des 369.000 jeunes sortis en 2010, avec ou sans diplôme, de l’enseignement supérieur. Entrés sur le marché du travail deux ans après le déclenchement de la crise économique de 2008, les diplômés du supérieur accusent trois ans plus tard un taux de chômage de 13 %. C’est 4 points de plus qu’en 2007 pour ceux qui étaient sortis en 2004.

En outre, comme dans l’enseignement scolaire, les origines sociales pèsent lourd sur les études. Plus on monte dans le cursus, plus les enfants de cadres sont nombreux. Ils sont 26 % parmi les diplômés de brevet de technicien supérieur (BTS, bac + 2), 51 % en master (bac + 5) et jusqu’à 67 % en doctorat (bac + 8).
Lire la suite

Vino Business

L’univers de la viticulture française est en mutation. Les plus grands crus ont abandonné leur charme suranné pour se transformer en produits de luxe qui se vendent à prix d’or sur un marché mondialisé où la demande est toujours plus forte.

La vigne est devenue un placement rentable qui a poussé de nombreuses fortunes, françaises ou étrangères, à investir massivement dans la terre, faisant disparaître beaucoup de petits exploitants.

Hier paysan, l’univers du vin est devenu une industrie qu’Isabelle Saporta a exploré pendant près d’un an pour en découvrir sa complexité.

Intelligence artificielle : Danger réel ?

Les armes autonomes existent déjà et leur évolution n’est pas près de s’arrêter. Ces machines, désormais capables de reconnaître les visages, posent des questions juridiques. Leurs opposants les appellent des «robots tueurs», les hommes de l’art des «systèmes d’armes létaux autonomes». Anatomie de ces machines au pouvoir de vie et de mort.

Au sud de la frontière entre les deux Corée, des gardes étranges surveillent la zone démilitarisée. Ils ont été fabriqués par l’industriel Samsung, qui les a baptisés d’un acronyme: SGR-A1. Des robots, bardés de capteurs et de caméras, mais aussi de mitrailleuses et de lance-grenades. A ce jour, c’est l’exemple le plus poussé de «système d’armes létales autonomes» (Sala), même si un opérateur valide toujours le tir.

«La machine peut parfois être plus précise et plus efficace qu’un être humain, surtout dans des situations de grande tension et d’urgence. Elle a des temps de réactivité supérieurs à ceux de l’être humain», commente Gérard de Boisboissel, ingénieur de recherche à Saint-Cyr Coëtquidan (Morbihan) et codirecteur de l’ouvrage Drones et Killer Robots, faut-il les interdire ? (1)

La Navy américaine dispose depuis 1980 de dispositifs cousins des robots tueurs, les «C-RAM» pour «Counter Rocket, Artillery and Mortar». Ils sont «capables de façon autonome d’effectuer leurs propres évaluations pour chercher, détecter, suivre, combattre et tuer», décrit la Marine.
Lire la suite

Évadés fiscaux : Plus de 2,4 milliards de recettes en 2016 (Màj vidéo)

Pour accélérer le traitement des dossiers, le service de régularisation des évadés fiscaux a ouvert sept centres en régions.

Les ministres Michel Sapin (Finances) et Christian Eckert (Budget) ont décidé d’aller le voir de leurs propres yeux ce lundi matin : le service de traitement des déclarations rectificatives (STDR) fait toujours face à un nombre soutenu de demandes de régularisation d’évadés fiscaux. Chaque semaine, pas moins de 130 dossiers sont réceptionnés… Depuis l’ouverture de la cellule à l’été 2013, environ 45.000 contribuables se sont ainsi manifestés.

Vérification du montant des avoirs détenus à l’étranger et des revenus déclarés, examen des attestations bancaires pour s’assurer de l’origine des avoirs, contrôle des pièces justificatives, etc. : la centaine d’agents du service situé dans un bâtiment du 19e arrondissement de Paris ne chôment pas…

Et ils ont encore du travail pour les mois, voire les années à venir puisque seuls 6.500 dossiers complets avaient été effectivement traités entièrement par l’administration avant l’été.
Lire la suite

Lorraine : A 14 ans, il invente un robot-jardinier et Google le récompense(Màj vidéo)

28/09/2015

Après avoir reçu les honneurs de Google, Eliott Sarrey a été acclamé, lundi 28 septembre, par ses camarades de classe. Une semaine après avoir été récompensé en Californie grâce à son robot jardinier, ce lauréat de 14 ans de la Google Science Fair a été reçu comme il se doit par ses camarades de classe : banderoles, félicitations, accolades…

L’apprenti ingénieur est rentré des États-Unis “avec un chèque de 10.000 euros signé par le géant Google pour développer son robot jardinier”. Il bénéficiera également d’une année d’accompagnement scientifique.


___________________________________________________________

05/08/2015

Eliott Sarrey, 14 ans, n’est pas un adolescent tout à fait comme les autres : il fait partie des 20 jeunes finalistes du concours “Google Science Fair“, qui vise à récompenser les inventeurs en herbe du monde entier. Eliott doit cette nomination à Bot2Karot, son robot-jardinier.

Supermarchés : Du poison dans nos caddies (Màj vidéo)

28/09/2015

Matières fécales et raclures d’os dans les steaks hachés, thé vert aux pesticides, confiture de fraise sans fraises: Christophe Brusset, ex-cadre de l’agroalimentaire dénonce dans son livre “Vous êtes fous d’avaler ça” aux éditions Flammarion les dérives de ce qu’il a vu pendant 20 ans. Que trouve t-on exactement dans les rayons? Faut-il fuir les supermarchés?

14/09/2015

Des produits toujours moins chers dans les rayons. C’est la tendance de ces dernières années. Christophe Brusset a été acheteur dans l’agroalimentaire pendant 20 ans aujourd’hui il dénonce cette tendance. “Baisser les prix, ça veut dire commencer par baisser la qualité. Trouver l’astuce qui vous fera gagner quelques centimes“.
_________________________________________________________

Auteur d’un livre intitulé, “Vous êtes fous d’avaler ça !“, Christophe Brusset évoque l’exemple des tranches de jambon vendues en grande surface. “Vous avez un joli jambon, une belle tranche avec une couche très régulière de gras, une couenne par dessus, mais enfin il faut savoir que ce jambon est complètement artificiel. C’est-à-dire que vous avez une mixture de jambon qui a été coulée dans un moule et ensuite le gras et la couenne ont été rajoutés par dessus“, commente Christophe Brusset.

Autre exemple, le poivre en poudre. “Vous avez une poudre qui est grise qui sent le poivre, par contre la composition est complètement inconnue“, souligne aussi le professionnel.

Jacques Attali : « L’ordre cannibale » (1979)

Interviews de Jacques Attali à l’occasion de la sortie de son livre “L’ordre cannibale” dans lequel il évoque l’évolution de l’homme et de la médecine. Il explique que progressivement l’homme pourra acheter des copies de lui-même, des organes artificiels et des machines permettant de se soigner. Ainsi, il estime que l’homme deviendra un objet de consommation pour l’homme lui-même.

Où vont la médecine, la maladie, la santé ? La crise de nos sociétés ne plonge-t-elle pas ses racines les plus profondes en ce domaine où les attitudes et les conceptions risquent, d’ici la fin du siècle, de se trouver radicalement bouleversées ? Telle est la première interrogation à laquelle répond Jacques Attali dans cette « économie politique du mal » réalisée au terme de plusieurs années de réflexion et d’enquête, notamment aux USA, au Japon et partout en Europe.

Lire la suite

L’artisanat monastique a le vent en poupe

Six heures par jour, les 23 religieuses de l’abbaye de Rosans (Hautes-Alpes), travaillent au champ. Cet après-midi, sœur Véronique-Marie sème de l’épeautre, sous le regard bienveillant de la communauté. Sept hectares de terres cultivables et partout des sœurs qui débroussaillent ou s’activent autour des ruches. Ces nones vendent le produit de leur récolte pour entretenir leur bâtiment et vivre au quotidien.

Plus au sud, au monastère de Ganagobie, en dehors de leurs heures de prières, les moines élaborent des produits de soin pour le corps comme l’eau de toilette à la verveine ou à la lavande.

Aucune des deux communautés ne veut communiquer sur les sommes gagnées avec leurs productions. Seul un moine a accepté de donner quelques indices. “Faut pouvoir faire face à l’entretien de la communauté, des bâtiments et puis on donne en moyenne à peu près 10% de nos revenus“, explique le frère Robert. Une chaine de magasins spécialisée en artisanat monastique est implantée à Paris. Elle réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires d’1,5 million d’euros avec les produits d’une centaine de monastères en France.

Cap-Ferret (33) : Bunker à vendre

Un particulier en Gironde a décidé de mettre en vente son bunker datant de 1943. L’homme a été surpris par le nombre d’appels reçus, certains provenant de collectionneurs de vins. Une cave que toutes les bourses ne pourront pas acheter car le prix s’élève à plus de 11.000 euros le mètre carré.

Côte d’Ivoire : La France octroie 26 millions d’euros pour le développement agricole

La France vient d’apporter son soutien au développement agricole en Côte d’Ivoire par l’octroi d’un financement de 17 milliards de francs Cfa (26 millions d’euros) qui permettra la relance des filières agricoles. L’investissement, qui s’inscrit dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2d) permettra à la nation éburnéenne d’engager des réformes dans les domaines du foncier et des filières vivrières.

Ainsi, grâce à un budget de 7,5 milliards de francs Cfa, la Côte d’Ivoire pourra mettre en œuvre sa loi sur le foncier rural et délimiter 1210 territoires de village. Le pays pourra en outre délivrer des certificats fonciers pour des terres dont la superficie rurale est évaluée à 70 000 hectares. Il pourra également enregistrer des baux agricoles dans 15 départements, indique le quotidien ivoirien Le Sursaut.

Les filières vivrières, elles, bénéficieront de 6,8 milliards francs Cfa. Cette somme profitera à la culture des légumes, du maïs et du soja ainsi qu’à la pisciculture et l’élevage porcin. Le reste du financement ira à l’appui institutionnel et à la coordination du projet. S’exprimant sur le projet, le ministre ivoirien de l’agriculture, Mamadou Coulibaly Sangafowa a exprimé sa satisfaction quant à l’apport de la France, qui, dit-il, aidera à combattre la cherté de la vie dans le pays.

Agence Ecofin

(Merci à Erwinn)

Secours à tout prix

Les vacances riment avec insouciance mais parfois aussi avec inconscience. Quand arrive l’été, ils sont nombreux à se lancer dans de périlleuses ascensions en montagne, dans des explorations souterraines ou encore dans de longues traversées nautiques.

Qu’un accident survienne et le rêve d’évasion se transforme en un cauchemar qui oblige souvent à faire appel à de gros moyens pour prêter assistance.

Rapidement se pose la question de la prise en charge des interventions. La collectivité voit la facture sans cesse augmenter et se pose désormais la question du coût des secours, du prix du danger.

Allemagne : À qui appartient l’ex RDA

Des milliers d’entreprises, des millions d’hectares de bois, de terres et d’étendues d’eau, des centaines de milliers d’habitations. La RDA avait déclaré l’ensemble de ces biens et ressources “propriété du peuple”. Avec la réunification, la question se pose: désormais, à qui appartiennent-ils?

L’ambiance est à la ruée vers l’or, et des investisseurs du monde entier se jettent dans la mêlée, encouragés par d’importants avantages fiscaux. Mais les privatisations massives ne sont que rarement en accord avec les intérêts des populations locales.

L’Est manque de capitaux, la grande majorité des investissements provient donc de l’Ouest: de l’ex RFA, des États-Unis, et surtout de France avec Elf, GDF, Lafarge, ou encore la Générale des Eaux, qui rachète les mythiques studios de cinéma de Babelsberg. Entre 1990 et 2003, les entreprises françaises ont ainsi injecté plus de 8 milliards d’euros dans les nouveaux Länder.

Comment les changements démographiques affectent-ils l’activité économique et l’inflation ?

Le changement démographique est l’un des plus importants déterminants du paysage économique et social futur. Plusieurs chercheurs ont observé comment les changements dans la taille et la composition de la population influencent les dynamiques macroéconomiques.

Les canaux à travers lesquels les changements démographiques affectent une économie incluent notamment les comportements d’épargne et d’investissement, les décisions relatives au travail et les réactions de l’offre et de la demande globales.

Dans les moyen et long termes, les changements dans l’offre de travail et dans la productivité (qu’ils soient considérés comme exogènes ou bien perçus comme provoqués par les changements démographiques) peuvent significativement altérer l’offre agrégée d’une économie et par conséquent la croissance économique, dans la mesure où les changements démographiques affectent le montant des intrants disponibles et la manière par laquelle ils sont combinés. A court terme, les transitions démographiques sont susceptibles d’affecter la demande agrégée, puisque le montant de consommation et d’investissement va fondamentalement déprendre des changements structurels des profils âge-gains de la population. (…)

Il est crucial d’analyser proprement les répercussions macroéconomiques des changements démographiques pour déterminer quelles sont les réponses politiques appropriées pour minimiser les effets adverses ou les distorsions indésirables. (…)
Lire la suite