La cruelle absence d’une politique démographique européenne

Empêtrée dans ses difficultés du moment, l’Europe européenne ne voit pas arriver la prochaine crise… démographique.

En prolongeant le déficit actuel des naissances par rapport aux décès, et en excluant tout nouvel appoint migratoire, la population de l’Union est appelée à diminuer de près de 65 millions d’habitants d’ici 2060 selon certains scénarios de démographes. Et l’Europe, qui pesait encore près de 17 % du total planétaire en 1975, n’en pèserait plus que 7,5 % au milieu du siècle. Il est vraiment difficile d’imaginer dans ces conditions un continent européen dynamique et influent. Les remèdes sont connus mais difficiles à mettre en œuvre. Personne n’imagine appeler les Européens à faire des enfants pour nous “sauver” du désastre, et l’immigration ne peut servir que d’appoint. L’Europe devra donc plus que jamais miser sur la qualité de son capital humain, et non pas sur la quantité. “Il n’y a de richesses que d’hommes, oui mais… qualifiés et bien formés” dirait aujourd’hui Jean Bodin.

Lire la suite

Big data : Serez-vous bientôt recruté par des algorithmes?

L’utilisation des mégadonnées pour départager les candidats à l’embauche est encore embryonnaire, mais l’idée fait son chemin dans les entreprises. Non sans poser de questions.

Qui de l’homme et de la machine est le mieux à même de choisir un futur salarié, celui qui brillera autant par ses performances que par sa capacité à s’intégrer parmi ses collègues? Une étude de la Harvard Business Review publiée en avril 2014 a semé le doute. Deux psychologues de l’université du Minnesota ont jugé “qu’en matière de recrutement, les algorithmes font mieux que l’intuition“.

Bien paramétré, un modèle informatique capable de brasser des informations sur les candidats – depuis un CV, les réseaux sociaux, des tests de personnalité, etc. – aurait plus de chance de sélectionner les meilleures recrues que les employeurs.

Très doués pour définir les besoins d’un poste et extraire des informations à partir des profils des candidats“, les humains seraient “mauvais pour en pondérer les résultats“. Aveuglés par leur subjectivité, ils se laisseraient distraire par des éléments parasites sans lien avec la mission, contrairement aux algorithmes.
Lire la suite

Le Département du Rhône doit trouver en urgence 50 millions d’euros sous peine de faillite

L’audit ne sera dévoilé publiquement qu’en septembre, mais le travail du cabinet Ernst & Young, choisi par le président du Nouveau Rhône Christophe Guilloteau pour éplucher les comptes du Département, a été présenté cette semaine aux élus. Et le constat est alarmant. Et même consternant.

Le document révèle tout d’abord que le Rhône a quelques mois pour trouver entre 44 et 56 millions d’euros d’économies pour éviter la faillite et la mise sous tutelle de l’État et du préfet!

Le cabinet préconise la mise en place d’un “plan stratégique de réduction des dépenses du Département”. “Cette réflexion doit être lancée très tôt, dès juillet 2015, pour s’inscrire dans un travail de refonte du processus de préparation budgétaire et sur la mise en œuvre d’un contrôle interne plus fiable afin de limiter le risque d’aléas négatifs sur les dépenses du Département“.

Christophe Guilloteau a toujours dénoncé le budget 2015 voté le 20 février par le Conseil Général et l’ancienne majorité centriste. Ernst & Young lui donne aujourd’hui raison : le budget était insincère et ne représentait pas la réalité des comptes du Département. “Sans la sous-estimation des dépenses et la hausse des recettes, le budget 2015 n’aurait pas été voté à l’équilibre“, annonce Ernst & Young.
Lire la suite

« La “croissance verte” est une mystification absolue »

Auteur de L’âge des Low Tech. Vers une civilisation techniquement soutenable, l’ingénieur Philippe Bihouix alerte sur l’épuisement croissant des ressources de métaux. Et souligne que, en raison de leur besoin de métaux rares, les énergies nouvelles ne sont pas la panacée : une énergie illimitée et propre est un mythe, il faut… économiser, recycler, relocaliser. Un entretien énergisant.

Reporterre – Cinq ans après la sortie de votre livre Quel futur pour les métaux ?, votre diagnostic reste-t-il d’actualité ?

Philippe Bihouix - Mon diagnostic concernant la raréfaction des métaux reste vrai. Il ne peut pas changer, parce que la partie accessible et exploitable des ressources minérales et métalliques est limitée.

Ces ressources peuvent être très importantes mais elles sont finies, comme peuvent l’être les ressources d’énergie fossile – pétrole, charbon, gaz – non renouvelables, ou les ressources forestières, halieutiques, et autres, si on les exploite à une vitesse excédant leur taux de renouvellement. Avec une quantité de ressources finie, un pic de production, suivi d’une baisse, est incontournable. C’est mathématique. Comme il y a un pic pétrolier, il y aura un pic énergétique puis, comme production d’énergie et exploitation des ressources sont liées, il y aura au final un pic de tout.

Lire la suite

Violence : quand les profs craquent

En 2009, 7000 professeurs auraient exercé leur droit de retrait après des incidents violents dans les lycées et les collèges. Selon l’INSERM, les enseignants font partie des professionnels qui se suicident le plus, davantage que les policiers et les militaires.

L’Éducation nationale a bien du mal à trouver une parade. En 2010, 16 000 jeunes enseignants ont pris leur premier poste, sans avoir effectué de stage préalable.

Après la fermeture des IUFM, ils doivent se contenter d’un DVD de formation leur présentant des «trucs» pour affronter une classe difficile.

Racines des plantes : Le nouvel or vert ?

Les plantes et les racines sont à l’origine de nombreux médicaments. Mais il faut pour cela récupérer les principes actifs qu’elles contiennent. Des chercheurs français de l’université de Lorraine et de l’INRA ont mis au point une innovation technologique, révolutionnaire et surprenante, pour extraire des molécules de plantes. Une invention brevetée unique au monde.

Et si la traite n’était pas réservée qu’aux vaches. Imaginez que l’on puisse traire des plantes. C’est le projet un peu fou élaboré par plusieurs chercheurs. Il leur aura fallu près de quinze ans pour mettre au point cette technologie.

Parmi les plantes à traire, on trouve l’edulis, originaire du Pérou. Elle est cultivée hors-sol, c’est ce que l’on appelle l’aéroponie et sans pesticides. La culture hors-sol permet un meilleur rendement.

Lorsque la plante est prête pour la traite, les racines sont immergées pendant environ 30 minutes dans un bassin qui contient un solvant issu de la chimie verte. Il permet de faire sortir les molécules contenues à l’intérieur de la racine. Ces précieuses molécules doivent ensuite être récoltées. Grâce à un procédé d’extraction, les molécules conservent toutes leurs qualités. Une innovation qui suscite l’intérêt de laboratoires pharmaceutiques et de fabricants de cosmétiques.

Dette publique, un siècle de bras de fer

L’échec de leurs politiques a privé les partisans de l’austérité de l’argument du bon sens économique. De Berlin à Bruxelles, les gouvernements et les institutions financières fondent désormais leur évangile sur l’éthique : la Grèce doit payer, question de principe ! L’histoire montre toutefois que la morale n’est pas le principal arbitre des conflits entre créditeurs et débiteurs.

Il fut un temps où les Etats se libéraient facilement du fardeau de la dette. Il suffisait par exemple aux rois de France d’exécuter leurs créanciers pour assainir leurs finances : une forme balbutiante, mais commune, de « restructuration » (1). Le droit international a privé les débiteurs d’une telle facilité. Il aggrave même leur situation en leur imposant le principe de continuité des engagements.

Lire la suite

La conférence Paris Climat 2015 est mal partie

Depuis le sommet de la Terre de 1992 à Rio, la consommation d’énergie fossile n’a cessé d’augmenter. En 2013, les seules subventions allouées dans le monde aux combustibles responsables de l’effet de serre représentaient 400 milliards d’euros, soit quatre fois les sommes consacrées aux énergies renouvelables. Lancé en 2011 par les Nations unies, le Fonds vert pour le climat n’a pu à ce jour rassembler que 10 milliards d’euros…

Un accord international échouera à contenir le réchauffement de la planète en deçà de deux degrés, comme l’envisage la conférence qui doit s’ouvrir le 30 novembre, si les gouvernements continuent de subordonner leurs décisions à la préservation d’un système de production basé sur l’accumulation, le pillage et le gaspillage.

On ne répondra pas au défi climatique sans l’implication des populations, mais les initiatives individuelles ou locales demeureront inopérantes en l’absence de volonté politique globale.

L’acceptation d’une société moins énergivore, plus frugale, qui imposera la modification de nombreuses habitudes, réclame la perspective d’une amélioration de la qualité de la vie. Il n’y aura pas de transition énergétique sans transformation économique et sociale, sans redistribution des revenus tant à l’échelle nationale que mondiale.
Lire la suite

Les produits des ruches : De véritables médicaments

Dans les ruches, il y a le miel, bien sûr, tout de monde en consomme l’hiver pour lutter contre une mauvaise toux, mais la abeilles fabriquent aussi du pollen, de la gelée royale et de la propolis, des produits qui ont des vertus méconnues.

On les trouve dans les pharmacies, mais aussi dans les magasins spécialisés. Pur ou en mélange, les produits de la ruche se retrouvent sous de nombreuses formes. Ils attirent de plus en plus les consommateurs.

Le pollen contient ainsi des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments. Mais ces produits ont un coût qui peut parfois freiner les consommateurs. Ces compléments alimentaires font fureur auprès des personnes qui se méfient des médicaments.

Les abeilles, un maillon fort de l’écosystème

Petit traité d’anti-écologie…

Petit traité d'anti-écologie, par H16… A l’usage des lecteurs méchants.

Vous aimez les plantes et les petites bêtes, à condition d’avoir la bonne sauce. Vous adorez les éoliennes lorsqu’elles sont installées chez votre lointain cousin. Vous prenez votre vélo pour aller travailler et, avec l’habitude, il ne vous faut plus que deux minutes pour le rentrer dans le coffre de votre voiture diesel.

Vous appréciez tendrement le tri de vos déchets qui permet de multiplier l’emploi de gros camions poubelles consommant 70 l/100 km pour chaque nouveau type de poubelles. Vous apprécierez donc ce petit traité d’anti-écologie, qui réconciliera enfin vos observations personnelles avec le discours catastrophile des écologistes politiques.

Un petit avertissement s’impose, petit parce qu’il s’agit d’un petit traité. Dans ce petit livre, H16 ne traite pas de l’« écologie au sens propre du terme, c’est-à-dire la science qui étudie le milieu, et les interactions des différents êtres vivants dans ces milieux » :
Lire la suite

Baccalauréat 2015 : Découvrez les plus belles perles

Chaque année, des milliers de candidats au baccalauréat gratifient leurs correcteurs de copies désespérantes ou hilarantes. Naïveté, ignorance ou lapsus, orthographe très inventive, ces bourdes n’ont certainement pas aidé leurs auteurs à obtenir leur précieux diplôme, mais ont cependant réussi l’exploit de faire sourire (ou pleurer) les correcteurs.

Voici les meilleures perles du bac 2015…

Le solde migratoire est la somme que l’on donne aux émigrés pour repartir chez eux.

S’il n’y avait pas de lois, les gens seraient libres de conduire en état de sobriété.

La vie est d’une durée moins longue que l’existence.

Balance du commerce extérieur : c’est pour peser les marchandises qui vont à l’étranger.

En plus des ouvriers pas cher, les firmes multinationales vont dans des pays ou l’impôt est moins cher qu’en France.
Lire la suite

Consommation : Achat en magasin ou sur internet, qui est gagnant ?

L’économie du partage, la fin des intermédiaires, les nouveaux modes de consommation via internet sont-ils vraiment sources d’économies ? Acheter dans un magasin ou sur internet, louer à un professionnel ou à un voisin, comparaison entre deux familles, deux modes de consommation différents.

La première famille chasse les bons plans via internet, l’économie du partage, l’échange de services. L’autre famille préfère quant à elle les commerçants. Qui est gagnant ?

Transport, nourriture, vacances, vêtements, matériel, au total la famille internet a dépensé 1 261 euros. Côté famille boutique, pour des achats identiques, on atteint les 1 916 euros. Consommer par internet aura coûté dans les exemples pris pas le journaliste près de 34% moins chers. “Se connecter permet vraiment d’économiser“.

Bons baisers de la Côte d’Azur

Avant de devenir le mythe qu’elle est aujourd’hui, la Côte d’Azur n’était qu’une beauté sauvage. Puis une communauté de happy few, des Américains des années 20 – Sara et Gerald Murphy, Fitzgerald, Hemingway, Isadora Duncan – révèlent cette bande de terre bercée par un éternel été.

Belle, radieuse, synonyme de nonchalance et de douceur de vivre, rythmée par le chant des cigales et le clapotis des vagues, la Côte d’Azur devient la muse des artistes, l’égérie de la Nouvelle Vague, le point de ralliement des stars et jet-setters. Ce document revient sur la métamorphose de ce coin de paradis en Riviera mondialement connue.

Pourquoi les investisseurs chinois boudent-ils la France?

Quand ils mettent la main sur un vignoble, un club de football ou une partie de PSA, ils font les gros titres. Et les Chinois ont effectivement multiplié les acquisitions en France ces dernières années. Mais nous sommes très loin de l’invasion : fin 2012, le stock des investissements chinois et hongkongais en France était d’à peine 4,2 milliards d’euros… soit quatre fois moins que le stock des investissements français en Chine.

Et puis, l’an dernier, les Chinois ont réalisé seulement 17 implantations en France, contre 79 en Allemagne, selon le Baromètre 2015 de l’attractivité, réalisé par E & Y. Mais pourquoi préfèrent-ils notre voisin ? « Parce qu’il offre davantage de PME à vendre, qui sont de plus positionnées sur du haut de gamme », répond Eric Delbecque, président d’honneur de l’Association pour la compétitivité et la sécurité économique (ACSE).

« L’Allemagne les intéresse aussi parce qu’elle est plus exportatrice. En acquérant une PME allemande, les Chinois ne vendent pas seulement en Allemagne, mais en Pologne, en République tchèque, en Russie, etc. », ajoute Marc Lhermitte, associé chez E & Y.

Lire la suite

Travail : Quel nouveau modèle à l’ère numérique ?

Comme en témoigne la violente guerre entre les taxis et les chauffeurs Uber, le numérique chamboule le monde professionnel. Les vieux statuts, symbolisés par le CDI, font face à la montée en puissance des indépendants, ou « freelances », réclamés par des entreprises en quête d’« agilité ».

C’est une certitude : demain, le marché du travail sera très différent de celui que nous avons connu. Du recrutement à l’organisation même de la production, la révolution digitale fait éclater le modèle actuel. Mais pour aller où ? Vers quoi ? Premier constat : le système est à bout de souffle.

La mécanique des Trente Glorieuses, fondée sur une croissante forte, une consommation effrénée et le plein-emploi est grippée depuis longtemps. Dans l’imaginaire collectif, le CDI demeure la norme sociale et professionnelle. Pourtant, depuis le début des années 2000, les contrats courts, le temps partiel, le travail intermittent ou indépendant explosent.

Beaucoup y voient « l’évidente conséquence » de la crise. C’est vrai. Mais pas seulement. Car la démocratisation du numérique dans les sphères privées et professionnelles constitue aussi un puissant catalyseur de cette mutation. Auparavant, toutes les entreprises se basaient sur le même modèle : chaque recrutement correspondait à un besoin productif précis.
Lire la suite

Immobilier de luxe en location : Les palaces protestent

Des villas, des appartements de luxe en location entre particuliers, même pour une seule nuit, il y a encore cinq ans, c’était un marché confidentiel. Aujourd’hui, l’offre et les prix s’envolent. Les palaces s’inquiètent

Ce haut de gamme chez l’habitant bouleverse le marché du luxe. Ces derniers mois, les palaces s’inquiètent. Leur clientèle chercherait elle aussi la bonne affaire sur internet, une concurrence qu’ils jugent déloyale.

Et si la formule des appartements, des villas proposées par des particuliers est aussi prisée des riches clients, c’est pour son anonymat, loin des adresses bien connues des palaces.

Jacques Attali : « Déraisons d’être »

Professeur, écrivain, conseiller d’État honoraire, conseiller spécial auprès du président François Mitterrand de 1981 à 1991, fondateur d’Action contre la faim en 1980, fondateur et premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement à Londres de 1991 à 1993 : le CV de Jacques Attali est impressionnant.

Il se consacre aujourd’hui beaucoup à PlaNet Finance, une organisation de solidarité internationale présente dans 80 pays, qu’il a créée et qui est spécialisée dans le développement de la microfinance. En août 2007, Nicolas Sarkozy le nomme président de la Commission pour la libération de la croissance française.

Éditorialiste à «L’Express», il est également l’auteur de plus de cinquante livres. Jacques Attali revient sur son enfance, ses parents et son parcours, guidé par un engagement humaniste.

Vacances au goût de partage

Louer sa tente, son duvet ou partager sa voiture avec des voyageurs, dormir chez l’habitant ou faire un échange de maison avec des inconnus au bout du monde… Le tourisme collaboratif s’invite dans nos vacances !

Basé sur l’échange et le partage, il incarne une nouvelle façon de voyager plus souvent et moins cher. Certains y voient un antidote à la crise. Le phénomène est mondial, il prend son essor grâce aux réseaux sociaux. Sur Internet, des start-up proposent de nouveaux services fonctionnant grâce à l’entraide, la convivialité et la gratuité.

Le tourisme collaboratif s’appuie sur une règle de base: la confiance. Les plateformes d’échanges incitent leurs utilisateurs à bien se comporter. Derrière le produit ou le service offert, c’est la rencontre humaine qui est mise en avant.

Mais derrière cette approche philanthropique se cache souvent un véritable modèle économique. L’économie collaborative peut rapporter beaucoup d’argent et quelques désillusions… Enquête sur le tourisme collaboratif : nouvelle poule aux œufs d’or ou véritable révolution ?

Le Pr Séralini dénonce des tests faussés sur les pesticides et OGM

Une nouvelle étude de Gilles-Eric Séralini assure que les tests de commercialisation des OGM et des produits chimiques sont faussés car l’alimentation des rats de laboratoire serait elle même polluée. Polémique en vue.

La nouvelle étude réalisée par Gilles-Eric Séralini, de l’université de Caen, provoquera encore sans doute une controverse. Selon ses travaux publiés ce soir dans PLOS one, tous les tests de réalisés au cours des 50 dernières années pour déterminer l’autorisation de commercialiser les produits chimiques ou les OGM seraient faussés.

En cause : l’alimentation des rats de laboratoires utilisés pour mener ces tests de toxicité. Elle contiendrait déjà des pesticides, des métaux lourds, des dioxines et de PCBs à des quantités pouvant induire une toxicité, selon le biologiste et ses confrères Robin Mesnage et Nicolas Defarge. 

Cette nouvelle étude qui a coûté une cinquantaine de millier d’euros (salaires des étudiants compris) a bénéficié du soutien des régions Île-de-France et Rhône-Alpes ainsi que des Fondations Lean Nature, Charles Léopold Mayer et du CRIIGEN.
Lire la suite

Grèce : Ce qui vous attend après la faillite

Jean-Michel Vernochet reçoit cette semaine Valérie Bugault, docteur en droit, spécialiste des questions européennes, pour un entretien sur la situation de la Grèce, à trois jours du référendum organisé par Tsipras.

Que faut-il penser de la situation économique de ce pays, de sa dette publique, et des dettes de tous les pays occidentaux.

« Toutes les élites politiques des pays européens ont été achetées… »

Objectif Mont Blanc

Une climatologue, un physicien et un volcanologue partent à l’assaut du plus haut sommet des Alpes. À travers d’exceptionnelles images, ce documentaire raconte leur odyssée et révèle l’immense richesse d’un laboratoire naturel unique au monde.

Unesco : Les vignes françaises à l’honneur

Les climats de Bourgogne et les coteaux de Champagne ont fait ce samedi 4 juillet leur entrée au patrimoine de l’Unesco. Avec ses coteaux situés sur les hauteurs d’Épernay, c’est le berceau du champagne qui rentre au patrimoine de l’Unesco. Ici, au XVIIe siècle, le moine Dom Pérignon transforma le vin tranquille en vin effervescent.

Les vignerons espèrent que ce classement au patrimoine mondial apportera 30% de touristes supplémentaires et donnera un coup de fouet à toute la profession.

Les maisons de champagne historiques à Reims et à Épernay sont aussi classées. Une victoire pour de nombreux élus et habitants de la région qui soutiennent ce projet, porteur de développement économique. Moins touristique, le sud de la Champagne espère aussi bénéficier du classement de l’Unesco.

Grèce : Christine Lagarde nouvelle bête noire des Grecs ?

Sur le dossier de la crise grecque, Christine Lagarde,  la patronne du FMI est restée inflexible. “Le FMI ne peut pas financer la Grèce tant qu’elle a des arriérés”, avait-elle déclaré.

Quand Alexis Tsipras réagit en dénonçant l’irresponsabilité criminelle du FMI, la réponse est cinglante : “Nous avons reçu de la Grèce tellement de propositions qui ont été validées, invalidées, changées, amendées ces derniers jours, que l’on ne sait même plus ce qu’ils veulent vraiment”.

Nouvelle bête noire des Grecs, Christine Lagarde est pourtant encensée par les magazines américains, qui la classent parmi les plus puissantes de la planète. C’est aux États-Unis qu’elle s’est fait un nom et une réputation.

Lire la suite

Le vélo : Une invention à succès

Quel que soit votre style, votre âge ou votre tenue du jour, le vélo vous accompagne partout. Un Français sur deux en possède un. Il s’en vend 340 toutes les heures. Aller au travail, se balader avec les enfants ou faire les courses… Tout le monde à une bonne raison pour choisir de pédaler.

Un moyen de transport inventé par Karl Drais. En 1817, il a l’idée de relier deux roues par un câble en bois. On appelle cela “la draisienne”. La pédale a été inventée par un Français, Pierre Michaux, 50 ans plus tard.

Avec l’apparition du Tour de France en 1903, le vélo devient populaire. C’est sous l’occupation avec la pénurie d’essence qu’il se transforme en moyen de locomotion indispensable.

Avec l’essor de l’automobile, le vélo ne devient qu’un simple loisir. Aujourd’hui, le prix moyen d’une bicyclette en France est de 305 euros. Et il y en a pour tous les goûts. La tendance du moment est au vélo électrique. Un Français sur 20 utilise aujourd’hui son vélo tous les jours.

La fin de notre civilisation pourrait-elle arriver en 2040 ?

Une étude, publiée par le site d’investigation Medium, “prédit” un possible désastre à l’échelle mondiale, dans moins de trente ans. Elle démontre que si “nous ne changeons pas de cap”, notre modèle économique et social pourrait mener à l’effondrement de notre civilisation.

Si tout continue comme maintenant, dans trois décennies, notre “civilisation industrielle” pourrait s’effondrer en raison de pénuries alimentaires désastreuses, d’un enchaînement de catastrophes climatiques, d’une rareté de l’eau, d’une crise énergétique en bout de course, et d’une instabilité politique intenable.

Lire la suite

Hawaï : Solar Impulse, un record technologique et humain

Solar Impulse 2 a accompli un record historique vendredi 3 juillet. L’appareil s’est posé à Hawaï après près de 8 000 km parcourus uniquement grâce à l’énergie solaire. Un exploit humain également, son pilote, André Borschberg a accumulé 117 heures de vol sans escale.

Dans son cockpit de moins de 4m², le pilote de 62 ans a souffert de la fatigue. Il n’a quasiment pas pu dormir, à part quelques brèves siestes de moins de 20 minutes.

Pour parcourir ces 8 200 km, Solar Impulse s’est reposé sur les 17.000 capteurs solaires qui alimentent quatre moteurs électriques. I

l fallait rapidement rejoindre Hawaï. Les jours raccourcissant, l’avion n’aurait pas eu assez d’heures d’ensoleillement pour recharger ses batteries. Prochaine étape : rallier la côte ouest des États-Unis.

Angola : Visite de François Hollande pour raffermir les liens économiques et politiques

Visite d’une journée du Président français en Angola vendredi avec à la clé une belle moisson de contrats commerciaux pour les chefs d’entreprise: une cinquantaine, qui accompagnaient le chef de l’État français, et la relance ou la création de liens économiques entre les deux pays.

Les routes du cochon [Rediff.]

La viande de porc est la plus consommée en France – plus de trente kilos par personne par an. Pourtant, difficile de savoir d’où proviennent les cochons une fois transformés.

Le reportage retrace le parcours de la filière porcine, chez les agriculteurs, dans les coulisses de l’industrie agro-alimentaire, dans les abattoirs outre-Rhin, où des intérimaires roumains et polonais travaillent dans des conditions très précaires. Mais toutes les garanties sanitaires sont-elles réunies pour les consommateurs?

« Jardiniers, levez-vous ! » : Chronique d’une résistance jardinière

Tournée en autoproduction, cette chronique de la résistance jardinière est destinée à faire prendre conscience aux citoyens, et particulièrement aux citadins « hors sol », de l’absurdité de la législation franco-européenne sur les semences potagères qui empêche les maraîchers de recourir comme autrefois aux graines reproductibles, gage d’autonomie et de respect du vivant.

C’est après s’être informés sur les dérives du système agro-industriel (le succès du « Monde selon Monsanto » en est l’exemple le plus parlant), qu’ils ont voulu se rendre sur le terrain à la rencontre des acteurs engagés dans la préservation de notre patrimoine alimentaire, à même le sol.

Des citoyens-jardiniers qui se battent pour que la biodiversité potagère ait encore un avenir, ce qui peut sembler compromis à la vue des dernières législations en la matière (privatisation du vivant).

La seconde vie des objets

Que deviennent les objets dont nous n’avons plus l’usage ? Stockés ou jetés, remis en état ou recyclés… Le destin de nos vieux objets est au cœur de nombreux travaux de recherche qui en disent long sur nos sociétés contemporaines.

Pourquoi un tiers de nos téléphones portables finissent-ils leur vie au fond d’un tiroir, au lieu d’être recyclés1 ? La question -et plus largement celle de notre rapport aux objets- intéresse de plus en plus la communauté scientifique, consciente que la lutte contre la crise écologique nécessite une meilleure compréhension de nos comportements.

Lire la suite

Chips et grillades, la bataille des géants de l’alimentaire

De retour de vacances, les Français continuent de profiter un maximum des beaux jours avec des barbecues et des pique-niques. Parmi les produits prisés pour accompagner ces repas en plein air, les chips figurent en tête de la liste.

Constamment renouvelées par les marques, elles peuvent avoir des arômes très variés : barbecue, poulet braisé, à l’ancienne ou même à l’huître, les fabricants ne manquent pas d’imagination pour satisfaire leur clientèle. De leur côté, les hypermarchés, qui remplissent leurs rayons de brochettes de bœuf, affichent parfois de grandes différences de prix.

Enfin, les industriels se livrent une guerre sans merci afin de casser le prix du gaspacho, soupe fraîche venue d’Andalousie et réalisée à partir de tomates et de poivrons.

En quête d’actualité D8 24/06/2015

Jade Allegre : « Survivre en ville quand tout s’arrête » [Archive]

Dans cette interview, Jade Allegre, médecin et naturopathe, grande habituée des missions dans des pays aux conditions sanitaires précaires, détaille le contenu de son guide “Survivre en ville… quand tout s’arrête”. Comme le déclare la doctoresse, tout un chacun devrait être en possession de ce petit livre qui peut nous sauver la vie en cas de catastrophe naturelle ou d’émeute dans une ville.

Comment rendre une eau potable ? Comment se nourrir lorsque les supermarchés ont été dévalisés? Quelles sont les règles élémentaires lorsque les conditions d’hygiène ne sont plus remplies? Combien de temps peut-on vivre sans se laver?

Pourquoi l’argile et le chlorure de magnésium sont-il si précieux dans les situations de précarité? Voici quelques questions posées à Jade Allegre, avec des réponses simples et pas toujours intuitives…

Vin, allergies, températures: la France de 2050 n’aura rien à voir avec aujourd’hui

Températures espagnoles à Dunkerque, développement des allergies, érosion du littoral, régions viticoles bouleversées. A six mois de la conférence de Paris sur le climat, le magazine Sciences et Avenir a réalisé des projections de l’état de la France en 2050.

Alors que les thermomètres s’emballent cette semaine sur toute la France, le magazine Sciences et Avenir nous rappelle que la métropole connaîtra plus d’épisodes de canicules à l’avenir, et que leur nombre dépendra des avancées réalisées ou pas pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans un dossier spécial “Climat”: ce qui nous attend en France”, le magazine souligne qu’entre 2021 et 2050, l’Hexagone connaîtra 5 à 10 jours supplémentaires de vagues de chaleur par an. Le Sud-Ouest sera la région la plus impactée.

En se basant sur les données du GIEC ou encore de l’ONF, le magazine a réalisé une carte de France comparant les températures actuelles à celles attendues. Ainsi, Nantes et Paris adopteront le climat de Toulouse en 2050. La ville rose affichera les températures de Barcelone. Et Dunkerque vivra également à l’heure espagnole, avec des moyennes proches à celles de la Corogne aujourd’hui, une ville de Galice en Espagne.

“Le front méditerranéen va remonter”
Lire la suite

Frédéric Lordon : Valeur travail, capitalisme et angle Alpha

À travers une vidéo exploratoire de la pensée de Frédéric Lordon, Usul nous offre l’occasion de revenir sur la « valeur travail » omniprésente dans les discours politiques et sur les conflits d’intérêts qui séparent travailleurs et patrons.

Avez-vous déjà entendu parler de l’angle Alpha ? Cette théorie développée par M. Lordon décrit l’angle Alpha comme étant l’écart entre le désir maître (celui de l’employeur) qui a enrôlé des puissances d’agir (les employés) au service des objectifs de l’entreprise et les désirs de ces mêmes employés.

Il en résulte un écart de volontés, une zone d’incertitude, cause de dissonance pour le travailleur. Compliqué ? L’angle alpha, c’est un peu votre personnalité dissidente, votre faculté à dire « non » lorsque vous ne désirez pas étouffer vos désirs personnels au profit de désirs autres que les vôtres, le plus souvent à des fins marchandes.

Lire la suite

Que mangeons-nous vraiment ? De la terre à l’assiette

La France est le premier pays agricole européen. L’agriculture est sa force. Avec 12 milliards d’euros d’excédent commercial, les exportations agricoles sont celles qui rapportent le plus après l’aéronautique.

C’est le premier producteur de blé, de vin et de viande bovine; c’est le deuxième producteur de lait ; et le quatrième exportateur des produits du secteur agro-alimentaires en Europe. L’agriculture française nourrit les Français mais aussi les Européens. Ainsi, elle a permis à chacun de trouver des produits alimentaires aux meilleurs prix.

Depuis les années 1960, cette politique ne varie pas. La France veut produire beaucoup et à moindre coût pour assurer son autonomie alimentaire. Pourtant, ce modèle a été bousculé dans les années 2000 et il doit aujourd’hui se réinventer. Les agriculteurs français sont désormais en concurrence directe avec les paysans des pays émergents, comme la Chine ou le Brésil. A la clé, une nourriture produite en masse et donc pas chère pour le consommateur. Pourtant, les modèles qui valorisent les produits de qualité s’exportent et gagnent de l’argent.

Réalisé par Linda Bendali et Sophie Le Gall (France 3 – 29/06/2015)

Comment sont fabriqués les biscuits apéritifs ?

Les apéritifs ont la cote : chaque année, en moyenne, un foyer dépense 62 euros en produits apéritifs. Le marché, qui pèse 2,9 milliards d’euros, est en croissance depuis cinq ans.

Noix de cajou, biscuits soufflés, chips… Les produits traditionnels sont accompagnés de nouveautés toujours plus sophistiquées. Il s’agit de proposer des mélanges, des nouveau goûts et d’allier les produits les plus chers (les amandes à 12 euros le kilo) et ceux les moins onéreux (les raisins secs à 3 euros le kilo).

C’est ainsi qu’à côté des traditionnelles chips de pommes de terre, on trouve des chips de légumes. Néanmoins, le problème des apéritifs ne change pas: ces produits sont caloriques. Jacques Fricker, nutritionniste, pointe les effets du sel, néfaste pour la tension et qui ouvre l’appétit.

Le fait que des produits apéritifs soient peu ou non salés est une bonne chose car ça va limiter la consommation. Cependant, ne croyez pas que ces pétales de légumes soient aussi sains que des légumes“. Jacques Fricker loue tout de même certains fruits secs non salés qui “réduisent le risque d’infarctus”.

La psychologie économique

La psychologie économique étudie le comportement réel de l’individu. Elle regroupe tous les chercheurs, économistes, psychologues, psychologues sociaux, qui s’interrogent sur la façon dont le processus de décision s’opère. Pour la plupart des économistes, le cerveau est une « boîte noire » inaccessible.

La théorie contemporaine s’est ainsi limitée à l’étude des comportements observables des individus, qui sont censés correspondre à leurs préférences. La réalité est cependant bien différente…