Théories du complot : tous paranos ?

CIA, Juifs, francs-maçons, etc., des groupes se voient fréquemment accusés de tenir les ficelles en coulisses. Pourquoi les théories du complot croissent et se multiplient-elles ? Comment les reconnaître ? 
Et comment lutter ?

Le 15 avril 2013, deux bombes explosent près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston, faisant trois morts et 264 blessés. Des vidéos permettent d’identifier les auteurs de l’attentat – deux frères d’origine tchétchène, Tamerlan et Djokhar Tsarnaïev. Le premier est tué au cours d’un échange de coups de feu avec la police, le second est blessé puis arrêté.

Les vidéos montrent clairement les deux hommes déposant leurs bombes juste avant l’explosion, mais cela n’empêchera pas leur tante et certains médias iraniens et européens de les déclarer « victimes d’une conspiration ». Une députée à la Chambre des représentants américaine ira jusqu’à dénoncer l’auteur de ladite conspiration : le gouvernement fédéral.

Qu’est-ce qu’une théorie du complot ?

Lire la suite

Mirko Beljanski : Une nouvelle approche thérapeutique du cancer

Par Henri Boiteux, Agrégé de l’Université, Ancien Administrateur de l’Institut de Recherches Scientifiques sur le Cancer (C.N.R.S).

Talentueux chercheur biochimiste français, Beljanski a mis au point des médicaments enfin efficaces et non toxiques permettant de soigner le cancer au début des années 1980. Infirmant les positions établies du dogme biologique et médical sur cette maladie, sa recherche fut frappée d’un ostracisme implacable.

Ses découvertes, pourtant parfaitement fondées scientifiquement, permirent la guérison de milliers de patients avant que les pressions de l’estabishment médical et de la justice aient raison de l’espoir de les voir mises à disposition du public.

Émission consacrée à Mirko Beljanski, diffusée sur Radio Courtoisie dans le Libre Journal de Serge de Becketch le 25/12/1996

Introduction
Lire la suite

Très cher sommeil

Aujourd’hui, un actif sur trois a du mal à trouver le sommeil, tandis qu’un sur cinq est considéré comme insomniaque. Pharmacies et grandes surfaces se sont emparées de ce nouveau marché.

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables, ces objets interconnectés nous gardent éveillés en permanence, au détriment de notre santé. Constamment rivés sur nos écrans, appareils allumés nuit et jour, alertes et notifications aliénant nos journées, ces petits condensés de technologie sont aussi responsables de notre manque de sommeil.

Crises d’insomnie et manque de repos font les bonnes affaires des pharmacies et des nouvelles thérapies à la mode pour nous aider à mieux dormir.

Armée française cherche à louer avion de transport militaire !

Vendre une partie de son matériel logistique à des sociétés de leasing pour les relouer immédiatement à l’armée française, c’est l’idée étonnante imaginée par le ministère de la Défense pour réaliser des économies en ces temps de contraintes budgétaires. Le Drian tente de rassurer son état-major en excluant du dispositif le matériel de combat. Mais il n’empêche, le symbole est fort. Et l’inquiétude d’une privatisation rampante de l’appareil de défense est grande.

« URGENT cause manœuvres – Armée française cherche à louer avion de transport militaire lui ayant précédemment appartenu. Prix à débattre. Contacter Jean-Yves Le Drian ».

C’est le scénario un peu baroque — mais en moins drôle — imaginé par le ministère de la Défense pour faire des économies sur le matériel militaire en ces temps de disette budgétaire. Et pour montrer bien montrer à l’Union européenne que la France se désendette. Une sorte de « Kiloutou » militaire auquel l’armée viendrait donc vendre son matériel (payé par le contribuable) pour ensuite le relouer !

Lire la suite

La guerre des colas

Pepsi et Coca Cola, les deux géants du secteur de la boisson gazeuse, doivent-ils trembler devant une nouvelle menace venant de France ? Avec plus de 50 brevets de recettes déposés et une vingtaine de colas régionaux, le pays est champion du monde des sodas alternatifs.

En Bretagne, le Breizh Cola a pris 15% de parts de marché aux mastodontes américains. Mais certaines entreprises qui surfent sur la vague du régionalisme pour doper leurs ventes font en fait fabriquer leur produit en dehors de leur région. Où en est le marché ?

Réalisé par Morad Aït-Habbouche et Alexandre Bourde

Objets à louer

C’est le tout dernier “bon plan” trouvé par Méghane, vingt-trois ans, pour arrondir ses fins de mois : louer ses robes de soirée à d’autres jeunes femmes le temps d’un week-end.

Vêtements mais aussi perceuse ou scie circulaire et même voiture personnelle, ces derniers mois, des dizaines de sites spécialisés dans la location entre particuliers ont vu le jour sur internet.

Le succès de ce type de transaction est tel qu’il bouscule même aujourd’hui les affaires de certaines multinationales.

Pauvreté, inégalités et privilèges

Inégalités et pauvreté font plus que jamais recette. À l’abri de la pensée unique, les articles et les ouvrages fleurissent sur ces thèmes et il n’est pas un media qui ne veuille clamer sa compassion à grand renfort de titres racoleurs et parfois au prix des pires amalgames et raccourcis.

Amplement imité, OXFAM n’hésite pas à dénoncer la richesse individuelle des 85 individus les plus nantis de la planète, comparée à celle (individuelle ou collective) des 3 milliards et demis des plus pauvres, omettant que les avoirs de ceux-là sont constitués pour l’essentiel d’investissements qui font vivre ou survivre ceux-ci.

Ce sont précisément ces richesses qui financent les outils de l’économie mondiale, laquelle emploie et rémunère ceux qui participent à l’accroissement de la richesse globale de la société ; et que réduire ce mécanisme à une comparaison de revenus n’a aucun sens, sinon celui d’une stupide provocation préjudiciable à tous, à commencer par les plus démunis.

Thomas Piketty nous fait partager ses interrogations, aux chiffres controversées, quant au meilleur niveau du partage capital-travail et Bill Gates en débat avec lui sur Internet. Dans le même temps l’INED, dans son bulletin “Population & Sociétés” traite des politiques familiales en France et en Europe et de leur évolution récente face à la crise, en ne précisant pas de quelle crise il s’agit ; économique ou démographique ?
Lire la suite

Nouveau record du chômage en octobre en France

Le chômage enregistre un nouveau record: fin octobre, 3,46 millions de demandeurs d’emploi sans activité pointaient à Pôle emploi, un chiffre en augmentation de 28.400 (+0,8%) par rapport au mois précédent, a annoncé jeudi le ministère du Travail.

Sur un an, la hausse atteint 5,5%.

Outremer compris, 3,72 millions de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) étaient sur les listes de l’opérateur, également un record.

En incluant ceux ayant exercé une petite activité, la hausse est moindre (+0,5%), pour un total de 5,15 millions en métropole et de 5,46 millions avec l’Outremer.

“Dans cette période de croissance faible, le maintien d’un effort élevé pour les emplois aidés est indispensable”, réagit dans un communiqué François Rebsamen, ministre du Travail. Il rappelle que “445.000 emplois aidés” sont prévus dans le projet de budget pour 2015.

Aucune classe d’âge n’est épargnée: +0,6% chez les jeunes, +0,8% chez les seniors. Sur un an, l’explosion se poursuit chez les 50 ans et plus (+11,4%) tandis que la situation passe dans le rouge chez les moins de 25 ans (+1,3%) après une embellie entamée au printemps 2013.
Lire la suite

Livraison des Mistral : la foire aux hypocrites

Le gouvernement français a donc finalement décidé d’ajourner la livraison des deux bâtiments de guerre à la Russie. Cette décision survient après plusieurs mois d’atermoiements qui n’ont pas renforcé la crédibilité diplomatique de la France. Mais au delà de cette décision, l’affaire des Mistral a été l’occasion d’un festival de déclarations et de postures dignes de la plus belle foire d’hypocrites.

Par Philippe Juvin

Hypocrisie du gouvernement

qui assure à la fois les deux camps, russe et européen, de sa bienveillance. On rassure les Russes en affirmant que «deux Mistral ne changeront pas la face de la marine russe», et on décide (sur quelle base juridique?) d’ajourner leur livraison. Hypocrisie qui laisse les marins russes s’entrainer sur le Vladivostok mais cosigne l’embargo européen sur les armes.

Lire la suite

En dix ans, PSA et Renault ont perdu 70.000 postes en France

45.000 postes ont disparu chez PSA sous l’effet des plans sociaux successifs. Faute de recrutement, les constructeurs affichent des effectifs vieillissants.

Le tour de vis se poursuit chez PSA. Comme attendu , la direction a présenté hier ses projections d’emploi pour 2015. Dans le cadre du contrat social négocié avec ses syndicats, la direction table sur 1.500 congés seniors – le salarié peut partir deux ans avant sa retraite, reste inscrit dans les effectifs, mais ne touche que 70 % de son salaire –, ainsi que sur 1.400  mobilités internes, 550  mobilités externes sécurisées (le salarié peut réintégrer le groupe s’il le souhaite). Des mouvements destinés à faire des économies, qui seront compensées par 550 recrutements en CDI, ainsi que l’embauche de 2.000 jeunes en alternance.


Derrière cette réorganisation, c’est le bilan social dressé par PSA qui est particulièrement marquant. Il reflète, tout comme chez Renault, la saignée qu’ont connu les deux constructeurs sur les dix dernières années.

« Maintenant, on a une vision claire et très précise des effectifs », indique Christian Lafaye, délégué Force ouvrière. Selon les documents transmis aux syndicats, Peugeot Citroën Automobile (PCA), qui regroupe les usines et les centres d’ingénierie de l’Hexagone, ne compte plus que 58.100 salariés à fin septembre. Ce qui devrait situer les effectifs 2014 de la division automobile (PCA, réseaux de distribution…) entre 65.000 et 67.000 salariés, bien loin des 100.000 salariés employés il y a dix ans encore, en 2004.

Au global, les effectifs du groupe (en intégrant Faurecia, PSA Finances…) s’élèveront à moins de 83.000 salariés, soit une chute de 45.000 postes en dix ans, à la fois du fait des restructurations (plan de départ en 2011, fermeture d’Aulnay…), mais aussi de diverses cessions (Citer, Gefco…).
Lire la suite

Le suicide chez les artisans, une réalité méconnue

Deux chefs d’entreprises se suicident chaque jour en France. Les patrons du sud Vendée lèvent le tabou sur leur mal être. Pression administrative, financière, en 18 mois, 3 de leurs collègues se sont donnés la mort. Pour tenter d’éviter un nouveau drame, certains d’entre eux ont décidé de se réunir.

Une cinquantaine d’artisans et petits chefs d’entreprises se sont retrouvés ce vendredi 14 novembre à Foussais-Payré en Vendée. Cette rencontre est la seconde depuis le mois d’avril.

Ces entrepreneurs veulent briser le silence autour de leur mal être comme Christian Royer, maçon. Selon lui, “l’artisan est seul, fier parce qu’il a créé ou reprit une entreprise. Et lorsque survient le mal-être, il en parle très peu, car il a peur d’être montré du doigt.”

France 3

Légumes d’Antan : Retour gagnant

Crosne, panais, pâtisson, rutabaga : ces légumes aux noms curieux, longtemps laissés à l’abandon, sont de retour sur les étals de nos maraîchers, mais aussi dans la grande distribution.

Tombés en désuétude peu après la Seconde Guerre mondiale au profit d’une agriculture intensive, leurs noms sont associés à des périodes de malheur ou de disette. Pourtant, ces légumes ont désormais le vent en poupe.

Ce succès ne traduit-il pas un réel besoin d’un retour à l’authentique? Ces racines rustiques aux formes bizarres apportent une certaine diversité dans les assiettes. Les chefs étoilés sont à l’origine de cet engouement et aujourd’hui, après les marchés, la grande distribution suit la tendance.

Les dates de péremption sont-elles périmées ?

Les dates limites indiquées sur les emballages alimentaires sont-elles fiables, ou même crédibles ? Lorsque la période de consommation est dépassée, certains choisissent de jeter le produit à la poubelle, d’autres s’empressent de le manger pour éviter le gaspillage, bravant ainsi les interdits sanitaires.

Ces deux réactions, différentes, ont pourtant le même résultat : un retour au magasin pour se réapprovisionner.

Ces indications, censées protéger le consommateur, sont-elles devenues un moyen de pousser à l’achat et d’accélérer les cycles de dépenses ? Comment ces dates sont-elles définies ? Que révèlent-elles des angoisses sanitaires actuelles ?

Réalisé par Étienne de Clerck

Expatriés : L’invitation au retour

Près de deux millions de Français, soit 35% de plus qu’il y a à peine dix ans, vivent aujourd’hui à l’étranger. La moitié d’entre eux vivent en Europe, 13 % entre le Canada et les États-Unis, 15 % en Afrique, les autres se partagent entre l’Asie, le monde arabe et l’Amérique du Sud. Mais le gouvernement a bien l’intention de tout faire pour faire revenir ces Français qui réussissent à l’étranger.

Revenir en France peut en effet être un parcours du combattant, en raison des difficultés administratives. “On aurait préféré avoir un peu plus d’accompagnement”, explique Céline Cherel, expatriée en Inde de 2009 à 2011. La jeune femme suggère la mise en place d’un guichet unique pour toutes les démarches administratives.

L’expatriation des Français dure en moyenne entre trois et cinq ans. Les mesures prévues par le gouvernement devraient notamment porter sur l’inscription scolaire, l’accès aux prestations sociales ou encore l’information sur la fiscalité.

Tunisie : Les vacances au soleil des retraités français

Ils ont entre 60 et 85 ans, sont retraités et ont décidé de passer entre 1 et 3 mois de vacances au soleil. A trois heures de vol de Paris, la Tunisie arrive en tête des destinations. 25° en plein mois de novembre, le soleil et la Méditerranée à deux pas…

Ce qui attire ces retraités, c’est surtout les prix. “Pour un séjour d’un mois, les clients ont déboursé 1 000 euros en moyenne. C’est tout simplement trois fois moins qu’en haute saison

Pour les hôteliers, ces vacanciers sont précieux. Ils sont écoutés, chouchoutés. “Cela nous fait remplir les hôtels durant tous les mois d’hiver. A partir du mois de novembre jusqu’au mois de mars“, explique le chef de réception du club Sangho de Zarzis.

A la clé, 850.000 euros de chiffre d’affaires et un hôtel rempli aux trois quarts en pleine saison creuse.

Marine Le Pen décroche des millions russes (Màj: Le FN va-t-il emprunter 40 millions d’euros ?)

Addendum du 27/11/2014 : “Les responsables du Front national ont voulu emprunter en Russie une somme globale de 40 millions d’euros“, écrit Mediapart.

Un membre du bureau politique du FN cité de manière anonyme par le site d’informations va plus loin, expliquant qu’”une première tranche a été débloquée sur un prêt de 40 millions [d'euros]. La tranche de 9 millions est arrivée, 31 vont suivre“.’ “Il n’y a pas de première tranche ou de deuxième tranche, simplement moi j’ai toujours dit que d’ici les législatives on avait besoin de 35 à 40 millions d’euros“, explique de son côté le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Jus.

La présidente du FN Marine Le Pen a joint mercredi soir l’AFP pour contester les informations de Mediapart. “C’est fantaisiste, délirant”, affirme Marine Le Pen. “Il n’a jamais été question d’un prêt de 40 millions d’euros. Nous avons sollicité 9 millions d’euros et nous avons obtenu 9 millions d’euros”,  ajoute la numéro un du FN. “Nous serions bien débiles de mentir sur un tel sujet: les comptes du FN font l’objet de la surveillance de deux commissions”, a ajouté l’eurodéputée.

“S’il y a 40 millions d’euros, ils vont m’en apporter la preuve !”, a souhaité Marine Le Pen.

Lire la suite

Mortin (50) : Une école numérique dans la campagne

À Mortin, aux confins de la Normandie et de la Bretagne, l’école Nové@ forme ses élèves aux métiers de la filière numérique très haut débit depuis sept ans. Les élèves sont encadrés par des professionnels qui leur enseignent du concret. Du BEP au Master 2, l’école propose cinq formations. Tous les cursus prévoient des stages en entreprise et sont financés en partie par Pôle emploi.

La filière devrait recruter d’ici 2030, 25.000 techniciens. “On a besoin de manœuvres, de ressources humaines, qui sont et qui seront non-délocalisables et qu’on retrouvera sur chaque territoire“, indique Marie-Françoise Dujarrier, directrice de Nové@.

La filière est en pleine expansion. Les élèves viennent de tout le grand-ouest et aussi de banlieue parisienne. L’école aide ses élèves à trouver des solutions d’hébergement et procure du travail à 99% d’entre eux.

Propagande : “les lionceaux du Califat”

Lundi 24 novembre, l’Etat islamique a mis en ligne sur Vidme une vidéo de propagande qui atteste pour la première fois de l’existence de camps d’entraînement djihadistes pour enfants. On y voit de jeunes garçons en uniforme noir s’entraîner au combat sous l’égide d’un adulte qui les dirige. Pour la décrypter, nous avons interrogé Wassim Nasr, journaliste à France 24 spécialiste des mouvements djihadistes, et David Thomson, reporter pour RFI et auteur du livre Les Français jihadistes (éd. Les Arènes).

par Mathieu Dejean

Dans cette vidéo, on voit des enfants recevoir un entraînement militaire brutal, se faire taper dans le ventre, casser des briques avec la tête et tirer avec des armes à feu. Ces scènes sont ponctuées par l’intervention d’un djihadiste qui semble diriger le camp : que dit-il ?

Wassim Nasr – Il explique que l’Etat islamique a eu l’idée de mettre en place un camp d’entraînement pour ces enfants qu’ils appellent “les lionceaux du Califat”, et que ce sont des enfants des mosquées. Cela signifie qu’a priori ce sont des enfants orphelins et des enfants de djihadistes. Le programme s’articule en trois phases. Une phase de combat au corps à corps, d’endurance, et d’entraînement militaire pour combattre “les mécréants”, les laïques et les chiites.

Lire la suite