Ces Français du bout du monde, heureux d’avoir quitté leur patrie

Ils ont tout plaqué pour partir vivre à l’étranger. Ces Français du bout du monde, ou ces expatriés comme on les appelle, ont tous un même point commun : ils ne comptent pas rentrer.

Ils savaient ce qu’ils laissaient mais pas ce qu’ils allaient trouver. Ils ont fui un quotidien qui ne leur correspondait pas pour partir à la rencontre de ce qu’ils sont, ailleurs.

Voir d’autres vidéos sur le blog : Aller voir ailleurs si j’y suis

Face aux drones, les piscines des sites nucléaires inquiètent les élus locaux

Cherbourg – Les survols répétés de sites nucléaires par des drones d’origine non identifiée relancent les inquiétudes des élus locaux dans les secteurs proches des centrales, au sujet des piscines où refroidissent les combustibles usagés, beaucoup moins protégées que les réacteurs.

On nous dit “c’est pas un drone qui peut faire sauter le dôme d’une centrale nucléaire” mais, dans une centrale, il y a des éléments comme les disjoncteurs ou les piscines (qui ne sont pas protégés comme le réacteur).

Si on peut survoler les sites avec une petite bombe (à bord d’un drone), ça peut provoquer des dégâts énormes, déclarait jeudi à l’AFP Jean-Claude Delalonde qui préside l’association fédérant les Commissions locales d’information (regroupant élus locaux, syndicats, scientifiques et associations) des installations nucléaires (Anccli).

Lire la suite

La production de logements neufs à un niveau des plus bas

Proportionnellement à sa population, la France produit aussi peu de logements neufs que dans la période de l’après-guerre, s’alarment les promoteurs.

En chiffres bruts, il faut remonter moins loin dans le temps pour trouver un marché aussi dévasté, quand, en 1997, la production de logements neufs (y compris les travaux sur bâtiments existants) était tombée sous la barre des 300.000. Mais avec une population de quelque 57 millions d’habitants, quand la France en compte aujourd’hui une dizaine de millions de plus…

Du jamais-vu… Depuis l’après-guerre! Proportionnellement à la population française actuelle, la production de logements neufs dans l’Hexagone est quasiment tombée au niveau de celle de la fin des années 1940, dans un pays ravagé. C’est le constat dramatique établi ce jeudi par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) sur la base de son observatoire conjoncturel.

Les chiffres de la FPI sont implacables : sur douze mois glissants, à la fin du troisième trimestre 2014, la production est de 301.000 logements neufs. Hors les travaux sur bâtiments existants, ce chiffre tombe à 268.000.
Lire la suite

Jean-Michel Naulot : « Le système financier est comme une centrale nucléaire mal contrôlée »

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour qu’éclate une nouvelle crise financière. Tel est le constat que dresse Jean-Michel Naulot, banquier d’affaires pendant 37 ans et ancien responsable de l’Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme de la Bourse. La situation se dégrade, les banques ne financent plus comme elles le devraient l’économie.

Les leçons de la crise de 2008 n’ont pas été tirées. Et les responsables politiques, réunis pour le sommet du G20 ce week-end, préfèrent semblent-ils regarder ailleurs. « Les gouvernements ont très peur, ils sont tétanisés par l’influence des marchés », analyse l’ex-banquier. Réguler la finance est pourtant à notre portée. Voici quelques pistes d’action concrètes. Entretien.

Basta ! : Une nouvelle crise financière est-elle possible, à brève échéance ?

Jean-Michel Naulot [1] : Il est très difficile de savoir quand une crise va éclater.
Lire la suite

Le business lucratif des vêtements recyclés (Màj vidéo)

Depuis 2007, la valeur du textile usagé à été multiplié par cinq. L’équipe d’Envoyé spécial s’est rendue près d’Avignon (Vaucluse). Devant le hangar d’une usine de collecte de vêtements, de gros sacs blancs sont chargés dans un camion porte-conteneurs. D’après le personnel du hangar, le camion part à Bruay (Pas-de-Calais) pour que son contenu soit trié.

Mais en réalité, il prend la direction du port de Marseille. Le conteneur part pour la Tunisie. À Tunis, Mehdi reçoit comme chaque semaine des conteneurs de vêtements de France. La Tunisie importerait chaque année 100 000 tonnes de textile français. Dans cette usine de tri, une cinquantaine de personnes travaillent six jours sur sept.

En France, 18.000 conteneurs récoltent chaque année 100.000 tonnes de vêtements usagés. Des chiffres impressionnants, et un PDG qui n’est pas peu fier de cette réussite. En 30 ans, Le Relais a créé plus de 2.200 emplois. Une entreprise florissante et très lucrative.

Mais si vous pensiez donner vos vêtements à une association caritative, vous êtes loin du compte. Quand vous déposez des habits usagés dans ces conteneurs qui se multiplient à chaque recoin de quartier, ces derniers sont triés dans d’immenses usines, puis remis à la vente dans l’une des boutiques de l’entreprise. Ces vêtements que nous jetons sont revendus entre 4 et 200 euros pour les pièces de marque dans l’une des 70 boutiques de l’entreprise.

Pierre Duponchel, le PDG de l’entreprise, ne se cache pas. Oui, son but est de gagner de l’argent grâce au commerce des vêtements usagés. Ceux qui sont en moins bon état sont revendus à des sociétés africaines. Et pour les guenilles et les pièces en lambeaux qui représentent environ 30% des dons, ils sont transformés en isolant thermique.

Jeu : Dr Panda Supermarché

Réalisé par TribePlay, Dr Panda : Supermarché est un jeu éducatif, à destination des enfants, dans lequel nos bambins pourront s’épanouir et apprendre, tout en s’amusant. Dans cet opus, il sera possible de prendre part à 10 mini-jeux différents, comme trouver des produits dans les rayons, ranger les charriots dans le parking, ou encore assurer la gestion des stocks. 6 animaux différents et amusants les accompagneront dans leurs aventures et leur apprendront par la même occasion à développer leur esprit logique, d’autant plus que l’interface est très intuitive, spécialement conçue pour les enfants de 2 à 6 ans.

Lire la suite

Quand l’eau camoufle un facteur de risque cardiaque, l’arsenic

L’eau de boisson peut être vecteur de pathologies. Sa purification vis-à-vis des organismes pathogènes n’en fait pas pour autant une boisson pure. Ainsi, l’eau, puisée dans les nappes phréatiques ou les cours d’eau, s’enrichie naturellement en arsenic, un enrichissement qui peut être accentué par des pollutions industrielles. Si l’arsenic est un cancérigène reconnu, il peut également être responsable de pathologies cardiovasculaires, et pour des dosages bien plus faibles qu’auparavant considérés. Consommer une eau riche en arsenic n’augmente donc pas que le risque de décès par cancers mais aussi le risque de décès cardiovasculaire.

Au Bangladesh, l’eau est partout. Dans ce pays grand comme un cinquième de la France mais peuplé de 160 millions d’habitants, les terres ont pris le nom des rivières qui les cernent de toute part. Et pour des raisons tenant essentiellement à la géologie, cette eau est très riche en arsenic, à des taux pouvant dépasser très largement les normes usitées dans les pays occidentaux. Une étude épidémiologique a ainsi pu relever au Bangladesh une contamination de l’eau par l’arsenic allant de 0.1 μg/L à 864 μg/L, alors que la norme officielle du pays est de 50 μg/L. Il est estimé que près de 60 millions d’habitants de ce pays sont exposés quotidiennement à une eau dont la teneur en arsenic dépasse les normes de l’OMS qui sont de 10 μg/L depuis 1993.

Une étude américaine récemment publiée vient rappeler les risques cardiovasculaires liés à la consommation d’une eau polluée par l’arsenic y compris par des teneurs pouvant être jugées faibles ou dans les normes de l’OMS.

Lire la suite

Pauvreté : De plus en plus de SDF en France

Alors que le nombre de sans-domicile fixe a augmenté de 44% en 11 ans, les femmes et les enfants représentent une part de plus en plus importante parmi cette population, selon une étude de l’Insee publiée mercredi.

Cent douze mille personnes en France n’ont pas d’adresse. Sans logement personnel, elles dorment dans la rue, les jardins publics, les gares, les squats, ou sont hébergées dans des structures d’accueil qu’elles doivent quitter chaque matin. C’est le constat alarmant que dresse ce mercredi l’Insee dans son étude “Portrait social de la France“, qu’elle publie chaque année depuis 2001.

Pour cette population mal connue, ces enquêtes de l’institut de la statistique ont montré au fil des ans une constante augmentation de la population des SDF, laquelle a atteint 81.000 adultes en 2010, accompagnés de 31.000 enfants, soit une hausse de 44% en 11 ans. Une réalité qui doit être encore plus tragique si l’on tient compte des personnes qui ne fréquentent jamais de structures d’accueil ou qui vivent dans des communes de petite taille, qui n’ont pas été prises en compte dans ce rapport.

De plus en plus de femmes
Lire la suite

Citroën, 1987, les nouveaux comportements au travail : le plan Mercure

Les nouvelles technologies, la gestion moderne des ateliers, supposent une nouvelle approche de l’organisation des hommes. Autonomie, initiative, travail de groupe ; l’ère de la parcellisation Taylorienne est révolue !

Lire la suite

Immobilier : La vie dans un placard

Alors que louer un studio de moins de 9m2 en France est en principe interdit par la loi, les annonces immobilières pour ce type de logements pullulent, en particulier à Paris et en région parisienne. Comment vit-on dans un si petit espace? Qui sont ces propriétaires qui enfreignent la loi?

Surdoués en souffrance

Ils sont surdoués mais au lycée leur quotient intellectuel se révèle un handicap. Parce qu’ils s’y ennuient, parfois parce qu’ils s’y sentent exclus, un tiers des enfants surdoués abandonneraient l’école.

A Marseille un établissement, le seul de France tente de redonner le goût d’apprendre à ces surdoués décrocheurs.

Nord : 13 fermes court-circuitent un supermarché en ouvrant leur propre magasin

En lieu et place d’un projet de supermarché, 24 exploitants agricoles ont lancé “Talents de fermes”, à Wambrechies, près de Lille. Ce magasin leur permet de vendre leurs produits directement aux consommateurs.

«Nous faisions tous de la vente directe sur notre propre exploitation. Mais en nous regroupant au même endroit, nous avons permis au client de trouver tous les ingrédients de ses repas », raconte Danielle Grave, exploitante maraichère de Talents de fermes. Pains, boissons, fruits et légumes, viandes, conserves… Depuis le 19 août, cette SARL (Société à responsabilité limitée) installée à Wambrechies permet à vingt quatre producteurs de vendre directement les produits de leurs exploitations aux consommateurs.

« Un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu »

« Cet endroit est un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu. En vingt minutes, le client a ce qu’il lui faut », indique Perrine Dekeukelaire, une autre exploitante. Talents de fermes commercialise uniquement des produits frais et locaux, hormis le vin et les champagnes. « Nous assurons même des permanences sur place pour répondre aux questions de la clientèle », indique Danielle Grave. Les prix des produits, complète-t-elle, se font « en fonction de nos coûts de revient. Nous assurons une qualité qui justifie que, parfois, nos prix soient plus élevés que dans des grandes surfaces. »
Lire la suite

Seine-Saint-Denis (93) : Pôle emploi à bout de souffle

Pendant trois mois, Nora Philippe s’est invitée au guichet de Pôle emploi en Seine-Saint-Denis. Dans ce documentaire, on découvre le quotidien de 40 agents souvent débordés ainsi que de milliers de chômeurs désarçonnés par le système de Pôle emploi.

La caméra est témoin de situations délicates comme celle d’un petit garçon qui vient chercher des informations pour ses parents, les deux sourds-muets. Le film est sans commentaires. La caméra a su se faire oublier pour suivre au plus près le quotidien des agents débordés.

Ainsi, l’administration peut faire des erreurs très lourdes de conséquences pour les demandeurs d’emploi. Un homme devait partir pour une formation aux États-Unis pour devenir agent d’escale pour Air France. Un agent a oublié d’envoyer le formulaire dans les délais et il ne peut donc pas partir.

L’impôt sur la terre : La France assassinée !

Comment vont réagir les Français lorsque des dizaines de milliers d’entre eux vont recevoir à leur domicile une lettre des impôts leur réclamant 10.000, 20.000 ou 30.000 euros au titre de la nouvelle taxe sur les terrains à bâtir? Afin de « forcer » la mise en vente des terrains constructibles, la Loi de Finances 2013/2014 a prévu une majoration automatique de la taxe foncière.

C’est la nouvelle trouvaille du gouvernement pour … trouver de l’argent… et imposer aux propriétaires terriens de vendre leurs parcelles pour faire construire des logements.

Dans les territoires où la taxe sur les logements vacants est applicable, le Code des impôts prévoit donc ceci : « la valeur locative cadastrale des terrains constructibles est majorée d’une valeur forfaitaire fixée à 5 euros par mètres carrés pour les impositions dues au titre des années 2015 /2016, puis à 10 euros » l’année suivante.

L’UNPI, l’Union Nationale de la Propriété Immobilière considère cette réforme particulièrement « attentatoire » au droit des propriétaires qui souhaitent conserver leur terrain. En Haute-Savoie, les élus, maires et députés se mobilisent pour contrer cette mesure confiscatoire.

(Merci à DolFuSa)